La fin du monde

Biodiversité - Ressources naturelles - Changement climatique - Condition animale
Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 528
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: La fin du monde

Message non lupar Wazabi » ven. 23 mars 2018, 15:24

Je ne conteste pas le fait qu'il faille corriger le tir en matière d'agriculture.

Mais avant de sombrer dans la dépression ; il faut vous dire qu'il y a d'autres pays sur cette terre.
Et qu'ils ne sont pas tous aussi mal gérés.
Et il y en a ou les terres sauvages sont importantes.

La russie, par exemple, 143 420 309 habitants pour une surface de 17 075 200 kms2. ( surface de la France : 547 030 kms2 ).

Il y a des choses a corriger imperativement de par chez nous. Mais le monde ne s'arrête pas a nos frontières.

Valérie
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : jeu. 01 juin 2017, 1:35

Re: La fin du monde

Message non lupar Valérie » ven. 23 mars 2018, 18:14

S'il n'y avait que le réchauffement climatique, oui, d'accord, la vie pourrait continuer.

Bonjour Carhaix,

Je ne donnerais pas dans le débat théologique, pour moi seul Dieu sait quand l'Apocalypse arrivera. Par contre, j'ai l'impression que vous sous-estimer les effets des changements climatiques.

D'abord, ils ont déjà des répercussions sur les animaux. Pensons aux ours polaires qui migrent vers le sud.

Deuxièmement, la fonte des glaciers. Nous voyons déjà les répercussions de cela. Regardez toutes les inondations qu'il y a eu ces dernières années. Au Québec, au printemps dernier, nous avons eu des inondations record au printemps. Ce n'est que le début. Plus les glaciers du grand nord finiront plus les inondations seront importantes...

On ajoute à ça la surexploitation de nos ressources naturelles, c'est la catastrophe assurée.

Il y a sérieusement à s'inquiéter. Si vous croyez que la récente crise des migrants a apporté trop de monde (ce n'est pas mon cas) préparons-nous aux réfugiés climatiques ou peut-être même à être nous-même des réfugiés climatiques.

À cause des changements climatiques, l'humanité fera face à sa plus grande crise.

À ne pas sous-estimer.

Val

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Quæstor
Quæstor
Messages : 300
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé
Localisation : Loiret
Contact :

Re: La fin du monde

Message non lupar JCNDA » ven. 23 mars 2018, 18:49

Bonjour,
J'ai bien peur que vous vous voiliez la face : depuis quand le péché, donc l'orgueil et l'avidité, ne sont-ils que le fait d'une "minorité" ? J'ai même l'impression que, depuis que la démocratisation de la sur-consommation est devenue désirable par une grande majorité, les choses vont encore de mal en pis. Quand l'homme (à plus forte raison quand il est déchristianisé) - ne sait plus ce qu'ascèse, sagesse et limite veulent dire - il nous semble autorisé de penser que la dégringolade n'a fait, et ne fera, que s'accélérer.
La Terre a connu plusieurs cycles de réchauffement et de refroidissement climatiques depuis sa création. Il faut bien comprendre qu'il n'existe pas d'énergie propre, tout apporte de la pollution.
L'homme a contribué à l'accélération du réchauffement climatique de la planète, dû à l'industrialisation. Cendrine le souligne bien. Nous sommes responsable de nos erreurs.
"Car Yahweh connait la voie du juste, mais la voie des pécheurs mène à la ruine."
L’abbé Augustin Crampon

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3696
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La fin du monde

Message non lupar Kerniou » ven. 23 mars 2018, 19:12

Le respect de la nature n'est pas seulement l'affaire des gouvernements qui, bien sûr ont leurs responsabilités, Le respect de la Création est, aussi et surtout, l'affaire de chacun.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

saperlipopette
Quæstor
Quæstor
Messages : 218
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar saperlipopette » ven. 23 mars 2018, 20:25

Malheureusement les idéologies qui se cachent dérière le nazisme, le fashisme et le pétinisme datent de bien avant... Elles ont pourrie/détruit la vie des gens simples au profit d'une minorité avide et vaniteuse. Cette minorité est toujours là après des siècles écoulés et sa mentalité n'a pas baucoup changé...
Les 1% les plus riches en font parti... dans leur tête Marie Antoinette ( non pas qu'ils étaient nobles à l'époque mais leur avidité tentaculaire les a poussé a se méler après la révolution à ce qu'ils ont soit disant éliminé ) et la guillotine c'est hier... Et le fléau qu'ils constituent date de bien avant le moyen age .... Mais c'est à la fin du moyen âge qu'ils ont réussit ( malgrès les lois en place ) à reprendre la main sur l'économie et le sens de la vie...
(...)
Ils sevissent depuis ( et sans doute bien avant ) ce jour fatidique où le christ a mis un coup de pied dans leurs étalages...
Leurs plus grands énemis sont la religion ( même s'ils ont su pervertir ses institutions ) et le communisme ( le partage et l'entre aide... quelle horreure )...
Leur religion est le darwinisme à tous les niveau de la vie. Leur Dieu est la nature dans tout ce qu'elle a de plus matériel et primaire..
Je ne sais pas qui sont ces "ils". Je vois des idéologies mauvaises, causés par le diable, sans doute, et par des circonstances de long terme. Mais je ne spéculerais pas sur des personnes. Dieu seul juge les reins et les cœurs d'Hitler et des 1% les plus riches. De la même façon que je m'interdis d'imaginer la fin du monde, parce que ça ne sert à rien, je m'interdis de considérer que le mal a une origine humaine volontaire et qu'il soit le fait d'une... osons le mot... conspiration.
Le Moyen Age fut, par exemple, une période où de règles morales et un juste esprit prévalaient sans doute, mais je pense qu'on y trouvait le même taux de "méchanceté" chez les individus que de nos jours -à moins peut-être qu'ils tendaient tous plus ou moins à travailler leur âme.
Ad Majorem Dei Gloriam

saperlipopette
Quæstor
Quæstor
Messages : 218
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar saperlipopette » ven. 23 mars 2018, 20:31

Vous discutez les événements "convergents" qui en eux même, il est vrai, ne signifient rien. Enfin, du moins c'est discutable, et non déterminant.

Mais je vous parle en premier lieu de la disparition des insectes et des oiseaux en cours. Et cela semble sans rapport avec le réchauffement climatique, mais plutôt avec l'agriculture intensive. S'il n'y avait que le réchauffement climatique, oui, d'accord, la vie pourrait continuer.

Mais si les insectes volants, puis les oiseaux, disparaissent, vous voyez ça comment ? On assiste à un début de réaction en chaîne. C'est inédit. Rien à voir avec le petit âge glaciaire, la peste noire et Attila.

Que se passera-t-il lorsque les insectes volants, suivis des oiseaux, auront disparu ? À qui le tour ensuite ?
D'accord. Plus que le réchauffement climatique, le dérèglement climatique. Causé par l'homme. Donc dépendant de l'homme.
D'un autre côté, l'essor des énergies vertes, d'une prise de conscience écologique, est proportionnel. Je ne dis pas que la situation n'est pas critique, mais qu'elle n'est pas désespérée et n'amène pas à une fin fatale, une fin du monde.
Ad Majorem Dei Gloriam

Jeremie-Daniel
Censor
Censor
Messages : 109
Inscription : sam. 17 nov. 2012, 10:52

Re: La fin du monde

Message non lupar Jeremie-Daniel » ven. 23 mars 2018, 21:25

Ce qui va finir c'est l'ordre de choses actuel. C'est dans notre prière ( Que ton règne vienne Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.)
La fin du monde au sens biblique concerne le changement dans le cœur des hommes et l'arrivée du règne de Christ. (Chaque Chrétien a cette espérance...enfin je l'espère ;) )

Dieu a détruit le monde une fois avec le déluge dans un dessein précis et pour le bien (futur de l'humanité) et nous assure dans sa parole que la terre ne sera plus jamais détruite (physiquement) comme certaines sectes l'enseignent encore (TDJ par exemple). Je déplore la pollution et d'une manière générale , le fait que l'homme comme mauvais intendant la souille.

Mais les choses salutaires vont changer avant qu'elle ne soit complètement abimée. Il interviendra avant. Comment exactement je n'en sais rien. Mais il interviendra car il s'est engagé a cela par des promesses.

La beauté de la terre , de la création et de l'humanité doivent être rétablis. Donc pas d'inquiétude en ce qui me concerne malgré toutes les dépêches alarmantes sur ce sujet. Je ne crois pas au big scratch....au big sploutch....au film 2012 ou aux prophéties Mayas...L'humanité est entrain de s’autodétruire mais la Bible nous dit que si Dieu n'intervenait pas aucune âme ne survivrait.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4562
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La fin du monde

Message non lupar gerardh » sam. 24 mars 2018, 11:07

________

Bonjour,

A aucun moment dans la Bible il n'est question d'une catastrophe écologique qui mènerait à des conséquences irrémédiables.

Pour autant cela n'excuse pas le laxisme dans la bonne gestion par l'homme des ressources naturelles.

__________

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1051
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: La fin du monde

Message non lupar prodigal » sam. 24 mars 2018, 13:16

En toute rigueur, vous avez probablement raison, Gerardh.
Toutefois j'ai un souvenir de mon adolescence, quelque chose m'avait frappé en lisant l'Apocalyose.
C'est que, comme tous ceux de ma génération, j'étais tout prêt à croire à une fin du monde causée par la violence des hommes, puisque c'était la guerre froide et que l'arme nucléaire semblait capable de détruire la Terre. Mais je ne me sentais pas capable de croire en une fin du monde causée par la violence des éléments naturels.
Donc, je voyais bien que la foi était peut-être en train de disparaître, et comprenais qu'il soit écrit : "Quand le Fils de l'Homme reviendra, trouvera-t-il la foi sur Terre?" Je voyais bien aussi que la folie meurtrière pouvait provoquer la fin de l'humanité. Mais que des tempêtes comme on n'en avait jamais vues surgissent, cela me semblait un peu naïf.
Les temps ont changé depuis. Le dérèglement climatique, auquel personne n'aurait cru, est devenu une réelle menace. C'est assez troublant, il me semble.
Mais bien entendu nul ne connaît ni le jour ni l'heure.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 528
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: La fin du monde

Message non lupar Wazabi » sam. 24 mars 2018, 14:43

Faire une dissociation entre humain et nature est une erreur. Tout est naturel.

L'humain comme tout organisme consomme ce dont il a besoin et rejette des déchets. Or les déchets sont ce qui le tue de manière directe ou indirecte. Toutes les espèces font cela. Elles se multiplient et se voient obligée de changer d'environnement. Le problème de l'humain c'est qu'on est 7 milliards et il devient de plus en plus difficile de se déplacer pour résoudre le problème.

Ex : une vache manque de la merde et fait de la bouse.... quand il a trop de bouses elle change de pré. Si vous avez 7 milliards de vaches, il devient très difficile pour les vaches de trouver un lieu ou se nourrir et elles "détruisent" leur environnement.

Enfin, le réchauffement climatique est important mais négligeable a coté d'autres problèmes. Et c’est sans compter l'hypocrisie autour de ce problème. La pollution des sols est bien pire... les pesticides, fongicides, herbicides, antibiotiques, etc...

Pire encore, le nucléaire et nos centrales qui ne vont pas tarder a rendre l'âme et a vomir leurs déchets sur nous. J'ignore si vous le savez mais en Belgique le gouvernement a distribué gratuitement de l'iode pour parer à un prochain et probable incident nucléaire. Les centrales nucléaires sont dans un triste état et la libéralisation du marcher de l’électricité a dramatiquement réduit l’investissement pour la maintenance des centrales. Et c’est le même problème aussi bien en Belgique qu’en France.

Carhaix
Quæstor
Quæstor
Messages : 317
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar Carhaix » sam. 24 mars 2018, 19:42

________

Bonjour,

A aucun moment dans la Bible il n'est question d'une catastrophe écologique qui mènerait à des conséquences irrémédiables.

Pour autant cela n'excuse pas le laxisme dans la bonne gestion par l'homme des ressources naturelles.

__________
Les paroles bibliques sont souvent mystérieuses, et leur interprétation n'a rien d'univoque, surtout pour ce qui concerne les derniers temps. Et il y a plusieurs niveaux de lecture aussi.

Mais ce n'est pas le sujet. Je n'ai pas posté dans Actualité sans raison. Je parle des "signes" qu'offre notre époque, en rapport avec les signes évoqués par le Christ.

Carhaix
Quæstor
Quæstor
Messages : 317
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar Carhaix » sam. 24 mars 2018, 19:58

En toute rigueur, vous avez probablement raison, Gerardh.
Toutefois j'ai un souvenir de mon adolescence, quelque chose m'avait frappé en lisant l'Apocalyose.
C'est que, comme tous ceux de ma génération, j'étais tout prêt à croire à une fin du monde causée par la violence des hommes, puisque c'était la guerre froide et que l'arme nucléaire semblait capable de détruire la Terre. Mais je ne me sentais pas capable de croire en une fin du monde causée par la violence des éléments naturels.
Donc, je voyais bien que la foi était peut-être en train de disparaître, et comprenais qu'il soit écrit : "Quand le Fils de l'Homme reviendra, trouvera-t-il la foi sur Terre?" Je voyais bien aussi que la folie meurtrière pouvait provoquer la fin de l'humanité. Mais que des tempêtes comme on n'en avait jamais vues surgissent, cela me semblait un peu naïf.
Les temps ont changé depuis. Le dérèglement climatique, auquel personne n'aurait cru, est devenu une réelle menace. C'est assez troublant, il me semble.
Mais bien entendu nul ne connaît ni le jour ni l'heure.
Je suis un peu dans ce cas aussi. Objectivement, lorsqu'on lit les différents commentaires de l'Apocalypse, et que l'on est prévenu par la mise en garde du Christ : vous entendrez des rumeurs de guerre, épidémie, famine, mais ce ne sera pas la fin pour autant, on en déduit que la fin doit arriver lorsque le monde ne s'y attendra plus et vivra dans la prospérité, et le bonheur enfin atteint par la société. A priori, ce n'est pas le monde que nous connaissons aujourd'hui.
Mais il parle aussi de signes mystérieux qui ne tromperont pas.

Et en effet, cette catastrophe écologique est troublante. Pour ma part, la disparition programmée des insectes et oiseaux est une annonce fracassante, et je ne comprends pas qu'elle ne frappe pas davantage nos contemporains.

Mais si ça se trouve, nous ne sommes plus si loin de cette période de prospérité universelle que semble évoquer l'Apocalypse. Allez savoir. Pour donner un seul exemple, les États-Unis étaient sur le point d'anéantir la Corée du Nord sous un déluge de feu il y a à peine quelques semaines, et maintenant ils parlent de faire la paix et de se rencontrer. Comme si la puissance des armes les effrayaient au point de ne plus avoir d'autre choix possible que la paix. Évidemment c'est une très bonne chose si les menaces de guerre prennent fin, mais si ça se trouve, nous ne sommes plus très loin de vivre l'apothéose de l'humanité sur terre. Même si c'est dans une nature entièrement domestiquée. Justement, je trouve que la portée philosophique serait alors très lourde de sens, car assurément, ce n'est sans doute pas à l'état domestique et servile que Dieu souhaite voir déchoir l'humain.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Quæstor
Quæstor
Messages : 300
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé
Localisation : Loiret
Contact :

Re: La fin du monde

Message non lupar JCNDA » sam. 24 mars 2018, 20:58

Bonsoir Carhaix,
Même si c'est dans une nature entièrement domestiquée.
Vous voulez dire que l'homme a domestiqué la nature?
"Car Yahweh connait la voie du juste, mais la voie des pécheurs mène à la ruine."
L’abbé Augustin Crampon

Carhaix
Quæstor
Quæstor
Messages : 317
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La fin du monde

Message non lupar Carhaix » sam. 24 mars 2018, 21:08

Bonsoir Carhaix,
Même si c'est dans une nature entièrement domestiquée.
Vous voulez dire que l'homme a domestiqué la nature?
Si à la fin il n'y a plus de nature sauvage, mais uniquement des champs (par exemple aux ogm) à perte de vue, ensemencés mécaniquement, et si la vie humaine peut se poursuivre ainsi sans être menacée, on pourra dire que l'homme aura entièrement domestiqué la nature, non ?

Et par ailleurs, je me demande aussi s'il n'est pas en train de se domestiquer lui-même. Tous les débats sociétaux actuels me paraissent aller dans ce sens.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Quæstor
Quæstor
Messages : 300
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé
Localisation : Loiret
Contact :

Re: La fin du monde

Message non lupar JCNDA » sam. 24 mars 2018, 21:51

Carhaix,
Si à la fin il n'y a plus de nature sauvage, mais uniquement des champs (par exemple aux ogm) à perte de vue, ensemencés mécaniquement, et si la vie humaine peut se poursuivre ainsi sans être menacée, on pourra dire que l'homme aura entièrement domestiqué la nature, non ?
C'est quand l'homme pense maîtriser la nature qu'il y a un réchauffement climatique et par conséquent un dérèglement de la nature.
Peut-on vivre avec une nature déréglée?
"Car Yahweh connait la voie du juste, mais la voie des pécheurs mène à la ruine."
L’abbé Augustin Crampon


Revenir vers « Écologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités