Communion aux deux espèces

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 988
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: Communion aux deux espèces

Message non lupar VexillumRegis » dim. 03 avr. 2016, 18:28

Dans le rite de la Messe - ainsi que dans toutes les divines liturgies orientales -, le pain et le vin sont convertis séparément au corps et au sang du Christ. Mais lors des rites qui précèdent la communion, après la fraction, un morceau du pain consacré est plongé dans le calice : c'est le rite de la commixtion. Ce rite, en Orient comme en Occident, a été interprétée comme un symbole de la Résurrection, comme la fraction a été interprétée comme un symbole de la mort du Christ.

Car c'est bien l'ensemble du Mystère pascal que nous célébrons dans la Sante Messe et auquel nous sommes associés dans la communion, c'est le Christ mort et ressuscité, le Christ glorifié que nous recevons.

Et cela est parfaitement signifié dans le rite de la communion sous les deux espèces par intinction lorsqu'il est en usage.

- VR -

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8370
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Communion aux deux espèces

Message non lupar Cinci » lun. 04 avr. 2016, 3:15

gérardh,
Ladite intinction est pour moi une fausse bonne idée. Car symboliquement le sang séparé du corps c'est la mort. C'est notamment ce qui est signifié par la Cène, laquelle devrait donc [uniquement?] distinguer le pain et le vin.
Non, dans le rite de la messe, on célèbre le Christ glorieux ... et ressuscité. "Nous proclamons ta mort, nous célébrons ta résurrection". C'est comme Vexillum vient de le dire. On fait mémoire des deux ordres de la réalité.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Communion aux deux espèces

Message non lupar PaxetBonum » lun. 04 avr. 2016, 9:14

L’intinction par les fidèles est, si j’ai bien compris, dénoncée par l’Eglise catholique et ceci sans aucune ambiguïté ni possibilité d’interprétation dans l’instruction de 2004 Redemptionis Sacramentum
([/url]http://www.vatican.va/roman_curia/congr ... um_fr.html[/url]) , au numéro 104, comme un abus liturgique « grave » (n°173).
Cher Marc Oh,

Le texte n'interdit pas l'intinction elle en donne le cadre :

104 - Il n’est pas permis à celui qui reçoit la communion de tremper lui-même l’hostie dans le calice, ni de recevoir dans la main l’hostie, qui a été trempée dans le Sang du Christ. De même, il faut que l’hostie, destinée à la communion par intinction, soit confectionnée en employant une matière valide, et qu’elle soit consacrée; il est donc absolument interdit d’utiliser du pain non consacré ou fabriqué avec une autre matière.

Ce n'est pas le fidèle qui trempe l'hostie dans le calice.
On ne reçoit pas l'hostie trempée dans la main.
De même on ne trempe rien d'autre qu'une hostie consacrée dans le sang du Christ.

La pratique est valide si c'est le prêtre qui trempe l'hostie et la distribue de suite au fidèle directement dans la bouche.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2678
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Communion aux deux espèces

Message non lupar Cgs » lun. 04 avr. 2016, 10:35

Je ne sais pas si il a été relevé que le calice est un vase sacré consacré que seules les mains du prêtre peuvent toucher ?

Dés lors la communion aux deux espèces doit être proposée par intinction uniquement.
Bonjour,

Plus exactement, le fidèle ne peut saisir le calice lui-même. il peut en revanche le prendre lorsque le ministre de la Communion le lui tend, et communier au calice directement.

Source :
- 103 - Les normes du Missel Romain admettent le principe selon lequel, dans les cas où la Communion est administrée sous les deux espèces «il est possible de consommer le Sang du Christ soit en buvant directement au calice, soit par intinction, soit en employant un chalumeau, ou une cuiller».[191] Quand la Communion est administrée aux fidèles laïcs, les Évêques peuvent exclure de la donner avec le chalumeau ou la cuiller, dans les lieux où ils ne sont pas en usage, en maintenant cependant toujours en vigueur la possibilité d’administrer la Communion par intinction. Toutefois, dans ce dernier cas, il faut utiliser des hosties, qui ne doivent être ni trop minces ni trop petites, et celui qui communie doit recevoir le Sacrement de la part du prêtre uniquement dans la bouche.[192]
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.


Revenir vers « Ordo Missae »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit