Fukushima, les Japonais et le nucléaire

Biodiversité - Ressources naturelles - Changement climatique - Condition animale
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3790
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Fukushima : deux informations comparées

Message non lupar Kerniou » mer. 21 août 2013, 17:00

Les radiations n'entraînent pas d'effet immédiat, en effet, les cancers se déclarent plus tard ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12924
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Fukushima : deux informations comparées

Message non lupar etienne lorant » jeu. 22 août 2013, 17:09

Directeur général adjoint de l'Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN), en charge de la radioprotection, Jérôme Joly décrypte la situation de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, où a été annoncée une fuite de 300 tonnes d'eau radioactive provenant d'un réservoir de stockage.

L'Autorité japonaise de régulation du nucléaire (ARN) a classé, mercredi 21 août, au niveau 3 – celui d'incident "grave" – une fuite d'eau contaminée dans la centrale de Fukushima. Quelle est la nature exacte de cette fuite ?

Jérôme Joly : Le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 qui ont provoqué la catastrophe de Fukushima ont aussi mis hors service tout le système de drainage des eaux du site nucléaire. En temps normal, ce système isolait les bâtiments de la nappe phréatique sur laquelle ils sont construits, afin d'éviter la pénétration des eaux souterraines dans leur sous-sol. Depuis l'accident, cette isolation n'existe plus. D'où, depuis deux ans et demi, la persistance d'infiltrations d'eau, qui sont aujourd'hui le problème majeur à Fukushima. Manifestement, il est loin d'être réglé.

Pour comprendre la situation, il faut savoir que le refroidissement des réacteurs sinistrés – les réacteurs 1, 2 et 3 – est aujourd'hui réalisé par l'injection en continu de 5 m3 d'eau douce par heure et par réacteur. Chaque jour, ce sont ainsi plusieurs centaines de tonnes d'eau qui circulent dans les installations. Or, il s'agit d'un circuit de refroidissement "ouvert" : les cœurs des trois réacteurs ont fondu et ont percé les cuves, et les enceintes de confinement, mises à mal par des explosions dans les jours qui ont suivi l'accident, ne sont plus étanches. L'eau injectée dans les réacteurs, où elle se charge en éléments radioactifs, ruisselle donc et s'écoule dans les galeries techniques, jusqu'au sous-sol des bâtiments des turbines.

Pour éviter que cette eau contaminée ne s'infiltre dans la nappe phréatique, Tepco [la compagnie d'électricité de Tokyo, gestionnaire du site] doit la pomper en permanence, à raison d'environ 700 m3 par jour. Une partie de cette eau – moins de 300 m3 par jour – est traitée et décontaminée avant d'être réinjectée dans le circuit de refroidissement. Il en reste donc plus de 400 m3 par jour, qui sont aujourd'hui stockées dans plusieurs centaines d'énormes citernes réparties sur le site nucléaire.

C'est d'un de ces réservoirs que s'est échappée de l'eau contaminée, dans un volume d'environ 300 tonnes selon l'autorité de contrôle japonaise.

Cette eau est-elle plus radioactive que celle qui s'écoule en permanence vers l'océan, à raison de 300 tonnes par jour d'après les chiffres donnés, le 7 août, par le gouvernement japonais ?

A priori non. On y trouve, vraisemblablement, différents radioéléments, notamment du césium, du tritium, du cobalt et du strontium radioactifs, arrachés par l'eau de refroidissement au combustible nucléaire fondu. Mais sans doute pas à des niveaux plus importants que ceux de l'ensemble des eaux qui ruissellent dans le sous-sol des bâtiments, où l'eau pompée est traitée et décontaminée avant d'être envoyée dans les réacteurs et les réservoirs de stockage. Le problème de l'eau contaminée se pose à l'échelle de la totalité du site nucléaire.

Pourquoi, alors, l'autorité de contrôle du nucléaire a-t-elle, pour la première fois depuis mars 2011, parlé d'incident grave à propos de cette fuite ?

Le niveau 3 auquel est classé cette fuite vient du fait que deux barrières de confinement de l'eau ont été mises en défaut. D'une part, la citerne elle-même, qui se trouve dans un ensemble de réservoirs de stockage installés dans la partie ouest du site de Fukushima. D'autre part, le mur de rétention qui entoure cet ensemble de réservoirs et qui est destiné à contenir d'éventuelles fuites. Il y a donc une double défaillance.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12924
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Fukushima - Nouveau séisme

Message non lupar etienne lorant » lun. 16 juin 2014, 11:24

Il faudra bien choisir de sortir du nucléaire ou de mourir par le nucléaire ?

Un séisme de magnitude 5,8 s'est produit lundi matin au large de la préfecture de Fukushima, faiblement ressenti à Tokyo et ne présentant pas de risque de tsunami, a indiqué l'Agence de météo japonaise.

La secousse a fortement touché la zone où se trouve la centrale accidentée Fukushima Daiichi ainsi qu'un deuxième complexe atomique, Fukushima Daini.

Aucune anomalie n'a toutefois été rapportée dans l'immédiat, ni par la compagnie exploitante Tokyo Electric Power (Tepco), ni par la chaîne nationale NHK.

L'épicentre de ce tremblement de terre survenu à 05H14 locales (dimanche 20H14 GMT) se trouvait au large de la préfecture de Fukushima, et son hypocentre à 50 kilomètres de profondeur, selon l'agence japonaise. De nombreuses zones de cette province ont été secouées de même que les agglomérations de la région voisine de Miyagi.

Depuis quelques semaines, les forts séismes sont relativement fréquents dans le nord-est de l'archipel déjà dévasté le 11 mars 2011 par un tremblement de terre de magnitude 9 au large, suivi d'un gigantesque tsunami qui a directement tué plus de 18.000 personnes.

Le Japon est situé au confluent de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année plus de 20% des tremblements de terre les plus puissants recensés sur la planète.

http://www.lalibre.be/actu/internationa ... 56330b0104
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12924
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Fukushima: rentabilité et profit à n'importe quel prix

Message non lupar etienne lorant » mer. 23 juil. 2014, 10:38

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a reconnu mercredi que plusieurs réservoirs d'eau radioactive utilisés sur le site étaient des modèles d'occasion, qui plus est du même type que celui qui a laissé fuir 300 mètres cubes de liquide souillé l'an passé.

Tokyo Electric Power (Tepco) a confirmé ce fait à l'AFP à la suite d'une information à la une du quotidien Mainichi Shimbun.

"Il est exact que certains réservoirs sont d'occasion", a expliqué un porte-parole, sans toutefois préciser combien.

Selon le journal, il y en aurait entre 20 et 30.

"Ce qui compte pour nous ce n'est pas qu'ils soient neufs ou pas, c'est qu'ils puissent tenir pendant cinq ans", a justifié le porte-parole.

Toutefois, une personne en relation avec le fabricant, une petite société de Tokyo, a affirmé au Mainichi que l'entreprise "ne garantissait pas que les réservoirs en question puissent stocker un liquide sans aucune fuite pendant une telle période".

"Nous savons que le point faible ce sont les joints, mais nous pouvons les remplacer par des neufs", a poursuivi le porte-parole.

Plus d'un millier de réservoirs de divers types provenant de plusieurs constructeurs sont assemblés dans des zones déblayées autour des réacteurs de la centrale, dont environ 330 similaires à celui qui a fui en août 2013, un accident qualifié de grave par l'Autorité de régulation nucléaire (NRA).

Selon les vérifications de l'AFP, ces réservoirs sont fournis par la petite entreprise Tokyo Kizai Kogyo.

La société avait refusé de répondre à l'AFP, invoquant "des clauses de confidentialité avec Tepco et les sociétés parties prenantes". L'opérateur emploie les mêmes arguments pour ne jamais nommer cette entreprise.

La commande des réservoirs avait été passée dans l'urgence quelques semaines après l'accident par une firme créée par Tepco et le groupe de travaux publics Taisei Construction, selon un vice-PDG de Tepco, Zengo Aizawa.

Toutefois, il semble que, pour limiter les délais de livraison des premiers exemplaires, le fabricant ait choisi de fournir d'abord des modèles d'occasion qu'il avait déjà loués ailleurs.

Ces énormes structures de 11 mètres de haut sur 12 mètres de large pour les plus importantes, peuvent chacune stocker jusqu'à 1.000 tonnes d'eau (le tiers d'une piscine olympique). Constitués de plaques d'acier, ces réservoirs sont assemblés et scellés sur place, avec des joints de caoutchouc expansé.

"Ces modèles ont été choisis parce qu'ils pouvaient être livrés et montés rapidement", a avoué Tepco.

http://www.lalibre.be/actu/internationa ... 04f7d849e3
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10013
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Fukushima : suite et pas fin !

Message non lupar Fée Violine » dim. 01 mars 2015, 0:37

Les enfants de Fukushima sont malades...

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/22/ ... de-mourir/

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10013
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Fukushima, les Japonais et le nucléaire

Message non lupar Fée Violine » jeu. 22 oct. 2015, 20:50

Pour la première fois, l’Etat japonais fait le lien entre cancer et catastrophe nucléaire. À Fukushima, des dizaines de milliers de malades:
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/201510 ... -entretien

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10013
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Fukushima, les Japonais et le nucléaire

Message non lupar Fée Violine » dim. 27 déc. 2015, 23:09

Les enfants de Fukushima sont en train de mourir:
http://www.nautiljon.com/actualite/dail ... -4501.html


Revenir vers « Écologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité