La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1348
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar Xavi » dim. 25 sept. 2011, 15:07

Souvent dans les grandes villes ou les régions peuplées avec encore beaucoup de paroisses proches, des messes du dimanche sont célébrées les samedis soir, mais beaucoup plus rarement les dimanches soir.

La tradition vient de l'époque du jeune eucharistique. Quand il fallait rester être à jeun pour l'eucharistie du dimanche, la messe dominicale n'était célébrée que le dimanche matin.

Et puis, avec la quasi suppression du jeune eucharistique par sa réduction à une heure avant la communion, des autorisations de célébrer la messe du dimanche le samedi soir ont été accordées, d'abord dans certains circonstances touristiques, puis la pratique s'est généralisée.

Des messes sont ensuite venues s'ajouter les dimanches soir dans certains endroits.

Près de 50 ans plus tard, il est étrange de constater parfois le nombre important de messes proposées chaque week-end dans certains régions peuplées alors qu'il n'y a qu'une poignée de fidèles dans plusieurs d'entre elles et que même les assemblées les plus fréquentées du dimanche matin sont fort clairsemées.

Pourquoi de très nombreuses messes célébrées les samedis soir et de si rares possibilités les dimanches soir ?

L'explication n'est certainement pas théologique : le jour de la résurrection que célèbre le dimanche, ce n'était évidemment pas le samedi et c'est bien un dimanche soir que Jésus s'est montré pour la première fois à ses disciples réunis.

Ce que les chrétiens célèbrent, ce n'est pas un sabbat de repos en fin de semaine après six jours de travail, mais bien le premier jour de la semaine. Tout commence avec la célébration eucharistique. C'est le premier jour de la semaine que les chrétiens se rassemblent depuis 2000 ans.

Commencer la semaine en accueillant le Christ qui se donne dans l'eucharistie au milieu des siens, voilà une perspective riche de sens.

La messe dominicale est-elle une activité de "week-end", de "fin de semaine" ? N'est-elle pas plutôt un réveil, une ouverture sur un temps nouveau ?

Dans nos sociétés modernes, le samedi soir n'est guère un moment d'ouverture sur une nouvelle semaine. Le samedi est souvent, pour beaucoup, un jour de courses et de travaux à domicile. Pour d'autres, un jour de repos et de sorties.

Le week-end est devenu une deuxième petite période hebdomadaire. Il y a la période de travail du lundi au vendredi, puis la période du samedi et du dimanche. La messe du samdi soir tombe souvent au milieu de cette seconde période. Elle est souvent en concurrence avec beaucoup d'autres activités.

Le dimanche soir est, au contraire, un moment souvent privilégié de repos et d'ouverture sur la semaine qui vient.

Pourquoi ne pas encourager et favoriser les messes du dimanche soir par préférence à celles du samedi soir ?

Certains lecteurs ont-ils connaissance d'orientations en ce sens ?

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar Anaisunivers » dim. 25 sept. 2011, 15:11

Les premiers chrétiens commençaient la messe le Samedi soir jusqu'au Dimanche.
Pour ce qui est du jeune eucharistique, si la messe serait le Dimanche soir, cela serait long.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2827
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar AdoramusTe » dim. 25 sept. 2011, 16:11

Pourquoi ne pas encourager et favoriser les messes du dimanche soir par préférence à celles du samedi soir ?
Bonjour,

Je dirais : ni l'un ni l'autre.
Bien que le jour liturgique commence la veille au soir, la messe dominicale du samedi soir n'est absolument pas traditionnelle du rite romain. Le samedi, c'est le samedi. Le dimanche c'est le dimanche.
Quant à la messe du dimanche soir, après les vêpres qui sont sensées marquer la fin du jour, ça n'a pas de sens non plus.
Tout ceci sont des facilités qui conduisent et encouragent à ne pas mettre Dieu à la première place le dimanche.

L'idéal c'est la messe du dimanche matin, et la mettre en premier dans sa journée. D'ailleurs, nos amis orientaux ne connaissent pas ces messes du samedi et du dimanche soir.

Je ne suis pas irréprochable sur ce point car j'en bénéfice de temps à autres, le moins possible, mais je n'aime pas ça.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar PriereUniverselle » dim. 25 sept. 2011, 17:15

Tant qu'il y aura des Prêtres pour célébrer les Messes ! Soyons heureux d'y aller tous les jours !

Et Merci Mon Dieu que des paroisses puissent célébrer plusieurs messes par jour, lorsqu'il y a des pratiquants pour y prier.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2827
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar AdoramusTe » dim. 25 sept. 2011, 18:53

Tant qu'il y aura des Prêtres pour célébrer les Messes ! Soyons heureux d'y aller tous les jours !

Et Merci Mon Dieu que des paroisses puissent célébrer plusieurs messes par jour, lorsqu'il y a des pratiquants pour y prier.
S'il vous plait, essayez de rester dans le sujet. Merci :)
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar archi » dim. 25 sept. 2011, 21:49

Ce n'est que depuis le début des années 50 qu'on a, dans le rite romain, l'autorisation de célébrer la messe l'après-midi, à l'exception des messes de vigile (qui étaient même des messes de minuit pour respecter la règle). Je ne suis pas sûr que ça soit lié au jeûne eucharistique - mais il est vrai que la relaxe du jeûne eucharistique et la libéralisation des horaires de la messe ont tous les 2 été introduits par la Constitution Christus Dominus de Pie XII (1953, et confirmés par le motu proprio Sacram Communionem de 1957) sous le motif de faciliter la réception de la communion par les fidèles et la possibilité de satisfaire à l'obligation dominicale.

Dans cette affaire on perd de vue le lien entre la célébration de la Messe et l'Office Divin (ou liturgie des Heures), donc le fait que la liturgie soit liée au cosmos, à la Création, et que la Messe prenne place dans cette liturgie cosmique...

En matière de liturgie, sont normatives les règles qui ont été transmises dans tous les rites chrétiens. Or, pour autant que je sache, il n'existe aucun rite qui permette traditionnellement la célébration de la messe à n'importe quelle heure. Normalement, on célèbre une fois par jour et par lieu de culte et le matin, et parfois lors des vigiles. Aux temps apostoliques, d'après ce que j'ai pu lire, il semble que la célébration nocturne du Saint Sacrifice ait été prédominante. Peut-être que je me trompe, mais dans ce cas j'aimerais des éléments précis...

Plutôt que de célébrer les messes l'après-midi, le samedi soir, le dimanche soir, les messes anticipées du samedi après-midi à 15h, etc... ne serait-il pas plus conforme à la Tradition - avec un grand T s'agissant des éléments communs à tous les rites chrétiens - de célébrer soit le matin, soit en vigile (et pas simplement après vêpres), et donc, peut-être, pour sortir de la situation actuelle, de développer les messes de vigiles? (Quand on pense à la suppression de la vigile de Pentecôte... :cry: )

Je lance cette piste de réflexion, j'ai peut-être tout faux... mais en tous cas il reste que la réponse est à puiser dans la Tradition de l'Eglise. Personnellement, "permettre aux fidèles de remplir plus facilement l'obligation dominicale" ne me paraît pas être une raison suffisante pour attenter à la tradition... il aurait été plus logique de modifier la loi obligeant à l'assistance dominicale à la messe si elle s'avère impossible à respecter pour certains. Rappelons que pour les catholiques des églises orientales, le devoir dominical peut être rempli par l'assistance aux offices de matines (laudes) ou de vêpres.

In Xto,
archi
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2827
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar AdoramusTe » dim. 25 sept. 2011, 22:54

Rappelons que pour les catholiques des églises orientales, le devoir dominical peut être rempli par l'assistance aux offices de matines (laudes) ou de vêpres.
Sur ce point, je ne serai pas élogieux.
Je crois que que l'occident, par sa théologie de l'Eucharistie beaucoup plus développée, a su mettre l'accent sur le sommet qu'elle représente pour la vie chrétienne.
Nous ne devons pas perdre cela.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

J R
Quæstor
Quæstor
Messages : 372
Inscription : ven. 12 févr. 2010, 22:11

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar J R » mar. 27 sept. 2011, 17:12

Avant d'aller dans la FSSPX, il y avait dans le midi un vieux prêtre qui n'avait jamais cessé de dire la messe de St Pie V. L'évêque de Montpellier le laissait faire car il avait été son professeur.
Il disait la messe le dimanche soir.
Ayant parler plusieurs fois avec lui, il avait cet argument.
La société laïque contemporaine bloque systématiquement le dimanche matin.
Pour des jeunes qui veulent faire du sport " c'était mon cas", pour d'autres activités de groupe où les catholiques pratiquants sont ultraminoritaires, il se devait de trouver une solution.
Il disait que la société voulait isoler les catholiques pour les réduire plus facilement.
Sa messe du dimanche soir était pleine.
Il est bon de participer aux activités de la cité et de ne pas rester dans son coin.
De plus lors de pèlerinage, la messe se dit le soir, à l'arrivée des pèlerins.

Je pense que c'est un moyen efficace de s'adapter à une société qui devient de plus en plus hostile aux catholiques.

j r
Ainsi parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni chaud, je te vomirai de ma bouche.
Apocalypse 3.16

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar archi » mar. 27 sept. 2011, 20:44

Rappelons que pour les catholiques des églises orientales, le devoir dominical peut être rempli par l'assistance aux offices de matines (laudes) ou de vêpres.
Sur ce point, je ne serai pas élogieux.
Je crois que que l'occident, par sa théologie de l'Eucharistie beaucoup plus développée, a su mettre l'accent sur le sommet qu'elle représente pour la vie chrétienne.
Nous ne devons pas perdre cela.
Certes, l'Occident s'est peut-être mieux débrouillé jusqu'à nos jours - encore que je ne sois pas sûr que la théologie orientale de l'Eucharistie soit peu développée (je ne vois pas ce qui permet d'affirmer cela). Mais l'occident (récent) est-il tellement digne d'éloge lorsqu'il perd le lien entre la célébration du Saint Sacrifice et le rythme de la journée, ou lorsque la célébration publique de l'Office se raréfie?

Même si on comprend l'argument selon lequel il est bon d'avoir des horaires souples pour aider les fidèles à participer à la messe malgré les difficultés des horaires modernes, même si je reconnais que quand j'ai recommencé à pratiquer, je n'ai pas l'impression qu'il soit conforme à la Tradition de célébrer la même messe n'importe quand. A moins qu'on me trouve des exemples historiques concluants de célébrations l'après-midi...

Je crois que les vigiles étaient plus ou moins la règle à l'époque apostolique, et je me dis en conséquence que célébrer plus fréquemment les vigiles serait une solution.

Mais pourquoi donc la réforme liturgique a-t-elle donc supprimé la Vigile de Pentecôte? :cry:

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2827
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar AdoramusTe » mer. 28 sept. 2011, 9:08

Certes, l'Occident s'est peut-être mieux débrouillé jusqu'à nos jours - encore que je ne sois pas sûr que la théologie orientale de l'Eucharistie soit peu développée (je ne vois pas ce qui permet d'affirmer cela).
L'orient ne connait pas l'adoration eucharistique.
Mais l'occident (récent) est-il tellement digne d'éloge lorsqu'il perd le lien entre la célébration du Saint Sacrifice et le rythme de la journée, ou lorsque la célébration publique de l'Office se raréfie?
L'orient en revanche à des choses à nous apprendre sur la vie liturgique. Jusqu'au XIXème siècle, l'occident s'est de plus en plus éloigné de la liturgie pour se perdre dans des dévotions privées.
L'intuition de dom Guéranger était bien de redonner le primat à la liturgie.
Je crois que les vigiles étaient plus ou moins la règle à l'époque apostolique, et je me dis en conséquence que célébrer plus fréquemment les vigiles serait une solution.
Vous parlez de messe de vigile c'est ça ?
Mais pourquoi donc la réforme liturgique a-t-elle donc supprimé la Vigile de Pentecôte? :cry:


Pour changer, puisqu'il fallait tout changer ! :furieux:
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar archi » mer. 28 sept. 2011, 12:13

L'orient ne connait pas l'adoration eucharistique.
Disons plutôt qu'il ne la connaît pas sous la forme qu'elle a pris en Occident, pas avant les XIVe-XVe Siècles. Forme qui est légitime et, dans la situation actuelle, extrêmement bénéfique, mais qui est bien un développement local. Par contre, si on entend par "adoration" le principe de base (qui légitime la forme qui s'est développée en Occident): "ne mangez pas le Corps du Christ sans l'avoir auparavant adoré", je ne pense pas que l'Orient soit en reste. D'ailleurs, on n'y a pas vu l'hérésie qui s'est développée en Occident au Moyen-Age qui doutait de la Présence Réelle, aboutissant au Protestantisme, ni celle qui s'est développée au XXe Siècle contre la pratique de l'adoration: "le Corps du Christ est fait pour être mangé et pas adoré" (négation du principe).

L'orient en revanche à des choses à nous apprendre sur la vie liturgique. Jusqu'au XIXème siècle, l'occident s'est de plus en plus éloigné de la liturgie pour se perdre dans des dévotions privées.
L'intuition de dom Guéranger était bien de redonner le primat à la liturgie.
Tout à fait.
Je crois que les vigiles étaient plus ou moins la règle à l'époque apostolique, et je me dis en conséquence que célébrer plus fréquemment les vigiles serait une solution.
Vous parlez de messe de vigile c'est ça ?
Oui.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar François-Xavier » mer. 28 sept. 2011, 16:50

Quand on pense à la suppression de la vigile de Pentecôte... :cry: )
C'est l'octave de Pentecôte qui a été lamentablement supprimmé, pas la messe de Vigile ; il y a même un ordo un plus grand nombre de lectures, sur le modèle de la Vigile pascale.
Le fait même qu'il y ait une vigile si importante devrait d’ailleurs prêcher pour le rétablissement de l'octave. J'en parle samedi au Cardinal ?
(cf. : http://www.scholasaintmaur.net/ )

Avatar de l’utilisateur
Michael*69
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : sam. 16 juil. 2011, 19:04

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar Michael*69 » mer. 28 sept. 2011, 18:51

**********************************************************************************
Bonjour,

Je dirais : ni l'un ni l'autre.
Bien que le jour liturgique commence la veille au soir, la messe dominicale du samedi soir n'est absolument pas traditionnelle du rite romain. Le samedi, c'est le samedi. Le dimanche c'est le dimanche.
Quant à la messe du dimanche soir, après les vêpres qui sont sensées marquer la fin du jour, ça n'a pas de sens non plus.
Tout ceci sont des facilités qui conduisent et encouragent à ne pas mettre Dieu à la première place le dimanche.

L'idéal c'est la messe du dimanche matin, et la mettre en premier dans sa journée. D'ailleurs, nos amis orientaux ne connaissent pas ces messes du samedi et du dimanche soir.

Je ne suis pas irréprochable sur ce point car j'en bénéfice de temps à autres, le moins possible, mais je n'aime pas ça.
*****************************************************************************




Oui je suis d'accord avec vous ;)

un samedi soir que j'avais besoin de prier, je suis aller à l'eglise de mon quartier (messe en français), j'arrive devant, il y avait dejà des paroissiens qui attendaient, le curé n'est jamais venu, alors, il a fait le coup plusieurs samedi de suite et ce tous l'été...

J'avais besoin de me ressourcer avant la messe du dimanche.

Une paroissienne me dit texto "je viens le samedi soir car le dimanche il y a le marché, bon le prêtre n'est pas venu, moi j'ai fait mon devoir, je suis venue tempis"

Elle m'a choqué, et c'est grâce à ce curé, et de cette paroissienne, que je me suis dirigé ensuite vers une eglise de rite traditionnel, et que je ne frequente uniquement que des messes tridentine, et qu'aujourd'hui je vais 1 à 2 fois par semaines a la messe le soir et TOUS les dimanches matin, et qu'aujourd'hui je peux cotoyer beaucoup de jeunes tradis, sorties ect... rappelons le : LA MESSE DU DIMANCHE MATIN EST UN DEVOIR CHRETIEN !!!


Nous devons arrêter de nous trouver des excuses pour ne pas aller à la messe le dimanche matin, et si on est habite loin d'une eglise, il y a au pire des cas, la messe à la télé, sur KTO ou une autre chaine.

Emmanuel Lyasse
Quæstor
Quæstor
Messages : 243
Inscription : lun. 05 sept. 2011, 10:05

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar Emmanuel Lyasse » jeu. 29 sept. 2011, 19:10

Cher Xavi,

Je suis assez d'accord avec vous. J'ai une nette préférence pour la messe du dimanche soir.
J'avais pris l'habitude d'y aller quand j'étais étudiant à Paris.
Depuis que je suis replié dans ma province, je n'ai plus cette possibilité. Et comme dans ma paroisse, pour cause de manque de prêtres (mais aussi de choix curieux quant à la répartition des messes sur le doyenné, que je n'ai pas à discuter ici), il n'y a plus qu'une messe le samedi soir, c'est à celle-là que je vais le plus souvent (partie parce que je suis discipliné, partie parce que je ne suis pas motorisé), et je n'aime pas ça du tout.
J'ai toujours l'impression qu'en y allant le samedi, on se débarrasse de la messe pour être tranquille le dimanche. Quand j'y allais le dimanche soir, c'était très différent: je l'attendais toute la journée, et je me trouvais dans de bien meilleures dispositions que le dimanche au saut du lit.
Tout ça est évidemment très subjectif, mais je regrette comme vous qu'il n'y ait pas plus de messes le dimanche soir (c'était important aussi pour les commerçants, qui sont obligés de travailler le samedi soir et le dimanche matin).
Ceci dit, il faut aussi penser à nos prêtres, qui ont besoin de repos, et pour qui le dimanche après-midi (parfois le lundi) est le seul moment de la semaine où c'est possible. Je comprends fort bien qu'un prêtre qui a célébré deux fois la messe le dimanche matin n'ait pas très envie de remettre ça le dimanche soir. Dans les grandes paroisses parisiennes, il y a trois ou quatre messes avec à chaque fois un célébrant (voire plusieurs concélébrants) différents.

Je ne peux en revanche laisser dire que "LA MESSE DU DIMANCHE MATIN EST UN DEVOIR CHRETIEN !!!" sans réagir. Le devoir chrétien, c'est l'assistance à la messe du dimanche, qui peut être célébrée par un prêtre dès qu'il a dit, le samedi soir les premières vêpres du dimanche (C'est effectivement à cause du jeûne eucharistique obligatoire depuis minuit qu'elle n'a longtemps été célébrée que le dimanche matin. Pas pour les fidèles, qui ne communiaient pas, mais pour le prêtre). Après, chacun peut choisir en fonction de ses préférences, et (hélas !) de ce qui est proposé dans sa paroisse.

Il est tout à fait surprenant qu'on puisse considérer qu'il vaut mieux regarder la messe à la télé le dimanche matin qu'y assister le samedi soir. Faut-il rappeler ici que la messe télévisée est une très bonne chose pour ceux qui sont dans l'impossibilité de remplir l'obligation dominicale, mais qu'elle ne la remplace pas, et donc ne peut suffire pour ceux qui pourraient participer à une messe… à n'importe quelle heure.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2827
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: La messe du dimanche : samedi soir ou dimanche soir ?

Message non lupar AdoramusTe » ven. 30 sept. 2011, 9:12

Il est tout à fait surprenant qu'on puisse considérer qu'il vaut mieux regarder la messe à la télé le dimanche matin qu'y assister le samedi soir. Faut-il rappeler ici que la messe télévisée est une très bonne chose pour ceux qui sont dans l'impossibilité de remplir l'obligation dominicale, mais qu'elle ne la remplace pas, et donc ne peut suffire pour ceux qui pourraient participer à une messe… à n'importe quelle heure.
Effectivement, on peut y participer à n'importe quelle heure.
Il n'empêche qu'on peut se poser la question : quelle est la place de Dieu le dimanche ? Est-ce la première ou la dernière ? Est-ce que je préfère faire mon jogging le matin et on verra après pour Dieu ?
Mais le dimanche, n'est pas le jour du Seigneur ????
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est


Revenir vers « Ordo Missae »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité