Une messe de l'ICRSP

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » sam. 30 juil. 2011, 12:09

Je ne voudrais certes pas fonder une opinion sur une émotion ressentie. Je profite de l'occasion pour demander si les lectures de la messe de demain à l'ICRSP (notamment épître et évangile correspondent à celles que je trouve habituellement sur le site de l'Evangile au quotidien. Merci d'avance !

Vous trouverez les lectures ici : (version latine de l'Evangile au quotidien)
http://www.peripsum.org/main.php?language=TRF
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » sam. 30 juil. 2011, 12:22

Bonne et Sainte Messe !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1754
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » sam. 30 juil. 2011, 14:18

Bonne et Sainte Messe !
Merci ! Plus moyen de mettre la main sur mon missel !
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2327
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Sapin » sam. 30 juil. 2011, 14:32


Vous prenez vite la mouche !
J'ai dit cela car d'avoir participé à une messe selon la forme extraordinaire a réveillé des souvenirs que StephLorant pensait effacé.
C'est le sentiment de bien des personnes qui en ont fait l'expérience
Mais je ne vois pas comment vous pourriez liturgiquement défendre que le nouveau rite est la messe de toujours
Cela ne dévalorise pas le nouveau rite, c'est juste un fait
Une majorité des saints du calendriers seraient plus à même de célébrer ou de participer à une messe selon le rite extraordinaire que selon le rite ordinaire. C'est un fait et c'est tout, pourquoi y voir une critique ?
Cher PaxetBonum

C'est que cette expression de «la messe de toujours» est employée par la FSSPX pour dénigrer, en filigrane, la messe de Paul VI. Si nous faisons un peu d'archéologie et de paléontologie chrétienne, nous voyons bien que la messe de toujours concerne les deux formes du rite romain. Voilà pourquoi Sa Sainteté le pape Benoît XVI les met tous deux en valeur. Et d'ailleurs je tiens à préciser que je n'ai absolument rien contre la forme extraordinaire puisque je célèbre parfois sous cette forme.

Je profite de l'occasion pour demander si les lectures de la messe de demain à l'ICRSP (notamment épître et évangile correspondent à celles que je trouve habituellement sur le site de l'Evangile au quotidien. Merci d'avance !
Ce site est la meilleure référence concernant le calendrier sous les deux formes et il est complet!
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1754
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » sam. 30 juil. 2011, 16:19

Pour me faciliter un peu les choses, je me suis préparé mon propre petit feuillet:

Asperges me, Domine, hyssopo, et mundabor : lavabis me, et super nivem dealbabor. Miserere mei, Deus, secundum magnam misericordiam Tuam.
Glória Patri,
et Fílio,
et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio,
et nunc et semper,
et in saecula sæculórum.
Amen.

Septième Dimanche après la Pentecôte
Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 6,19-23.
Mes frères, je parle comme les hommes à cause de la faiblesse de votre chair. Comme donc vous avez fait servir vos membres à l'impureté et à l'injustice, commettant l'iniquité, faites-les maintenant servir à la justice pour votre sanctification.
Car, lorsque vous étiez les esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice.
Quel fruit aviez-vous alors des choses dont vous rougissez aujourd'hui ? Car la fin de ces choses, c'est la mort.
Mais maintenant, affranchis du péché et devenus les esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté, et pour fin la vie éternelle.
Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don de Dieu c'est la vie éternelle en Jésus-Christ Notre-Seigneur.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7,15-21.
En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous sous des vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.
C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez : cueille-t-on du raisin sur les épines, ou des figues sur les ronces ?
Ainsi tout arbre bon porte de bons fruits, et tout arbre mauvais porte de mauvais fruits.
Un arbre bon ne peut porter de mauvais fruits, ni un arbre mauvais porter de bons fruits.
Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits, on le coupe et on le jette au feu.
Donc, c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Ce n'est pas celui qui m'aura dit : " Seigneur, Seigneur ! " qui entrera dans le royaume des cieux, mais celui qui aura fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

Credo in unum Deum, Patrem omnipoténtem, factórem cœli et terræ, visibílium ómnium et invisibílium.
Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.

Et in unum Dóminum Iesum Christum, Fílium Dei unigénitum.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu.

Et ex Patre natum ante ómnia saécula.
Né du Père avant tous les siècles.

Deum de Deo, lumen de lúmine, Deum verum de Deo vero.
Il est Dieu, né de Dieu, lumière, né de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.

Génitum, non factum, consubstantiálem Patri per quem ómnia facta sunt.
Engendré non pas créé, consubstantiel au Père, et par Lui tout a été fait.

Qui propter nos hómines et propter nostram salútem descéndit de cœlis.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel.

ET INCARNATUS EST DE SPIRITU SANCTO EX MARIA VIRGINE ET HOMO FACTUS EST.
Par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie et s'est fait homme.

Crucifíxus étiam pro nobis, sub Póntio Piláto passus, et sepúltus est.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Et resurréxit tértia die, secúndum Scriptúras.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures.

Et ascéndit in cœlum : sedet ad déxteram Patris.
Et Il monta au ciel : Il est assis à la droite du Père.

Et íterum ventúrus est cum glória judicáre vivos et mórtuos cuius regni non erit finis.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts et son règne n'aura pas de fin.

Et in Spíritum Sanctum, Dóminum et vivificántem, qui ex Patre, Filióque procédit.
Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie, Il procède du Père et du Fils.

Qui cum Patre, et Fílio simul adorátur, et conglorificátur : qui locútus est per Prophétas.
Avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire : Il a parlé par les prophètes.

Et unam, sanctam, cathólicam, et apostólicam Ecclésiam.
Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Confíteor unum baptísma in remissiónem peccatórum.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

Et expécto resurrectiónem mortuórum et vitam ventúri saéculi. Amen.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. Amen.

Le reste suivra...
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » sam. 30 juil. 2011, 16:31

Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1754
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » sam. 30 juil. 2011, 17:26

Merci ! :dance:
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1754
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » mar. 09 août 2011, 21:56

Le Credo tel que je l'ai redécouvert à quarante-trois années de distance:
En un instant, je suis passé de 55 ans à 12 ans, quel choc - et quel cadeau du Ciel !
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2327
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Sapin » mer. 10 août 2011, 3:47

Moi c'est le Sanctus, le no. VIII, de angelis qui me fait toujours rappeler ma très petite enfance, alors que j'étais simple enfant de choeur et je portais la plus petite soutane disponible dans la sacristie avec le surplis. J'avais hâte d'être plus vieux afin d'avoir le privilège de servir enfin la messe. Mais une fois l'âge atteint, le renouveau liturgique avait passé dans ma paroisse (assez tardivement d'ailleurs). Et je dois sincèrement l'avouer, et cela avec tout le respect que je porte pour la messe de Paul VI, mais ce n'était plus la même chose!
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Göreme
Censor
Censor
Messages : 151
Inscription : jeu. 03 mars 2011, 20:44
Localisation : Alsace

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Göreme » mer. 10 août 2011, 17:01

Bonjour à vous qui passez par là...

Durant ces 3 dernières semaines, je viens de vivre des messes totalement différentes. Participant à une session de formation de chant grégorien en vue de la création d'une chorale paroissiale de liturgie romaine, (un vœu émis, non seulement par notre père-curé mais aussi par plusieurs paroissiens) j'ai eu le bonheur de vivre des journées magnifiques, au cours desquelles se succédèrent enseignement, répétitions, offices et messes tridentines.

Ce fut la première semaine. Les messes furent grandioses, chaque participant intervenant à des degrés différents :
- le prêtre célébrant agit "in personæ Christi"pour l'offrande du Sacrifice Propitiatoire.
- les servants de messe assument le service de Chœur : le cérémoniaire qui assiste le prêtre, 2 acolytes qui sont porte-lumière, un thuriféraire avec l'encensoir et l'encens et un porte croix
- la chorale chante le propre de la messe en grégorien et soutien l'assistance dans le commun
- l'assistance participe par sa prière, sa tenue, son chant.

La messe débute par la procession d'entrée. L'alternance des chants grégoriens, des lectures, des recueillements en silence, de la musique liturgique et des pièces d'orgue est très émouvante. Et la sortie du prêtre et des servants, également en procession, met un point final, mais ne précipite pas les fidèles au dehors.

La seconde semaine, je l'ai passée au Sanctuaire N.D. de Montligeon, dans l'Orne. Ce lieu de pèlerinage fête cette année son jubilé : il y a 100 ans y fut célébrée la première messe dans la belle basilique néo-gothique. Les messes étaient en langue vernaculaire. Des aménagements introduits dès le début du XX ème siècle pour faciliter la participation de l'assemblée.

Des aménagements qui ne dénaturent pas le rite, dans la mesure où ils ne touchent pas au symbole et n'affectent pas la dignité de la célébration. Ces offices furent très honorables, mais tout de même pas aussi majestueux que les précédents.

Enfin, sur mon chemin de retour, j'ai eu l'occasion d'assister à une messe dominicale, célébrée le dimanche matin, dans une église moderne. Quels changements ! Pas de plage de recueillement privé possible, même durant l'élévation on chante...Les lecteurs sont des acteurs, sans avoir la vocation d'acteur...il y en a même un qui a oublié d'avancer pour lire le psaume, alors on l'a appelé, et il a fait son entrée "sur scène" à la Aldo Macchione! Lamentable, comme les chants, une alternance de marches et de romances.

En sortant de cette célébration, je me demandai si la dignité de cette messe avait été respectée ?
" Pour moi la prière, c'est un élan du cœur, c'est un simple regard jeté vers le ciel, c'est un cri de reconnaissance et d'amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie; enfin c'est quelque chose de grand, de surnaturel qui me dilate l'âme et m'unit à Jésus "
Ste. Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » mer. 10 août 2011, 20:56

Certains y verront une richesse liturgique
Moi je suis heureux que Notre Saint Père Benoît XVI y remette de l'ordre
Mais nos évêques français sont encore à mille lieu de réprimander les abus que vous avez subit en dernier lieu, mais plus prompt à refuser l'application du motu proprio… mais à la fin le Christ est vainqueur !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2327
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Sapin » jeu. 11 août 2011, 16:56

Mais nos évêques français sont encore à mille lieu de réprimander les abus que vous avez subit en dernier lieu, mais plus prompt à refuser l'application du motu proprio… mais à la fin le Christ est vainqueur !
Je trouve encore une fois que vous exagérez, PaxetBonum. Je connais des évêques en France qui répriment les abus en liturgie, qui appliquent dans leur diocèse le motu proprio et qui eux-mêmes célèbrent parfois sous la forme extraordinaire. Je pense entre autres à Mgr Centène, l'évêque de Vannes et bien d'autres sans compter également des évêques auxiliaires.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8650
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 11 août 2011, 17:32

Mais nos évêques français sont encore à mille lieu de réprimander les abus que vous avez subit en dernier lieu, mais plus prompt à refuser l'application du motu proprio… mais à la fin le Christ est vainqueur !
Je trouve encore une fois que vous exagérez, PaxetBonum. Je connais des évêques en France qui répriment les abus en liturgie, qui appliquent dans leur diocèse le motu proprio et qui eux-mêmes célèbrent parfois sous la forme extraordinaire. Je pense entre autres à Mgr Centène, l'évêque de Vannes et bien d'autres sans compter également des évêques auxiliaires.
Il y a certes, des exceptions qui confirment la règle
Et même plutôt un changement, donc des exceptions qui vont changer la règle !
Mais pour l'instant la majorité est au mieux silencieuse
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Isabella
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : mer. 05 août 2015, 19:19
Conviction : catholique tradi

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Isabella » mer. 05 août 2015, 19:51

Bonjour,
J'interviens assez tard dans cette intéressante discussion.
Moi aussi, la première fois que j'ai assisté à une messe extraordinaire, j'ai eu l'impression de retrouver mon chemin, même si j'ai peu connu la messe pré-conciliaire. Donc je partage les émotions de Stephlorant face à la liturgie.
Quant au latin, je m'y habitue très vite, à tel point que, ne pouvant aller à la messe extraordinaire, j'ai tendance à réciter quelques prières ou répons en latin à la messe ordinaire.
Le Missel du Barroux fait autorité, il contient outre toute la liturgie, des conseils et des citations intéressantes et édifiantes.
Dans les sermons, je retrouve aussi un discours très net, engagé, précis et étayé de nombreuses références. J'apprécie les sermons des chanoines ICRSP : clair, bien construit, voire érudit... avec des notions qui semblent avoir été oubliées ou passées à la trappe au fil du temps. Un vocabulaire qui avait évolué... au point de manquer de clarté, voire de devenir un peu ambigu.
Un chat est un chat, et, oui, un péché un péché. Oui, David dans son oisiveté plonge droit dans le péché, mais composera aussi le magnifique psaume Miserere mei Deus.... dont on chante des strophes lors de l'Asperges !
Et puis on ne rajoute pas des phrases aux paroles saintes et immuables de la Liturgie.
J'apprécie avec soulagement la gestuelle de toujours : debout, assis, à genoux... et le recueillement, le respect, aux antipodes des "prières gestuées". Rien contre les gestuations éventuelles au caté, on en a connu de très pédagogiques, mais non aux gesticulations dans les assemblées, ce n'est pas le lieu.
Concernant l'évolution des choses : aurions-nous eu le motu proprio de Sa Sainteté émerite Benoît XVI si la FSSPX n'avait pas agité le drapeau, suscitant volens nolens l'émergence de la FSSP? Où les jeunes chanoines d'aujourd'hui ont-ils entendu la messe en latin, face à l'autel, alors qu'ils n'étaient pas nés quand on a fait table rase (ou presque) du passé ?
Certes la FSSPX tient des propos pour le moins tranchés, voire carrément excessifs, mais n'ont-ils pas ouvert la route à des fraternités sacerdotales plus conciliantes mais néanmoins fidèles à la tradition et fermes dans leurs choix ? Et, indirectement, permis à des prêtres diocésains pas forcément chenus de célébrer dans la forme extraordinaire ?
Très cordialement,
In Christo

Avatar de l’utilisateur
pascalg
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : dim. 20 nov. 2011, 20:58
Localisation : Saint Nicolas de Port (Lorraine)

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar pascalg » dim. 08 avr. 2018, 16:17

Isabella
piquante argumentation et stimulante pour l'esprit
à méditer,

"Certes la FSSPX tient des propos pour le moins tranchés, voire carrément excessifs, mais n'ont-ils pas ouvert la route à des fraternités sacerdotales plus conciliantes mais néanmoins fidèles à la tradition et fermes dans leurs choix ? "
pascalg


Revenir vers « La forme extraordinaire du rite romain »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités