La préparation au baptême d'un adulte

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Catéchuménat des adultes

Message non lu par Invité » mar. 03 sept. 2013, 23:29

Oui moi aussi je suis cathécumène. J'aime beaucoup ce que je fais. avant mes rencontres je prépare les questions et le dialogue afin que nous puissions échanger autour d'un thème précis et ne pas s'éparpiller dans la discussion. surtout ne pas surcharger d'information notre accompagné. le laisser parler plutôt que parler soi-même, J'utilise les thèmes des rencontres avec les prêtres pour rester dans le fil du sujet.

Moi aussi ces rencontres m'apportent beaucoup et me permettent de soutenir ma foi.

merci pour le partage. soleil

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2396
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Catéchuménat des adultes

Message non lu par poche » mer. 04 sept. 2013, 8:54

Teano a écrit :Bonjour à tous,

Depuis l'année dernière, dans ma paroisse, je fais partie des accompagnateurs et accompagnatrices des catéchumènes adultes.
Ce n'est pas une tâche facile, bien qu'elle soit passionnante. Cela m'a obligée à me mettre à l'écoute de l'autre et à réviser les fondements de ma propre foi.

L'équipe se réunit chaque mois avec les catéchumènes pour une soirée autour d'un thème et sinon, le reste est en préparation individuelle.

Est-ce que d'autres sur ce forum, préparent des catéchumènes ? Quelles sont les ressources que vous utilisez pour préparer les rencontres ? Avez-vous des bons conseils ?

In Christo

Teano
J'utilise la Bible catholique et le Catéchisme de l'Église catholique. J'utilise aussi les documents de Vatican II

Ju-Ka
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mer. 02 déc. 2015, 2:46
Conviction : Chrétienne catho

Baptême des adultes

Message non lu par Ju-Ka » mer. 02 déc. 2015, 2:53

Bonsoir à tous, :ciao:

Voilà je suis une jeune femme de 20 ans qui vit dans la foi depuis toujours, mais qui toutefois n'a pas été baptisée. Mes parents ont jugé bon de ne pas le faire pour me laisser le choix de vivre en tant que chrétienne où bien autre chose (tout en m'inculquant des valeurs cathos). Paradoxal non? Oui, effet! :zut:
Aujourd'hui, j'aspire à recevoir le baptême, mais le temps de catéchuménat me paraît être bien long! S'il sert à renforcer sa foi et à prendre le temps d'être sûr de sa démarche, et que cela fait pas mal d'années que j'en suis sûre, que je vis comme une chrétienne catholique de parents baptisés et que je fréquente assidûment une communauté tout en participant aux activités proposés par la paroisse, dois-je obligatoirement passer par 2 ans de catéchuménat ou il y a t-il une façon plus rapide d'être baptisée?

Dans l'attente de vos réponse,
Merci! :D

[Bienvenue parmi nous, Ju-Ka! Votre message a été fusionné avec ce fil qui traite du baptême des adultes; vous pourriez y trouver des réponses. La Modération]

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Christophe67 » mer. 02 déc. 2015, 10:14

Bonjour ju-Ka,


C'est le parcours classique de tout adulte qui souhaite être baptisé.

Fort heureusement il ne suffit pas pour nous de prononcer une simple phrase pour être intégré dans le catholicisme, mais cela nécessite un discernement, un cheminement dans le temps de la compréhension et de l'adhésion.
C'est un chemin de foi qui ne doit pas être perçu simplement comme un rite.

Votre intention d'être baptisée vous inclus d'office dans le Salut, c'est ce qu'on appelle le baptême d'intention, quant à sa finalisation croyez bien que cela passe vite.
Un jour vous pourriez vous dire que c'est dommage que çà ne soit pas plus long ;)


Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1032
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Libremax » mer. 02 déc. 2015, 10:59

Bonjour Ju-ka,

il n'y a pas de moyen plus rapide, non. La longueur de la préparation au baptême ne sert pas à renforcer sa foi, ni à être sûr de sa démarche.
Comprenez bien, chère Ju-ka : le baptême n'est pas qu'un rite de passage, ou une sorte de certification. C'est la mise en conformité de notre vie à celle du Christ. Toutes les rencontres de préparation que l'on vous proposera, tout ce que vous vivrez en équipe catéchuménale, sont, elles aussi, batismales. Le sacrement que vous recevrez, le jour du baptême, va manifester et accomplir ce que vous aurez vécu durant toutes ces rencontres. Celles-ci ne se confondent pas avec la fréquentation de la communauté, ni avec votre participation aux activités qu'elle propose.

Cela dit, si votre cas est réellement exceptionnel, si vous fréquentez réellement les services paroissiaux avec des responsabilités, parlez à votre curé, à l'équipe catéchuménale de votre paroisse ou bien de votre diocèse, parlez à un vicaire épiscopal, ou bien, qui sait, à votre évêque. Si votre baptême est urgent pour l'Eglise (ça pourrait arriver), les choses peuvent peut-être s'accélérer...

Avatar de l’utilisateur
Ambrogio
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 nov. 2014, 11:54
Conviction : Catholique

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Ambrogio » mer. 09 déc. 2015, 12:43

Bonjour Ju-Ka,

Comme vous, je trouvais avant de commencer le catéchuménat, que 2 ans c'était décidément bien long et que je n'avais nul besoin d'une préparation aussi longue. Je le dis aujourd'hui ouvertement, je me trompais. Ce temps est nécessaire, il m'a énormément apporté, m'a permis de cheminer à mon rythme, de changer aussi. Ayez confiance dans l'Eglise et le prêtre qui vous accompagne, c'est le meilleur moyen de commencer votre cheminement vers le baptême, la communion et la confirmation.

Dans tous les cas pour un baptême à Pâques 2016 il est trop sans doute trop tard, mais pour Pâques 2017 cela est envisageable (et ça ne fait pas 2 ans, mais à peine 18 mois :> ).

ChristChrist
Censor
Censor
Messages : 108
Inscription : jeu. 29 oct. 2015, 15:39
Conviction : Chrétienne sans chichi/blingbling/blabla

Re: Baptême des adultes

Message non lu par ChristChrist » jeu. 31 déc. 2015, 17:50

Plus de nouvelles de Douagt ? Son amour de Dieu peut se comprendre à ne pas accepter les intermédiaires qui s'opposent entre lui et son Dieu.

Personnellement, j'ai expérimenté le catéchuménat la quarantaine approchant. Ma vie étant très douloureuse, j'ai ressenti Jésus comme un sauveur. Trois églises m'ont refusé, car je ne demandais pas le baptême dans ma ville (comme à l'époque féodale où la paroisse était comme la mairie). Dans la paroisse de ma ville, on m'a demandé de réfléchir avant de m'engager et comme j'élevais seule un bébé, ils m'ont demandé de voir si je pouvais m'organiser. Je me suis terrée dans un carmel durant une semaine et je fus sûre de moi (encore plus).
L'équipe du catéchuménat m'a annoncé que les cours se feraient en groupe et que cela durerait deux ans. Les premières séances, il m'a été demandé d'acheter la Bible, puis le Youcat. On commençait toujours par chanter que Dieu était bon. Tout le monde parlait de son bonheur. Les enseignants étaient mariés depuis 40 ans et avaient un grand nombre de de petits enfants. On était séparé en petits sous-groupes pour discuter dans les séances. Mais dès que je posais une question trop pointue, on me disait que je divaguais... On ne pouvait pas parler du Mal. Il existe, mais il n'est rien. On devait faire comme s'il n'existait pas.

Comme cela ne me suffisait pas, j'ai commencé à aller à des retraites sur des thèmes précis (chrétiens divorcés ou la Messe pour les nuls). L'équipe paroissiale a refusé en bloc, au motif que je ne devais penser qu'à mon baptême et a appelé les responsables des monastères pour savoir ce qu'ils me mettaient dans la tête. J'étais revenue plus sûre de ma foi. Je voulais être baptisée en un an. J'ai voulu discuter avec le prêtre, mais il avait "plus de temps pour les 2emes année".

J'ai continué à aller à la messe mais les gens ont commencé à me juger avec mon enfant qui faisait un peut de bruit (il avait à peine un an). Il y a eu des rumeurs. J'ai donc arrêté mon baptême ayant perdu la foi. Et puis un miracle : Une église catholique parisienne m'a recueillie. Elle aide les prostituées, les droguées, les malades et j'en passe. Le curé m'a dit que je posais des questions intelligentes et qu'il me fallait une accompagnatrice personnelle pour me guider durant une année. Car oui ils ont accepté de raccourcir la durée du catéchuménat. Cela fait un an déjà que je suis catéchumène mais le parcours n'est pas aisé. L'accompagnatrice est dure et je passe mon temps à baisser les yeux sur la Bible. Si je pose une question, elle dit que mes questions sont tordues. Dernièrement j'ai eu une grosse crise de larmes car j'avais désobéit en jeûnant.

J'attends Pâques comme une délivrance. Je vais à la catéchèse avec un noeud dans le ventre. Si j'ai du retard car je viens de loin (1h de train) ou si j'annule car mon fils ou moi-même sommes pas bien, c'est la fin du monde. Il paraît que je suis en retard. Que je ne connais pas encore assez de choses. Je suis assez d'accord sur la notion de baptême = diplôme. Pourtant je suis acquise à l'enseignement. 8 ans d'études et 2 ans de cours du soir. Mais le parcours du catéchumène adulte est très douloureux. Combien de fois ai-je du me pincer en douce pour ne pas pleurer car l'accompagnatrice était revêche et serinait : "Dieu est amour. Tu comprends pas cela ?"

Je reste surtout pour le curé qui a su être très proche de l'image que j'avais d'un représentant de Dieu. Bienveillant, doux, humble et disponible. Nous avons déjeuné ensemble car il trouvait cela moins cérémonieux. Il m'a toujours écouté et fait des prières de protection. Pour lui le Mal est un sujet sérieux qu'il aborde sans tabous. J'ai eu quelques remarques sur le fait que je ne venais pas assez souvent à la messe et que je n'avais pas de communauté. Mais c'était sans me culpabiliser. J'ai été très déçue d'être non autorisée à communier car je n'étais pas baptisée. C'est le clergé qui m'a coupé du corps du Christ. Pas moi.

Il me faut un an de plus pour la confirmation et j'avoue que je suis à bout de mes limites. Alors je ne continuerai pas car la catéchèse, loin d'avoir exalté ma foi, l'a plutôt éteinte.
Je t'ai saisi d'une région lointaine et je t'ai dit : "Tu es mon serviteur que j'ai choisi avant tout autre". Ne crains rien car je suis avec toi, n'aies pas peur car je suis ton dieu. Je t'ai donné la force, et puis je t'ai aidé, et je t'ai soutenu de ma main victorieuse. Ceux qui crient après toi s'en iront déçus, confus ; tes adversaires seront réduits à rien et périront. Tu chercheras les opposants et tu ne les trouveras plus. Car moi, Yahvé, je suis ton Dieu.

Esaïe 41-9

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 636
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Baptême des adultes

Message non lu par pierresuzanne » mar. 05 janv. 2016, 10:32

ChristChrist a écrit : Mais dès que je posais une question trop pointue, on me disait que je divaguais...
Comme cela ne me suffisait pas, j'ai commencé à aller à des retraites sur des thèmes précis.
Ma chère ChristChrist,
Comme il n'y a pas assez de prêtre pour remplir toutes les taches réclamées par le soin des âmes, ce sont des laïcs de bonne volonté qui s'en occupent. Ils n'ont naturellement pas la même formation théologique et biblique que des prêtres qui ont fait de la philosophie et de la théologie à un haut niveau.
Ceci-dit, je comprends que le témoignage de couples heureux et sans histoire ait pu être douloureux.
Effectivement, Jésus n'est pas venu pour les riches et les biens portants, mais pour les pauvres et les malades.
Votre place est tout à fait dans l'Eglise, surtout et d'autant que votre vie a été pleine d'épreuves et de souffrance.

ChristChrist a écrit :Le curé m'a dit que je posais des questions intelligentes et qu'il me fallait une accompagnatrice personnelle pour me guider durant une année. Car oui ils ont accepté de raccourcir la durée du catéchuménat. Cela fait un an déjà que je suis catéchumène mais le parcours n'est pas aisé. Que je ne connais pas encore assez de choses. Je suis assez d'accord sur la notion de baptême = diplôme.
Ma chère ChristChrist,
Je vais vous parler sincèrement,
vous êtes comme une petite fille qui voudrait manger des gâteaux toute la journée, et qui se plaindrait ensuite d'avoir mal au ventre.
Pourquoi voulez-vous ingurgiter un programme de formation prévu pour deux ans en une seule année ?
Vous vous plaignez que le programme condensé est trop dur ??? Mais c'est vous qui l'avez réclamé !!!!

Réfléchissez mon amie.... vous avez hâte de recevoir le sacrement de baptême, c'est fort bien..... mais pourquoi douter que la grâce de Dieu ne vous soit déjà acquise ? Allez prier à genoux devant le Tabernacle, si vous avez besoin de protection et en particulier contre le mal, Jésus-Christ présent dans son Eucharistie saura pour en protéger, en attendant la grâce puissante du Baptême.
ChristChrist a écrit :On ne pouvait pas parler du Mal. Il existe, mais il n'est rien. On devait faire comme s'il n'existait pas .
Combien de fois ai-je du me pincer en douce pour ne pas pleurer car l'accompagnatrice était revêche et serinait : "Dieu est amour. Tu comprends pas cela ?"
On peut parler du mal, mais il n'y a pas que le mal.
En vous lisant, il m'a semblé que vos étiez fascinée par les forces du mal, au point d'être incapable de vous centrer sur Jésus !
Il est possible que vous ayez fait l'expérience du mal d'une façon que les catholiques ordinaires ignorent.

Ceci dit, se convertir signifie se retourner.

Vous devez accepter l'effort, l’ascèse, le discipline de vous détourner du mal,
pas seulement en action,
mais aussi intellectuellement et spirituellement.
Vous devez convertir votre esprit,
c'est à dire le détourner du mal, de la fascination pour ses œuvres,
de la remémoration de ses actions,
du souvenir de sa puissance,
et même de la peur qu'il vous inspire.

En effet, il n'y a qu'un seul vainqueur, le Seigneur Jésus-Christ.


Car tout genou fléchira, tout homme se prosternera devant l'agneau immolé.
Il est le seul vainqueur.

Vous avez donc encore besoin de vous convertir,
c'est à dire de vous centrer sur le Christ.


Jésus-Christ doit devenir le centre de votre vie,
Lui seul saura refouler dans les périphérie de votre âme,
les souvenirs pécheurs qui ont souillé votre esprit,
et les expériences (probablement troublantes), qui vous ont fait si bien connaitre, éprouver et craindre le mal .

Détournez-vous du mal, par l'action, la prière, le jeûne, et la décision ferme.



Le baptême vous arrachera au mal, dans la réalité eschatologique du salut,
mais vous resterez une femme avec un corps, une vie, un passé et des souvenirs....
Tant que vous vivrez sur cette terre, la grâce salvatrice du baptême ne vous apparaîtra pas clairement,
si vous n'employez pas votre libre arbitre à vous décentrer du mal,
pour choisir le Christ.



C'est cela le mystère de notre création d'homme libre, à qui Dieu a donné un corps sur notre terre.
Dieu a choisi de nous donner la liberté, pour que nous collaborions à la grâce divine.

Votre accompagnatrice en catéchuménat peine sans doute à vous faire comprendre cela quand elle vous répète que Dieu est amour.
Dieu est amour, le mal n'a rien à voir avec Lui.
Dieu est puissant, le mal n'a aucun pouvoir contre Lui,
Dieu est liberté, et Il vous a créé libre.


Qu'allez-vous faire de votre liberté ? Voilà la question qu'Il vous pose,
et qu'Il vous posera jusqu'à votre mort !
Et non jusqu'à votre baptême, qui n'est qu'une étape dans votre reconstruction.



ChristChrist a écrit :J'ai continué à aller à la messe mais les gens ont commencé à me juger avec mon enfant qui faisait un peut de bruit (il avait à peine un an). Il y a eu des rumeurs.
J'ai eu quelques remarques sur le fait que je ne venais pas assez souvent à la messe et que je n'avais pas de communauté. Mais c'était sans me culpabiliser. J'ai été très déçue d'être non autorisée à communier car je n'étais pas baptisée. C'est le clergé qui m'a coupé du corps du Christ. Pas moi.


Le jour où vous comprendrez pourquoi on ne peut pas communier sans être baptisé, vous serez prête à recevoir le baptême.

Le Saint Sacrement est tellement saint,
que seule la présence de l'Esprit Saint en nos âmes,
Esprit-Saint déposé par la grâce du Baptême,
nous rend aptes à Le recevoir sans pécher.

Vous sommes bien trop pécheurs pour être en condition d'accueillir le Seigneur, présent dans son Eucharistie.
Seule la grâce du baptême nous rend apte à Le recevoir.




Bonne continuation à vous.

Que le Seigneur nous bénisse et vous garde,
qu'Il fasse pour vous resplendir son visage,
et vous garde dans sa paix.


Pierre-Elie.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4426
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Kerniou » mar. 05 janv. 2016, 12:31

L'accompagnement au baptême dépend certainement des personnes. je ne sais ce que vous entendez par"dure" quant vous parlez de votre accompagnatrice. Ce qualificatif ne me semble pas du tout correspondre à l'atmosphère que je connais.
Chaque expérience est particulière mais il existe une complicité réelle entre les catéchumènes et leur accompagnateur (trice) et bien souvent les liens perdurent au delà du baptême. Peut-être y a-t-il une forme d'incompatibilité entre vous. Si tel était le cas, ce serait dommage la préparation au baptême n'a rien d'une préparation à un diplôme , c'est un cheminement de découvert et de réflexion que l'on effectue ensemble, pas à pas.
Bon courage à vous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Chipsy
Quæstor
Quæstor
Messages : 356
Inscription : mar. 09 oct. 2012, 17:51
Localisation : Paris

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Chipsy » mar. 05 janv. 2016, 13:34

Bonjour ChristChrist,

Je suis triste de lire que votre expérience de catéchuménat se déroule si mal.
Votre message m'interpelle sur plusieurs points :
-
J'ai donc arrêté mon baptême ayant perdu la foi.
Ne perdez pas de vue que votre foi repose sur Christ seul et non sur les hommes ! Si votre foi dépend des hommes, même chrétiens, vous serez immanquablement déçue un jour ou l'autre. C'est votre cas !
-
Dernièrement j'ai eu une grosse crise de larmes car j'avais désobéit en jeûnant
.
Ne vous désespérez pas et faites confiance à Christ pour le pardon qu'il vous offre pour tous vos manquements, passés, présents et à venir !
1 Jean 1.9
Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité...”
1 Jean 2-1 : Je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point. Mais si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste."
Esaïe 38-17 : Tu as jeté derrière toi tous mes péchés
Esaïe 44-22 : J'efface tes transgressions comme un nuage et tes péchés comme une nuée
Psaume 103-12 : Autant l'orient est éloigné de l'occident, autant Il éloigne de nous nos péchés.
Dans Jean 8, il a pardonné la femme adultère que l'on voulait lapider. Il a pris du temps quand tous ses accusateurs étaient partis pour lui parler et la relever.
L'Ancien Testament vous confirme le pardon :
David a été pardonné en dépit d'un adultère et d'un meurtre !

Concernant votre rapport avec le mal, et votre crainte, appuyez-vous sur ce verset pour vous rassurer :
Romain 8:38-39 nous dit : « Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur. »


Quelle que soit votre décision de continuer ou d'abandonner, soyez certaine que Dieu vous aime et continuez à lire votre Bible et à vous tourner vers lui.
Que le Seigneur vous bénisse !

In Christo.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Christophe67 » mar. 05 janv. 2016, 13:36

Bonjour Christchrist,



Je plussoie et j'adhère aux propos de Pierresuzanne et je ne vois pas quoi ajouter si ce n'est ce rappel :

Ce n'est pas à l'Église de se plier forcément à vos attentes, celle-ci fait ce quelle peut mais ne vous offre pas un diplôme pour communier.
Si vous attendez une autorisation pour accéder à l'eucharistie alors vous êtes dans l'erreur, il faut avant tout comprendre ce qu'est cette Eucharistie, alors vous comprendrez pourquoi cela demande du temps.

Les catéchistes vous enseignent les bases de la foi, ce en quoi il faut croire. Contrairement à un diplôme qui sanctionne un acquis, la catéchèse vous prépare à entrer dans le baptême c'est à dire à démarrer dans la vie du chrétien, et c'est un cursus qui durera toute la vie.
Chacun à notre niveau, à notre rythme, selon notre compréhension, nous sommes de perpétuels étudiants.

Aussi il ne faut pas forcer, ne pas exiger. Au contraire se laisser guider et laisser œuvrer l'Esprit Saint, nous avons tous des rythmes et recevons des grâces différentes.
Cherchez quel est le fruit de votre impatience, peut être essayez vous de courir alors que vous savez à peine marcher, ce qui doit exaspérer vos catéchistes et vous ôte tout courage.


Cordialement.

titibxl
Ædilis
Ædilis
Messages : 20
Inscription : jeu. 14 juin 2012, 20:36

Re: Baptême des adultes

Message non lu par titibxl » mar. 05 janv. 2016, 20:22

L'apôtre Pierre, s'étant rendu chez Corneille, l'a pourtant baptisé, lui et sa maisonnée dans la foulée, sans catéchuménat de deux ans. Si l'on regarde les apôtres, les modèles parfaits en matière de foi et de pratique, ils ne formaient pas les gens deux ans avant le baptême. Tout comme l'apôtre Philippe avec le ministre du roi d'Éthiopie ; il lui expliqua le prophète Esaïe et devant la foi de l'Éthiopien, il lui donna le baptême; pas de formation de deux ans.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Christophe67 » mer. 06 janv. 2016, 3:55

titibxl a écrit :L'apôtre Pierre, s'étant rendu chez Corneille, l'a pourtant baptisé, lui et sa maisonnée dans la foulée, sans catéchuménat de deux ans. Si l'on regarde les apôtres, les modèles parfaits en matière de foi et de pratique, ils ne formaient pas les gens deux ans avant le baptême. Tout comme l'apôtre Philippe avec le ministre du roi d'Éthiopie ; il lui expliqua le prophète Esaïe et devant la foi de l'Éthiopien, il lui donna le baptême; pas de formation de deux ans.
Et ?

L'Église doit donc rester statique ? Immuable ? Ne pas adapter ses méthodes d'enseignement ?
Si l'Esprit Saint l'a guidé sur cette voie c'est qu'il doit bien y avoir une raison.

ChristChrist
Censor
Censor
Messages : 108
Inscription : jeu. 29 oct. 2015, 15:39
Conviction : Chrétienne sans chichi/blingbling/blabla

Re: Baptême des adultes

Message non lu par ChristChrist » mer. 06 janv. 2016, 16:45

Auparavant, les catéchumènes sortaient de l'Eglise au moment de l'Eucharistie. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Alors pourquoi ne pas faire évoluer le délai...

Je pense que le Pape François n'aime pas toutes ces règles trop rigides qui nous séparent de Dieu.... Il est bon d'en discuter sans jugement...
Je t'ai saisi d'une région lointaine et je t'ai dit : "Tu es mon serviteur que j'ai choisi avant tout autre". Ne crains rien car je suis avec toi, n'aies pas peur car je suis ton dieu. Je t'ai donné la force, et puis je t'ai aidé, et je t'ai soutenu de ma main victorieuse. Ceux qui crient après toi s'en iront déçus, confus ; tes adversaires seront réduits à rien et périront. Tu chercheras les opposants et tu ne les trouveras plus. Car moi, Yahvé, je suis ton Dieu.

Esaïe 41-9

Avatar de l’utilisateur
Ambrogio
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 nov. 2014, 11:54
Conviction : Catholique

Re: Baptême des adultes

Message non lu par Ambrogio » jeu. 07 janv. 2016, 13:30

Bonjour ChristChrist,

La lecture de votre premier message m'a beaucoup attristé. Je trouve "terrible" la manière dont votre parcours se déroule (refusée dans trois églises, accompagnatrice avec laquelle le "courant" ne passe pas, incompréhensions réciproques, exigences de type "scolaire", accueil difficile à la Messe avec un jeune enfant ...) et je suis d'autant plus admiratif de votre Foi, grâce à laquelle vous avez su persévérer malgré les obstacles rencontrés sur votre chemin.

A vous lire je me rends compte de la chance que j'ai, d'être tombé sur les "bonnes" personnes dans le cadre de mon parcours de catéchuménat et de n'avoir jamais été confronté à de telle difficulté. Je vais prier pour que le Seigneur vous aide à trouver la force de persévérer.

Enfin, sur le fait de ne pas communier, je voulais vous dire que cela est normal d'en ressentir le désir. Je peux vous assurer que je comme vous, je le désire ardemment. Mais je ne perçois pas cela comme une question d'interdiction/autorisation qui serait posée par l'Eglise, c'est surtout (au delà de la seule interdiction formelle) que tant que je ne serais pas baptisé, lavé des pêchés commis durant tant d'années je me sens totalement indigne de recevoir le Christ, n'en est il pas de même pour vous ?

Quant à l'accueil des paroissiens vis à vis des jeunes enfants, j'ai été confronté également à ce problème (mon plus petit avait 18 mois au début de mon parcours et le plus grand est loin d'être toujours calme). En tant que parents, on se sent gêné lorsque nos enfants font du bruits pendant la Messe et on a tendance à ressentir les regards qui se tournent vers eux ou nous comme autant de regards accusateurs. J'étais au début super gêné par les regards de vieilles paroissiennes se retournant lorsque les enfants faisaient du bruit. Mais après un certain temps j'ai eu l'occasion de discuter avec elles et j'ai découvert qu'en fait elles étaient super contentes de voir des enfants à la Messe et qu'elles préféraient le bruit à une Eglise sans enfant (comme quoi on se fait soit même des fois des idées pré-conçues), enfin j'ai très rapidement discuté avec le prêtre à la sortie de Messe pour lui dire que j'étais désolé du bruit et là aussi agréable surprise de me voir répondre que pour lui il était très important que les enfants viennent aux messes et que peu importe s'ils faisaient un peu de bruit.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité