Confession et refus d'absolution

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1124
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar nad » lun. 10 janv. 2011, 16:08

bonjour

je voulais vous souhaiter à tous une très bonne et très belle année en Christ.

et partager un peu de mon cheminement

mais d'abord merci Virginie pour votre témoignage et pardonner moi de ne pas vous avoir répondu plus tôt, mais le temps passe très vite et parfois je me laisse un peu trop déborder. J'ai beaucoup de respect de gratitude pour votre partage Bénis soit le prêtre qui vous a accompagné et a su voir votre amour et votre confiance en notre Seigneur. cela était juste que vous puissiez communier d'après votre partage, à la lumière de Dieu vous n'avez pas commis de péché grave puisqu'il n'y avait de volonté de votre part de commettre un manquement à l'Amour du Père.
Contrairement à vous j'avais conscience de ce que je faisais, je l'ai volontairement dissimulé dans mes confessions, juste à peine marmonner à Dieu en tête à tête puis j'ai tenté de lui dissimuler et je me suis détourné de lui :oops: :( :( .

Mais je suis de nouveau sur le chemin et mon cœur n'est pas assez gros pour Rendre grâce à cet Amour qui m'accueille et qui me redonne vie.
aujourd'hui et grâce à vous tous frères en Christ, je commence des cours de théologie, je me sens envahie d'amour et ce que je reçois je veux le partager et le donner. je perçois que ma route en Christ n'est qu'à son début j'apprends la patience, l'écoute, l'obéissance le service de Dieu. il y a du travail comme disait griffon c'est dur de faire entré un cube dans un rond, mais l'Artisan est expérimenté rien ne lui impossible, ma tête s'attendrit
bonne journée à très bientôt
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Vincek
Barbarus
Barbarus

Re: confession refus absolution

Message non lupar Vincek » ven. 30 août 2013, 12:08

Voici, dans cette vidéo, une bonne réponse (prendre à partir de 4:00 si vous voulez gagner du temps mais je conseille le tout):
http://www.dailymotion.com/video/x830uc ... hes-1_news
Pour résumer les paroles de l'abbé dans cette vidéo, le pêcheur doit respecter ces cinq conditions pour qu'un prêtre puisse lui accorder l'absolution :

1 Avouer : confession
2 Réparer : rédemption
3 S'engager : renoncement
4 Regretter : contrition
5 Guérir : pénitence

Kenny
Barbarus
Barbarus

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Kenny » ven. 26 août 2016, 19:48

:?: Bonjour,

Voilà, hier je me suis confessé à Lourdes et au moment de l'absolution, le prêtre a oublié de dire "je te pardonne tous tes péchés", du coup je me demande si ma confession est valide ou non. Ça m'angoisse et je suis vraiment inquiet.

Merci de vos réponses.

Magdala
Barbarus
Barbarus

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Magdala » dim. 19 mars 2017, 14:57

Bonjour à toutes et à tous.
Je ne me présente à vous qu'aujourd'hui car ce thème du refus d'absolution ne m'est apparu que récemment.
J'ai lu attentivement tous vos commentaires et malgré tout, certaines questions subsistent.
En parcourant le web à la recherche de symbolisme chrétien, je suis tombé comme on dit "par hasard" sur le cas d'un personnage étrange et controversé : l'Abbé Saunière. Un curé sur les épaules duquel pèsent des soupçons d'escroquerie, de trafics de messes privées ou autre improbable fortune acquise bizarrement.
On raconte que l'Abbé Rivière, accouru à son chevet, refusa non seulement de lui octroyer l'absolution, mais ressortit de la chambre complètement défait.
Les raisons d'un tel refus, entrevues dans vos commentaires (comme l'avortement), me paraissent inappropriées. Qu'aurait bien pu avouer Mr Saunière à son confesseur pour que ce dernier devienne taciturne pour le restant de ses jours ? L'escroquerie, la rémunération de messes ou l'enrichissement personnel peuvent-ils conduire à un tel désaveu ? Que peut-il y avoir de "gravissime" dans cette histoire ?

Merci pour vos réponses.

Altior
Senator
Senator
Messages : 880
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Altior » lun. 20 mars 2017, 0:09


Qu'aurait bien pu avouer Mr Saunière à son confesseur pour que ce dernier devienne taciturne pour le restant de ses jours ? L'escroquerie, la rémunération de messes ou l'enrichissement personnel peuvent-ils conduire à un tel désaveu ? Que peut-il y avoir de "gravissime" dans cette histoire ?
Bonjour, Magdala!

D'abord, compte tenu que le secret de la confession est absolu et que le confesseur y est tenu même s'il ne donne pas l'absolution et même après la mort du pénitent, on ne saura jamais de quoi il s'est agi.

Puis, lorsque le confesseur se rend compte que les conditions d'une bonne confession ne sont pas réunies, par exemple la contrition, il ne doit pas donner l'absolution. C'est comme dans tous les autres sacrements: s'il y a un empêchement au mariage, alors on ne peut pas marier.

Enfin, il y a des péchés qui entraînent l'excommunication automatique. Dans ces cas, même s'il y a regret et contrition, c'est l'évêque seul qui peut donner l'absolution, sauf le cas où l'autorité de l'Église (évêque ou pape) a délégué ce pouvoir. Enfin, il y a des cas où le pape seul peut donner l'absolution: ce sont des excommunications avec «matière réservée». Par exemple, certains péchés de l'espèce du sacrilège, s'ils sont commis par des prêtres, entraîne l'excommunication automatique avec matière réservée au Pape.

Fraternellement,
A.

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1683
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar axou » lun. 20 mars 2017, 19:45

Il y a un autre cas récent, celui du Père Martial Maciel, le redoutable fondateur des légionnaires du Christ, personnage pervers s'il en est.

Et bien les prêtres qui ont tenté de le confesser sur son lit d'agonie sont sortis de la chambre blancs comme linge et ne lui ont administré aucun sacrement, ni confession ni onction des malades. D'après certains, le père Maciel insultait Dieu sur son lit de mort... Que voulez -vous rajouter de plus ?

Bien à vous,

Axou


Revenir vers « Les sacramentaux »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités