Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Royaume s'est approché

Message non lu par etienne lorant » jeu. 04 juin 2020, 11:09

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée
Bien-aimé, souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts, le descend de David : voilà mon Évangile.,   C’est pour lui que j’endure la souffrance, jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais on n’enchaîne pas la parole de Dieu ! C’est pourquoi je supporte tout pour ceux que Dieu a choisis, afin qu’ils obtiennent, eux aussi, le  salut qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle.  Voici une parole digne de foi : Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons.   Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons. Si nous le rejetons, lui aussi nous rejettera.  Si nous manquons de foi, lui reste fidèle à sa parole, car il ne peut se rejeter lui-même. Voilà ce que tu dois rappeler, en déclarant solennellement devant Dieu qu’il faut bannir les querelles de mots: elles ne servent à rien, sinon à perturber ceux qui les écoutent.    Toi-même, efforce-toi de te présenter devant Dieu comme quelqu’un qui a fait ses preuves,  un ouvrier qui n’a pas à rougir de ce qu’il a fait et qui trace tout droit le chemin de la parole de vérité.

   
PSAUME
(Ps 24 -25
R/ Seigneur, enseigne-moi tes voies.
Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

Les voies du Seigneur sont amour et vérité pour qui veille à son alliance et à ses lois. Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ; à ceux-là, il fait connaître son alliance.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
En ce temps-là, un scribe s’avança pour demander à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.  Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là.»  Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.  L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande  d’holocaustes et de sacrifices. »  Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l'interroger.



.

Comme nous sommes heureux, nous qui avons reçu l'onction de notre baptême. Le baptême nous confère comme un exorcisme, c'est une onction d'eau pure qui descend tu Ciel et fait de nous des enfants et puis des hommes de Dieu notre Père qui est aux Cieux!


Ce matin, d'un instant à l'autre, j'ai eu la certitude que reviendrait vers moi une personne aimée et qui m'avait délaissé pour courir la richesse qui n'est que de ce monde. Mais ma propre fidélité , s'étendrai sur elle et la rendra le chemin qui retourne "à la maison".

Je souhaite à mes ennemis tout le contraire défaite, une éblouissante découverte de l'amour de Dieu qui brille sans fin en Jésus -Christ...




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La Parole ne supporte pas nos "ajustements !

Message non lu par etienne lorant » ven. 05 juin 2020, 9:18

Épître à  Timothée
Bien-aimé, toi, tu m’as suivi pas à pas dans l’enseignement, la manière de diriger et les projets, dans la foi, la patience, la charité et la persévérance,  dans les persécutions et les souffrances, celles qui me sont arrivées à Antioche, à Iconium et à Lystres, toutes les persécutions que j’ai subies. Et de tout cela le Seigneur m’a délivré. D’ailleurs, tous ceux qui veulent vivre en hommes religieux dans le Christ Jésus subiront la persécution.  Quant aux hommes mauvais et aux charlatans, ils iront toujours plus loin dans le mal, ils seront à la fois trompeurs et trompés.  Mais toi, demeure ferme dans ce que tu as appris  de cela tu as acquis la certitude, sachant bien de qui tu l as appris.Depuis ton plus jeune âge, tu connais les Saintes Écritures :elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ. Toute l’Écriture est inspirée par Dieu elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice ;  grâce à elle, l’homme de Dieu sera accompli, équipé pour faire toute sorte de bien.

           

PSAUME
(Ps 118 -119),
R/ Grande est la paix de qui aime ta loi, Seigneur.
Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;
je ne dévie pas de tes exigences.
Le fondement de ta parole est vérité ;
éternelles sont tes justes décisions.

Des grands me persécutent sans raison ;
mon cœur ne craint que ta parole.
Grande est la paix de qui aime ta loi ;
jamais il ne trébuche.

Seigneur, j’attends de toi le salut :
j’accomplis tes volontés.
J’observe tes exigences et tes préceptes :
toutes mes voies sont devant toi.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
En ce temps-là, quand Jésus enseignait dans le Temple, il déclarait: « Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ?  David lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: “Siège à ma droite  jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds !”
David lui-même le nomme Seigneur. D’où vient alors qu’il est son fils ? » Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.

           –



La parole de Dieu ne saurant être adaptée selon les idées du temps.  Mais ceci dit, force nous est de constater que le nom de Dieu est hurlé pour exprimer une forte contrariété dans laquelle la révolte résonne comme une justification des conflits .  Et quand les Américains font  graver "In God  we Trust" sur leur monnaie, est-ce bien en Dieu qu'ils placent leur confiance , n'est-ce pas la fortune qu’ils invoquent ?   D'autres réclament "Dieu et mon droit ! " A  Et pour conclure cette admirable contradiction qui proclame:  "Qui veut la paix prépare la guerre. " Et tout à  la fin, , notre prêtre a conclu en citant Gainsbourg se met à chanter : "Je  t'aime, moi non-plus "  !

Tous ces détournements de paroles  ne parviennent pas à  éclipser la force des deux premier commandements:

[center]
Tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur, de toute ton âme et de toutes des forces et ton prochain comme toi-même !
[/center]



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Toujours un clair regard sur soi

Message non lu par etienne lorant » sam. 06 juin 2020, 12:09

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée
Bien-aimé, devant Dieu, et devant le Christ Jésus qui va juger les vivants et les morts, je t’en conjure, au nom de sa Manifestation et de son Règne  proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps,,dénonce le mal, fais des reproches, encourage, toujours avec patience et souci d’instruire. Un temps viendra où les gens ne supporteront plus  enseignement de la saine doctrine;mais, au gré de leurs caprices, ils iront se chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d’entendre du nouveau. Ils refuseront d’entendre la vérité,pour se tourner vers des récits mythologiques. Mais toi, en toute chose garde la mesure, supporte la souffrance, fais ton travail d’évangélisateur, accomplis jusqu’au bout ton ministère.  Moi, en effet, je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu.  J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi.ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice: le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse.


         
PSAUME, 8-9,
R/ Ma bouche annonce ton salut, Seigneur.
Je n’avais que ta louange à la bouche,
tout le jour, ta splendeur.
Ne me rejette pas maintenant que j’ai vieilli ;
alors que décline ma vigueur, ne m’abandonne pas.

Et moi qui ne cesse d’espérer,
j’ajoute encore à ta louange.
Ma bouche annonce tout le jour
tes actes de justice et de salut.

Je revivrai les exploits du Seigneur
en rappelant que ta justice est la seule.
Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles.

Et moi, je te rendrai grâce sur la harpe
pour ta vérité, ô mon Dieu !
Je jouerai pour toi de ma cithare,
Saint d’Israël
!



Évangile selon saint Matthieu
En ce temps-là, dans son enseignement, Jésus disait : « Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à se promener en vêtements d’apparat et qui aiment les salutations sur les places publiques  les sièges d’honneur dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners. Ils dévorent les biens des veuves et, pour l’apparence, ils font de longues prières : ils seront d’autant plus sévèrement jugés. », Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s'avançait mit deux petites pièces de monnaie.  Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis: cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres.  Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

           – Aelf, Paris

Afin de grandir dans la foi, il  nous faut comme sortir de soi-même afin de rencontrer le Seigneur qui se tient dans la peau de l'homme malade ou bien la femme délaissée  tentée d'emporter  avec elle l'homme en vue avec elle dont elle ruinera l’apparente vertu...  La première des pécheresse  est celle qu'un pécheur a corrompu.

Pauvre de nous si nous estimons autrui en selon leur apparence, leur lange, leurs petite manies ou leur langage langage quelque peu grossier."  C'est l'injuste humiliation des pauvres qui fait les misérables", constate le curé de Campagne, héro sans sans couronne , issu de la pauvreté mais qui va délivrer une comtesse qui avait renier foi et espérance lors du décès de son unique enfant...

Toutes et tous,  nous portons des antipathies envers diverses personnes qui nous ont critiqué - hors-même que leur remarque fut une une forme de grâce qui, à la fin le fit grandir au regard de l'assemblée petite ou nombreuse.  L'Humilité  est la capacité" de ce reconnaitre tel qu'on l'on est -  tout  simplement





.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Multiples vocations diverses

Message non lu par etienne lorant » lun. 08 juin 2020, 12:54

Lecture du premier livre des Rois
En ces jours-là,     le prophète Élie, de Tishbé en Galaad, dit au roi Acab: « Par le Seigneur qui est vivant, par le Dieu d’Israël dont je suis le serviteur,pendant plusieurs années il n’y aura pas de rosée ni de pluie,à moins que j’en donne l’ordre » La parole du Seigneur lui fut adressée: « Va-t’en d’ici, dirige-toi vers l’est, et cache-toi près du torrent de Kerith, qui se jette dans le Jourdain. Tu boiras au torrent, et j’ordonne aux corbeaux de t’apporter ta nourriture. » Le prophète fit ce que le Seigneur lui avait dit, et alla s’établir près du torrent de Kerith, qui se jette dans le Jourdain. Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande, matin et soir, et le prophète buvait au torrent.

       

PSAUME
(Ps 120 (121)
R/ Le secours me viendra du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.
Je lève les yeux vers les montagnes :
d’où le secours me viendra-t-il ?
Le secours me viendra du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.

Qu’il empêche ton pied de glisser,
qu’il ne dorme pas, ton gardien.
Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
le gardien d’Israël.

Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
se tient près de toi.
Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
ni la lune, durant la nuit.

Le Seigneur te gardera de tout mal,
il gardera ta vie.
Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
maintenant, à jamais.




Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne.  Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.   Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait: « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils  recevra  ont la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs,  car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu  Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.  Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

           – Aelf -Paris



Chacun de nous,  hommes et femmes avons une vocation qui nous permet d’accomplir la mission particulière  à laquelle nous sommes appelé de vivre.  Je reporterai ici ce que j'ai vécu.  J’avais  eu un professeur de philosophie morale du nom de Berten.  J'avais  assez vite mis de coté les cours d’ingénieur civil que mon père voulait que je devienne.  
Je rapporte événement car beaucoup de vocations surgissent lorsque  les événements  semblent contraires à nos besoins réels .

Ce cours de philosophie morale fut le seul  objet de mon intérêts. Lorsque j'entendais les démonstrations du professeurs, je sentais découvrir une forme de ferveur.  C'était une sorte d'exercice de reconnaissance et de découverte.  Je me souviens,  par exemple  du paradoxe de la flèche tirée vers la cible,  mais qui - selon la théorie du "Mouvement  régulièrement accéléré"s'approche sans fin du but mais sans jamais l’attendrie: c'est faut, bien sûr, mais  les sciences en tiennent compte...

Chacune et chacun d'entre nous possédons des capacités liées à notre baptême. . Pour conclure, notre prêtre a évoqué le cas de Vincent Van Gogh , complètement ignoré  de son vivant mais dont les oeuvres originales gardées dans des coffres blindés....
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Serviteur sans repos

Message non lu par etienne lorant » mar. 09 juin 2020, 14:34

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée
Bien-aimé, devant Dieu, et devant le Christ Jésus qui va juger les vivants et les morts e t’en conjure, au nom de sa Manifestation et de son Règne:  proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal, fais des reproches, encourage, toujours avec patience et souci d’instruire Un temps viendra où les gens ne supporteront plus l’enseignement de la saine doctrine; mais, au gré de leurs caprices, ils iront se chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d’entendre du nouveau.Ils refuseront d’entendre la vérité pour se tourner vers des récits mythologiques. Mais toi, en toute chose garde la mesure, supporte la souffrance, fais ton travail d’évangélisateur, accomplis jusqu’au bout ton ministère.Moi, en effet, je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi.  Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi,nais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse.
 
PSAUME
(Ps 70 -71),
R/ Ma bouche annonce ton salut, Seigneur.
Je n’avais que ta louange à la bouche,
tout le jour, ta splendeur.
Ne me rejette pas maintenant que j’ai vieilli ;
alors que décline ma vigueur, ne m’abandonne pas.

Et moi qui ne cesse d’espérer,
j’ajoute encore à ta louange.
Ma bouche annonce tout le jour
tes actes de justice et de salut.

Je revivrai les exploits du Seigneur
en rappelant que ta justice est la seule.
Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles.

Et moi, je te rendrai grâce sur la harpe
pour ta vérité, ô mon Dieu !
Je jouerai pour toi de ma cithare,
Saint d’Israël
!



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
En ce temps-là, ans son enseignement, Jésus disait : «Méfiez-vous des scribes,qui tiennent à se promener en vêtements  d’apparat et qui aiment les salutations sur les places publiques  d les sièges d’honneur dans les synagogues, et les places  d’honneur dans les dîners. Ils dévorent les biens des veuves et, pour l’apparence, ils font de longues prières :ils seront d’autant plus sévèrement jugés » Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie. Jésus appela ses disciples et leur déclara :
« Amen, je vous le dis  cette pauvre veuve a mis dans le Trésor
plus que tous les autres. Car tous, ils ont pris sur leur superflu,
mais elle, elle a pris sur on indigence: elle a mis tout ce qu’elle posséd
ait,tout ce qu’elle avait pour vivre. »  


Aelf, Paris



Si nous sommes chrétiens, ce n'est pas pour se faire remarquer mais pour devenir un témoin de Jésus -Christ.  Ce n'est pas pour nous conforter dans nos manières de vivre d'être.  Au contraire il faut progresser,  il faut apprendre à écouter beaucoup plutôt qu'à donner son avis. Et regarder sans chercher à scruter pour estimer d'emblée. Chaque personne est comme une île nouvelle qu'il faut  parcourir poliment et sans chercher en estimant sans  se poser  en "Je-sais-tout

De telle sorte que l'on apprend en se faisant comme un enfant découvre toute chose avec simplicité.  

Pour conclure cette brève homélie, citons encore : quiconque veut être le plus grand parmi vous, qu'il se fasse votre esclave...  Cela pourrait être la devise des Papes :  Dès leur intronisation , ils ne sont plus des princes mais des travailleurs sans repos jusqu'au dernier jour.....
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Courage ! J'ai vaincu le monde !

Message non lu par etienne lorant » mer. 10 juin 2020, 10:10

En ces jours-là, le roi Acab convoqua tout Israël et réunit les prophètes de Baal sur le mont Carmel.  Élie se présenta devant la foule et dit :« Combien de temps allez-vous danser pour l’un et pour l’autre ?Si c’est le Seigneur qui est Dieu, suivez le Seigneur ; si c’est Baal, suivez Baal. » Et la foule ne répondit mot.  Élie continua : « Moi, je suis le seul qui reste des prophètes du Seigneur, tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante. Amenez-nous deux jeunes taureaux ; qu’ils en choisissent un, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais qu’ils n’y mettent pas le feu. Moi, je préparerai l’autre taureau, je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu. Vous invoquerez le nom de votre dieu, et moi, j’invoquerai le nom du Seigneur : le dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. » La foule répondit : « C’est d’accord. » Élie dit alors aux prophètes de Baal :« Choisissez votre taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. »  Ils  le taureau et le  réparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu’au milieu du jour, en disant: « ô Baal, réponds-nous ! » Mais il n’y eut ni voix ni réponse ;et ils dansaient devant l’autel qu’ils avaient dressé.  Au milieu du jour, Élie se moqua d’eux en disant : « Criez plus fort, puisque c’est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; il dort peut-être, mais il va se réveiller ! » Ils crièrent donc plus fort et, selon leur coutume, ils se tailladèrent jusqu’au sang avec des épées et des lances.  Dans l’après-midi, ils se livrèrent à des transes prophétiques jusqu’à l’heure du sacrifice du soir, mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni le moindre signe.  Alors Élie dit à la foule :
« Approchez. » Et toute la foule s’approcha de lui. Il releva l’autel du Seigneur, qui avait été démoli. Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. » Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l’autel une rigole d’une capacité d’environ trente litres. Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher. Puis il dit « Emplissez d’eau quatre cruches,
et versez-les sur la victime et sur le bois. »;Et l’on fit ainsi.
Il dit :  « Une deuxième fois ! » Et l’on recommença.Il dit : « Une troisième fois ! » Et l’on recommença encore. L’eau ruissela autour de l’autel, et la rigole elle-même fut remplie d’eau.      À l’heure du sacrifice du soir Élie le prophète s’avança et dit : « Seigneur, Dieu d’Abraham, d’Isaac et  ’Israël, on saura aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur,
et que j’ai accompli toutes ces choses sur ton ordre.     Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache
que c’est toi, Seigneur, qui es Dieu,et qui as retourné leur cœur ! »  Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois,
les pierres et la poussière, et l’eau qui était dans la rigole.    Tout le peuple en fut témoin ;les gens tombèrent face contre terre et dirent : « C’est le Seigneur qui est Dieu !
C’est le Seigneur qui est Dieu ! »


         

PSAUME
(Ps 15 (16)
R/ Garde-moi, mon Dieu,
j’ai fait de toi mon refuge.
Garde-moi, mon Dieu :
j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. »

Toutes les idoles du pays,
ne cessent d’étendre leurs ravages,
Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ;
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Tu ne peux m’abandonner à la mort.
Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices ![
/i]



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :     « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.  Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait  ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.  Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »


           – Aelf,  Paris


On se demande : "Pourquoi une telle avalanche de textes ?" En grande partie du fait que tous les textes de la Bible et du Nouveau Testament font partie de la Révélation. Ce n'est pas que l'on puisse avoir des préférences et passer au-dessus de l'un ou l'autre écrit. Dans la Bible, tout se tient et tout rencontre le projet de la Révélation.

Notre prêtre a évoqué le cas de cet homme qui hésitait de croire, jusqu'à s'en rendre malade. Mais dans l'état ou il en était arrivé, il avait entendu ces mots d'un prêtre - et qui avait prononcé ces mots tout simple : "Passons à autre chose" . Et à l'instant même , il fut envahi d'une Joie céleste - et toute sa vie en fut illuminée.

Lorsque les hommes et les femmes se posent des questions qui leur paraissent insolubles, qu'ils se mettent à demander en toute sincérité, s'il trouveront la réponse à toutes questions par la grâce de l'Esprit Saint.



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le recours à l’Esprit conseiller

Message non lu par etienne lorant » ven. 12 juin 2020, 11:28

Lecture du premier livre des Rois
En ces jours-là, lorsque le prophète Élie fut arrivé à l’Horeb, la montagne de Dieu, il entra dans une caverne et y passa la nuit. Et voici que la parole du Seigneur lui fut adressée. Il lui dit : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. »À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan  et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre; et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ;et après ce feu, le murmure d’une brise légère. Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Alors il entendit une voix qui disait :« Que fais-tu là, Élie ? » Il répondit:« J’éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l’univers. Les fils d’Israël ont abandonné ton Alliance, renversé tes autels, et tué tes prophètes par l’épée; moi, je suis le seul à être resté et ils cherchent à prendre a vie. Le Seigneur lui dit: « Repars vers Damas, par le chemin du désert  Arrivé là, tu consacreras par l’onction Hazaël comme roi de Syrie ; puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi, comme roi d’Israël ; et tu consacreras Élisée, fils de Spath, d’Abel-Mehalla, comme prophète pour te succéder. »

       
PSAUME-, 7-8
R/ C’est ta face, Seigneur, que je cherche.
Écoute, Seigneur, je t’appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m’a redit ta parole :
« Cherchez ma face. »

C’est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.
N’écarte pas ton serviteur avec colère :
tu restes mon secours.

Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples: « Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras pas d’adultère.  Eh bien ! moi, je vous dis Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne  Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin  de toi, car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne. Il a été dit également: Si quelqu’un renvoie sa femme, qu’il lui donne un acte de répudiation.  Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme,
sauf en cas d’union illégitime, la pousse à l’adultère  et si quelqu’un épouse une femme renvoyée, il est adultère.
»

           – Aef, Paris



Il  ne suffit de dire   :'ai la foi, mais il faut que notre foi soit exercée au milieu du monde.  C'est une chose d'être fidèles à  et à ses sacrements, mais il faut mettre en oeuvre les grâces reçues dans les sacrements. Et force nous est de constater qu'il  nous est de constater que nous sommes de piètres évangélisateurs!


Et cependant, on cite les cas d'autres églises fondées sur le christianisme qui sont partis pour évangéliser - et notamment ces  Coréens du SUD qui ont franchi la frontière afin de ré-évangéliser   et resemer l'espérance qui permet de se tenir debout lorsque l'on a tété rejeté .

Dans le cadre de notre quotidien, qu'il s'agisse de nos familles et
mais encore aussi nos dans notre cadre de travail, nous avons le pouvoirs de mettre en oeuvre l'amour de Dieu , ne serait-ce que par une salutation toute simple ou,  selon le cas un encouragent une personne qui est sur le de déménager ou qui soufre d'une rupture de relations.

Ce matin, tout  service  une personne proche, j'ai été "apostrophé"  par une autre qui ne me soutiendrait pas dans une démarche que j'estime juste et nécessaire...   Pion les un pour les autres !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Vivre , c'est être raide !

Message non lu par etienne lorant » sam. 13 juin 2020, 21:38

Lecture du premier livre des Rois  
En ces jours-là, Élie descendit de la montagne. Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer.Il avait à labourer douze arpents, et il en était au douzième. Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau.  Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie, et lui dit : « Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, puis je te suivrai. » Élie répondit : « Va-t’en, retourne là-bas ! Je n’ai rien fait. »   Alors Élisée s’en retourna ; mais il prit la paire de bœufs pour les immoler, les fit cuire avec le bois de l’attelage, et les donna à manger aux gens. Puis il se leva, partit à la suite d’Élie et se mit à son service.
                       

PSAUME
(Ps 15 16),
R/ Seigneur, mon partage et ma coupe !
Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort.

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’aband
onner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruptio
n.


Evangile selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  « Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens :Tu ne manqueras pas à tes serment , mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.  Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu,  ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle st la Ville du grand Roi.  Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.     Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”.  ce ceCe qui est en plus vient du Mauvais. »

   


Aelf, Paris



Les textes de ce jour  nous incitent  à la rigueur dans nos choix Soit dit simplissime  ,lors du décès de mon père, Gabriel, ma  mère mère première héritière fit comme  convenu bien avant l'événement, se retira dans une maison de repos comme ils l'avaient décidé.  A partir de ce jour-à, comme mes revenus n’étaient pas  fixes , je demeurais dans la maison familiale  à l'unique condition de l'entretenir

Et il en fut ainsi.   Chaque année, ai effectué toutes sortes d'adaptation. On est passé d'un four à bois à une chaudière à à condensation très économique, puis en remontant : pas un coin de cette patisse qui ne fut rénovée.  Mais après avoir effectués,
on me pousse à louer un petit studio anonyme en ville....    Puisse donc le Seigneur me garder vigilant afin de ne pas tomber en dépression.

Dans son roman : "Le journal d'un curé de campagne" , l'écrivain  Bernanos, dépeint un petit prêtre fragile mais qui sut finir en s’exclamant :  "Qu'importe, tout est grâce  !"


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Carolus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 503
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

Message non lu par Carolus » dim. 14 juin 2020, 13:31

etienne lorant a écrit :
ven. 12 juin 2020, 11:28
etienne lorant :

]Il  ne suffit de dire   : j'ai la foi, mais il faut que notre foi soit exercée au milieu du monde.  
[…]
Prions les un pour les autres.
Vous avez raison, cher Étienne. :)
CEC 1816 Le service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut : " Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, je me déclarerai, moi aussi, pour lui devant mon Père qui est aux cieux ; mais celui qui me reniera devant les hommes, je le renierai, moi aussi, devant mon Père qui est aux cieux " (Mt 10, 32-33).
D’après CEC 1816, le « service et le témoignage de la foi sont requis pour le Salut », n’est-ce pas ?

Déclarons notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ devant les hommes ! 🙏

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Une théologie de la Miséricorde divine

Message non lu par etienne lorant » lun. 15 juin 2020, 12:10

Lecture du premier livre des Rois
En ce temps-là, Naboth, de la ville de Yizréel, possédait une vigne à côté du palais abaca, roi de Samarie.  Acab dit un jour à Naboth : « Cède-moi ta vigne; elle me servira de jardin potager, car elle est juste à côté de ma maison ; je te donnerai en change une vigne meilleure, ou, si tu préfères, je te donnerai l’argent qu’elle vaut. »  Naboth répondit à Acab: « Que le Seigneur me  préserve de te céder l’héritage de mes pères ! » Acab retourna chez lui sombre et irrité, parce que Naboth lui avait dit :« Je ne te céderai pas l’héritage de mes pères. » Il se coucha sur son lit, tourna son visage vers le mur, et refusa de manger.  Sa femme Jézabel vint lui dire : « Pourquoi es-tu de mauvaise humeur ? Pourquoi ne veux-tu pas manger ? »  Il répondit : « J’ai parlé à Naboth de Yizréel. Je lui ai dit : “Cède-moi ta vigne pour de l’argent, ou, si tu préfères, pour une autre vigne en échange.” Mais il a répondu : “Je ne te céderai pas ma vigne !” »   Alors  sa femme Jézabel lui dit : « Est-ce que tu es le roi d’Israël, oui ou non ? Lève-toi, mange, et retrouve ta bonne humeur :moi, je vais te donner la vigne de Naboth. »  Elle écrivit des lettres au nom abaca, elle les scella du sceau royal,et elle les adressa aux anciens et aux notables de la ville où habitait Naboth.  Elle avait écrit dans ces lettres: « Proclamez un jeûne,  faites comparaître Naboth devant le peuple.  Placez en face de lui deux vauriens, qui témoigneront contre lui: “Tu as maudit Dieu et le roi !”Ensuite, faites-le sortir de la ville, lapidez-le, et qu’il meure ! »  Les anciens et les notables qui habitaient la ville de Naboth firent ce que Jézabel avait ordonné dans ses lettres.  Ils proclamèrent un jeûne et firent comparaître Naboth devant le peuple.  Alors arrivèrent les deux individus qui se placèrent en face de lui et portèrent contre lui ce témoignage : « Naboth a maudit Dieu et le roi. » On fit sortir Naboth de la ville,on le lapida, et il mourut.  Puis on envoya dire à Jézabel : « Naboth a été lapidé et il est mort. »  lorsque Jézabel en fut informée, elle dit à Acab : « Va, prends possession de la vigne de ce Naboth qui a refusé de la céder pour de l’argent, car il n’y a plus de Naboth : il e st mort.»     Quand Acab apprit que Naboth était mort, il se rendit à la vigne de Naboth et en prit possession.

           

PSAUME
(Ps 5, 2
R/ Comprends ma plainte, Seigneur.
Écoute mes paroles, Seigneur,
comprends ma plainte ;
entends ma voix qui t’appelle,
ô mon Roi et mon Dieu !

Tu n’es pas un Dieu ami du mal,
chez toi, le méchant n’est pas reçu.
Non, l’insensé ne tient pas
devant ton regard.

Tu détestes tous les malfaisants,
tu extermines les menteurs ;
l’homme de ruse et de sang,
le Seigneur le hait.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  « Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent.  Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.  Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.  


Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.     À qui te demande, donne ;à qui veut t’emprunter, ne tourne pas l
e dos ! »

           – Aelf, Paeq

Ces lectures nous invitent à demeurer libres jusque dans ces périodes qui nous sont rendues difficiles  dans des circonstances où  notre activité et nos revenus sont  remis en question.  Dans c sens, la Bible  nous conseille de ne pas vouloir entrer en conflit   envers des concurrents beaucoup plus puissant et organisé.
Et du jour au lendemain, il vous faut innover, proposer de nouveaux services, l'autre vous  copie encore.  

Comment donc sortir libre de cette spirale infernale de l'argent et du pouvoir ?   L'Evangile répond de creuser plus profond en nous-même parce que vous êtes veilles en tout ans.

Lorsque le libraire que je fus a obligé de fermer boutique, ce fut seulement pour découvris la théologie de la miséricorde, dont la  première consiste à dire : Jésus, rai confiance en VOUS !




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

L'amour de Dieu seul remède

Message non lu par etienne lorant » mar. 16 juin 2020, 11:30

Lecture du premier livre des Rois
Après la mort de Naboth, la parole du Seigneur fut adressée au prophète Élie de Tishbé:  « Lève-toi, va trouver Acab, qui règne sur Israël à Samarie. Il est en ce moment dans la vigne de  Naboth, où il s’est rendu pour en prendre possession. Tu lui diras : “Ainsi parle le Seigneur:Tu as commis un meurtre, et  maintenant tu prends possession. C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur :À l’endroit même où les chiens ont lapé le sang de Naboth, les chiens laperont ton sang à toi aussi.” »  Acab dit à Élie : « Tu m’as donc retrouvé, toi, mon ennemi !» Élie répondit  « Oui, je t’ai retrouvé.Puisque tu t’es déshonoré en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur  je vais faire venir sur toi le malheur : je supprimerai ta descendance, j’exterminerai tous les mâles de ta maison, esclaves ou hommes libres en Israël.j Je ferai à ta maison ce que j’ai fait à celle de Jéroboam, fils de Nebath, et à celle de Brasa, fils, d’Ahias, tes prédécesseurs, car tu as provoqué ma colère et fait pécher Israël. Le Seigneur a encore cette parole contre Jézabel :“Les chiens dévoieront Jézabel sous les murs de la ville de Yizréel !”  Celui de la maison abaca qui mourra dans la ville sera dévoré par les chiens ;celui qui mourra dans la campagne sera dévoré par les oiseaux du ciel.  On n’a jamais vu personne se déshonorer comme Acab en faisant comme lui ce qui est mal aux yeux du Seigneur, sous l’influence de sa femme Jézabel. Il s’est conduit d’une manière abominable en s’attachant aux idoles, comme faisaient les Armoristes que le Seigneur avait chassés devant les  Israélites. Quand Acab entendit les paroles prononcées par Élie, il déchira ses habits, se couvrit le corps d’une toile à sac – un vêtement de pénitence – ; et il jeûnait, il gardait la toile à sac pour dormir, et il marchait lentement. Alors la parole du Seigneur fut adressée à Élie:  « Tu vois comment Acab s’est humilié devant moi ! Puisqu’il s’est humilié devant moi, je ne ferai pas venir le malheur de son vivant ; c’est sous le règne de son fils que je ferai venir le malheur sur sa maison. »            



PSAUME
(Ps 50 -51)
R/ Pitié, Seigneur, car nous avons péché !
Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
elon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.
Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justic
e[/color].






Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :   « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton  prochain et tu haïras ton ennemi.  Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,  afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes  En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?  Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait

           –




Ces longs textes  pourront  étonner un commentateur novice, mais en réalité, ils sont lumineux par contraste. En effet, la première lecture dépeint tous les conflits qui jettent  les hommes les uns contre les autres.  Depuis la simple querelle domestique, puis  la concurrence entre travailleurs,  les sociétés qui se font de la concurrence à grand coup  de publicité.

Citons encore les mouvements d’émancipations divers qui font face à ce que certains mouvements rigoristes. Dans le même cadre se retrouvent les guerres mondiales avec leur arsenal capable de tout détruire sur la planète entière, etc.

Mais face à ces disputes, ces querelles,  ces souffrances  causées dans le  cadre domestiques jusqu'à la guerre des étoiles...

Comment remédier à tout cela ?

C'est le message de évangile  qui peut seul répondre au problème de toute l'humanité.

Les textes de ce jour  proclament que les seules et uniques réponses sortent de la  parole de Jésus Christ, mise en oeuvre dans tous les cœurs...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Carolus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 503
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2019-2020)

Message non lu par Carolus » mar. 16 juin 2020, 13:48

etienne lorant a écrit :
mar. 16 juin 2020, 11:30
etienne lorant :

C'est le message de évangile qui peut seul répondre au problème de toute l'humanité.
Vous avez raison, cher etienne lorant. :)

Rendons un témoignage fidèle de l’ÉVANGILE DE NOTRE SEIGNEUR ET SAUVEUR JÉSUS-CHRIST, en paroles et en actes ! 🙏

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Remettre son esprit

Message non lu par etienne lorant » mer. 17 juin 2020, 12:15

Lecture du deuxième livre des Rois
Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan. Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal  Arrivés à Jéricho, Élie dit à Élisée :« Arrête-toi ici;et moi, le Seigneur m’envoie au Jourdain » Mais Élisée répliqua « Par le Seigneur qui est vivant, et par ta vie, je ne te quitterai pas. »Ils continuèrent donc tous les deux. Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis, s’arrêtèrent à distance, pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux, qui s’écartèrent de part et d’autre. Ils traversèrent tous deux à pied sec. Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée : « Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d’être enlevé loin de toi. » Élisée répondit : « Que je reçoive une double part de l’esprit que tu as reçu ! » Élie reprit  « Tu demandes quelque chose de difficile : tu l’obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi. Sinon, tu ne l’obtiendras pas. »   Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara. Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan. Élisée le vit et se mit à crier : « Mon père !…Mon père !… Char d’Israël et ses cavaliers ! » Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux. Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber,il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain. Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s’écartèrent pas. Élisée dit alors : « Où est donc le Seigneur, le Dieu d’Élie? » Il frappa encore une fois,
les eaux s’écartèrent, et il traversa.



PSAUME
(Ps 30 (31)
R/ Soyez forts, prenez courage,
vous tous qui espérez le Seigneur !
Qu’ils sont grands, tes bienfaits !
Tu les réserves à ceux qui te craignent.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Tu les caches au plus secret de ta face,
loin des intrigues des hommes.
Tu leur réserves un lieu sûr,
loin des langues méchantes.

Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles :
le Seigneur veille sur les siens ;
mais il rétribue avec rigueur
qui se montre arrogant
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :   « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.  Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.  Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare: ceux-là ont reçu leur récompense.  Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra  Et quand vous jeûnez,  ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes
qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage;  ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ;ton Père , mai qui voit au plus secret te le rendra.
»s


Aelf, Paris

On se plaint de la crise des vocations, sacerdotales et religieuses, mais , mais  les vocations sont multiples.  De nombreux hommes et femmes, au cours de leur vie recherchent un mode de vie qui rendent compte combien l'Esprit  est à l'oeuvre dans le cœur des hommes et des femmes. On se plaint de la relative des  vocations sacerdotales et religieuses, mais les vocations sont multiples dans tous les domaines de la vie sociale.  Ayant cherché d'abord l  "l’âme sœur ", j'allais de d'échec en dépenses nombreuses mais vaines.

Très exactement, la dernière des pénible séparation me fit revenir   retourner  dans le dernier étage de la maison familiale .,  Or ,le lendemain matin,  au réveil,  je vis quelque chose étrange :  ce crucifix qui datait de la "confirmation" m'apparut un  bizarre :
le Saint supplicié  n'avait plus la tête penchée sur la poitrine - dans l'abandon de la mort: mais il me regardait - et une voix se fit entendre et je me mis à crier : Père, entre tes mais, je  remets mon esprit.  

Et aussitôt une immense Joie m'envahit et de me soutenir...



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Apprendre à confier son son esprit

Message non lu par etienne lorant » jeu. 18 juin 2020, 10:36

livre des Rois
Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan. Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal  Arrivés à Jéricho, Élie dit à Élisée :« Arrête-toi ici;et moi, le Seigneur m’envoie au Jourdain » Mais Élisée répliqua « Par le Seigneur qui est vivant, et par ta vie, je ne te quitterai pas. »Ils continuèrent donc tous les deux. Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis, s’arrêtèrent à distance, pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux, qui s’écartèrent de part et d’autre. Ils traversèrent tous deux à pied sec. Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée : « Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d’être enlevé loin de toi. » Élisée répondit : « Que je reçoive une double part de l’esprit que tu as reçu ! » Élie reprit  « Tu demandes quelque chose de difficile : tu l’obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi. Sinon, tu ne l’obtiendras pas. »   Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara. Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan. Élisée le vit et se mit à crier : « Mon père !…Mon père !… Char d’Israël et ses cavaliers ! » Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux. Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber,il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain. Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s’écartèrent pas. Élisée dit alors : « Où est donc le Seigneur, le Dieu d’Élie? » Il frappa encore une fois,
les eaux s’écartèrent, et il traversa.



PSAUME
(Ps 30 (31)
R/ Soyez forts, prenez courage,
vous tous qui espérez le Seigneur !
Qu’ils sont grands, tes bienfaits !
Tu les réserves à ceux qui te craignent.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Tu les caches au plus secret de ta face,
loin des intrigues des hommes.
Tu leur réserves un lieu sûr,
loin des langues méchantes.

Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles :
le Seigneur veille sur les siens ;
mais il rétribue avec rigueur
qui se montre arrogant
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :   « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.  Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.  Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare: ceux-là ont reçu leur récompense.  Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra  Et quand vous jeûnez,  ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes
qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage;  ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ;ton Père , mai qui voit au plus secret te le rendra.
»s
[/b]

Aelf, Paris

On se plaint de la crise des vocations, sacerdotales et religieuses, mais , mais  les vocations sont multiples.  De nombreux hommes et femmes, au cours de leur vie recherchent un mode de vie qui rendent compte combien l'Esprit  est à l'oeuvre dans le cœur des hommes et des femmes. On se plaint de la relative des  vocations sacerdotales et religieuses, mais les vocations sont multiples dans tous les domaines de la vie sociale.  Ayant cherché d'abord l  "l’âme sœur ", j'allais de d'échec en dépenses nombreuses mais vaines.

Très exactement, la dernière des pénible séparation me fit revenir   retourner  dans le dernier étage de la maison familiale .,  Or ,le lendemain matin,  au réveil,  je vis quelque chose étrange :  ce crucifix qui datait de la "confirmation" m'apparut un  bizarre :
le Saint supplicié  n'avait plus la tête penchée sur la poitrine - dans l'abandon de la mort: mais il me regardait - et une voix se fit entendre et je me mis à crier : Père, entre tes mais, je  remets mon esprit.  

Et aussitôt une immense Joie m'envahit et de me soutenir...




.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13457
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Les membres de la Trinité nous le disent vous etes aimés

Message non lu par etienne lorant » ven. 19 juin 2020, 10:03

... et c'est tout ce que répètent les chacune de ces lectures...


Lecture du livre du Deutéronome
Moïse disait au peuple:  « Tu es un peuple consacré au Seigneur ton Dieu : c’est toi qu’il a choisi pour être son peuple, son domaine particulier parmi tous les peuples de la terre. Si le Seigneur s’est attaché à vous, s’il vous a choisis, ce n’est pas que vous soyez le plus nombreux de tous les peuples, car vous êtes le plus petit de tous. C’est par amour pour vous, et pour tenir le serment fait à vos pères, que le Seigneur vous a fait sortir par la force de sa main, et vous a rachetés de la maison d’esclavage et de la main de Pharaon, roi d’Égypte.Tu sauras donc que c’est le Seigneur ton Dieu qui est Dieu, le Dieu vrai qui garde son Alliance et sa fidélité pour mille générations à ceux qui l’aiment et gardent ses commandements.  Mais il riposte à ses adversaires en les faisant périr, et sa riposte est immédiate. Tu garderas donc le commandement, les décrets et les ordonnances que je te prescris aujourd’hui de mettre en pratique. »

.

PSAUME
(Ps 102 -(103)
R/ L’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent,
est de toujours à toujours.
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse.

Le Seigneur fait œuvre de justice,
il défend le droit des opprimés.
Il révèle ses desseins à Moïse,
aux enfants d’Israël ses hauts faits.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour.
Il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.



Lecture de la première lettre de saint Jean
Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu  Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour Voici comment l’amour de Dieu  s’est manifesté parmi nous :  Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici en quoi consiste l’amour: ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés,et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.  Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous :
il nous a donné part à son Esprit. Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde . Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu,
Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru.
Dieu est amour :  qui demeure dans l’amour demeure en Dieu,
et Dieu demeure en lu
i
.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu  
En ce temps-là, ésus prit la parole et dit :  Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange :ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits.  Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.  Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.  Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.  Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.
   Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, ger
./
i] »




Pas de commentaire ce matin car chacun des textes  dit la même message et proclame  que Dieu est amour et qu'il nous aime

Aelf, Paris



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités