Étole et validité des sacrements

Avatar de l’utilisateur
François-Xavier
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : dim. 20 août 2006, 23:53
Contact :

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar François-Xavier » mar. 14 juin 2011, 18:24

Après Concile Vatican II, il n'y a plus d'habit ecclésiastique spécifique. Sinon, éclairez-nous, svp.
Il faut distinguer l'habit "de tous les jours" de la tenue revêtue pour l'administration des sacrements.
L'aube est réservée à la messe à la liturgie des heures solennelle, lorsque le ministre, dans les fonctions les plus solennelles, revêt la chape.
Dans l'administration des sacrements, le ministre revêt l'étole (qu'on appelle "l'étole d'administration"), qui n'est pas portée sur l'habit civil, mais sur l'habit de choeur.
Pour un prêtre diocésain l'habit de chœur, c'est la soutane et le surplis.
Il faut distinguer le fait de l'autorisation de ne pas porter la soutane comme "habit civil" et le fait de ne pas la porter comme habit de choeur. Il est clair que le fait de porter l'habit civil ne fait pas encourir à un ministre ordonné la suspense, comme autrefois. Par contre l'obligation du port de l'habit de choeur pour la liturgie et les sacrements demeure. Pour un évêque par exemple l'abito piano' c'est la soutane noire filetée de violet ; l'habit de choeur est la soutane violette.... I y a une différence entre les deux.

Il est d'ailleurs à noter que même en ce qui concerne la question de l'habit commun des ministres ordonnés le directoire pour le clergé de 1994 mentionne
66. Obligation de l'habit ecclésiastique

Dans une société sécularisée et qui tend au matérialisme, où les signes extérieurs des réalités sacrées et surnaturelles disparaissent souvent, on ressent aujourd'hui particulièrement la nécessité que le prêtre — homme de Dieu, dispensateur de ses mystères — soit reconnaissable par la communauté, également grâce à l'habit qu'il porte, signe sans équivoque de son dévouement et de son identité de détenteur d'un ministère public.(211) Le prêtre doit être reconnu avant tout par son comportement mais aussi par sa façon de se vêtir, pour rendre immédiatement perceptible à tout fidèle et même à tout homme (212) son identité et son appartenance à Dieu et à l'Église.

Pour cette raison, le prêtre doit porter «un habit ecclésiastique digne, selon les normes indiquées par la conférence épiscopale et selon les coutumes locales légitimes». (213) Cela signifie que, lorsque l'habit n'est pas la soutane, il doit être différent de la manière de se vêtir des laïcs, et conforme à la dignité et la sacralité du ministère. La coupe et la couleur doivent en être établies par la conférence épiscopale, toujours en harmonie avec les dispositions du droit universel.

A cause de leur incohérence avec l'esprit de cette discipline, les pratiques contraires ne peuvent être considérées comme des coutumes légitimes et doivent être supprimées par l'autorité compétente.(214)

Sauf des situations totalement exceptionnelles, ne pas utiliser l'habit ecclésiastique peut manifester chez le clerc un faible sens de son identité de pasteur entièrement disponible au service de l'Église.(215)
Évidemment en France, il y a une coutume de la soutane "à la française" c'est à dire qui n'a pas dessus le "col romain" mais le "col français". Mais il n'y a eu aucune directive, ce qui laisse penser à certains qu'ils sont fondés à se balader ordinairement en cravate. Ce que désapprouve évidemment ce document de 1994.

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2327
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar Sapin » mar. 14 juin 2011, 19:42

Il est à noter que dans certains pays, comme le mien ou la France, une certaine pratique non-officielle s'est développée, soit de porter, comme habit de choeur, ce qui inclus l'habit pour administrer les sacrements, l'aube et l'étole uniquement. Je dis non-officielle, parce que dans mon diocèse, officiellement, c'est la soutane à l'intérieur de l'église et le clergyman à l'extérieur de l'église. Ce sont les habits officiels des prêtres diocésains et la législation n'a jamais changée depuis. Au choeur et pour les sacrements: soutane et surplis.

Mais dans la pratique de tous les jours c'est l'aube et l'étole à l'intérieur de l'église et le clergyman ou en civil à l'extérieur de l'église. Cette coutume non-officielle est tout de même tolérée depuis un bon nombre d'années.

In Xto

Finalement pour répondre à la question avec ou sans étole, le sacrement est valide, l'étole n'est que l'insigne du pouvoir des prêtres, sans plus.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar PaxetBonum » mer. 15 juin 2011, 9:49

Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar PriereUniverselle » sam. 25 juin 2011, 21:27



J'aimerais bien que les religieuses puissent revêtir l'habit de soeur lorsqu'elles le souhaitent, et pour la même raison que les prêtres puissent choisir de garder la soutane.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar archi » dim. 26 juin 2011, 9:11

Évidemment en France, il y a une coutume de la soutane "à la française" c'est à dire qui n'a pas dessus le "col romain" mais le "col français".
Bonjour. Voit-on de nos jours des ecclésiastiques utiliser le col français? Pour ma part je ne me souviens pas en avoir déjà rencontré.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2845
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar AdoramusTe » lun. 27 juin 2011, 9:52

Évidemment en France, il y a une coutume de la soutane "à la française" c'est à dire qui n'a pas dessus le "col romain" mais le "col français".
Bonjour. Voit-on de nos jours des ecclésiastiques utiliser le col français? Pour ma part je ne me souviens pas en avoir déjà rencontré.
Moi si : les prêtres et diacres de la Communauté Saint-Martin ;)
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 882
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar Serge BS » lun. 27 juin 2011, 10:17

Quant je lis certains, je finis par me poser une question : le plus important c'est "Dieu et la Foi" ou "le règlement et la forme" ??? Le Christ faisait-il attention à la vêture ou à la Foi ???

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2845
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar AdoramusTe » lun. 27 juin 2011, 12:49

Quant je lis certains, je finis par me poser une question : le plus important c'est "Dieu et la Foi" ou "le règlement et la forme" ??? Le Christ faisait-il attention à la vêture ou à la Foi ???
Le problème, Serge, est qu'avez la disparition de la soutane, c'est la présence chrétienne qui a disparu dans la société. Tout comme la disparition de l'habit religieux.

Dans notre société déchristianisée, comment voulez-vous que les gens reconnaissent les prêtres s'ils sont pas distinctement reconnaissables ? L'habit fait intrinsèquement partie de la mission.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar PaxetBonum » lun. 27 juin 2011, 14:51

Pour citer un moine franciscain : 'Je porte l'habit et l'habit me porte !'
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar archi » lun. 27 juin 2011, 20:04


Bonjour. Voit-on de nos jours des ecclésiastiques utiliser le col français? Pour ma part je ne me souviens pas en avoir déjà rencontré.
Moi si : les prêtres et diacres de la Communauté Saint-Martin ;)
Je ne savais pas. J'ai cherché des photos de la Communauté St Martin sur Internet, je n'ai pas trouvé de col français, même si je remarque que leurs soutanes semblent un peu différentes des soutanes qu'on voit d'habitude chez les prêtres, peut-être plus proches des soutanes orthodoxes... (ou alors c'est lié aux photos que j'ai trouvé... :p ).

(Pour moi, le "col français" ce sont les 2 pièces de tissu qu'on voit par exemple sur cette icône de St Eugène de Mazenod:
http://www.omilacombe.ca/index.php?opti ... 60&lang=fr ).

Quant je lis certains, je finis par me poser une question : le plus important c'est "Dieu et la Foi" ou "le règlement et la forme" ??? Le Christ faisait-il attention à la vêture ou à la Foi ???
La forme ne trahirait-elle pas le fond?

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2845
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sans étole = sacrement invalide?

Message non lupar AdoramusTe » mar. 28 juin 2011, 8:49

Je ne savais pas. J'ai cherché des photos de la Communauté St Martin sur Internet, je n'ai pas trouvé de col français, même si je remarque que leurs soutanes semblent un peu différentes des soutanes qu'on voit d'habitude chez les prêtres, peut-être plus proches des soutanes orthodoxes... (ou alors c'est lié aux photos que j'ai trouvé... :p ).
En fait, je ne fais que répéter ce que l'on m'a dit, sans garantie.
Après tout, on peut imaginer que la mode change aussi de ce point de vue ;)
(Pour moi, le "col français" ce sont les 2 pièces de tissu qu'on voit par exemple sur cette icône de St Eugène de Mazenod:
http://www.omilacombe.ca/index.php?opti ... 60&lang=fr ).
Effectivement, je n'avais pas ça à l'esprit.
J'ai pourtant rencontré un missionnaire venant d'Afrique qui en portait. Je pense que c'est néanmoins tombé en désuétude.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2327
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Sans étole, le sacrement est-il invalide ?

Message non lupar Sapin » mar. 28 juin 2011, 14:29

Il est vrai que l'habit, les ornements sont importants pour la célébration des sacrements. Mais la question demandée ici était de savoir si un sacrement administré sans l'étole est valide. La réponse est claire, le sacrement est valide et licite. Donc ce fil n'est pas pour discuter de soutane, surplis, col français, col romain, etc. Merci de ne pas faire dévier le sujet svp. :)
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 882
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Sans étole, le sacrement est-il invalide ?

Message non lupar Serge BS » mar. 28 juin 2011, 16:41

Merci Guy !

invité1
Barbarus
Barbarus

Etole et confession

Message non lupar invité1 » ven. 31 août 2018, 17:08

Bonjour,

J’aimerais savoir s'il y a obligation pour le prêtre de porter l’étole lors de la confession.

Lors de ma dernière confession (en église, dans un minuscule bureau avec une table et deux chaises), le prêtre a entamé la confession sans porter l’étole qui était posée sur la table avec son bréviaire. C'était la première fois de ma vie que je voyais un prêtre confesser sans étole. Or il m'a été enseigné qu'il devait toujours la porter pour entendre une confession. J'ai dit au prêtre que je préférais qu'il la porte. Il a répondu que ce n’était pas nécessaire mais voyant que j'y tenais il a accédé à ma demande.

D'avance, merci.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Etole et confession

Message non lupar Foxy » sam. 01 sept. 2018, 12:17

Bonjour
perturber
Personnellement, cela m'est arrivé plusieurs fois de me confesser sans que le prêtre mette une étole, quand par exemple, en discutant avec un prêtre ami, il me dise "tu veux le pardon de Dieu ?".

C'est à Dieu que nous demandons pardon et qu'il ait une étole ou pasne doit pas être perturbant (c'est mon avis)
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy


Revenir vers « Théologie de la liturgie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité