Le baptême des enfants

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9329
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Cinci » sam. 20 janv. 2018, 15:24

Que voilà un texte que je signe et contresigne sans hésitation ! Ce Dom Jean Pateau exprime complètement ma pensée.


:saint:

(... Dominus vobiscum ... et cum spiritu tuo ...)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9329
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Cinci » sam. 20 janv. 2018, 16:15

Cepora a écrit :
D'abord, je ne crois pas qu’on puisse englober le cas des petits enfants avec celui des égarés qui refusent la vraie foi.
Le cas est différent bien sûr. Mais je parlais du sacrement. Du seul fait que le sacrement n'aura pas administré, on ne peut inférer que le sujet n'aura jamais accès à la vision béatifique.

Ensuite, la foi étant présupposée au baptême, ce n’est donc pas le sacrement du baptême qui est une cause de perdition pour les égarés, mais la conséquence du refus de la vraie foi.
Encore une fois, ici je parlais juste du sacrement. C'est le don de sacrement à l'Église par le Christ qui deviendrait un instrument de perdition pour des hommes lorsque, du seul fait de n'avoir pas pu le recevoir, tout homme se verrait définitivement coupé de sa fin dernière. C'est ça que je dis. Le sacrement est pour "faire vivre", non pas pour pénaliser ou faire mourir les hommes qui n'auraient pas été en mesure de pouvoir le recevoir.

Je suis d'accord que la perdition tient au fait d'une volonté qui refuse Dieu. C'est pourquoi cette perdition ne s'applique pas au cas des enfants morts sans baptême justement.

Il ne s'agit pas de nier la puissance du sacrement, son utilité, son caractère indispensable. Il faudrait dire plutôt que le sacrement et l'Église sont signes de salut pour tous, que si la grâce est pour être donné "hors de l'Église" ce ne peut l'être que par la médiation de l'Église (Dieu agissant au travers l'Église, avec la coopération active ou priante de tous ceux qui sont déjà membres vivants de l'Église, avec les saints du ciel, etc.) On parle ici de l'espérance.

Il n'en change rien au fait que les catholiques doivent recevoir le baptême, et le plus tôt c'est le mieux.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2482
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Suliko » sam. 20 janv. 2018, 16:29

Bonjour à tous,

J'en reste à mon opinion initiale. Par ailleurs, j'avouerai être passablement étonnée de la facilité avec laquelle beaucoup de catholiques lorgnent du côté orthodoxe dès qu'ils se sentent insatisfait de la théologie sacramentelle catholique...Surtout lorsque l'on sait le flou qui règne sur le sujet chez les Byzantins...(Nous en parlions dans un autre fil.). Lorsque les théologiens préconciliaires paraissent clairs sur la question du baptême et que les seuls arguments en sens inverse proviennent soit des orthodoxes, soit d'auteurs postconciliaires, j'en déduis qu'il est bien plus sage d'en rester à la théologie traditionnelle de l'Eglise.
Fin de la parenthèse.
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
Alexis Durant
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : jeu. 25 juil. 2019, 22:54
Conviction : Catholique
Localisation : Sud-Ouest

Baptême de mon fils

Message non lu par Alexis Durant » ven. 26 juil. 2019, 10:13

Bonjour,

Excusez-moi si je publie mon message au mauvais endroit, je n'ai pas trouvé où le publier.

J’ai pris contact avec un Abbé pour faire baptiser mon fils qui va avoir un an en décembre. Je viens d’être muté dans la région et je ne connais pas grand monde.

Ma question est la suivante. Suis-je obligé de faire baptiser mon fils à l’église de la commune où je réside ?

Je n’ai pas pris contact avec le Prêtre de ma commune pour des raisons qui me sont personnelles.

Ma seconde question est de savoir si les Prêtres communiquent entre eux pour savoir s’ils connaissent telle ou telle personne de leur commune ?

Je vous remercie par avance des réponses que vous m’apporterez.

Alexis.
Qui marche droit sera sauvé; qui louvoie entre deux routes sur l'une des deux tombera !

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Quæstor
Quæstor
Messages : 229
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Strasbourg

Re: Baptême de mon fils

Message non lu par Kerygme » ven. 26 juil. 2019, 13:30

Bonjour Alexis,
Alexis Durant a écrit :
ven. 26 juil. 2019, 10:13
Suis-je obligé de faire baptiser mon fils à l’église de la commune où je réside ?
Il n'y a pas d'obligation, cependant si vous le faites baptiser à un autre endroit que la paroisse dont dépend votre lieu d'habitation il faudra me semble-t-il une dérogation du Curé.
Alexis Durant a écrit :
ven. 26 juil. 2019, 10:13
Ma seconde question est de savoir si les Prêtres communiquent entre eux pour savoir s’ils connaissent telle ou telle personne de leur commune ?
Les prêtres communiquent entre eux, ainsi qu'avec leur doyen de zone et le vicaire épiscopal concernant la pastorale pour ce dernier, mais pas forcément concernant telle ou telle personne à moins qu'ils ne la connaissent tous deux. En gros ils peuvent parler d'une connaissance commune mais ne voyez pas cela comme les RG qui échangeraient des fiches ou des infos.
Par contre si cette interrogation concerne le baptême, sachez que l'information remonte jusqu'au diocèse pour être inscrite au registre des baptêmes. Il me semble que c'est aussi transmis au diocèse d'origine où il y aurait eu mariage religieux

Votre question étant assez incomplète il est difficile de donner une réponse dans le cadre pouvant la concerner, mais cela c'est vous qui voyez.


Cordialement.
« Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme. » (St Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Alexis Durant
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : jeu. 25 juil. 2019, 22:54
Conviction : Catholique
Localisation : Sud-Ouest

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Alexis Durant » dim. 28 juil. 2019, 2:04

Bonjour,

Je vous remercie pour votre réponse. Je ne suis nullement inquiet de savoir si les Prêtres communiquent ensemble pour faire des fiches à la façon des services de renseignement.

Pour ce qui est du Diocèse je sais très bien que cela remonte jusque-là pour les registres.

Je voulais juste savoir si éventuellement ils prenaient contact entre eux pour savoir pourquoi je n’avais pas pris contact avec le Curé de la Paroisse ou je réside.

Le Prêtre avec qui ma femme et moi avons pris contact m’a posé la question de savoir pourquoi je ne faisais pas appel au Curé de la Paroisse de ma commune je suis resté assez vague sur les motivations qui m’ont poussé à aller un autre Prêtre.

Je lui ai demandé si cela aller poser un problème le fait que je ne sois pas aller voir le Prêtre de la Paroisse de ma commune il m’a répondu que non. D’où ma question de savoir si les Prêtres communiquaient ensemble.

Je me suis marié à l’Église de Nancy, commune ou je résidais avant d’être muté dans le Sud-Ouest.

Alexis.
Qui marche droit sera sauvé; qui louvoie entre deux routes sur l'une des deux tombera !

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 969
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Foxy » dim. 28 juil. 2019, 10:52

Alexis Durant a écrit :
dim. 28 juil. 2019, 2:04
Bonjour,

Je vous remercie pour votre réponse. Je ne suis nullement inquiet de savoir si les Prêtres communiquent ensemble pour faire des fiches à la façon des services de renseignement.

Pour ce qui est du Diocèse je sais très bien que cela remonte jusque-là pour les registres.

Je voulais juste savoir si éventuellement ils prenaient contact entre eux pour savoir pourquoi je n’avais pas pris contact avec le Curé de la Paroisse ou je réside.

Le Prêtre avec qui ma femme et moi avons pris contact m’a posé la question de savoir pourquoi je ne faisais pas appel au Curé de la Paroisse de ma commune je suis resté assez vague sur les motivations qui m’ont poussé à aller un autre Prêtre.

Je lui ai demandé si cela aller poser un problème le fait que je ne sois pas aller voir le Prêtre de la Paroisse de ma commune il m’a répondu que non. D’où ma question de savoir si les Prêtres communiquaient ensemble.

Je me suis marié à l’Église de Nancy, commune ou je résidais avant d’être muté dans le Sud-Ouest.

Alexis.
Bonjour Alexis

Les paroisses sont généralement regroupées en doyenné, les prêtres se retrouvent dans la même Maison Paroissiale et peuvent effectivement échanger entr'eux, surtout au moment des repas, mais ça ne doit pas être au niveau du ragot.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4214
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Kerniou » lun. 29 juil. 2019, 10:43

En principe, les fidèles s'adressent au prêtre de leur paroisse et s'il s'adressent à un autre, il veut dans doute savoir s'il y a conflit ou autre raison pour expliquer ce choix par ailleurs tout à fait autorisé ...
C'est, aussi ,une question de délicatesse entre les personnes ...
La paroisse n'est pas un lieu de fichage ... mais de consigne des baptêmes, mariages, profession de foi et funérailles.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Alexis Durant
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : jeu. 25 juil. 2019, 22:54
Conviction : Catholique
Localisation : Sud-Ouest

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Alexis Durant » lun. 29 juil. 2019, 17:46

Bonjour Kerniou,

Je me doute bien que l'Église catholique ne fiche pas ces paroissiens. Si je ne m'adresse pas au Prêtre de ma Paroisse, c'est tout simplement parce que lorsque je suis arrivé où j'habite actuellement, je me suis présenté auprès de lui pour faire connaissance. S'il n'avait pas de temps à me consacrer ce jour-là, il n'avait qu'à me dire excusez-moi, je n'ai pas le temps de vous recevoir aujourd'hui, je l'aurais très bien compris. Au lieu de cela, il m'a quasiment éconduit et presque mis à la porte du Presbytère.

Toutefois, je vais à L’Église de ma commune où j'ai fait la connaissance de gens très charmants et où je peux m’impliquer en aidant les gens en leur rendant de menus services comme faire les courses pour des personnes âgées et autres petits services que je peux rendre.

Je n'en ai pas touché mot au Prêtre qui doit baptiser mon fils pour ne pas lui causer de torts, c'est un être humain avant d'être Prêtre.

Bien a vous. Alexis.
Qui marche droit sera sauvé; qui louvoie entre deux routes sur l'une des deux tombera !

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4214
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Kerniou » lun. 29 juil. 2019, 19:03

Je comprends très bien.
Comme vous le dites,si justement, les prêtres sont, avant tout, des hommes ... Même si nous souhaterions, parfois, qu'ils se comportent comme des saints ...
Bien à vous ...
Dernière modification par Kerniou le ven. 02 août 2019, 8:55, modifié 2 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 969
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Foxy » lun. 29 juil. 2019, 19:36

Bonsoir Alexis

Peut-être que ce lien peut vous intéresser, bien que ce soit pour Paris :

https://www.paris.catholique.fr/Vous-so ... tiser.html
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par zelie » sam. 24 août 2019, 21:50

Si je ne m'adresse pas au Prêtre de ma Paroisse, c'est tout simplement parce que lorsque je suis arrivé où j'habite actuellement, je me suis présenté auprès de lui pour faire connaissance. S'il n'avait pas de temps à me consacrer ce jour-là, il n'avait qu'à me dire excusez-moi, je n'ai pas le temps de vous recevoir aujourd'hui, je l'aurais très bien compris. Au lieu de cela, il m'a quasiment éconduit et presque mis à la porte du Presbytère.
Il m'est arrivé la même histoire, c'est étrange, d'autant que moi aussi je réside dans le Sud-Ouest. Ce doit être un atavisme régional! :-D
J'ai fait baptiser mon fils aîné dans la paroisse familiale, alors que j'habitais à 400 km de là, à Nice. La dérogation fut sans problème.
Et ma petite dernière, vu l'accueil du prêtre donc, à qui en me présentant j'ai demandé à me renseigner pour un baptême, et qui m'a claqué la porte au nez en me disant n'avait pas le temps parce qu'il partait en vacances, alors que chaque dimanche avant son départ estival il y a eu systématiquement entre 1 et 3 baptêmes, et idem tout de suite après son retour estival, je me suis sentie... mais rejetée est un mot faible. Je n'étais tout simplement pas du village (petite ville). Du coup, j'ai téléphoné au prêtre de ma précédente paroisse, à Montpellier, et il a baptisé la petite sans me faire passer par une dérogation, car j'avais quitté la paroisse depuis très peu de temps (et qu'il me connaissait bien aussi). Sinon, je restais sans rien; ni baptême, ni dérogation!
Ne vous laissez décourager par rien, parce que comme vous l'avez si bellement dit dans votre fil de présentation, votre bébé va recevoir son premier sacrement, le baptême, et ce sera un beau moment qui effacera tout le reste.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1052
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Altior » sam. 24 août 2019, 22:54

zelie a écrit :
sam. 24 août 2019, 21:50
La dérogation fut sans problème.
(...)
ni baptême, ni dérogation!
Tiens! C'est la première fois que j'entends qu'on demande une dérogation. En Roumanie, cela n'existe pas. On baptise les enfants là où on veut. La seule différence c'est que lorsqu'on baptise dans la paroisse habituelle, c'est gratuit, tandis que lorsqu'on veut baptiser dans une autre paroisse il y a une taxe (j'ai payé l'équivalent de 33 Euros). Le seul cas où on demande une dérogation c'est entre les deux rites. C'était mon cas, car pour le troisième enfant j'ai voulu le baptiser dans le rite latin. Néanmoins, parce que l'évêque de rite byzantin n'a pas voulu m'accorder la dérogation, le curé latin a accepté sans problème de baptiser mon fils.

Il est vrai que le code canon dit: «En règle générale, l'adulte sera baptisé dans sa propre église paroissiale et l'enfant dans celle de ses parents, à moins qu'une juste cause ne conseille autre chose.» ( can 852 para 2). Sauf qu'il n'y a pas une définition de «sa propre église paroissiale». À ce que je sache, un concept d'incardination des laïques n'existe pas et chaque catholique est libre de prendre part et de recevoir les sacrements là où cela bon lui chante, à condition que ce soit un lieu de culte et un ministre en liaison avec la cathèdre de Pierre.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2482
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par Suliko » dim. 25 août 2019, 16:33

Ce qui est très inquiétant dans les paroisses ordinaires - et qui illustre bien la perte de la foi - c'est le temps qui est mis à faire baptiser les enfants. Je feuillette parfois des bulletins paroissiaux et les baptisés ont dans le meilleurs des cas 2 mois, dans le pire 4 ou 5 ans, voire plus, la moyenne semblant être de 6 mois, voire 1 an. C'est absolument inadmissible et cela ne présage pas du tout une éducation religieuse orthodoxe. Autrefois, on baptisait les nouveaux-nés le plus vite possible. Et quand je dis le plus vite possible, cela signifiait bien souvent le jour même de la naissance, ou au pire quelques jours après, une semaine maximum ! Laisser son enfant des semaines et des mois sans le sacrement qui lui ouvre les portes du Ciel, c'est ne rien comprendre au christianisme !
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Le baptême des enfants

Message non lu par zelie » dim. 25 août 2019, 16:44

Chère Suliko,
je vois bien votre préoccupation, mais ma fille a fait un mois de réanimation néo-natale où on ne pouvait la voir qu'à travers une vitre, sauf moi, seule personne autorisée à la toucher un peu, puis 6 mois d'hospit avec des retours en soins intensifs, puis deux ans de suivi médical. Du coup, elle a été baptisée à grosso modo un an. Et oui pendant un an, ça été dur pour moi. Et non, vu le refus du prêtre de la baptiser sous prétexte de fatigue et de vacances prochaines (en fait deux mois plus tard...) ni même de m'accorder le temps de lui demander une dérogation que je n'ai jamais pu avoir, aucun prêtre n'a pu venir la voir à l'hôpital. Et oui, l'aûmonerie de l'hôpital était vacante. (Montpellier)
Ne jugez pas trop vite, l'essentiel est que l'enfant finisse par être baptisé, et si pour cela les familles ont besoin de temps et de réflexion, Dieu est là quand même pour elles et n'est pas pressé...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité