La fin du monde

Biodiversité - Ressources naturelles - Changement climatique - Condition animale
Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 487
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar Carhaix » sam. 24 mars 2018, 22:25

Carhaix,
Si à la fin il n'y a plus de nature sauvage, mais uniquement des champs (par exemple aux ogm) à perte de vue, ensemencés mécaniquement, et si la vie humaine peut se poursuivre ainsi sans être menacée, on pourra dire que l'homme aura entièrement domestiqué la nature, non ?
C'est quand l'homme pense maîtriser la nature qu'il y a un réchauffement climatique et par conséquent un dérèglement de la nature.
Peut-on vivre avec une nature déréglée?
Elle n'est pas "déréglée", ce terme est impropre. La nature n'est pas une mécanique. Simplement elle évolue. La question, c'est comment elle va évoluer, et cela, personne ne le sait.

Mais je faisais la supposition que la vie humaine puisse se maintenir. Si l'air reste respirable, si l'atmosphère continue de nous protéger, et si la nourriture et l'eau peuvent continuer d'être prélevés, alors la vie humaine continue d'être possible.

La question c'est : allons-nous vers ça ?

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2202
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: La fin du monde

Message non lupar Relief » sam. 24 mars 2018, 23:06

Donc je vous pose la question, sur le plan théologique, est ce qu'on ne peut pas admettre que des "signes" annonciateurs commencent à être visibles ?
Bonjour Carhaix,

Oui, les signes ne manquent pas.
Est ce que ces signes, que nous observons dans la nature, ne sont pas suffisamment sérieux pour être pris en compte, et nous amener à faire l'hypothèse raisonnable de notre fin prochaine ?
Comme l'a rappelé à juste titre Gérard : "A aucun moment dans la Bible il n'est question d'une catastrophe écologique qui mènerait à des conséquences irrémédiables." De plus, Dieu dit dans les Saintes Écritures, qu'Il ne permettra pas à l'homme de détruite la terre.
Par conséquent, la dégradation de la nature n'est pas un signe de l'imminence de l'arrivée de la fin des temps.
Et puis, n'êtes vous pas frappés par cette convergence de signes divers qui semblent pointer tous vers une fin imminente ? Les tensions géo politiques mondiales, la mondialisation, la progression vertigineuse, exponentielle des technologies, ou de la démographie, des migrations, la fonte des glaciers, la pollution, la puissance des armements, le retour des grandes confrontations religieuses, la destruction soudaine de sites archéologiques qui tenaient depuis des milliers d'années, et dans la partie du monde qui a vu naître la civilisation, etc. (je cite pèle mêle ces phénomènes inédits).
Effectivement, certains sont des signes, mais d'autres non. Il faut avoir en tête que le premier des signes est l'apostasie volontaire de masse, ce qui ne s'est jamais produit dans l'Histoire où les apostasies étaient toujours contraintes et géographiquement limitées.
Et même sur le plan artistique, intellectuel, culturel, on a l'impression d'une grande décadence, tout semble avoir été dit dans le domaine des arts (musique, arts plastiques...). La création humaine semble à bout de souffle, et n'a plus comme échappatoire depuis quelques décennies que la provocation, une forme de non création, ou d'anti art, ou d'art mièvre dépourvu de toute science artistique. Y compris dans le domaine religieux (crise liturgique).
C'est très juste.
Ne ressentez vous pas confusément que l'humanité, dans toute son activité, semble parvenue quasiment au bout de son parcours ?
Absolument. C'est d'ailleurs aussi le ressenti de certains athées et de sectateurs d'autres religions.
Dernière édition par Relief le mar. 17 avr. 2018, 14:45, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé
Localisation : Loiret

Re: La fin du monde

Message non lupar JCNDA » dim. 25 mars 2018, 0:45

Carhaix,
Elle n'est pas "déréglée", ce terme est impropre. La nature n'est pas une mécanique. Simplement elle évolue. La question, c'est comment elle va évoluer, et cela, personne ne le sait.

Mais je faisais la supposition que la vie humaine puisse se maintenir. Si l'air reste respirable, si l'atmosphère continue de nous protéger, et si la nourriture et l'eau peuvent continuer d'être prélevés, alors la vie humaine continue d'être possible.

La question c'est : allons-nous vers ça ?
Oui, la nature évolue vers un réchauffement. La planète va progressivement monter en température car nous avons besoin de plus en plus d'énergie pour notre train de vie et le point de non retour a été atteint. Donc, la mécanique des saisons et le climat dans les pays vont changer. Nous verrons dans 1 siècle si l'humanité peut supporter ces bouleversements.
"Car Yahweh connait la voie du juste, mais la voie des pécheurs mène à la ruine."
L’abbé Augustin Crampon

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 528
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: La fin du monde

Message non lupar Wazabi » dim. 25 mars 2018, 1:32

Ce n'est pas juste une question de train de vie... c'est le modèle économique qui est sur-consomateur de ressources.

Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 487
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar Carhaix » dim. 25 mars 2018, 1:59

Donc je vous pose la question, sur le plan théologique, est ce qu'on ne peut pas admettre que des "signes" annonciateurs commencent à être visibles ?
Bonjour Carhaix,

Oui, les signes ne manquent pas. Néanmoins, il faut distinguer la fin des temps de la fin du monde. Si la première est imminente car nous sommes aux portes des tribulations qui la caractériseront, la seconde est pour dans longtemps puisqu'elle doit se produire bien après la fin des temps.
Est ce que ces signes, que nous observons dans la nature, ne sont pas suffisamment sérieux pour être pris en compte, et nous amener à faire l'hypothèse raisonnable de notre fin prochaine ?
Comme l'a rappelé à juste titre Gérard : "A aucun moment dans la Bible il n'est question d'une catastrophe écologique qui mènerait à des conséquences irrémédiables." De plus, Dieu dit dans les Saintes Écritures, qu'Il ne permettra pas à l'homme de détruite la terre.
Par conséquent, la dégradation de la nature n'est pas un signe de l'imminence de l'arrivée de la fin des temps.
Et puis, n'êtes vous pas frappés par cette convergence de signes divers qui semblent pointer tous vers une fin imminente ? Les tensions géo politiques mondiales, la mondialisation, la progression vertigineuse, exponentielle des technologies, ou de la démographie, des migrations, la fonte des glaciers, la pollution, la puissance des armements, le retour des grandes confrontations religieuses, la destruction soudaine de sites archéologiques qui tenaient depuis des milliers d'années, et dans la partie du monde qui a vu naître la civilisation, etc. (je cite pèle mêle ces phénomènes inédits).
Effectivement, certains sont des signes, mais d'autres non. Il faut avoir en tête que le premier des signes est l'apostasie volontaire de masse, ce qui ne s'est jamais produit dans l'Histoire où les apostasies étaient toujours contraintes et géographiquement limitées.
Et même sur le plan artistique, intellectuel, culturel, on a l'impression d'une grande décadence, tout semble avoir été dit dans le domaine des arts (musique, arts plastiques...). La création humaine semble à bout de souffle, et n'a plus comme échappatoire depuis quelques décennies que la provocation, une forme de non création, ou d'anti art, ou d'art mièvre dépourvu de toute science artistique. Y compris dans le domaine religieux (crise liturgique).
C'est très juste.
Ne ressentez vous pas confusément que l'humanité, dans toute son activité, semble parvenue quasiment au bout de son parcours ?
Absolument. C'est d'ailleurs aussi le ressenti de certains athées et de sectateurs d'autres religions.
Vous m'intriguez. Quelle distinction faites vous entre fin du monde et fin des temps ? La fin des temps, me semble-t-il, c'est la Parousie, le Messie redescend sur terre, le ciel se dérobe comme un livre que l'on roule, les morts ressuscitent, etc. C'est le jugement dernier. Et donc, forcément, c'est aussi la fin du monde, non ?

Ensuite, je ne parle pas de destruction de la terre. Je m'interroge sur le recul de la faune et de la flore, et son impact sur notre vie, et éventuellement les signes dont il pourrait être annonciateur d'une fin prochaine.

Mais je ne crois pas du tout que l'on puisse détruire la terre. Détruire toute forme de vie, à la rigueur, par les armes nucléaires, mais j'en doute fortement. Il faudrait vraiment le faire exprès, ça n'aurait pas de sens. Et ce n'est pas du tout la question qui se pose, à mon avis.

Et dans la Bible, comme je le disais à Gerardh, les écrits sur les "signes" restent mystérieux. Les seuls signes à exclure sont les rumeurs de guerre, famines, épidémies (de mémoire). En dehors de ça, rien n'est dit de précis.

Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 487
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar Carhaix » dim. 25 mars 2018, 2:04

Carhaix,
Elle n'est pas "déréglée", ce terme est impropre. La nature n'est pas une mécanique. Simplement elle évolue. La question, c'est comment elle va évoluer, et cela, personne ne le sait.

Mais je faisais la supposition que la vie humaine puisse se maintenir. Si l'air reste respirable, si l'atmosphère continue de nous protéger, et si la nourriture et l'eau peuvent continuer d'être prélevés, alors la vie humaine continue d'être possible.

La question c'est : allons-nous vers ça ?
Oui, la nature évolue vers un réchauffement. La planète va progressivement monter en température car nous avons besoin de plus en plus d'énergie pour notre train de vie et le point de non retour a été atteint. Donc, la mécanique des saisons et le climat dans les pays vont changer. Nous verrons dans 1 siècle si l'humanité peut supporter ces bouleversements.
Oui, on verra. Mais l'évolution climatique n'est pas ce qui me paraît le plus probant ou le plus définitif. Il y a des cycles. Depuis des milliers d'années, nous sommes en phase de réchauffement.

En revanche, le recul de la faune, ça s'est un fait tangible. Et la disparition d'espèces, un processus irréversible et définitif

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3832
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La fin du monde

Message non lupar Kerniou » lun. 26 mars 2018, 1:46

Nous sommes, certes, en phase de réchauffement climatique mais l'action de l'homme s'y ajoute et le renforce ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: La fin du monde

Message non lupar Cepora » lun. 26 mars 2018, 14:44

Donc je vous pose la question, sur le plan théologique, est ce qu'on ne peut pas admettre que des "signes" annonciateurs commencent à être visibles ?
Bonjour Carhaix,

Oui, je pense que l'on peut admettre que des signes annonciateurs sont apparus à notre époque, parmi les plus significatifs : la disparition d'un nombre important d'insectes et d'animaux ; notre ciel étoilé qui a perdu de sa clarté ; le gouvernement de l'argent sur l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
armide
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : mar. 27 mars 2018, 16:24
Conviction : catholique romain
Localisation : Finistère

Re: La fin du monde

Message non lupar armide » mar. 27 mars 2018, 16:35

Oui, Cepora a raison. Notamment la disparition de beaucoup d'espèces d'animaux PLUS des catastrophes naturelles énormes à répétition peuvent être un signe prémonitoire de la fin du monde et donc "des temps" avec le retour de JC et le jugement dernier.

Mais où Celui-ci va-t-il apparaître ? On parle de Jérusalem mais ça reste flou.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3832
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La fin du monde

Message non lupar Kerniou » mer. 28 mars 2018, 10:44

Presque toutes les générations ont pensé que la fin du monde approchait; eux les premiers, les apôtres pensaient, en leur temps, que la fin du monde approchait ... peut-être cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Dieu ,seul, le sait ...

PS; Armide, vous êtes nouveau sur le forum. Pourriez-vous, s'il vous plaît, dans la rubrique "présentation " vous présenter" un peu plus amplement que sur la fiche d'inscription; nous aimerions connaître, par exemple, vos goûts et vos intérêts.
Quelle région du Finistère habitez-vous ?
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

invité1
Barbarus
Barbarus

Re: La fin du monde

Message non lupar invité1 » mar. 17 avr. 2018, 19:52

Pour moi, la situation actuelle n'est qu'une crise, comme l'humanité en a toujours connu. Sauf que celle que nous vivons présentement est d'un genre nouveau : Elle est mondiale et technologique, ce qui nous fait croire à tort qu'elle sera la dernière des crises et la plus grave. A mon avis la crise actuelle sera suivie par d'autres crises similaires réparties dans le temps, et ce, jusqu’à la crise ultime, celle qui verra venir l'antichrist puis, trois ans plus tard (selon les écritures) , le second avènement de Jésus-Christ (Que ton règne vienne ...) et l'anéantissement de Satan et de l'antéchrist.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: La fin du monde

Message non lupar Carolus » mer. 18 avr. 2018, 17:19

Le Christ viendra dans la gloire lors de la fin du monde ! :clap:
CEC 681 Au Jour du Jugement, lors de la fin du monde, le Christ viendra dans la gloire pour accomplir le triomphe définitif du bien sur le mal qui, comme le grain et l’ivraie, auront grandi ensemble au cours de l’histoire .
Le Christ accomplira le triomphe définitif du bien sur le mal. DEO GRATIAS.

rene
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : jeu. 26 avr. 2018, 23:49
Conviction : Catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar rene » ven. 27 avr. 2018, 16:09

Il faut faire une différence entre la fin du monde et celle de notre monde. A la vitesse que l'on pollue notre planète et avec ces armes qui peuvent détruire toute vie sur terre, la fin de notre monde est possible, cependant pour ce qui est du monde c-à-d de l'univers, c'est une tout autre question.

Si notre soleil était une naine rouge plutôt qu'une naine jaune, au lieu d'une possibilité de 6-à 7 milliards d'années, on pourrait avoir plus de 100 milliards d'années avant que notre étoile meure. Puisque l'on retrouve dans notre seule galaxie des centaines de milliards d'étoiles et qu'il y a des centaines de milliards de galaxies sans compter que l'on pourrait compter sur des centaines de milliards d'univers ( Multivers ) les chances que l'homme soit seul dans tout l'univers est pratiquement nul !

Le Vatican s'intéresse également aux sciences et aussi à l'astronomie, il y a même un observatoire avec un télescope.

http://www.vaticanobservatory.va/conten ... na/en.html

prisca
Censor
Censor
Messages : 185
Inscription : jeu. 26 avr. 2018, 8:56
Conviction : Chrétienne

Re: La fin du monde

Message non lupar prisca » ven. 27 avr. 2018, 19:48

Il me semble que rationnellement, si les insectes et les oiseaux disparaissent, il y a de quoi être préoccupé de la survie à court terme de notre environnement.

Je pense, pour ma part, que ces signes, sont des dommages colatéraux si je peux me permettre, parce que les signes les plus démonstratifs en matière de dévastation sont ceux qui sont relatifs à la foi.

Puisque la terre a pour office de donner à l'homme l'occasion de se parfaire, et si elle n'a plus ce rôle face à la montée de l'apologie des bienfaits de la vie économique au détriment de la prise de conscience individuelle et collective de l'importance de la spiritualité chrétienne, pour ma part, ce n'est pas l'homme qui s'auto détruira, mais bien Dieu qui mettra un terme à la terre.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: La fin du monde

Message non lupar Carolus » ven. 27 avr. 2018, 21:31

Il faut faire une différence entre la fin du monde et celle de notre monde.
Le catéchisme enseigne le contraire.
CEC 677 Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12) après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13).
Le catéchisme cite le verset suivant : 2 Pierre 3, 13.
Mais nous attendons, selon sa promesse, " de nouveaux cieux et une nouvelle terre ", où la justice habite.
Les vieux cieux et la vieille terre disparaîtront en même temps.


Revenir vers « Écologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité