Le pardon....oui, mais jusqu'ou ??

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 773
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Le pardon....oui, mais jusqu'ou ??

Message non lupar Anaisunivers » ven. 09 sept. 2011, 21:54

Un prêtre racontait qu'il avait demandé à des enfants, où s'arrête l'amour. Un enfant a répondu qu'il n'avait pas de limites et que cela était infini.
Il va falloir prier pour les familles, qu'elle trouve des choses positives, pour pardonner.

sitron
Ædilis
Ædilis
Messages : 15
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 22:10

Re: Le pardon....oui, mais jusqu'ou ??

Message non lupar sitron » mer. 19 oct. 2011, 22:14

Parfois on pardonne, mais malheureusement certaines personnes continuent à faire le mal, donc que doit-on faire? Continuer à leur pardonner
Dernière édition par Anne le jeu. 20 oct. 2011, 4:37, édité 1 fois.
Raison : Orthographe

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6810
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le pardon....oui, mais jusqu'ou ??

Message non lupar Anne » jeu. 20 oct. 2011, 4:40

Chère Sitron : pourriez-vous préciser votre dernière phrase ?

Comme il n'y a pas de ponctuation, on ne sait trop si vous posez une question "Continuer à leur pardonner ?" ou si vous proposez une réponse : "Continuer à leur pardonner."

Ah ! Notre belle langue française ! ;)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

sitron
Ædilis
Ædilis
Messages : 15
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 22:10

Re: Le pardon....oui, mais jusqu'ou ??

Message non lupar sitron » ven. 21 oct. 2011, 15:51

Chère Sitron : pourriez-vous préciser votre dernière phrase ?

Comme il n'y a pas de ponctuation, on ne sait trop si vous posez une question "Continuer à leur pardonner ?" ou si vous proposez une réponse : "Continuer à leur pardonner."

Ah ! Notre belle langue française ! ;)


Ah excusez-moi. Un point d'interrogation bien sur à la fin de ma phrase.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Le pardon....oui, mais jusqu'ou ??

Message non lupar Griffon » ven. 21 oct. 2011, 17:15

Ah... Sitron !
Sujet au combien difficile pour nous les hommes.

Le pardon se trouve en Dieu.
Pour pardonner, l'homme doit s'ouvrir à Dieu et laisser son règne venir dans son coeur.
Pas facile !

Mais... un chrétien est sensé tout pardonner, quelle que soit l'offense et si nombreuse soit elle.
Dans un premier temps, si c'est trop dur, on commence par remettre l'offenseur dans les mains de Dieu.
Dieu saura comment il doit faire avec lui, et Dieu saura juger avec justice.
Et donc, on peut s'en remettre à Dieu.
C'est la première marche quand les pardons sont difficiles.

Ceci dit,....
Dans la mesure du possible, il faut éviter les gens méchants.
Car ce serait présomptueux de croire qu'on peut encaisser leur méchanceté en pardonnant sans problème.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 1884
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Le pardon... oui, mais jusqu'où?

Message non lupar Nanimo » dim. 08 oct. 2017, 19:47

Bonjour,

Selon mon expérience, on pardonne un jour ou l'autre. Déjà, d'arriver à ce stade peut être long si l'on trouve sur notre chemin de quoi raviver les peines. Mais lorsque l'on y parvient, on constate la plupart du temps que l'on n'oublie pas. Comprendre pourquoi l'autre nous a infligé des souffrances, ce qui passe par qui il est, pourquoi il a fait ce qu'il a fait, ne signifie pas que l'on va oublier. En effet, on ne peut oublier car la peine nous transforme, façonne l'être, fait de nous ce que nous sommes (plus fragiles parfois malheureusement, mais aussi parfois plus déterminés, plus forts, plus réfléchis, et plus pondérés dans nos jugements). On peut pardonner, oui et on le doit.

Jusqu'où ? Cela m'a longtemps travaillé l'esprit et demande quelques éclaircissements : Pardonner est un acte d'amour selon le curé de ma paroisse (ce qui ne me paraissait pas évident, je dois dire), mais qui ne signifie en rien "absoudre", selon Emmanuel Schmidt et là, les choses sont plus claires. Car il y a des actes abjects, ignobles pour lesquels on doit s'en remettre entièrement à Dieu.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Clém
Barbarus
Barbarus

Le pardon... oui, mais jusqu'où?

Message non lupar Clém » mer. 01 nov. 2017, 23:48

Bonjour à tous,

Je viens demander vos lumières pour une personne qui m'a longuement partagé son désarroi et je ne sais pas quoi lui répondre :
Pour des raisons qu'il ne convient pas d'évoquer ici, la racine de tout ce qui va suivre est qu'elle ne se sent plus du tout rattachée à l'épiscopat.

De ce fait, elle m'a dit ne plus pouvoir s'approcher du Sacrement de la confession. Cette personne éprouve, pour des raisons néanmoins compréhensibles quand on les écoute, beaucoup de colère (et non de haine) sans en éprouver le moindre repentir. En fait, elle a été douloureusement blessée et le pardon lui est impossible.

Mais elle reste fidèle au Christ. Elle ne considère pas que la communion à son Corps soit un dû, une sorte de self-service. Et pour elle, communier, se confesser, c'était tout dans sa vie de fervente catholique tout autant qu'engagée. Si bien qu'elle communie de désir, en se présentant les bras croisés à chaque Eucharistie, depuis qu'elle a cessé de se confesser. Pourtant cette décision la fait également souffrir car elle n'a pas enfreint les conditions externes pour recevoir la Communion. Et aujourd'hui, cette personne me disait qu'elle était "tentée de retourner communier".

Mais la plupart du temps, elle éprouve surtout la "tentation d'aller voir ailleurs" car elle ne s'y retrouve plus. La seule chose qui la retient : son baptême.

Comment l'aider?

Je vous en remercie.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8512
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La messe et vous

Message non lupar PaxetBonum » ven. 03 nov. 2017, 9:37

Bonjour Clèm,

Difficile de répondre car je ne comprends pas ce qui empêche cette dame de se confesser.

Mais je répondrais à cela : "En fait, elle a été douloureusement blessée et le pardon lui est impossible."

L'Evangile du jour est une réponse : "Et son maître irrité le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé toute sa dette.
Ainsi vous traitera mon Père céleste, si chacun de vous ne pardonne à son frère du fond du cœur. "

de même : "Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande"
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Clém
Barbarus
Barbarus

Re: La messe et vous

Message non lupar Clém » ven. 03 nov. 2017, 14:10

Merci beaucoup pour votre réponse, PaxetBonum.

Vous avez répondu, je crois, sur ce qui l'empêche d'aller se confesser : ce pardon impossible et son absence de repentir.

D'ailleurs, pour le dernier verset de l'Evangile que vous citez, cette personne m'avait répondu : "c'est bien à eux -les évêques- de déposer leur offrande et d'aller vers leur frère pour demander pardon".

Vu le contexte, sa réponse n'est pas non plus dénuée de sens, bien qu'elle puisse surprendre de prime à bord.

Je vous remercie de votre réponse, en tout cas.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8512
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La messe et vous

Message non lupar PaxetBonum » ven. 03 nov. 2017, 18:49

Elle n'a pas tort. Mais son devoir de sainteté n'est pas moins grand que celui de son évêque…

Avez-vous connaissance de ce qu'elle ne parvient pas à pardonner ? Est-ce en lien avec un prélat ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Clém
Barbarus
Barbarus

Le pardon... oui, mais jusqu'où?

Message non lupar Clém » sam. 04 nov. 2017, 11:08

Bonjour PaxetBonum,

Oui, elle m'a raconté et expliqué. Il y a beaucoup de choses qu'elle ne parvient pas à pardonner. Et ça ne concerne pas tant son évêque, que plusieurs... Évidemment, il serait plus simple que je puisse développer, mais ça n'est pas très édifiant.

Je sens que pour elle, le pardon ne pourra se poser que sur des bases solides de réparation, de vérité et de justice. Si elle pardonnait en l'état, ça serait comme apporter une caution morale à tout ce dont elle a été témoin, et elle piétinerait sa conscience.

Elle trouve des circonstances atténuantes car elle sait que l'Histoire n'est pas un long fleuve tranquille, et aujourd'hui comme par le passé, le monde et l’Église traversent de grandes crises et mutations. Mais le pardon n'est pas à son ordre du jour.
Dernière édition par Nanimo le sam. 04 nov. 2017, 11:30, édité 1 fois.
Raison : Message fusionné avec fil plus adapté sur le pardon.


Revenir vers « Théologie de la liturgie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités