Ascension du Seigneur

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 987
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Solennité de l'Ascension

Message non lupar VexillumRegis » mer. 16 mai 2007, 21:08

Solennité de l'Ascension : textes du propre de la Messe
____________



Image
Ant. ad introitum (Act 1, 11)

Viri galilaei, qui admiramini aspicientes in caelum ? Alléluia : Quemádmodum vidístis eum ascendéntem in cælum, ita véniet, alléluia, alléluia, alléluia.
Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là dans l’étonnement à regarder le ciel ? Alléluia. Comme vous l’avez vu monter au ciel, ainsi il reviendra. Alléluia, Alléluia, Alléluia.

Collecta

Fac nos, omnípotens Deus, sanctis exsultáre gáudiis, et pia gratiárum actióne lætári, quia Christi Fílii tui ascénsio est nostra provéctio, et quo procéssit glória cápitis, eo spes vocátur et córporis. Per Dóminum.
[Traduction officielle] Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l’action de grâce, car l’Ascension de ton Fils est déjà notre victoire : nous sommes les membres de son corps, il nous a précédés, dans la gloire auprès de toi, et c’est là que nous vivons en espérance.

Vel :

Concéde, quǽsumus, omnípotens Deus, ut, qui hodiérna die Unigénitum tuum Redemptórem nostrum ad cælos ascendísse crédimus, ipsi quoque mente in cæléstibus habitémus. Qui tecum.
Accordez-nous, nous vous en supplions, ô Dieu tout-puissant, à nous qui croyons que votre Fils unique, notre Rédempteur, est aujourd’hui monté au ciel, que nous y habitions aussi nous-mêmes en esprit.

Super oblata

Sacrifícium, Dómine, pro Fílii tui súpplices venerábili nunc ascensióne deférimus : præsta, quǽsumus, ut his commérciis sacrosánctis ad cæléstia consurgámus. Per Christum.
[Traduction officielle] Seigneur, nous te présentons humblement ce sacrifice pour fêter l’Ascension de ton Fils auprès de toi : que cet échange mystérieux nous fasse vivre avec le Christ ressuscité.

Præfatio I : De Ascensione Domini.

Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere : Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus :
Quia Dóminus Iesus, Rex glóriæ, peccáti triumphátor et mortis, mirántibus Angelis, ascéndit (hódie) summa cælórum, Mediátor Dei et hóminum, Iudex mundi Dominúsque virtútum; non ut a nostra humilitáte discéderet, sed ut illuc confiderémus, sua membra, nos súbsequi quo ipse, caput nostrum principiúmque, præcéssit.
Quaprópter, profúsis paschálibus gáudiis, totus in orbe terrárum mundus exsúltat. Sed et supérnæ virtútes atque angélicæ potestátes hymnum glóriæ tuæ cóncinunt, sine fine dicéntes :

[Traduction officielle] Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant.
Car le Seigneur Jésus, vainqueur du péché et de la mort, est aujourd’hui ce Roi de gloire devant qui s’émerveillent les anges : il s’élève au plus haut des cieux, pour être le Juge du monde et le Seigneur des seigneurs, seul Médiateur entre Dieu et les hommes ; il ne s’évade pas de notre condition humaine : mais en entrant le premier dans le royaume, il donne aux membres de son corps l’espérance de le rejoindre un jour.
C’est pourquoi le peuple des baptisés, rayonnant de la joie pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le ciel chante sans fin l’hymne de gloire : Saint !

Præfatio II : De Ascensione Domini.

Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere : Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus : per Christum Dóminum nostrum.
Qui post resurrectiónem suam ómnibus discípulis suis maniféstus appáruit, et ipsis cernéntibus est elevátus in cælum, ut nos divinitátis suæ tribúeret esse partícipes. Quaprópter, profúsis paschálibus gáudiis, totus in orbe terrárum mundus exsúltat. Sed et supérnæ virtútes atque angélicæ potestátes hymnum glóriæ tuæ cóncinunt, sine fine dicéntes :

Vraiment, c’est une chose digne et juste, équitable et salutaire, que nous vous rendions grâces en tout temps et en tout lieux, Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, par le Christ notre Seigneur.
Qui après sa résurrection, apparut en toute réalité, à tous ses disciples, et sous leurs yeux s’est élevé au ciel, pour nous rendre participants de sa divinité.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, avec toute la milice de l’armée céleste, nous chantons l’hymne de votre gloire, disant sans cesse : Saint !

Ant. ad communionem (Mt 28, 20)

Ecce ego vobíscum sum ómnibus diébus usque ad consummatiónem sǽculi, allelúia.
Voici que je suis avec vous tous les jours jusqu’à la consommations des siècles, alléluia.

Post communionem

Omnípotens sempitérne Deus, qui in terra constitútos divína tractáre concédis, præsta, quǽsumus, ut illuc tendat christiánæ devotiónis afféctus, quo tecum est nostra substántia. Per Christum.
[Traduction officielle] Dieu qui nous donnes les biens du ciel alors que nous sommes encore sur la terre, mets en nos coeurs un grand désir de vivre avec le Christ en qui notre nature humaine est déjà près de toi.

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 987
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Ascension du Seigneur

Message non lupar VexillumRegis » mar. 29 avr. 2008, 11:28

Hymne pour l'Ascension
(Anonyme, Xème siècle ?)

Image

Giotto, Ascension du Seigneur, chapelle Scrovegni, Padoue, 1304-1306.

***

O Rex glóriæ, Dómine virtútum,
qui triumphátor hódie super omnes cælos ascendísti,
ne derelínquas nos órphanos ; sed mitte promíssum Patris in nos,
Spíritum veritátis, allelúia.


O Roi de gloire, Seigneur des armées célestes,
qui êtes monté aujourd'hui en triomphateur au plus haut des cieux,
ne nous laissez pas orphelins, mais envoyez-nous comme nous l'a promis le Père
l'Esprit de vérité, alléluia.


Antienne du Magnificat

______________


Optátus votis ómnium
sacrátus illúxit dies,
quo Christus, mundi spes, Deus,
conscéndit cælos árduos.

Nous l’appelions de tous nos vœux,
ce jour rayonnant de lumière,
où le Christ, Dieu, espoir du monde,
s’élève jusqu’au sommet des cieux.


Magni triúmphum prœlii,
mundi perémpto príncipe,
Patri præséntans vúltibus
victrícis carnis glóriam.

Comme trophée du grand combat
où il terrassa le prince de ce monde,
il présente aux regards du Père
la gloire de son corps victorieux.


In nube fertur lúcida
et spem facit credéntibus,
iam paradísum réserans
quem protoplásti cláuserant.

Porté par la nuée lumineuse
il devient l’espoir des croyants ;
il ouvre enfin le paradis
fermé par nos premiers parents.


O grande cunctis gáudium,
quod partus nostræ Vírginis,
post dira flagra, post crucem
patérnæ sedi iúngitur.

Quelle immense joie pour tous :
le Fils que la Vierge enfanta,
après les crachats, les fouets, la croix,
monte s’asseoir auprès du Père.


Agámus ergo grátias
nostræ salútis víndici,
nostrum quod corpus véxerit
sublíme ad cæli régiam.

Louange donc et gratitude
au vainqueur qui nous sauve tous ;
notre corps fut porté bien haut
jusqu’au palais du roi du ciel.


Sit nobis cum cæléstibus
commúne manens gáudium :
illis, quod semet óbtulit,
nobis, quod se non ábstulit.

Avec les habitants des cieux,
exultons d’une même joie :
il va se montrer à eux,
il ne s’éloigne pas de nous.


Nunc, Christe, scandens æthera
ad te cor nostrum súbleva,
tuum Patrísque Spíritum
emíttens nobis cælitus. Amen.

Maintenant, ô Christ, en montant au ciel,
élève jusqu’à toi notre cœur,
et envoie-nous d’en-haut
l’Esprit qui procède du Père et de toi.
Dernière édition par VexillumRegis le lun. 07 mai 2018, 16:56, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 987
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: Hymne pour l'Ascension

Message non lupar VexillumRegis » lun. 07 mai 2018, 16:55

Séquence pour l'Ascension du Seigneur
(Adam de Saint-Victor, † c. 1146)

Image
Cathédrale de Poitiers, Vitrail de la Crucifixion, partie supérieure, c. 1165/70

***

Postquam hostem et inferna
Spoliavit, ad superna
Christus redit gaudia ;
Angelorum ascendenti
Sicut olim descendenti
Parantur obsequia.

Super astra sublimatur,
Non apparet, absentatur
Corporis presentia ;
Cuncta tamen moderatur,
Cuius Patri coequatur
Honor et potentia.

Modo victor, modo tutus
Est in cœlis constitutus
Rector super omnia ;
Non est rursum moriturus,
Nec per mortem mundaturus
Hominum contagia.

Semel enim incarnatus,
Semel passus, semel datus
Pro peccatis hostia,
Nullam feret ultra pœnam,
Nam quietem habet plenam
Cum summa lætitia.

Cum recessit, ita dixit,
Intimavit et infixit
Talia discipulis :
« Ite, mundum circuite,
« Universos erudite
« Verbis et miraculis.

« Nam ad Patrem meum ibo ;
« Sed sciatis quod redibo :
« Veniet Paraclitus
« Qui disertos et loquaces,
« Et securos, et audaces
« Faciet vos penitus.

« Super ægros et languentes
« Manus vestras imponentes,
« Sanitatem dabitis ;
« Universas res nocentes,
« Inimicos et serpentes
« Et morbos fugabitis.

« Qui fidelis est futurus
« Et cum fide suscepturus
« Baptismi remedium,
« In peccatis erit purus
« Et cum justis habiturus
« Sempiternum gaudium. »


***

Quand il eut dépouillé l'Enfer
Et l'Ennemi, aux joies du ciel
S'en revint le Christ immortel ;
Lors de sa descente en la chair
Les anges en chœur l'exaltaient :
De même au cours de sa montée.

Trônant sur la voute céleste,
Plus rien de son corps ne nous reste ;
C'est lui pourtant qui sur la terre
Tout opère, égal à son Père
En puissance, égal en honneur
Aussi, lui notre seul Seigneur.

Vainqueur désormais impassible,
Établi aux cieux comme roi
Du monde invisible et visible,
La mort sur lui n'a plus de droit,
Par laquelle il purgea le monde
Du péché, cette lèpre immonde.

Une fois il vint dans la chair,
Une fois souffrit au Calvaire,
Une fois s'offrit pour nos crimes ;
Maintenant ignorant la peine,
Et dans une paix souveraine,
Il jouit d'une joie sublime.

En s'élevant dans les nuées
Il demanda à ses disciples 
Et leur ordonna : « Enseignez
À tout homme, et dans vos périples,
Par vos sermons et vos miracles,
Brisez du Malin les obstacles.

Maintenant je vais à mon Père,
Mais n'ayez peur, je reviendrai,
Qu'aucun de vous ne désespère :
Le Paraclet vous enverrai,
Qui vous rendra diserts, loquaces,
Remplis de courage et d'audace.

Aux gens souffrants d'infirmité,
Par l'imposition de vos mains,
Vous rendrez la bonne santé ;
Vous chasserez du genre humain
L'Ennemi, l'antique Serpent
Et les maladies qu'il répand.

Qui agréera en son intime
La vraie foi en l'Être suprême,
En recevant le saint baptême
Il sera lavé de tout crime,
Et parmi les élus fidèles
Il goûtera aux joies du ciel. »
Dernière édition par VexillumRegis le dim. 05 août 2018, 12:15, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 987
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: Ascension du Seigneur

Message non lupar VexillumRegis » mar. 08 mai 2018, 14:41



Revenir vers « La liturgie et le temps »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités