Surpopulation et épuisement des ressources

Biodiversité - Ressources naturelles - Changement climatique - Condition animale
Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1314
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Carhaix » mer. 01 mai 2019, 12:55

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:58, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Bassmeg » mer. 01 mai 2019, 13:26

Le problème est en fait très simple, même d' un point de vue catho. La population croît, mais pas les ressources. Nous allons donc dans le mur, comme les autres civilisations avant nous. Il faut réagir ou mourir, le choix est simple. Ou plutôt "réagir et mourir tard ou bien ne pas réagir et mourir bientôt". Notre civilisation disparaitra, comme toutes celles qui l' ont précédé, les seules questions sont quand, de quelle manière et dans quelle état laisserons nous la planète? Restera-t-il des humains dispersés chassant et cueillant comme il y a 20 000 ans? Ou juste des rongeurs? Ou bien seulement des insectes et des microbes?

Maintenant, du point de vue catho, il y a deux écoles. Ceux qui ne veulent pas entendre parler de contraception, de régulation des naissances et d' avortements,

Et les autres, la grande majorité silencieuse... Mais silencieuse pourquoi? Par la pression de la minorité intégraliste qui prétend détenir la Vérité et être le Gardien du Temple. Ce refus d' envisager ne serait-ce que la contraception, la pilule du lendemain ou même la pilule tout court cause une perte de temps terrible dans la prise de conscience du problème de surpopulation. J' en ai parlé il y a un mois avec une amie qui a déjà 5 enfants et en veut plus. Elle ne voit pas le souci. Et quand par un calcul simple, je lui montre que si tout le monde faisait comme elle, la terre serait vite recouverte d' un tapis d' humains épais de 4 mètres en quelques dizaines d' années [...]Comment faire prendre conscience aux gens que "Croissez et Multipliez vous", ce n' est plus faisable, actuellement, comme d'autres choses de l' Ancien Testament? [...] Pourquoi, alors qu' il y a péril mortel, certains interdisent encore de parler de contraception et de contrôle des naissances?

Parce que cela touche à la sexualité? Mais on est pas dans un internat de jeunes filles, quand même, il faut bien parler des choses, les expliquer et y réfléchir, si on veut trouver des solutions. Qui va rougir si on prononce le mot "stérilet" ou "pilule du lendemain", franchement. Etre pudibond, c' est sûrement très bien, mais il ne faut pas quand même que cela empêche les gens de se rendre compte du problème actuel et d' y remédier, quand même. Sur ce forum, je prends la pilule et je sais que je ne suis pas la seule. Ce n' est pas tabou, Carhaix. Une catholique s' assume et assume ses actes et si problème il y a , je verrais ça avec Dieu, personne d' autre. Le contrôle des naissances n' est ni un sujet interdit, ni quelque chose qui n' existe pas chez les cathos, Ce n' est pas parce qu' on n' en parle pas que cela n'est pas pratiqué.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1442
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par prodigal » mer. 01 mai 2019, 15:17

Carhaix a écrit :
mer. 01 mai 2019, 12:55
Carhaix
Je ne parle pas de l'autre solution : mettre fin au mode de vie moderne, pour revenir à des conditions de vie antérieures à l'ère industrielle, qui me paraît ne pas être contredite par les préceptes divins, mais ne semble être envisagée sérieusement par personne, y compris chez les catholiques. Et pourtant, il faudrait.
C'est très juste ce que vous dites là.
Plus précisément je ne crois pas que la décroissance (puisque c'est parfois ainsi que l'on nomme ce que vous venez de préconiser) ne soit envisagée par personne, mais on est encore loin d'une prise de conscience collective, ne parlons donc pas de décisions!
Il me semble que c'est la nature humaine qui parle ici : le problème ne sera pris au sérieux que quand il sera trop tard. Mais patience, nous y sommes presque... :-@
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1314
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Carhaix » mer. 01 mai 2019, 15:59

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:58, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Bassmeg » mer. 01 mai 2019, 16:02

Au contraire. Je suis pour la décroissance et je ne suis pas la seule. Nous ne pouvons pas survivre longtemps avec un tel taux de fertilité et si peu de mortalité infantile, et même si la population restait miraculeusement stable, cela ne serait pas tenable longtemps. Il faudra en passer par moins d' enfants, moins de luxe, moins de plastique, moins de moteurs, moins de construction et d' urbanisation...

La décroissance ou l' extinction, je préfère la décroissance, non? On est plein à envisager la décroissance avec le plus grand sérieux.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1314
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Carhaix » mer. 01 mai 2019, 16:09

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:57, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2482
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Suliko » mer. 01 mai 2019, 18:13

Quiconque observe la situation de façon neutre, dépassionnée, et sans œillères idéologiques, voit de façon évidente qu'il n'y a réellement que deux paramètres déterminants :
- la surpopulation
- le mode de vie moderne (inventé par la civilisation occidentale de l'ère industrielle).
Je ne sais pas ce qui vous fait juger de manière dépassionnée qu'il y a surpopulation. Surpopulation par rapport à quels critères ? Le problème n'est pas que les ressources fondamentales à la vie manquent, c'est qu'elles sont gaspillées et/ou accaparées par certains groupes. C'est donc le point deux de votre analyse qui est pertinent, et nullement le point un, d'autant plus que dans nombre de pays, dont toute l'Europe, il n'y a pas surpopulation, mais taux de natalité effroyablement bas, puisque le simple renouvellement des populations n'y est plus assuré...
On pourrait peut-être se dire que la Terre est suffisamment remplie comme cela, qu'elle est pleine comme un œuf, et que l'objectif fixé par la Genèse a été atteint, et qu'il serait temps de passer à une autre étape.
Quelle étape ? Car vous savez pertinemment qu'une baisse encore plus importante de la population conduira à des péchés et des problèmes dramatiques. D'une part, ce sont surtout les Occidentaux qui sont favorables à un tel discours et donc, c'est principalement leur population qui baisse et donc leur culture qui se meurt. D'autre part, comme évidemment le refus de la parentalité ne se fera pas par un intense attrait de la vie monacale ou de la simple chasteté dans le célibat, vous ne faites rien moins que suggérer des solutions immorales telles que la contraception, l'avortement qui en est son corollaire, la stérilisation et j'en passe et des meilleures.¨
Il faut également rappeler que fonder une famille n'est pas seulement lié à ce passage de la Genèse que vous citez, mais plus simplement à la fin première du mariage.

Par ailleurs, pour rectifier un de vos propos, le fait est que l'Eglise permet de retarder pour un temps ou pour toujours une nouvelle grossesse dans des cas particuliers où les parents sont dans l'impossibilité morale d'accueillir un nouvel enfant (danger pour la santé/vie de la mère ou de l'enfant à naître, graves problèmes économiques). Certes, nous n'entrons ici nullement dans ce cas de figure, mais je tenais tout de même à éclaircir ce point. Il ne s'agit pas ici de contraception, qui n'est effectivement jamais permise.
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2403
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Nanimo » mer. 01 mai 2019, 19:30

Excellent sujet, Carhaix. Bassmeg a écrit :
Bassmeg a écrit :
mer. 01 mai 2019, 13:26
Comment faire prendre conscience aux gens que "Croissez et Multipliez vous", ce n' est plus faisable, actuellement, comme d'autres choses de l' Ancien Testament? [...] Pourquoi, alors qu' il y a péril mortel, certains interdisent encore de parler de contraception et de contrôle des naissances?

Parce que cela touche à la sexualité? (…) Qui va rougir si on prononce le mot "stérilet" ou "pilule du lendemain", franchement. Etre pudibond, c' est sûrement très bien, mais il ne faut pas quand même que cela empêche les gens de se rendre compte du problème actuel et d' y remédier
Oui, la question démographique est importante, car elle grimpe au plan mondial, mais ne vous focalisez pas trop sur nos pays, car en fait en Occident la natalité est en baisse, ce qui est plutôt bien avec les temps qui s'annoncent. (En Amérique du Nord, on a même constaté que les arrivants aux familles nombreuses, ne donnaient plus de familles nombreuses dès la première génération née sur le sol d'accueil.) Le souci démographique serait plutôt du côté de l'Afrique et ailleurs. Dans les années cinquante, je me souviens du "Péril jaune"; l'Occident a su y pallier en facilitant le développement de la Chine, mais aurons-nous les moyens d'un développement de l'Afrique? Le doute est permis. (Il existe déjà différents fils sur la question démographique.)

Ceci dit, il est vrai que l'interdiction des contraceptifs apparaît comme un paradoxe dans la réalité du monde contemporain qui n'a plus les moyens de sa voracité. Toutefois, je vois cette interdiction comme une demande - insistante - à nous maîtriser de manière générale. Nous devons maîtriser l'instinct, les envies, tout, en fait, pour nous élever et rendre le monde vivable.

Il y a péril en la demeure...
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Bassmeg » sam. 04 mai 2019, 17:21

Certes. Mais recommander de maîtriser nos instincts, de maîtriser nos envies, c' est bien mignon, mais bon, c' est à coté de la plaque par rapport au problème que l' on a sur les bras. Parler théologie quand on a un problème malthusien, ce n' est pas pertinent. Cela me fait penser à Jean Paul II recommandant, comme moyen de lutte contre le Sida, l' abstinence. Alors que par principe, les abstinents ne transmettent pas le Sida. Et de plus, c' était vraiment mal comprendre la nature du problème. Ce qu' il fallait faire, c' était encourager les gens à se protéger avec des capotes, n' importe qui ayant compris la menace et son contexte l' avait compris à l' époque, et c' est pour cela que la déclaration du Pape a provoqué un tel tollé.

Les humains ont des relations sexuelles. On est une des espèces les plus actives de ce coté là. C' est comme ça et il faut faire avec.
Leur recommander de ne plus le faire, c' est comme demander à un écureuil de cesser de grimper aux arbres, on peut essayer, mais globalement, c' est gacher du temps. Ca ne fonctionne pas, en fait. Même en les menaçant de l' Enfer éternel, les gens n' en ont globalement rien à fiche du tout. Donc, bon, maintenant que le problème devient URGENT, on peut peut-être cesser de minauder avec des pudeurs de grands-mères victoriennes et raisonner de manière logique, au lieu de se contenter de vagues formules à base de "Modérez-vous les gars".

Qu' avons nous dans notre trousse à outils, pour éviter la surpopulation? Pas grand-chose. Les discours religieux? Pas efficaces sur les non croyants (et en plus, en général, ils se reproduisent avec parcimonie, donc ils ne peuvent pas être la cible de l' effort principal). Contre-productifs chez les croyants, puisqu' ils ont le "Croissez et reproduisez-vous." qui justifie leurs familles de huit enfants. Les pays les plus religieux sont par principe les pays où le taux d' actes sexuels aboutissant à une grossesse est le plus fort. Dans certains coins des USA, un père et des mères peuvent avoir plusieurs dizaines de rejetons, sans voir le souci...

Que nous reste-t-il? Ben, juste la contraception, en fait. Et la décroissance volontaire. Je me souviens, quand j' étais jeune, de la capote à UN franc. C' était vraiment une idée pratique et claire, simple et efficace. On pourrait relancer l' idée au niveau mondial. C' est une piste. On pourrait aussi développer des plannings familiaux dans les pays qui n' en ont pas. Bon, il reste aussi les guerres, les maladies et la mortalité infantile, mais ces solutions ne me paraissent pas envisageables.

Nanimo, les "recommandations", on a vu que cela ne fonctionne pas. La contraception, par contre, cela fonctionne. La seule question, c' est de savoir si on veut survivre, quitte à oublier temporairement une recommandation idéologique récente émise par une minorité, ou bien si on veut à tout prix la fin du Monde et l' Avènement le plus vite possible. Moi, j' aimerais si possible faire centenaire et arrière grand-mère heureuse. Donc, je "milite" pour le controle de la démographie, sans originalité, puisque les peuples qui la pratiquent survivent, et que ceux qui ne la pratiquent pas s' écroulent comme une population de lemmings hors de controle.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2403
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Nanimo » sam. 04 mai 2019, 21:46

Bassmeg a écrit :
sam. 04 mai 2019, 17:21
Certes. Mais recommander de maîtriser nos instincts, de maîtriser nos envies, c' est bien mignon, mais bon, c' est à coté de la plaque par rapport au problème que l' on a sur les bras.
Ce n'est pas une recommandation que je fais. C'est une interprétation de ce qui à mon sens parcourt les Écritures et que j'ai le droit de mentionner.
Les humains ont des relations sexuelles. On est une des espèces les plus actives de ce coté là. C' est comme ça et il faut faire avec. Leur recommander de ne plus le faire, c' est comme demander à un écureuil de cesser de grimper aux arbres, on peut essayer, mais globalement, c' est gacher du temps. Ca ne fonctionne pas, en fait.
Il est tout à fait regrettable que vous mettiez homme et animal sur le même plan. Il est vrai que l'on ne peut rien demander aux animaux (de ne pas tuer pour manger, etc.), mais avec l'homme on peut raisonner. Mais bon, si vous dites qu'il est trop tard...
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1314
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Carhaix » sam. 04 mai 2019, 22:47

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:56, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2403
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Nanimo » sam. 04 mai 2019, 23:52

Carhaix a écrit :
sam. 04 mai 2019, 22:47
(…) Votre vision est braquée sur l'Occident. Mais il n'y a pas que l'Occident. Le problème de l'Occident, c'est la surconsommation par individu. La surpopulation est ailleurs. (...)
Merci, Carhaix, c'est exactement ce que j'essayais d'expliquer apparemment sans succès!

Pour en revenir à "Croissez et multipliez", il s'agit de l'AT et même s'il demeure la référence, nous catholiques, nous référons au NT. Donc le "Croissez et multipliez" est largement derrière nous. Ces temps sont révolus, mais en avons-nous conscience?

Encore sur la question de la maîtrise de soi :p : des chercheurs auraient découvert récemment que notre cerveau "nous fiche dedans" littéralement. Au fil des millénaires, nous avons appris à vouloir plus encore par peur de manquer et cela serait à l'origine de notre comportement vorace (qui correspond bien aux mises en garde contenues dans les Écritures). Une peur du manque qui pourtant ne se justifie plus depuis longtemps dans bien des pays. D'où l'importance de comprendre l'humain. Qui sommes-nous exactement? Le savons-nous?
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Quæstor
Quæstor
Messages : 399
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: Surpopulation et épuisement des ressources

Message non lu par Hantouane » dim. 18 août 2019, 13:27

Il ne faut jamais que la surpopulation et l'épuisement des ressources mène à une forme d'eugénisme et de sélection naturelle forcée.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités