Communion dans la bouche ou dans la main?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par PaxetBonum » lun. 30 avr. 2012, 8:28

Griffon a écrit :Bonjour Géraldine,

Je suis assez insensible aux signes extérieurs : la langue, à genoux,...
Cela peut être vécu pour Dieu, mais aussi pour soi.
Et donc, tout jugement est un pré-jugé.


Certes, mais quand le signe extérieur est irrévérencieux y êtes-vous insensible ?
L'attitude doit être le reflet de son élan intérieur.
Voir quelqu'un aller à la table de communion, les mains dans les poches et retirer son chewing gum avant de communier ne me laisse pas insensible. Voir quelqu'un recevoir l'hostie dans la main et partir avec sans la consommer ne me laisse pas insensible.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Géraldine » lun. 30 avr. 2012, 8:32

Dans notre église, nous avons un privilège.
Je dirai simplement ceci: Jésus aime tous ses enfants et pourvu que l' On respecte la communion, il donne ce que j' appelle une grâce et un bonheur infinis.
Et je L' en remercie.
En union de prière avec tout ce qui a été dit ici....respect, amour et tolérance.

In Xto
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par jeanbaptiste » lun. 30 avr. 2012, 9:04

J'ai communié souvent à l'ancien monastère d'Oka (2), chez les pères trappistes. Dans la même situation, mais c'est le fidèle qui trempe lui-même le pain dans le vin. Alors je suis resté un peu perplexe...
Il me semble que dans ce cas il n'est pas permit de tremper soi-même l'hostie :
PGMR 287 Si la communion au calice se fait par intinction, le communiant, tenant le plateau au-dessous de la bouche, s’approche du prêtre, qui tient le vase contenant les saintes Parcelles, ayant à son côté le ministre qui porte le calice. Le prêtre prend une Hostie, en trempe une partie dans le calice, et, en la montrant, dit : Corpus et Sanguis Christi ; le communiant répond Amen, reçoit du prêtre le Sacrement dans la bouche, et ensuite se retire.

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Anaisunivers » lun. 30 avr. 2012, 17:39

J'allais dire la même chose que Jean-Baptiste :
On ne peut tremper l'hostie dans le Calice pour se le mettre à la bouche, c'est de l'auto-communion.

Avant de communier dans la main, que faisons-nous ?
On sert des mains, on se mouche, se passe la main dans les cheveux...
Et après on reçoit le Seigneur dans nos pattes ! :/

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Anonymus » lun. 30 avr. 2012, 18:54

Anaisunivers a écrit :Avant de communier dans la main, que faisons-nous ?
On sert des mains, on se mouche, se passe la main dans les cheveux...
Et après on reçoit le Seigneur dans nos pattes ! :/
Ce n'est pas un argument, ou alors il faudrait interdire la communion aux personnes avec des infections buccales ou une hygiène douteuse. De plus, le curé touche lui aussi les hosties avec les mains.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Griffon » lun. 30 avr. 2012, 19:29

PaxetBonum a écrit :
Griffon a écrit :Bonjour Géraldine,

Je suis assez insensible aux signes extérieurs : la langue, à genoux,...
Cela peut être vécu pour Dieu, mais aussi pour soi.
Et donc, tout jugement est un pré-jugé.


Certes, mais quand le signe extérieur est irrévérencieux y êtes-vous insensible ?
L'attitude doit être le reflet de son élan intérieur.
Voir quelqu'un aller à la table de communion, les mains dans les poches et retirer son chewing gum avant de communier ne me laisse pas insensible. Voir quelqu'un recevoir l'hostie dans la main et partir avec sans la consommer ne me laisse pas insensible.
PaxetBonum,

À quoi jouez-vous ?
Pourquoi carricaturer ainsi mon propos.
Vous avez très bien compris.

Je me suis déjà lève de ma place pour me diriger vers quelqu'un qui venant de recevoir l'hostie. Visiblement, il se demandait ce que c'était.
J'ai seulement tendu la main et il m'a remis l'hostie.
Dans le centre ville, on voit de tout.
On doit être vigilant.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Géraldine » lun. 30 avr. 2012, 20:13

Merci Griffon, c' est le coeur et l' amour de Jésus qui comptent.

In Xto :coeur:
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Cinci » lun. 30 avr. 2012, 20:41

Jeanbaptiste,
Il me semble que dans ce cas il n'est pas permit de tremper soi-même l'hostie
C'est bien pour dire.

Moi, je ne savais pas. Vous voyez ça d'ici ? Oui, j'aurai toujours aperçu plutôt chacun comme trempant soi-même le pain dans la coupe. C'était ainsi dans le monastère des trappistes, c'était ainsi au sanctuaire des pères du saint sacrement à Montréal, lors de messes selon la formule de Taizé, etc. Tantôt il me sera arrivé de boire directement à la coupe, ou alors ce que je disais. Mais de rebondir sur un prêtre «vous arrachant le pain de la main comme si vous étiez un Vandale mal-dégrossi et se préparant à commettre un méfait grave», non, c'est la première fois que j'aurai été témoin direct d'un semblable ''incident'' me concernant.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par PaxetBonum » lun. 30 avr. 2012, 20:46

Griffon a écrit :
À quoi jouez-vous ?
Pourquoi carricaturer ainsi mon propos.
Vous avez très bien compris.
Je ne joue pas.
Cela vous semblait aller sans dire ?
Et bien pour moi votre phrase : "Je suis assez insensible aux signes extérieurs" était à double tranchant et vous n'évoquiez que le "surplus" de révérence (langue, genou), il était important de ne pas oublier l'autre facette.

A vrai dire je trouve que cela va mieux en le disant.
D'ailleurs votre anecdote est tout à votre honneur, Dieu vous Bénisse !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par jeanbaptiste » lun. 30 avr. 2012, 22:44

Moi, je ne savais pas. Vous voyez ça d'ici ? Oui, j'aurai toujours aperçu plutôt chacun comme trempant soi-même le pain dans la coupe. C'était ainsi dans le monastère des trappistes, c'était ainsi au sanctuaire des pères du saint sacrement à Montréal, lors de messes selon la formule de Taizé, etc. Tantôt il me sera arrivé de boire directement à la coupe, ou alors ce que je disais. Mais de rebondir sur un prêtre «vous arrachant le pain de la main comme si vous étiez un Vandale mal-dégrossi et se préparant à commettre un méfait grave», non, c'est la première fois que j'aurai été témoin direct d'un semblable ''incident'' me concernant.
Veuillez me pardonner, mais je n'ai rien compris à cette réponse :oops:

Ma réponse lacunaire ne visait qu'à essayer de trouver une explication au geste que vous rapportez de ce prêtre, rien d'autre. Qu'il ait eu tort ou raison, que sa manière de faire soit grossière ou non, il ne m'appartient pas d'en juger et je ne souhaitais pas du tout donner mon avis là-dessus.

Il faut rappeler que la communion dans les mains est un "indult", c'est-à-dire une chose accordée par le Magistère qui sort du "droit commun". La "forme ordinaire" de la communion, c'est celle dans la bouche, la communion n'est qu'une forme "extraordinaire".

Qu'est-ce que cela signifie ? Ici la possibilité de communier sous les deux espèces en trempant soi-même l'hostie n'est pas signalée. Si elle n'est pas non plus signalée comme une possibilité ailleurs, cela signifie que cela n'est pas permis.

Or, communier est acte d'une grande "gravité", c'est ici on l'on peut comprendre la réaction de ce prêtre : commettre une faute en ce domaine est d'une gravité proportionnelle (si nous connaissons les règles bien entendu, sinon il n'y a pas faute).

C'est sans doute un peu sec comme réponse, mais à supposer que j'ai raison, cela permettra peut-être de percevoir chez ce prêtre une intention qui n'était pas mauvaise à défaut d'avoir fait preuve de "pédagogie".

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Géraldine » lun. 30 avr. 2012, 23:09

Cette question de recevoir la communion prend tellement d'ampleur que je ne crains que, in fine, on
arrive à une polémique sans fin.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par jeanbaptiste » lun. 30 avr. 2012, 23:16

Ça ne sera pas la première sur ce forum :D

Ni la dernière ... :(

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Cinci » lun. 30 avr. 2012, 23:18

Veuillez me pardonner, mais je n'ai rien compris à cette réponse
Y a pas de mal.

Non, j'étais juste étonné. Je faisais part de ma surprise. Je vous crois à part ça. Partant donc du fait que la chose serait interdite : le fidèle ne serait pas supposé tremper lui-même l'hostie dans le vin de la communion. C'est d'accord.

On se demande après comment il se fait que tous les autres prêtres procèdent de la manière incorrecte, et jusqu'au père abbé dans le monastère qui obéit à la règle de Cîteaux (!)

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par Géraldine » lun. 30 avr. 2012, 23:19

:lecteur: :pape: :sonne:
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: L'hostie sur la langue

Message non lu par jeanbaptiste » lun. 30 avr. 2012, 23:59

Non, j'étais juste étonné. Je faisais part de ma surprise. Je vous crois à part ça. Partant donc du fait que la chose serait interdite : le fidèle ne serait pas supposé tremper lui-même l'hostie dans le vin de la communion. C'est d'accord.

On se demande après comment il se fait que tous les autres prêtres procèdent de la manière incorrecte, et jusqu'au père abbé dans le monastère qui obéit à la règle de Cîteaux (!)
En fait, il faudrait vérifier un peu plus et se renseigner auprès de plusieurs autorités compétentes. Je ne fais part que des informations dont je dispose, et j'interprète tel que je crois les comprendre, mais je ne saurais en faire une vérité à laquelle il faut croire.

En fait, très simplement, je ne suis pas sûr de moi, mais voilà ce que je crois comprendre.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité