Solennité de l'Assomption de la Vierge Marie [15 août]

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 939
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Solennité de l'Assomption de la Vierge Marie [15 août]

Message non lupar VexillumRegis » lun. 13 août 2007, 9:59

Hymne pour l'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie
(Saint Odilon, abbé de Cluny, 962-1048/49)

Image
La Dormition et l'Assomption de la Vierge - Anonyme -
3ème quart du 15ème - Italie, Ombrie


Adest dies laetitiae,
Iucundus omni lumine,
In quo regina virginum
Scandit iter astriferum,

Voici le jour de joie,
Inondé de joyeuse lumière,
Où la Reine des vierges
Gravit le chemin étoilé,


Angelorum praefulgidis
Circumvallata cuneis,
Quamque sanctarum virginum ;
Sequitur agmen inclitum.

Entourée des cohortes
Eblouissante des anges,
Et de celles des vierges saintes ;
Les légions illustres l’escortent.


Ut decet omnes credere,
Caelesti diademate
Clarus occurit obvius
Christus ex ea genitus.

Comme il nous faut tous croire,
Le Christ né d’elle
Accourt à sa rencontre, éclatant
Sous son diadème céleste.


(...)

Caelestis regni civitas
Et eius omnis dignitas
Parentem sui principis
Votis honorat congruis.

La cité du royaume céleste
Dans toute sa magnificence
Honore de prières appropriées
La mère de son Prince.


Cum quibus nos laetissima
Huius diei gaudia
Concelebremus alacres
Deum laudando supplices.

Célébrons avec eux dans la joie
Le grand bonheur
De ce jour
En louant Dieu et en l’implorant.


Huius festi clarissima
Prosequamur praeconia
Mentis affectu supplices,
Effectu vocis alacres.

Honorons cette fête
De louanges ferventes
En implorant du fond de notre coeur
Et chantant de toute la force de notre voix
.
L'Année liturgique
Dernière édition par VexillumRegis le lun. 03 sept. 2007, 16:30, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2483
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Solennité de l'Assomption de la Vierge Marie [15 août]

Message non lupar Boris » lun. 13 août 2007, 13:10

N'oublions pas non plus la Messe du Jour qui fut écrite (en grégorien) par un moine encore vivant de nos jours !
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 939
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: Solennité de l'Assomption de la Vierge Marie [15 août]

Message non lupar VexillumRegis » mar. 14 août 2007, 9:47

Homélie de Nicolas Cabasilas († après 1388) sur la Dormition de la Mère de Dieu

Image
Assomption de la Vierge, Titien, 1516-1518
Il fallait que la Vierge fût associée au Fils en tout ce qui regarde notre salut. De même qu'elle lui fit partager sa chair et son sang et qu'elle fut, en retour, gratifiée de ses bienfaits, de même elle eut part à toutes ses souffrances et à toutes ses peines. Il fut attaché à la croix et eut le côté percé par la lance. Elle eut le coeur transpercé par une épée, comme le divin Syméon l'avait annoncé.

La première, elle fut rendue conforme à la mort du Sauveur par une mort semblable à la sienne. C'est pourquoi, avant tous les autres, elle eut part à la résurrection. En effet, après que le Fils eut brisé la tyrannie de l'enfer, elle eut le bonheur de le voir ressuscité et de recevoir sa salutation, et elle l'accompagna autant qu'elle le put, jusqu'à son départ vers le ciel. Après son ascension, elle prit la place que le Sauveur avait laissée libre parmi ses Apôtres et ses autres disciples, ajoutant ainsi aux bienfaits que Dieu avait dispensés à l'humanité celui de compléter ce qui manquait au Christ (Col 1,24) beaucoup mieux que quiconque. Cela ne convenait-il pas à sa mère plus qu'à tout autre ?

Mais il fallait que cette âme très sainte se détache de ce corps très sacré. Elle l'a quitté et s'est unie à l'âme du Fils, elle, une lumière créée, à la lumière primordiale. Et son corps, après être resté quelque temps sur la terre, a été lui aussi emporté au ciel. Il fallait, en effet, qu'il emprunte tous les chemins que le Sauveur avait parcourus, qu'il resplend isse pour les vivants et les morts, qu'il sanctifie en toutes choses la nature et qu'il reçoive ensuite la place qui lui convenait. Le tombeau l'a donc abrité quelque temps, puis le ciel a recueilli cette terre nouvelle, ce corps spirituel, ce trésor de notre vie, plus digne que les anges, plus saint que les archanges. Et le trône fut rendu au roi, le paradis à l'arbre de vie, le monde à la lumière, l'arbre à son fruit, la Mère au Fils: elle en était parfaitement digne puisqu'elle l'avait engendré.

Qui, ô bienheureuse, trouvera les mots capables d'égaler ta justice et les bienfaits que tu as reçus du Seigneur, et ceux que tu as prodigués à toute l'humanité ? Quand bien même, comme dirait saint Paul, il parlerait les langues des hommes et des anges (1Co 13,1). Je pense que c'est aussi une part du bonheur éternel réservé aux justes, que de connaître tes privilèges et de les publier aussi bien que tu le mérites. Car cela fait partie également des choses que l'oeil n'a pas vues, que l'oreille n'a pas entendues (1Co 2,9) et que, selon saint Jean, l'immortel, le monde lui-même ne pourrait comprendre (Jn 21,25). Tes merveilles ne peuvent resplendir que dans ce théâtre, ce ciel nouveau et cette terre nouvelle (Ap 21,1), où luit le soleil de justice, que les ténèbres ne suivent ni ne précèdent. Tes merveilles, le Seigneur lui-même les proclame tandis que les anges applaudissent.

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 939
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: Solennité de l'Assomption de la Vierge Marie [15 août]

Message non lupar VexillumRegis » dim. 13 août 2017, 17:46

Préface de la fête dans la forme ordinaire

Image

Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere : Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus : per Christum Dóminum nostrum.

Quóniam Virgo Deípara hódie in cælos assúmpta est, Ecclésiæ tuæ consummándæ inítium et imágo, ac pópulo peregrinánti certæ spei et solácii documéntum ; corruptiónem enim sepúlcri eam vidére mérito noluísti, quæ Fílium tuum, vitæ omnis auctórem, ineffabíliter de se génuit incarnátum.

Et ídeo, choris angélicis sociáti, te laudámus, in gáudio confiténtes : Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth...

Vraiment, il est juste et digne, équitable et salutaire, de vous rendre grâces toujours et partout, Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ notre Seigneur.

Car aujourd'hui la Vierge Mère de Dieu est élevée au ciel, image et principe de votre Église glorifiée, modèle de foi assurée et consolation pour les fidèles encore en chemin ; elle a mérité de ne pas connaître la corruption du sépulcre, celle qui a engendré selon la chair d'une manière ineffable votre Fils, l'auteur de toute vie.

C'est pourquoi, associés aux choeurs angéliques, nous vous louons en confessant dans la joie : Saint, Saint, Saint le Seigneur notre Dieu...

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 939
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: Solennité de l'Assomption de la Vierge Marie [15 août]

Message non lupar VexillumRegis » mar. 15 août 2017, 16:56

Dormition dans le rit byzantin :

Image
Tropaire :

Dans ta maternité, tu as gardé la virginité,
lors de ta Dormition tu n'as pas abandonné le monde,
ô Mère de Dieu.
Tu es passée de la vie à la Vie, toi qui es la mère de la vie,
intercède pour nous et délivre nos âmes de la mort .


Kondakion :

Mère de Dieu, notre espérance inébranlable,
tu ne cesses de prier pour nous.
Le sépulcre et la mort ne t'ont pas retenue,
car celui qui habita ton sein virginal
t'a rendue à la vie, toi la mère de la vie.


Revenir vers « La liturgie et le temps »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité