La durée de la Messe

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar Jean-Mic » mar. 31 juil. 2012, 22:14

Ma remarque n'avait rien de personnel :ciao: ! Juste une petite réflexion sur les richesses (parfois discrètes) de l'Evangile :D .

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8150
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar PaxetBonum » mer. 01 août 2012, 7:58

Ma remarque n'avait rien de personnel :ciao: ! Juste une petite réflexion sur les richesses (parfois discrètes) de l'Evangile :D .
Je l'avais pris comme tel mais j'apportais une précision sémantique car je ne sais pas si l'araméen ou le grec fait cette distinction ou pas…
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1123
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar nad » mer. 01 août 2012, 12:09

Est-ce réellement important le temps dans la messe? à l'aide je ne vois pas où est le souci... une messe longue ou courte est bonne quand les intentions de prier et de se tourner et de faire communion sont bonnes, non ?
Pourquoi le temps poserait-il problème ?

en udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8150
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar PaxetBonum » mer. 01 août 2012, 13:42

Bien d'accord.
J'ai assisté à de longues messes qui me semblaient être sans aucune ferveur pour Dieu mais un bon divertissement (pas pour moi) pour l'assemblée et ses jeux de scène…
J'ai assisté à des messes basses très courtes mais d'un recueillement sans équivalent.
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Maxou
Censor
Censor
Messages : 72
Inscription : dim. 29 juil. 2012, 13:11
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar Maxou » sam. 04 août 2012, 11:32

Pour confirmer ce qui se dit ici, à savoir que la forme du rite n'explique pas la longueur d'une messe, dans ma Paroisse (rite ordinaire) la messe dominicale prend facilement 1h20 ! Une longue homélie, une prière eucharistique dite (ou chantée) très lentement, le crédo sous la forme de Nicée-Constantinople (et chanté). Ajoutez à cela les inévitables annonces...

Pour les solennités, on monte carrément à 1h35-1h40 !

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2207
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar Jean-Mic » sam. 04 août 2012, 19:33

Ajoutez à cela les inévitables annonces...
Les annonces ne sont pas inévitables, elles sont souvent indispensables. Elles sont une rubrique toute petite certes, mais une rubrique à part entière de la PGMR qui les place dans les rites de conclusion, tout en répétant trois fois (PGMR 90, 166, 184) qu'elles seront faites si c'est utile et qu'elles seront brèves.

Ce qui est tout à fait intéressant et notable, c'est que la PGMR précise (PGMR 184) que cet au diacre de les faire. Je pense qu'on peut voir là qu'elles sont un reflet de la vie paroissiale durant la semaine ou les jours à venir (réunions du MCR ou rencontre des catéchistes, prochain mariage, ...) et une invitation à la prière de chacun en communion avec ses frères et soeurs. Ce n'est donc pas si anodin que cela ...

En deux mots, ce qui compte, c'est utilité de l'annonce et briéveté de l'annonce.
STOP :!: Je m'arrête là, j'ai déjà été trop long :diable: !

Fraternellement
Jean-Mic


PS : En l'absence de diacre, dans nos communautés paroissiales où le prêtre n'est pas forcément résident, il est communément admis que ce soit un membre de l'Equipe d'Animation Pastorale qui donne les renseignements utiles. De la même manière, je crois que personne ne s'offense vraiment si un scout lit le petit mot annonçant la vente des calendriers...

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar Invité » dim. 05 août 2012, 22:54

Une petite pensée pour nos frères orthodoxes dont les liturgies dominicales peuvent durer plus de 3h
Bonjour!

Deux précisions:
-Les orthodoxes entrent et sortent pendant les offices. Une prof de grec m'a raconté avoir vu le prêtre lui-même quitter l'office pour aller boire un café...
-L'office ne dure aussi longtemps que le dit Pax Bonum que parce qu'il est en fait la combinaison de plusieurs offices!
Seules les matines peuvent durer 2-3h à elles seules si elles sont intégralement chantées...
Pour donner une idée, au monastère de Chevetogne, les vigiles (jonction des vêpres et des matines) de fêtes ne durent pas beaucoup plus de trois heures... Et le dimanche, ce n'est pas beaucoup plus de deux heures: mais on a deux offices pour le prix d'un (ou un pour le prix de deux! c'est selon le point de vue).
La Divine liturgie de saint Jean Chrysostome quant à elle ne dure pas plus d'une heure et demie (préparation des dons exclue: elle est en effet célébrée juste avant le début de la liturgie).

Les moines de l'Athos font exprès de rallonger (en traînant sur les chants, notamment) pour avoir des offices qui durent 18h (d'après un séminariste roumain): évidemment, tout le monde n'assiste pas à tout, il y a une sorte de "relais"...

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar salésienne05 » lun. 17 sept. 2012, 22:05

Dans ma paroisse, où le prêtre a changé, la durée de la messe est passée de 55 minutes environ à 1h05. Dans une paroisse de montagne comme la nôtre, avec seulement 9 à 20 personnes à la Messe dominicale, cela tient essentiellement au temps accordé au silence et à la prière (après l'homélie et après l'Eucharistie). J'apprécie beaucoup ces temps un peu longs de silence mais je sais que beaucoup ne supportent pas. Ceci dit, dans ma paroisse, il n'y a pas un seul enfant, même pas les miens.

Car, pour en revenir aux enfants : mes enfants, dont le second est autiste, sont incapables de tenir plus de 10 minutes sans bouger, du moins s'ils ne sont pas "captivés". Et moi, comme beaucoup de mamans chrétiennes, je suis mariée à un non pratiquant, à peine croyant, donc je me vois mal obliger mes enfants à venir à la messe, alors que la messe est mon moment à moi de la semaine :oops: . Puis la messe à 11h30, on oublie avec des enfants en bas âge... Parfois l'un d'entre eux consent à m'accompagner, mais il meurt d'ennui, malgré les missels adaptés. Cette année, mon fils est le seul enfant du canton à être inscrit au caté (sur une quarantaine d'enfants susceptibles d'y aller).

Fraternellement.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8150
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar PaxetBonum » mar. 18 sept. 2012, 8:01

Ne faut-il pas pourtant laisser les petits enfants aller au Seigneur ?
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3132
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar jeanbaptiste » mar. 18 sept. 2012, 9:50

Si les enfants de Salésienne sont en bas âge, il est bien difficile, quand on est seule, de les emmener à la messe.

Je suis dans une situation similaire à Salésienne : deux enfants en bas âge, une épouse non croyante, et en plus de cela je chante dans la schola. Il est très difficile d'emmener les petits.

Je ne dis pas que cela est impossible, mais c'est difficile.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2544
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar Cgs » mar. 18 sept. 2012, 16:58

Si les enfants de Salésienne sont en bas âge, il est bien difficile, quand on est seule, de les emmener à la messe.

Je suis dans une situation similaire à Salésienne : deux enfants en bas âge, une épouse non croyante, et en plus de cela je chante dans la schola. Il est très difficile d'emmener les petits.

Je ne dis pas que cela est impossible, mais c'est difficile.
Bonjour,

Face aux demandes récurrentes des parents de pouvoir confier leurs enfants pendant la messe, nous avons, dans notre paroisse organisé une garderie. Il faudrait voir cela est possible. Ce n'est a priori pas très compliqué :
:arrow: une chapelle isolée, idéalement insonorisée par de grands panneaux vitrés
:arrow: des personnes motivées pour faire la garderie (rien que 4 personnes, cela fait une garderie par mois pour chacune).

Ce n'est pas toujours facile, vu la taille des paroisses, mais cela mérite d'y réfléchir.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8150
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar PaxetBonum » mar. 18 sept. 2012, 17:49

Mais on coupe ainsi les enfants de la participation à la messe et qui plus est, de la messe en famille.
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2544
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar Cgs » mar. 18 sept. 2012, 18:00

Bien-sûr. L'idéal est que tous les enfants assistent à la messe. Et même à 2 mois, un bébé peut être très sage (ça nécessite néanmoins un peu de prévoyance, de sorte, par exemple, qu'il crie de faim en pleine homélie...).

Toutefois, selon les familles, et particulièrement quand un seul parent va à la messe et a du mal à tenir ses enfants pendant la messe, il est important qu'un accueil soit prévu. D'ailleurs, il n'est nullement prévu, dans notre paroisse, que les enfants restent tout le temps à la garderie. Il est déjà prévu un temps de liturgie de la parole pour les enfants, de la seconde lecture jusqu'à la fin du credo. La garderie peut suppléer à la fin, quand ça commence à faire long pour certains enfants.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8548
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar jean_droit » dim. 14 juil. 2013, 18:15

Je constate que cette ineptie qui a consisté à raccourcir la messe est en cours de résorption.
Lentement mais sûrement.
Dans ma paroisse notre nouveau curé, depuis 2 ans, allonge peu à peu le temps de la messe dominicale.
Maintenant elle n'est quasiment jamais inférieure à 60 minutes. Ce main, par exemple, 65 minutes. Cela fait 10 minutes de plus qu'avec l'ancien curé.
Dans la communauté religieuse que je fréquente elle est aussi de 65 minutes.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12419
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le racourcissement du temps de la messe

Message non lupar etienne lorant » lun. 15 juil. 2013, 14:51

Durée : 45 minutes
Quarante-cinq minutes au chrono ? C'est après ma conversion que je me suis passé de l'heure: je pars de chez moi à telle heure (à l'horloge), je n'ai pas de montre sur moi, certaines messes me semblent durer une heure et les autres dix minutes. Mais le Seigneur étant toujours présent, le temps est "élastique" à l'infini. "Ite, missa est !", disaient les Pères de la Salette. Autrement dit: le chrétien est renvoyé dans le monde aussitôt la messe dite. Et j'en conclus que le chrétien vient à la messe comme le coureur cycliste va aux provisons. Mauvaise comparaison ? Tant pis !

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )


Revenir vers « La liturgie et le temps »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités