Climato-scepticisme

Biodiversité - Ressources naturelles - Changement climatique - Condition animale
Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Le réchauffement climatique en question

Message non lu par axou » ven. 02 déc. 2016, 18:52

Bonsoir à tous,

je suis stupéfaite qu'il existe encore des personnes mettant en doute la cause humaine du réchauffement climatique actuel.

J'a lu livre des Argonautes sur le sujet, complexe mais passionnant.

Un détail s'il ne faut en donner qu'un.
Depuis 800000 ans, notre planète alterne des périodes glaciaires (ou toute l'Europe est sous les glaces) et des périodes interglaciaires (ou la glace se concentre aux pôles).
Pendant cette période, la teneur en gaz carbonique a varié entre 190 PPM à 280 PPM (parties par millions).

Nous sommes en période interglaciaire depuis 12000 ans et la teneur en gaz carbonique a été stable pendant toute cette période là jusqu'en 1900 : 280 PPM.
A partir du début du 19 ième siècle, la teneur en gaz a augmenté et nous en sommes maintenant à ... 400 PPM !
Du jamais vu depuis 800000 ans !

Naturellement depuis cette période ou l'industrialisation a commencé, au départ essentiellement à cause du charbon.
A moins bien sur que ce soit un pur hasard bien sur .... :p

Vous me direz, ce gaz nous empêche t-il de respirer ? Non, il est juste en train d'augmenter la température de la planète, lentement mais surement en retenant la chaleur solaire au sol ("effet de serre") et en train également d'acidifier les océans, ce qui va avoir une conséquence sur la faune et la flore océane.

Il y d'autres gaz à effet de serre comme le méthane (rappellons que la production à outrance de viande est responsable pour 20 pour cent du réchauffement climatique à cause des pets de vache, du méthane !) et c'est tout un mode de vie, l'avion, la voiture, la déforestation consommation à outrance d'énergie qui est en cause.

Les conséquences ? des changements majeurs, la mer qui monte et des régions qui disparaissent, des réfugiés climatiques en pagaille, des famines et des guerres autour de la gestion de l'eau qui va manquer avec la désertification de certains pays..Et les plus pauvres qui trinquent avant tout le monde, comme d'habitude.

Les causes humaines du réchauffement climatique font consensus aujourd'hui parmi les scientifiques, ce qui est encore discuté, c'est la répartition entre la part de l'homme et d'autres phénomènes. certains spécialistes du soleil disent que les éruptions solaires plus fréquentes de ces dernières décennies ont une part de responsabilité dans le réchauffement de ces 30 dernières années.
Il ne manquait plus que le soleil s'en mêle !

Quand on évoque ensuite la gestion calamiteuse des déchets, l'abus dramatique de pesticides qui nous empoisonne, la fertilité masculine qui a baissé de 30 pour cent, (!!!) le nombre de cancers qui ont été multipliés par 10 selon les cancers en 30 ans probablement à cause de ces mêmes pesticides, le nombre d'abeilles qui a baissé de 30 pour cents.(grâce à qui nous mangeons, elles sont nos pollonisateurs)... Il me parait évident que l'engagement écologique n'est pas une nouvelle religion mais une responsabilité essentielle à la fois citoyenne et morale, et que notre foi chrétienne qui nous engage à la VERITE nous emmène à ce sens des responsabilités là.

La politique de l'autruche n'est pas chrétienne, nous somme apellés au courage de la vérité.

Comme le dit le Saint-Père : "Defendre et protéger notre maison commune".

Bien à vous,

Axou

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Changements climatiques?

Message non lu par elenos » sam. 07 oct. 2017, 12:13

Avez-vous peur des changements climatiques …

On nous en rebat les reilles !
Ma grand-mère disait « Il n’y a plus de saisons ! »
J’ai retrou é la m^me expression dans une vieiàlle lettre (de ma famille) datée de 1855 !
La Seine charriait des morceaux de glaces qui fondaient plus loin.
La même année l’été fut torride !
Dernière modification par elenos le sam. 07 oct. 2017, 13:18, modifié 1 fois.

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Climat ?

Message non lu par Wazabi » sam. 07 oct. 2017, 13:00

Je pense qu'on en parle plus que de raison et cela pour des raisons politiques ( et financières ) afin de tenter de fédérer les nations sur un projet commun de globalisation et de manière annexe - bien qu'au premier plan - écologique.

Il y a clairement un impératif écologique. Mais je pense qu'il n'y a pas besoin de réchauffement climatique pour s'en rendre compte.

Par contre, je voudrais préciser ce que j'appelle écologique. Pour moi l'écologie c'est le non gaspillage de ressources. La notion de pollution est insensée et purement anthropomorphique. Tous les organismes prennent ce qu'ils ont besoin dans l'environnement et rejettent le reste en le transformant. Ce qu'on appelle pollution c'est quelque chose de tout à fait naturel.

Ce qu'il faut combattre ce n'est pas le progrès, mais le système capitaliste/libéral ( aujourd'hui déchainé ) qui produit à outrance, crée des besoins artificiels, et gaspille les ressources vitales à l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4351
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Climat ?

Message non lu par Kerniou » sam. 07 oct. 2017, 14:25

Peur ou pas s'il y a des modifications climatiques, nous allons devoir vivre avec ...
Les modifications climatiques interviennent d'elles-mêmes ; Mais, pour moi, il n'est pas à exclure que l'activité humaine renforce les aléas du climat ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 411
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Climat ?

Message non lu par Cendrine » sam. 07 oct. 2017, 16:30

Bonjour,
Wazabi : La notion de pollution est insensée et purement anthropomorphique. Tous les organismes prennent ce qu'ils ont besoin dans l'environnement et rejettent le reste en le transformant. Ce qu'on appelle pollution c'est quelque chose de tout à fait naturel.
La pollution n'est pas une notion, ni une image, ni un symbole, mais une réalité, car les produits rejetés dans la nature après utilisation sont bel et bien réels et ont une action mesurable si ce n'est immédiatement observable. Si je me mets à balancer à la figure de quelqu'un un peu de l'eau de Javel que j'ai utilisée pour nettoyer un fond de casserole, il y a de fortes chances pour que la personne crie à la pollution. Inutile de sortir d'Oxford pour comprendre que d'autres types de produits agressifs atterrissant dans la nature vont au même titre faire un effet peu concluant écologiquement parlant.

Pour reprendre votre argument sur la transformation naturelle, prenons l'exemple du ver. Il a besoin de terre pour se nourrir et il la rejette transformée sous forme de substance terreuse je ne sais combien de fois plus fertile qu'auparavant. Quel rapport entre des substances nocives parfois inutiles à notre survie humaine et rejetées dans l'atmosphère, les eaux ou la terre ? Je rappelle que les êtres humains ne sont pas des organismes comme les autres et qu'ils ont une fâcheuse tendance parfois -souvent- à ne pas vivre tout à fait en symbiose avec leur milieu...

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Climat ?

Message non lu par Wazabi » sam. 07 oct. 2017, 23:39

La pollution n'est pas une notion, ni une image, ni un symbole, mais une réalité, car les produits rejetés dans la nature après utilisation sont bel et bien réels et ont une action mesurable si ce n'est immédiatement observable. Si je me mets à balancer à la figure de quelqu'un un peu de l'eau de Javel que j'ai utilisée pour nettoyer un fond de casserole, il y a de fortes chances pour que la personne crie à la pollution. Inutile de sortir d'Oxford pour comprendre que d'autres types de produits agressifs atterrissant dans la nature vont au même titre faire un effet peu concluant écologiquement parlant.Non ce n'est pas u problème
Tout est naturel... tout vient de la nature et procède de la nature.

Même une vache pollue... Elle mange de l'herbe et rejette de la bouse. Elle détruit son propre environnement car elle ne mange pas de bouse.... Mais elle ne se dit pas qu'elle pollue... Non, elle va ailleurs et laisse la nature faire son ouvrage. Ce qui est destructeur pour elle est une manne pour d'autres. Puis elle revient... C'est un cycle.

La vache elle le peu.... 7 milliards d'humains c'est plus compliqué à déplacer... Le problème c'est le nombre et les excès.

Il y a un gars qui a dit : la terre a assez pour les besoins mais pas assez pour la cupidité de chacun. Cela résume ce que je pense. Le climat est ce qu'il est... qu'on puisse avoir une influence dessus c'est possible. Mais la terre a déjà connu des réchauffement et en connaitra d'autres. C'est un cycle de plus.

Vous parlez de produit "artificiels" ; il y a des organisme qui se développent dans les recteurs de s centrales nucléaires... Il y en a d'autres qui se roulent dans le souffre et l'eau bouillante ( c'est pourtant très nocif pour nous )... Même notre plastique dans les océan est une manne pour des organismes qui s'en nourrissent... Le problème c'est quand il y en à trop....

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 411
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Climat ?

Message non lu par Cendrine » dim. 08 oct. 2017, 11:00

Bonjour Wazabi,

Dans votre dernière réponse vous reprenez ce que vous disiez déjà :
crée des besoins artificiels, et gaspille les ressources vitales à l'humanité.
Et puis :
Le problème c'est le nombre et les excès.
Je suis d'accord avec vous pour dire que le problème vient de la sur-utilisation de certains produits naturellement présents sur terre (ils ne viennent pas de Mars) mais cela ne va pas contre l'idée de pollution. La pollution intervient à partir du moment où un déséquilibre est créé car un mauvais usage est fait d'un de ces produits. Si une substance est déposée (déversée par tonnes dans les cas qui qui nous intéressent) dans un endroit où elle n'est pas naturellement prévue, elle aura beau être naturelle, bio et tout ce que vous voudrez, si elle est placée à mauvais escient à cet endroit - et en grande quantité à plus forte raison - vous aurez toutes les chances de vous retrouver devant un cas d'intoxication, de pollution, de dégradation d'un milieu, ou de la biosphère toute entière, qui repose sur des équilibres et des échanges lentement constitués sur terre.

La pollution - l'intoxication si vous n'aimez pas l'autre mot - naît du péché, de l'hubris, de l'illimitation des désirs. Les êtres humains étant parfois incapables de contrôler certaines de leurs passions (au sens philosophique du terme) il est à peine surprenant que nous commencions à en constater les dégâts, autant à l'extérieur (la nature, nos corps) qu'à l'intérieur (nos âmes).

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Climat ?

Message non lu par Wazabi » dim. 08 oct. 2017, 14:03

oui :)

Pour amener ce sujet sur la religion...

Elle est pour moi la solution. Car, elle élimine tous les besoins superficiels. Car le Saint-Esprit supplée à tous ce que l'on peut désirer. Dans la lumière nous SOMMES complets et totalement heureux et sans nécessité d'AVOIR pour être heureux.

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 411
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Climat ?

Message non lu par Cendrine » lun. 09 oct. 2017, 9:13

Bonjour Wazabi,

J'abonde dans votre sens. :)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités