Superstition

Sur le thème de l'ésotérisme et des sciences occultes
Règles du forum
La participation au débat est réservée aux utilisateurs enregistrés. Les interventions sont modérées a priori.
À l'issue du débat, le salon sera verrouillé et les échanges resteront visibles en lecture seule.
Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Superstition

Message non lupar Théophane » sam. 08 mai 2010, 20:57

Que dit l'Eglise des pratiques plus ou moins proches de l'occultisme ? Je pense en particulier au fait de tirer les cartes et au pendule.

De façon générale, la superstitution (chat noir, chiffre 13...) doit-elle être considérée comme un péché ou seulement comme une imperfection ?
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9642
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Superstition

Message non lupar Fée Violine » sam. 08 mai 2010, 21:18

Je pense qu'il y a là deux choses différentes. La superstition est simplement ridicule, c'est juste une petite imperfection.
Par contre, les cartes et le pendule sont d'un autre ordre, le pendule fait appel à des forces occultes (je ferais une exception pour les sourciers, car il n'y a pas, je pense, d'autre moyen que la baguette de sourcier pour trouver des sources. Je ne sais pas si le père Verlinde est d'accord!), et tirer les cartes est une manière de chercher à savoir l'avenir, donc c'est à classer avec l'astrologie et tout ça.
J'ai un CD du père Roger Paulin, un prêtre québécois qui est dans le diocèse d'Albi. Il dit qu'il connaît des communautés monastiques qui utilisent le pendule, croyant bien faire, mais ces communautés ont de gros problèmes (mésentente etc.) et il pense que ces problèmes viennent du pendule.

Avatar de l’utilisateur
Père J.M. Verlinde
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 21
Inscription : ven. 23 avr. 2010, 12:53
Contact :

Re: Superstition

Message non lupar Père J.M. Verlinde » sam. 08 mai 2010, 21:23

Je suis d'accord avec la réponse !

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Superstition

Message non lupar Théophane » sam. 08 mai 2010, 21:49

Merci beaucoup pour vos réponses. ;)
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1604
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Superstition

Message non lupar Laurent L. » dim. 09 mai 2010, 8:18

III. " Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi "

2110 Le premier commandement interdit d’honorer d’autres dieux que l’Unique Seigneur qui s’est révélé à son peuple. Il proscrit la superstition et l’irréligion. La superstition représente en quelque sorte un excès pervers de religion ; l’irréligion est un vice opposé par défaut à la vertu de religion.

La superstition

2111 La superstition est la déviation du sentiment religieux et des pratiques qu’il impose. Elle peut affecter aussi le culte que nous rendons au vrai Dieu, par exemple, lorsqu’on attribue une importance en quelque sorte magique à certaines pratiques, par ailleurs légitimes ou nécessaires. Attacher à la seule matérialité des prières ou des signes sacramentels leur efficacité, en dehors de dispositions intérieures qu’ils exigent, c’est tomber dans la superstition (cf. Mt 23, 16-22).
2116 Toutes les formes de divination sont à rejeter : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou autres pratiques supposées à tort " dévoiler " l’avenir (cf. Dt 18, 10 ; Jr 29, 8). La consultation des horoscopes, l’astrologie, la chiromancie, l’interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance, le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, sur l’histoire et finalement sur les hommes en même temps qu’un désir de se concilier les puissances cachées. Elles sont en contradiction avec l’honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul.


Revenir vers « Discussion avec le Père Joseph-Marie VERLINDE, samedi 8 Mai 2010 »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité