Écologie « humaine » et Écologie « environnementale »

À l'occasion de la clôture de la Conférence de Copenhague sur le changement climatique
Règles du forum
La participation au débat est réservée aux utilisateurs enregistrés. Les interventions sont modérées a priori.
À l'issue du débat, le salon sera verrouillé et les échanges resteront visibles en lecture seule.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Écologie « humaine » et Écologie « environnementale »

Message non lupar Christophe » ven. 18 déc. 2009, 15:03

Monsieur de Plunkett,

Dans leurs catéchèses, Jean-Paul II et Benoît XVI distinguent généralement Écologie « humaine » et Écologie « naturelle ». Ainsi, par exemple, dans sa récente encyclique Caritas in veritate, Benoît XVI écrit-il :
  • « Si le droit à la vie et à la mort naturelle n’est pas respecté, si la conception, la gestation et la naissance de l’homme sont rendues artificielles, si des embryons humains sont sacrifiés pour la recherche, la conscience commune finit par perdre le concept d’écologie humaine et, avec lui, celui d’écologie environnementale. » (n°51)
Pouvez-vous expliquer (brièvement) à nos lecteurs ce que désigne l'expression « écologie humaine » et comment celle-ci s'intègre dans la conception chrétienne de l'écologie ? Cela est-il spécifique à la pensée chrétienne ? Quels sont les rapports entre « écologie humaine » et « écologie environnementale » ?

Cordialement
Christophe

Avatar de l’utilisateur
Patrice de PLUNKETT
Persona
Persona
Messages : 14
Inscription : jeu. 17 déc. 2009, 21:22
Contact :

Re: Écologie « humaine » et Écologie « environnementale »

Message non lupar Patrice de PLUNKETT » sam. 19 déc. 2009, 21:46

"Ecologie humaine" s'applique à la spécificité de l'homme dans la vision judéo-chrétienne : animal par sa nature, mais à l'image de Dieu par son âme et sa liberté, l'homme doit être considéré dans toutes ses dimensions (d'où le respect de la vie, la morale, la justice sociale, etc). L'une de ces dimensions est sa responsabilité envers le reste de la création, qui lui est confiée. C'est l'écologie naturelle. On ne saurait donc opposer "écologie humaine" et "écologie naturelle" !
Patrice de Plunkett,
Journaliste et essayiste, auteur de L'Écologie, de la Bible à nos jours (L'Œuvre, 2008)


Revenir vers « Discussion avec Patrice de PLUNKETT, samedi 19 Décembre 2009 »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit