Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Avatar de l’utilisateur
Solène
Barbarus
Barbarus

Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par Solène » dim. 04 janv. 2009, 21:37

Bonjour à tous, je me pose une question concernant la date de l'Epiphanie. En effet ce matin lors de la messe nous avons célébré l'épiphanie alors que nous nous disions qu'habituellement ça "tombait" plutôt le 6 janvier. De retour chez nous nous avons donc vérifier nos sources:

pour l'épiphanie le 4 janvier:
- le site l'évangile au quotidien en version française, anglaise, néérlandaise, portugaise,
- le site de la cef
- mon agenda scolaire

pour l'épiphanise le 6 janvier:
- le site l'évangile au quotidien en version italienne, espagnole, allemande, polonaise,
- mon logiciel "biblia clerus" télécharger sur le site de la congrégation pour le clergé et qui dispose (entre autre) d'une fonction m'indiquant les lectures du jour et les fêtes.

Serait t'il possible que cette fête soit célébrée à des dâtes différentes selon les pays? et si oui, pourquoi?

cordialement,

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 758
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par François-Xavier » dim. 04 janv. 2009, 22:48

L'Epiphanie est bien le 6 janvier, dans le calendrier romain général. Aujourd'hui, c'est le II° dimanche après la Nativité.
Pour permettre sa célébration, comme on ne peut malheureusement pas chômer mardi, on transfère en France (et ailleurs...) cette très grande fête au dimanche le plus proche. Et c'est bien dommage, d'ailleurs. En tout cas, du coup, le II° dimanche après la Nativité saute...

Le 6 janvier, ça répond au 6 août, la Transfiguration. Les feux fêtes sont comme deux pôles dans l'année liturgique qui sont très importants, et nos frères orientaux le savent bien. Dans les monastères, on garde l'Epiphanie au 6 janvier, tout comme à Rome. Le pape fête l'Epiphanie mardi. Cette observation est également valable pour la Fête Dieu, qui est dans le calendrier romain le jeudi qui suit la Ste Trinité, et que nous transférons en France au dimanche suivant.

La question du transfert au dimanche le plus proche, pour le 6 janvier, est difficile. Dans la FERM, il est transféré au dimanche 11 janvier cette année, alors que nous nous pour nous, à cette date, le baptême du Seigneur (au dimanche qui suit le 6 janvier). Aujourd'hui, dans la FERM, c'est le Saint Nom de Jésus qu'on place dans le dimanche entre le 2 et le 5 janvier, ou, si il n'y en a pas, le 2 janvier. Nous, cette fête là, nous l'avons eue samedi. Bref, caprices du calendrier romain ...

Avatar de l’utilisateur
Solène
Barbarus
Barbarus

Re: Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par Solène » dim. 04 janv. 2009, 23:35

Merci beaucoup pour cette explication très claire.
ce qui explique donc pourquoi en Italie ils sont en vacances jusqu'au 6.

Encore un petit détail, s'agit t'il d'une nouveauté récente du calendrier liturgique? Parce qu'autant que je me souvienne même dans ma famille (qui est tout ce qu'il y a de moins catholique) on a toujours fêter les rois le 6 janvier.

Cordialement

fil bleu
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : mer. 10 déc. 2008, 1:11

Re: Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par fil bleu » lun. 05 janv. 2009, 1:09

Il faudrait voir l'histoire.
L'épiphanie a été fêtée avant Noël. Elle est mentionnée par Clément d'Alexandrie début du IIIe siècle.
Le concile de Saragosse 380 canon 4 présente le temps de l'avent comme temps préparatoire à l'Épiphanie.Voila pourquoi les orthodoxes n'ont que l'Épiphanie.
Cette fête célébrer les manifestations de Jésus Christ aux bergers, aux mages, à son baptême dans le Jourdain et aux Noces de Cana. Ce qui dans le temps a été séparé. Chez les Orthodoxes les baptêmes se font particulièrement à cette fête et certains pays comme l'Italie, l'Espagne c'est une fête chômée. Les cadeaux ne se donnent pas à Noël mais à l'Épiphanie. En France, elle était chômée jusqu'au concordat de Napoléon. Depuis elle se fête le dimanche au plus proche du 6 Janvier. Le temps de l'Épiphanie va jusqu'au carême.

L'article Épiphanie de l'encyclopédie Catholicisme donne un bon aperçu.
Dernière modification par Christophe le lun. 05 janv. 2009, 9:03, modifié 1 fois.
Raison : Majuscules !

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par Invité » lun. 05 janv. 2009, 17:37

Les orthodoxes ont aussi Noël, un "carême de Noël", une vigile de Noël et une "après-fête" de huit jours... Dire qu'ils n'ont que l'Epiphanie est abusif... Tout cela se trouve dans le ménée de décembre...

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 758
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par François-Xavier » lun. 05 janv. 2009, 20:33

Solène a écrit : Encore un petit détail, s'agit t'il d'une nouveauté récente du calendrier liturgique? Parce qu'autant que je me souvienne même dans ma famille (qui est tout ce qu'il y a de moins catholique) on a toujours fêter les rois le 6 janvier.
Je ne crois pas que ce soit récent. A vérifier.
Petite correction sur ce que j'ai écrit... La commission Ecclesia Dei (qui s'occupe de tout ce qui concerne la liturgie romaine dans sa forme extraordinaire) a demandé à ce que l'on synchronise les deux dates de transfert de l'Epiphanie. Ce qui me semble judicieux et manifeste mieux l'unité du rite romain, dans ses deux formes. Elle a normalement donc été fêtée dans les paroisses utilisant la FERM le 4 janvier. Ce qui est contraire aux normes en vigueur avant le Concile ou cette célébration devait être faite au cours du dimanche ente le 6 et le 11 janvier. Du coup, il y a peut être eu des exceptions...

Avatar de l’utilisateur
Columbanus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 508
Inscription : jeu. 21 août 2008, 13:53
Conviction : Catholique romain traditionaliste
Localisation : Artois

Re: Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par Columbanus » mer. 07 janv. 2009, 21:20

François-Xavier a écrit :
Solène a écrit : Encore un petit détail, s'agit t'il d'une nouveauté récente du calendrier liturgique? Parce qu'autant que je me souvienne même dans ma famille (qui est tout ce qu'il y a de moins catholique) on a toujours fêter les rois le 6 janvier.
Je ne crois pas que ce soit récent. A vérifier.
Petite correction sur ce que j'ai écrit... La commission Ecclesia Dei (qui s'occupe de tout ce qui concerne la liturgie romaine dans sa forme extraordinaire) a demandé à ce que l'on synchronise les deux dates de transfert de l'Epiphanie. Ce qui me semble judicieux et manifeste mieux l'unité du rite romain, dans ses deux formes. Elle a normalement donc été fêtée dans les paroisses utilisant la FERM le 4 janvier. Ce qui est contraire aux normes en vigueur avant le Concile ou cette célébration devait être faite au cours du dimanche ente le 6 et le 11 janvier. Du coup, il y a peut être eu des exceptions...
Normalement, pour la FERM comme pour la FORM, l'épiphanie est normalement fêtée le 6 janvier mais avec une tolérance pour l'éventualité du 2ème dimanche après Noël. Cette tolérance, valable en France et en Belgique, est en fait le résultat d'un indult accordé par le pape Pie VII en 1802...date à laquelle la Belgique était entièrement française.
« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié... »

Gandulf
Censor
Censor
Messages : 108
Inscription : mer. 14 mai 2008, 13:28

Re: Epiphanie: 4 ou 6 janvier???

Message non lu par Gandulf » jeu. 08 janv. 2009, 22:09

A propos de ce transfert, il y a la notion de transfert de la solemnité d'une fête liturgique qu'on trouve apparemment dans les lieux de culte FERM (et donc logiquement antérieure à la réforme liturgique) et qui semble disparue du calendrier FORM.
Ainsi, dans l'ordo publié par la FSSP (voir ici : http://www.fssp.fr/ordo.html), l'épiphanie est bien célébrée le 6 janvier mais sa solemnité est célébrée le 11 janvier. Cela me semble juste puisque cela permet de rester cohérent de l'ordo de l'église universelle (enfin celui de 1962) tout en permettant à tous les fidèles en France de célébrer la solemnité de la fête liturgique. Il y a logiquement la même chose pour la Fête-Dieu.

Quelqu'un peut-il m'éclairer sur la disparition dans le nouveau calendrier de cette notion de solemnité ?

Gandulf

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité