Baptême

ppenelaud
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mer. 08 févr. 2006, 22:08

Baptême

Message non lu par ppenelaud » mer. 15 févr. 2006, 16:11

Bonjour ;mon ami et moi allons baptiser notre fille le 3 juin 2006
Nous voudrions choisir le fils de mon ami comme parrain pour notre petite Marie-Charlotte mais il n a pas fait sa comunion ;il est baptisé
Est ce que le prétre sera d accord sur notre choix ?

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par wanderer » mer. 15 févr. 2006, 16:27

Personnellement, je ne sais pas ce qui est réglementaire, par contre, pour moi qui vais être baptisé dans quelques mois, je peux vous dire quel est le rôle du parrain. Le parrain est quelqu'un qui a la charge de l'éducation religieuse d'un enfant, et cela tout particulièrement si les parents venaient à disparaître par exemple ou alors s'ils perdaient la foi. Ceci étant dit, je ne sais pas dans quelle mesure votre ami peut remplir ce rôle, c'est à vous d'y réfléchir.

Que le Seigneur bénisse ce petit enfant qui sera bientôt uni à Lui et à l'Eglise.

Bien cordialement,

Wanderer

:)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » mer. 15 févr. 2006, 16:52

A mon avis il suffit d'être baptisé pour être parrain.
Remarque : Petit gag :
Au Portugal le prêtre qui organisait la confirmation de ma filleule de baptême a voulu absolument avoir mon certificat de baptême que je ne pouvais me procurer. Or j'étais le parrain !
L'évêque a, bien sûr, passé outre à ces formalités !

Jean-Pierre DALIBOT
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 77
Inscription : mer. 04 août 2004, 11:48
Contact :

Baptême

Message non lu par Jean-Pierre DALIBOT » jeu. 16 févr. 2006, 20:46

Pour être: Parrain ou Marraine:
Ils représentent la Communauté chrétienne auprès des parents. Ils sont garants des engagements pris.
En raison de l'aide qu'elle attends d'eux, l'Eglise demande (Droit Canon 874):
- qu'ils soient baptisés, communiés et confirmés.
- qu'ils vivent suffisament leur foi de chrétiens pour pouvoir aider leur filleul (e) à le devenir.
- qu'ils aient au moins 16 ans.
Il n'est pas obligatoire qu'il y ait un parrain et une marraine, mais seulement un parrain ou une marraine.

Dans la vie courante: Est-ce que l'on confirait une personne que nous aimons à une autre qui n'a pas la conpétence pour l'éduquer dans ce qu'il nous emble bon pour elle?

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » ven. 17 févr. 2006, 8:39

Bonjour mon père,
Merci pour votre réponse.
Vous avez absolument raison !
Je ne sais pas si dans "la vie courante" ces précautions sont prises.
Je vais même vous dire que ce n'est pas le cas ... et de loin.
Pourtant j'adhère tout à fait à ce que dit le Droit Canon et à votre remarque
Que Dieu, qui est Père Fils et Saint Esprit, nous bénisse tous !

Exupère
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 25 août 2005, 16:03
Localisation : Toulouse

Conditions pour baptiser un enfant?

Message non lu par Exupère » mer. 29 mars 2006, 10:30

Bonjour,

Un de mes meilleurs amis vient d'être papa. Il aimerait baptiser sa fille, c'est très important pour lui. Il vit en concubinage avec la maman. Ils s'aiment seulement... elle vient d'une famille anti-cléricale, est athée et allergique à toute idée de religion. Par principe elle refuse pour l'instant l'idée de mariage, même civil (!). Curieusement pourtant, d'après mon ami, elle ne serait pas opposée au baptême de la petite, parce qu'elle voit à quel point c'est cher au coeur du papa.

Cet ami est venu me demander si l'Eglise accepterait de baptiser sa fille alors que les parents vivent en concubinage. Je lui ai dit que je pensais que oui, ne voyant pas pourquoi serait refusé ce Saint Sacrement à cette enfant pour une faute commise par les parents. Mais je lui ai dit que je me renseignerais plus en détail pour en être certain, avant de l'inviter à en parler à sa paroisse.

Qu'en pensez-vous? Y voyez-vous un problème de foi? de règle? liturgique? Quels problèmes pourraient poser au cours de la cérémonie l'athéisme, le concubinage et le non-baptême de la maman?

Je suis preneur également de vos liens favoris concernant le baptême pour des nouveaux-nés. Je vais moi aussi être papa très prochainement, si Deus lo volt, et je souhaiterais prendre la pleine mesure du Baptême pour les plus petits. En particulier le sujet du parrain/marraine.

En Christ
Exupère
- Quiconque donc écoute les paroles que je viens de prononcer et les met en pratique ressemblera à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc -
Mt 7, 24

Jean-Pierre DALIBOT
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 77
Inscription : mer. 04 août 2004, 11:48
Contact :

Conditions pour baptiser un enfant?

Message non lu par Jean-Pierre DALIBOT » mer. 29 mars 2006, 18:21

Rapidement :Je vous conseille d'aller sur: http://cybercure.cef.fr Il y a beaucoup de choses sur le sujet.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Conditions pour baptiser un enfant?

Message non lu par Christophe » mer. 29 mars 2006, 20:08

Salut Exupère !

Ayant moi-même fait baptiser ma fille l'été dernier, je pense être en mesure de répondre à quelques unes des tes questions...
Le prêtre n'a aucune raison de refuser de baptiser cette enfant parceque les parents vivent en union libre et que la mère est non-baptisée, athée et anticléricale. Par contre, il est probable qu'il demande à rencontrer le parrain et la marraine, qui doivent être baptisés, confirmés et avoir la foi catholique. ( Il est rarement demandé de produire les certificats de baptême et de confirmation. ) Il va certainement également vérifier que les parents (et en particulier la mère, dans le cas qui nous préoccupe) ne s'opposera pas à ce que l'enfant reçoive une éducation chrétienne. Le parrain et la marraine s'engagent à initier l'enfant à la foi chrétienne et à l'accompagner dans son cheminement spirituel.

Si ces conditions sont réunies, le baptême sera très certainement célébré...

Pax tecum.
Christophe
Dernière modification par Christophe le mer. 29 mars 2006, 20:11, modifié 1 fois.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Exupère
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 25 août 2005, 16:03
Localisation : Toulouse

Message non lu par Exupère » mer. 29 mars 2006, 20:10

Merci mon Père, il n'y a pas réponse à tout mais mon ami y trouvera de précieux conseils.

En Christ
- Quiconque donc écoute les paroles que je viens de prononcer et les met en pratique ressemblera à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc -
Mt 7, 24

Exupère
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 25 août 2005, 16:03
Localisation : Toulouse

Re: Conditions pour baptiser un enfant?

Message non lu par Exupère » mer. 29 mars 2006, 20:14

Salut Christophe!
Christophe a écrit : Ayant moi-même fait baptiser ma fille l'été dernier, je pense être en mesure de répondre à quelques unes des tes questions...
Le prêtre n'a aucune raison de refuser de baptiser cette enfant parceque les parents vivent en union libre et que la mère est non-baptisée, athée et anticléricale. Par contre, il est probable qu'il demande à rencontrer le parrain et la marraine, qui doivent être baptisés, confirmés et avoir la foi catholique. ( Il est rarement demandé de produire les certificats de baptême et de confirmation. ) Il va certainement également vérifié que les parents (et en particulier la mère, dans le cas qui nous préoccupe) ne s'opposera pas à ce que l'enfant reçoive une éducation chrétienne. Le parrain et la marraine s'engagent à initier l'enfant à la foi chrétienne et à l'accompagner dans son cheminement spirituel.

Si ces conditions sont réunies, le baptême sera très certainement célébré...
Merci pour ces précisions! Je sui quand même étonné que l'athéisme de la maman ne pose pas problème quand la foi du parrain et de la marraine doit par contre être connue. Tant mieux pour mes amis.

J'ai cependant lu dans le lien du Père Dalibot la profession de foi que devra prononcer la maman, et qui fera débat je crois.

Je transmets ces infos et te remercie encore,

En Christ
Ex
- Quiconque donc écoute les paroles que je viens de prononcer et les met en pratique ressemblera à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc -
Mt 7, 24

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Conditions pour baptiser un enfant?

Message non lu par Christophe » mer. 29 mars 2006, 20:20

[align=justify]
Exupère a écrit :Merci pour ces précisions! Je sui quand même étonné que l'athéisme de la maman ne pose pas problème quand la foi du parrain et de la marraine doit par contre être connue. Tant mieux pour mes amis.
Effectivement : la foi des parents n'est pas requise, celle du parrain et de la marraine est impérative.
J'ai cependant lu dans le lien du Père Dalibot la profession de foi que devra prononcer la maman, et qui posera problème je pense.
Je pense que lors de la préparation de la cérémonie, la mère devra en parler pour obtenir une dérogation. Cette profession de foi prononcée par la mère n'est certainement pas obligatoire... Je ne sais plus si le parrain et la marraine prononcent également la profession de foi lors de la cérémonie, mais si cela est le cas, je ne crois pas que ce sera facultatif.

Que Dieu te bénisse.
Christophe[/align]
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

luclem
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mer. 26 avr. 2006, 17:06
Localisation : Basse Normandie

Message non lu par luclem » mer. 26 avr. 2006, 21:56

bonjour a tous je suis nouveau sur ce forum car je me pose bien trop de question concernant l'enseignement religieux que j'ai reçu .
Et c'est pourquoi je me permet de repondre au sujet du bapteme et du parrain/marraine
J'ai moi-meme choisi un parrain pour mon fils qui lui n'est pas baptise,il sera donc temoin
si j'ai choisi cette personne en toute connaissance de chose c'est parce que je la connais et bien que n'ayant pas reçu d'enseignement religieux il se comporte et reagis comme tel.
Je penses que le fait d'avoir ou pas reçu cette enseignement ne modifie pas la valeur de certaines personnes
Ceci dit je suis un peu septique en ce moment car beaucoup de choses m'ont choquées sur la maniere dont reagis l'eglise

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Message non lu par Hélène » mer. 26 avr. 2006, 22:08

luclem a écrit :Ceci dit je suis un peu septique en ce moment car beaucoup de choses m'ont choquées sur la maniere dont reagis l'eglise
Bonjour luclem et bienvenue sur la Cité :)

Pourriez-vous spécifier ou partager avec nous ce qui vous a choqué ? Si nous pouvons vous aider à y voir plus claire, n'hésitez pas à nous faire part de ce qui vous chicotte.

Fraternellement,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Baptême

Message non lu par Christophe » sam. 06 oct. 2007, 8:50

Cher David
davidboutin83 a écrit :
ROME, Vendredi 5 octobre 2007 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a remercié les théologiens qui ont récemment publié un document affirmant l’espérance de salut pour les enfants morts sans avoir reçu le baptême.
... J'ai peur... ce ne sera pas facile, après cela, de rendre le baptême nécessaire au salut... si le baptême n'est plus nécessaire, que fait-on du péché originel, de l'immaculée conception et de tout ce qui s'y rattache?
L'espérance du Salut des enfants morts sans avoir reçu le baptême est déjà affirmée dans le CEC de 1992. Si vous êtes courageux, je vous invite à consulter la discussion suivante, qui traite longuement du sujet :
Le sort des enfants morts sans baptême ?

Bien à vous
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2324
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Baptême

Message non lu par Sapin » sam. 06 oct. 2007, 15:06

Bonjour David,

Il n'y a pas d'inquiétudes à avoir. Cette nouvelle approche de la question des enfants morts sans le baptême prouve que l'Église a atteint un degré de maturité qui n'existait pas au temps de saint Augustin. Ayant centré davantage le baptême sur le mystère pascal d'après l'enseignement des Pères de l'Église, l'Église garde toujours intacte les données de la foi Catholique concernant la nécessité du baptême pour le Salut et la question du péché originel.

Ainsi, l'Église comprend un peu plus sa mission, comme le déclare le pape: «...de pénétrer toujours plus en profondeur dans la compréhension des différentes manifestations de l'amour de Dieu, révélé dans le Christ, envers tous les hommes, spécialement envers les plus petits et les plus pauvres» ceci démontre bien que l'Église est en marche et nous progressons un peu plus vers la pleine réalisation du mystère du Salut à la Parousie.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité