Les innocents d'aujourd'hui

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2338
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar poche » mer. 02 janv. 2019, 13:13

Le 23 janvier 1973, la Cour suprême a légalisé l'avortement dans tous les États-Unis. Chaque année, des milliers de personnes manifestent contre l'avortement à Washington… Serait-il approprié dans la liturgie des heures de prier la fête des Saints Innocents ce jour-là?

zelie
Senator
Senator
Messages : 622
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : Québec

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar zelie » mer. 02 janv. 2019, 13:40

Vous voulez plutôt dire "va légaliser" , non?

Mais comme vous le dites, ce serait le moment de nous unir en prière pour implorer la miséricorde du Père sur ce choix malheureux. Est-ce que tout est déjà joué?
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Carolus » mer. 02 janv. 2019, 14:53

Zélie :

vous voulez plutôt dire "va légaliser" , non?
Aux États-Unis, l’avortement a été légalisé en 1973, chère Zélie. :(

Le 23 janvier marque donc le 46e anniversaire de « Roe V. Wade », l’arrêt emblématique de la Cour suprême qui a légalisé l’avortement.

Depuis 1974, une manifestation annuelle, MARCH FOR LIFE (la marche pour la vie), a lieu dans la capitale américaine pour lutter contre l’avortement.

C’est définitivement « le moment de nous unir en prière pour implorer la miséricorde du Père sur ce choix malheureux. » :oui:

zelie
Senator
Senator
Messages : 622
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : Québec

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar zelie » mer. 02 janv. 2019, 18:45

Ah, mais! Je ne sais plus lire! :s
En fait, j'avais cru que l'avortement était légalisé dans certains états mais pas encore tous, et que là, il y allait y avoir le 23 janvier prochain un pas de plus en généralisant cet accès à l'avortement, et que c'était pour cela qu'il y avait tant de marches Pro-Vie et Pro-Choix qui s'opposaient depuis des décennies là-bas.
Donc oui, ce serait bien de se bouger les bougies et de prier ensemble, et pas que pour les US.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

zelie
Senator
Senator
Messages : 622
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : Québec

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar zelie » mer. 02 janv. 2019, 19:32

je reviens un instant sur l'enjeu de l'avortement, qui est tellement banalisé qu'on perd de plus en plus de vue de quoi il en retourne.
Pour cela, je mets une citation de Cinci de Vittorio Messori (merci Cinci d'une telle contribution) dans le forum Apologétique, fil sur le dit auteur, qui peut nous permettre de méditer et nous apprendre à nous positionner en tant que chrétien sur ce sujet plus sensible qu'il n'y paraît :
L'euthanasie en Occident


C'est dans ce qu'on appelle donc le radicalisme bourgeois que se regroupent les mouvements qui caractérisent le plus nettement l'Occident contemporain. C'est là que, faute de trouver une marchandise meilleure au bazar des mythes, sont attirés ces jeunes de notre temps, souvent des riches, et pourtant si pauvres, qui mériteraient bien autre chose que ce cocktail idéologique si équivoque.

Eh bien : pour cette culture radicale, si représentative de l'Occident d'aujourd'hui, une des nécessités vitales, et avec laquelle il faut compter, est la légalisation de l'euthanasie.

Le radicalisme porte le "péché originel" de ce libéralisme bourgeois, néo-capitaliste, qui l'a engendré et qui le fait prospérer : c'est à dire l'individualisme, qui dégénère nécessairement en violent égoïsme. Au coeur du message des libéraux radicaux se trouve, comme il l'appelle lui-même , "le droit à mon bonheur". Tout ce qui s'oppose à ce programme doit être attaqué comme mauvais.

Derrière cette culture qui exalte le divorce et l'avortement, agit un mouvement d'égoïsme bien précis, tout noyé qu'il soit dans un flot de nobles paroles. En fait, ce que l'on veut concrètement, c'est se libérer facilement - et avec la bénédiction et la contribution financière de la société - du conjoint ou du foetus devenus encombrants et gênants.

Derrières les nobles batailles

Le même individualisme qui agit en exaltant le divorce et l'avortement est le moteur de la lutte typiquement néo-capitaliste, libérale et radicale pour légaliser l'euthanasie. Une fois encore, c'est éliminer un problème en éliminant l'autre. On demande à la société d'éliminer celui qui a le mauvais goût de ne pas se décider à mourir; qui a l'impudence de montrer, par son agonie, que quelque chose de tout à fait semblable nous attend nous aussi. Rien n'est moins supportable qu'un tel spectacle.

Qu'ils en soient ou non conscients, ces courageux champions de l'euthanasie veulent l'aide de l'État et de la médecine moderne, avec ses techniques de suppression rapide, par pitié d'eux-mêmes bien plus que par pitié des agonisants. On veut supprimer dès sa naissance une vue indécente. On veut se libérer au plus vite - d'une manière hypocritement propre et légale - des questions qui montent des lits des mourants et auxquelles on se sent incapable de répondre.

Qui peut supporter une telle confrontation avec la mort ? Comment peuvent le faire les fils des cultures qui se sont organisées précisément pour l'éviter ? Le supportera-t-il, le radical, avec sa mystique de la fête, du jeu, des loisirs, de la santé, de la beauté ? Lui qui proclame digne d'être vécue seule la vie qui accorde pleinement satisfaction ? Lui qui a décrété qu'il faut faire connaître toute occasion de plaisir et dissimuler les larmes ?

Notre propre agonie, comme celle des autres, est le moment de la nudité, de la vérité totale. Comment prétendre en faire supporter la prolongation à qui a soutenu des "vérités" dont ce moment-là lui montre à l'évidence la partialité, la superficialité et, en tout cas, l'impuissance à fournir une consolation ?

Voilà pourquoi la libéralisation de l'euthanasie prendra place, infailliblement, parmi les articles de code à côté du divorce et de l'avortement.

Voilà pourquoi l'habituelle, l'Immanquable opposition des catholiques sera comme toujours une défaite. A quoi sert de se battre contre des aspects particuliers de cultures qui, pour survivre, doivent étouffer, par une attitude névrosée, tout ce qui leur est insupportable parce que sans réponse ? Elles ne peuvent rien faire d'autre, prisonnières comme elles le sont de leurs préalables mêmes.
Puisque ce fil est là, ce pourrait être profitable à tous de partager nos lectures et nos réflexions sur ce sujet? Aussi merci de vos prochaines contributions et lectures.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Carolus » mer. 02 janv. 2019, 23:02

Zélie :

Donc oui, ce serait bien de se bouger les bougies et de prier ensemble, et pas que pour les US.
Oui, il faut prier pour les pays autour du monde, chère Zélie !

À l'échelle mondiale, il y a 125 000 avortements par jour, c’est-à-dire quarante-cinq millions six cent vingt-cinq mille d’avortements par an. :(

zelie
Senator
Senator
Messages : 622
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : Québec

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar zelie » jeu. 03 janv. 2019, 16:11

Pour que les chiffres soient clairs et référencés:
Selon Wi......., il y a eu 216 700 avortements recensés en France en 2017. On note dans le même article qu'en 1962, les avortements clandestins en France étaient estimés à 800 000.
Selon https://www.planetoscope.com/natalite/1 ... monde.html, il y a 43,8 millions d'avortements chaque année dans le monde, soit un avortement tous les 0,67 secondes (donc l'avortement a lieu plus rapidement que les secondes!)

Et à part pour des motifs religieux, comme ceux des catholiques, des musulmans, des juifs et autres, on ne voit pas grand monde, dans les sphères intellectuelles, interroger ce phénomène. De même dans les lycées, où en guise d'esprit critique, on formate les jeunes à penser comme l'état veut qu'ils pensent... Non que ce genre de formatage soit totalement à rejeter, c'est aussi lui qui fait que les jeunes français n'apprennent pas à manipuler des armes à 7 ans, mais ce qui est dommage, c'est que leur esprit est loin d'être aussi libre qu'il y paraît. Et encore une fois, ça aussi ça ne fait bouger personne...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Ictus2b
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : mar. 03 avr. 2012, 14:17

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Ictus2b » jeu. 03 janv. 2019, 20:24

Pour que les chiffres soient clairs et référencés:
Selon Wi......., il y a eu 216 700 avortements recensés en France en 2017. On note dans le même article qu'en 1962, les avortements clandestins en France étaient estimés à 800 000.
Selon https://www.planetoscope.com/natalite/1 ... monde.html, il y a 43,8 millions d'avortements chaque année dans le monde, soit un avortement tous les 0,67 secondes (donc l'avortement a lieu plus rapidement que les secondes!)

Et à part pour des motifs religieux, comme ceux des catholiques, des musulmans, des juifs et autres, on ne voit pas grand monde, dans les sphères intellectuelles, interroger ce phénomène. De même dans les lycées, où en guise d'esprit critique, on formate les jeunes à penser comme l'état veut qu'ils pensent... Non que ce genre de formatage soit totalement à rejeter, c'est aussi lui qui fait que les jeunes français n'apprennent pas à manipuler des armes à 7 ans, mais ce qui est dommage, c'est que leur esprit est loin d'être aussi libre qu'il y paraît. Et encore une fois, ça aussi ça ne fait bouger personne...

800.000 avortements en 1962 ? C'est un peu douteux. :sonne:

Mais il n'empêche que le nombre d'enfants avortés est sidérant... Et que je ne pense pas que les chiffres officiels prennent en compte les enfants avortés par «moyens de contraception d'urgence» (catégorie qui recouvre également le stérilet => je viens de découvrir ça).

Bonne et sainte année à vous

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Carolus » jeu. 03 janv. 2019, 21:05

Ictus2b :

800.000 avortements en 1962 ? C'est un peu douteux. :sonne:
Je suis tout à fait d’accord avec vous, cher Ictus2b. :oui:

Il n’y a rien de neuf dans l’utilisation des chiffres pour tromper les gens.

Cette manipulation de chiffres veut faire croire que la légalisation de l’avortement soit une mesure pour diminuer le nombre d’avortements. :(

Avatar de l’utilisateur
Ictus2b
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : mar. 03 avr. 2012, 14:17

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Ictus2b » jeu. 03 janv. 2019, 21:54

Ictus2b :

800.000 avortements en 1962 ? C'est un peu douteux. :sonne:
Je suis tout à fait d’accord avec vous, cher Ictus2b. :oui:

Il n’y a rien de neuf dans l’utilisation des chiffres pour tromper les gens.

Cette manipulation de chiffres veut faire croire que la légalisation de l’avortement soit une mesure pour diminuer le nombre d’avortements. :(

C'est tout à fait probable, allez savoir ! :-@

Bassmeg
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 444
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Bassmeg » ven. 04 janv. 2019, 1:18

Je ne pense pas que la légalisation des avortements diminue le nombre d' avortements. Ni qu' elle l' augmente. Je n' ai pas de chiffres ni personne d' ailleurs, puisque les avortements sauvages sont par principe hors des radars.

Mais par contre, ce qui est sur, c'est que la légalisation de l' avortement diminue fortement le nombre de femmes qui meurent suite à un avortement. Il me parait important de le dire et de le faire savoir. Est ce tabou de le faire remarquer? Je sais que beaucoup de catholiques ne veulent pas envisager ce fait mais quand même, il faut le prendre en compte, non?

Bassmeg
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 444
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Bassmeg » ven. 04 janv. 2019, 3:03

Pour que les chiffres soient clairs et référencés:
Selon Wi......., il y a eu 216 700 avortements recensés en France en 2017. On note dans le même article qu'en 1962, les avortements clandestins en France étaient estimés à 800 000.
Selon https://www.planetoscope.com/natalite/1 ... monde.html, il y a 43,8 millions d'avortements chaque année dans le monde, soit un avortement tous les 0,67 secondes (donc l'avortement a lieu plus rapidement que les secondes!)
Bonsoir Zélie. Bonne année à vous.
Vous parlez de chiffres clairs et référencés et dites qu'en 1962 en France, on a estimé à 800 000 le nombre d' avortements. Selon "Wi", dites-vous. Ce n' est ni clair ni précis, ni référencé. Pourriez-vous sourcer cette info?

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Carolus » ven. 04 janv. 2019, 5:24

Bassmeg :
Je ne pense pas que la légalisation des avortements diminue le nombre d' avortements.
La légalisation nous donne des chiffres officiels pour la France, chère Bassmeg. :(
1990 : 208 325
2000 : 205 099
2010 : 225 792
2017 : 216 685

http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/fran ... ortements/
Les chiffres ci-dessus représentent des avortements déclarés.

En 1962 (avant la légalisation), Anne-Marie Dourlain-Rollier, l’auteur de La vérité sur l'avortement, estime le nombre d’avortements clandestins à 800 000 par an.

Le chiffre estimé pour 1962 semble assez exagéré, n’est-ce pas ?

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2338
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar poche » ven. 04 janv. 2019, 13:26

Aucun de vous n'a répondu à ma question. Ma question est, serait-il approprié dans la liturgie des heures de prier la fête des Saints Innocents ce jour-là?

Bassmeg
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 444
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Les innocents d'aujourd'hui

Message non lupar Bassmeg » ven. 04 janv. 2019, 14:22

Bassmeg :
Je ne pense pas que la légalisation des avortements diminue le nombre d' avortements.
La légalisation nous donne des chiffres officiels pour la France, chère Bassmeg. :(
1990 : 208 325
2000 : 205 099
2010 : 225 792
2017 : 216 685

http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres/fran ... ortements/
Les chiffres ci-dessus représentent des avortements déclarés.

En 1962 (avant la légalisation), Anne-Marie Dourlain-Rollier, l’auteur de La vérité sur l'avortement, estime le nombre d’avortements clandestins à 800 000 par an.

Le chiffre estimé pour 1962 semble assez exagéré, n’est-ce pas ?
C' est bien ce que je vous dit Carolus. Des avortements sauvages, il y en a encore en France. Et on ne peut pas les compter, juste compter le nombre de femmes mortes. Mais je ne possède pas de chiffres à ce sujet. Par contre, la tante d' une amie à moi en est morte, il y a une vingtaine d' années et comme c' est une famille intégriste, ils ont longtemps fait croire qu' elle était partie à l' étranger. Je vous laisse imaginer les traumatismes psychologiques multiples et collectifs qu' un tel mensonge a créé à long terme dans toute la famille.
Et l' amie d' une amie a bien faillie se suicider parce qu' elle était sans cesse culpabilisée par sa famille qui l' accusait presque de meurtre. Elle a fini par rompre avec sa famille de fous et tout va bien pour elle dorénavant.
Le nombre d' avortements médicalisés augmente. Certes. Il est très probable que cela implique une diminution des avortements au fond des caves et donc du nombre de femmes mourant d' avortement. Pour moi, c' est cela qui compte le plus. Le nombre de survivantes.
Je ne sais pas du tout si 800 000 est une estimation exagérée, en 1962 mes parents étaient probablement encore à l' école primaire.

Des rumeurs d' avortements clandestins en 2018, j' en ai entendu parler. [quelles sont vos sources ? la modération ]

Et dans beaucoup d' autres pays, cela est courant, là ou l' avortement n' est pas médicalisé, voire criminalisé.
D' un point de vue religieux, je crois qu' un foetus avorté ne va pas en enfer, puisque n' étant pas né, il n' est pas tenu responsable du péché d' Eve et d' Adam.
Si nous devons prier, ce serait plutôt pour les femmes en détresse. Elles sont nos soeurs, nos amies, nos tantes, parfois nos mères. Il faut les aider, et non pas les culpabiliser.


Revenir vers « Office Divin »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit