Pourquoi l'évangile de Marc serait le plus ancien ?

Sur le thème de la composition et de la transmission de l'évangile dans les temps apostoliques
Règles du forum
La participation au débat est réservée aux utilisateurs enregistrés. Les interventions sont modérées a priori.
À l'issue du débat, le salon sera verrouillé et les échanges resteront visibles en lecture seule.
Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Pourquoi l'évangile de Marc serait le plus ancien ?

Message non lupar Pneumatis » ven. 28 mai 2010, 19:30

Question de Fée Violine qui n'est pas certaine de pouvoir être là :
Pourquoi estime-t-on que l'évangile de Marc soit le plus ancien ? Est-ce seulement parce qu'il est le plus court, ou y a-t-il des arguments plus convaincants ?
Merci de votre réponse.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Père F. Guigain
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 19
Inscription : mer. 19 mai 2010, 13:28
Localisation : Italie
Contact :

Re: Pourquoi l'évangile de Marc serait le plus ancien ?

Message non lupar Père F. Guigain » ven. 28 mai 2010, 20:12

Je ne connais pas les arguments sur lesquels concordent aujourd'hui les exégètes et s'il existe vraiment un consensus sur la question. D'après le témoignage de Papias et d'Irénée, on devrait soutenir plutôt que l'évangile écrit en parlé hébraïque par Matthieu est le plus ancien, et que celui de Marc fut écrit plus tard en relation avec la mission des Nations.
L'étude d'oralité ne permet pas à première vue d'invalider cette affirmation, bien qu'à l'occasion de certaines péricopes il semble que le texte le plus dense et le plus structuré - et donc le plus mnémotechnique - soit mieux conservé en Marc. Toutefois, cela ne constitue pas du tout une règle générale; c'est à décider au cas par cas.
Du point de vue de la structure générale, les évangiles de Marc et Matthieu renvoient à un fonds commun qui est antérieur à leur mise par écrit et dont la datation est à mettre en corrélation aux procédés d'oralité utilisés par Notre-Seigneur Lui-même et les Apôtres ensuite.
Que l'évangile de Marc soit plus court de celui de Matthieu n'est pas un indice de postériorité absolu, pource que de nombreuses péricopes lui sont originales (comme s'il était aussi plus riche). Néanmoins on peut admettre que cela soit l'expression de la volonté de ne pas répéter un évangile déjà écrit qui a valeur de référence, et dont il présente une synthèse.
Père Frédéric Guigain


Revenir vers « Discussion avec le Père Frédéric GUIGAIN, vendredi 28 Mai 2010 »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit