Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2018-2019)

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Foi et cohérence des oeuvres

Message non lu par Carolus » mar. 15 oct. 2019, 21:49

etienne lorant a écrit :
lun. 14 oct. 2019, 19:27
etienne lorant :

Par leurs rites et leurs pratiques, les pharisiens et leurs prêtres ont détourné la véritable et profonde liturgie par des rites sans véritables signes. Réciter des textes en se contentant de les lire sans chercher à les mettre oeuvre dans le quotidien.
Merci de votre réflexion, cher Étienne. :)
CEC 2054 Jésus a […] prêché la " justice qui surpasse celle des scribes et des pharisiens " (Mt 5, 20)
Il faut que notre justice « surpasse celle des scribes et des pharisiens » (CEC 2054), n’est-ce pas ? :oui:

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

De la véritable humilité

Message non lu par etienne lorant » mer. 16 oct. 2019, 11:37

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Toi, l’homme qui juge, tu n’as aucune excuse, qui que tu sois: quand tu juges les autres, tu te condamnes toi-même car tu fais comme eux, toi qui juges.  Or, nous savons que Dieu juge selon la vérité ceux qui font de telles choses. Et toi, l’homme qui juge ceux qui font de telles choses et les fais toi-même,penses-tu échapper au jugement de Dieu?  Ou bien  éprises-tu ses trésors de bonté, de longanimité et de patience,  en refusant de reconnaître que cette bonté de Dieu te pousse à la conversion ? Avec ton cœur endurci, qui ne veut pas se convertir, tu accumules la colère contre toi pour ce jour de colère, où sera révélé le juste jugement de Dieu,  lui qui rendra à chacun selon ses œuvres. Ceux qui font le bien avec persévérance et recherchent ainsi la gloire, l’honneur et une existence périssable,recevront la vie éternelle;mais les intrigants, qui se refusent à la vérité pour se donner à i’injustice,subiront la colère et la fureur. Oui, détresse et angoisse pour tout homme qui commet le mal, le Juif d’abord, et le païen. Mais gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, le Juif d’abord, et le païen. Car Dieu est impartial.

         

PSAUME
(Ps 61- 62)
R/ Seigneur, tu rends à chacun selon ce qu’il fait !
Je n’ai mon repos qu’en Dieu seul ;
oui, mon espoir vient de lui.
Lui seul est mon rocher, mon salut,
ma citadelle : je reste inébranlable.
.
Mon salut et ma gloire
se trouvent près de Dieu.
Chez Dieu, mon refuge,
mon rocher imprenable !
.
Comptez sur lui en tous temps,
vous, le peuple.
Devant lui épanchez votre cœur :
Dieu est pour nous un refuge
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait : " Quel malheur pour vous, pharisiens,
parce que vous payez la dîme sur toutes les plantes du jardin, comme la menthe et la rue et vous passez à côté du jugement et de l’amour de Dieu. Ceci, il fallait l’observer, sans abandonner cela. Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous aimez le premier siège dans les synagogues, et les salutations sur les places publiques. Quel malheur pour vous, parce que vous êtes comme ces tombeaux qu’on ne voit pas et sur lesquels on marche sans le savoir. » Alors un docteur de la Loi prit la parole et lui dit : « Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes. ».  Jésus  reprit : « Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes, vous ne touchez même pas ces fardeaux
d’un seul doigt. »


       
  Aelf, Paris



Tel est le danger de toute organisation dont le but proposé est de rendre l'homme meilleur.
En effet, avant de devenir meilleur, il faut d'abord se reconnaître comme faisant partie de celles et ceux qui font le mal.  Car hormis Jésus, nul homme sur la terre ne peut se qualifier de juste.  Depuis Adam et Ève, jusqu'à ce jour,  la grâce consiste consiste à reconnaître ses faiblesses, ses envies futiles, sa capacité à dénigrer nos proches et nos voisins. Et reconnaissons-le : nous nous estimons meilleurs en prenant pour comparaison telle ou tel personnes dont nous avons perçu les les faiblesse.  Si l'humilité est une vertu si difficile à conquérir, c'est parce qu'elle suppose que nous nous connaissions comme étant perfectibles. Mais si cette démarche est véritable, elle ne sera reconnue que Dieu seul.  Le mot d'humilité vient du latin et qui désigne le sol : nous sommes poussières et nous retournerons à la poussière.

Et Jésus de s'exclamer : "Quiconque veut-être le meilleur parmi vous, qu'il soit votre esclave !  


. Rude leçon, s'il en est !
 

.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: De la véritable humilité

Message non lu par Carolus » mer. 16 oct. 2019, 15:16

etienne lorant a écrit :
mer. 16 oct. 2019, 11:37
etienne lorant :

[…] hormis Jésus, nul homme sur la terre ne peut se qualifier de juste.
Vous avez raison, cher Étienne. :)
etienne lorant a écrit :
mer. 16 oct. 2019, 11:37
etienne lorant :

Et reconnaissons-le : nous nous estimons meilleurs en prenant pour comparaison telle ou tel personnes dont nous avons perçu les les faiblesse.  
Il faut que nous reconnaissions d’abord nos propres faiblesses, n’est-ce pas ?
Ph 2, 3 Ne soyez jamais intrigants ni vaniteux, mais ayez assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes.
Ayons donc « assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à » nous-mêmes !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Principes d'Evangélisation

Message non lu par etienne lorant » ven. 18 oct. 2019, 11:44

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée
Bien-aimé,  Démas m’a abandonné par amour de ce monde, et il est parti pour Thessalonique. Crescent est parti pour la Galatie, et Tite pour la Dalmatie. Luc est seul avec moi. Amène Marc avec toi, il m’est très utile pour le ministère. J’ai envoyé Tychique à Éphèse. En venant, rapporte-moi le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpos. Apporte-moi aussi mes livres, surtout les parchemins. Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. Toi aussi, prends garde à cet individu, car il s’est violemment opposé à nos paroles. La première fois que j’ai présenté ma défense, personne ne m’a soutenu :tous m’ont abandonné. Que cela ne soit pas retenu contre eux.  Le Seigneur, lui, m’a assisté. Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent.
 


PSAUME
(Ps 144 (18)
R/ Que tes fidèles, Seigneur,
disent la gloire de ton règne.
Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits,
.
Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.
.
Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
fidèle en tout ce qu’il fait.
Il est proche de ceux qui l’invoquent,
de tous ceux qui l’invoquent en vérité.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc  En ce temps-là,parmi les disciples,     le Seigneur en désigna encore 72,et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit: « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.  Ne portez ni bourse, ni sac,ni sandales, et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord: Paix à cette maison., S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison,
mangeant et buvant ce que l’on vous sert car l’ouvrier mérite son salaire.Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : ‘Le règne de Dieu s’est approché de vous.’ »


   – Aelf, Paris

Les règles gouvernant l'évangélisation apparaissent avec pour fondement : la Parole de Dieu annoncée. Il ne s'agit pas, comme on pourrait le croire, de poser des règles de paroles, de principes adoptés, de règles à respecter, de leçon de morale et d’étique. Mais c'est bien de témoigner. De dire ce que l'on a découvert en témoignant de ce que l'on a saisi profondément; il s'agit de dire comment le message initial de la grâce divine nous a touché, individuellement. Comment en écoutant la Parole, nous avons ressenti, qu'en effet, tel changement d'attitude, telle manière de mesurer, de comprendre apporte un surcroît de vie et de bonheur.

Un homme qui s'exclame, c'est un peu comme le scientifique qui s'exclame : Eurêka, j'ai trouvé, j’ai compris et maintenant, je suis désormais en mesure de résoudre tel problème et d’enseigner ainsi comment vivre mieux, mais plus encore de témoigner comment toutes sortes de difficultés peuvent être résolues. Et même le mal qu'a causé Alexandre le forgeron envers l'apôtre permettra d'affiner le message et d'éviter de se faire trop facilement prendre dans des pièges de paroles. C'était déjà l'époque de la domination de la philosophie, laquelle se propose de tout connaître et tout gouverner par la puissance du raisonnement et de la rationalité.

Ceci sera rendu plus manifestement lorsque l’apôtre se rendit à Athènes en essayant de convaincre qu'il n'y a qu'une et une seule Vérité qui vaille ! Or, ce que nous enseigne la foi, c'est que le Seigneur est le chemin qui conduit à la vérité - et que la vérité nous rend tous libres en témoignant de l'Amour parfait !



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

C'est l'Esprit qui vivifie

Message non lu par etienne lorant » sam. 19 oct. 2019, 10:17

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frères, ce n’est pas en vertu de la Loi que la promesse de recevoir le monde en héritagena été faite à Abraham et à sa descendance, mais en vertu de la justice obtenue par la foi.    Voilà pourquoi on devient héritier par la foi : c’est une grâce, et la promesse demeure fermebpour tous les descendants d’Abraham,non pour ceux qui se rattachent à la Loi seulement, mais pour ceux qui se rattachent aussi à la foi d’Abraham,,lui qui est notre père à tous.   C’est bien ce qui est écrit : J’ai fait de toi le père d’un grand nombre de nations. Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle à l’existence ce qui n’existe pas. Espérant contre toute espérance, il a cru ; ainsi est-il devenu le père d’un grand nombre de nations, selon cette parole : Telle sera la descendance que tu auras !

       
PSAUME
(Ps 104-105)
R/ Le Seigneur s’est toujours souvenu de son alliance.
Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis,
le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.
.
Il s’est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac,
.
Il s’est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d’Abraham, son serviteur ;
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu. Mais celui qui m’aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu.  Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné. Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz.  Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là.
ce qu’il faudra dire. »


           – Aelf, Paris

Entrer dans le projet du Seigneur est chose toute simple.  Pour la plupart des croyants, des fidèles, il aura suffi d'un regard qui plonge dans l'absolu en un jour où tout nous semblait perdu.
Les exemples sont multiples. Voici un homme qui perd son travail et ne se voit pas recommencer toute une carrière.Il se dit - comme on entend souvent "Qu'est-ce que j'ai pu faire de mal pour mériter ce qu'il m'arrive  ! Oui, dans une telle situation laisse entrer une tentation de reniement. Mais en réalité, ce peut-être l'occasion de trouver un "second souffle" à sa carrière.

Bien souvent, il nous parait que notre existence est entièrement lié à nos capacités particulières, nos "acquis".   Mais cette vision des choses est restrictive .En effet, il ne tient qu'à nous de mettre en oeuvre d'autres talents - sans pour autant y avoir perdu !  Si nous avons la foi, nous avons aussi l'Esprit saint défenseur. Il mettra dans notre bouche une parole irrésistible à laquelle les contradicteurs ne sauront pas rétorquer.

Que l'on garde confiance :  L’Esprit vient  à notre secours  !



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: C'est l'Esprit qui vivifie

Message non lu par Carolus » sam. 19 oct. 2019, 14:34

etienne lorant a écrit :
sam. 19 oct. 2019, 10:17
etienne lorant :

Si nous avons la foi, nous avons aussi l'Esprit saint défenseur.
Vous avez raison, cher Étienne. :)
CEC 92 Jésus, lorsqu’il annonce et promet la venue de l’Esprit Saint, le nomme le " Paraclet ", littéralement : " celui qui est appelé auprès ", ad-vocatus (Jn 14, 16. 26 ; 15, 26 ; 16, 7). " Paraclet " est traduit habituellement par " Consolateur ", Jésus étant le premier consolateur (cf. 1 Jn 2, 1)
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous a promis : Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous (Jn 14, 16).

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Produire des fruits de la grâce divine

Message non lu par etienne lorant » lun. 21 oct. 2019, 10:07

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frères, devant la promesse de Dieu, Abraham n’hésita pas, il ne manqua pas de foi, mais il trouva sa force dans la foi et rendit gloire à Dieu, car il était pleinement convaincu  que Dieu a la puissance d’accomplir ce qu’il a promis. Et voilà pourquoi il lui fut accordé d’être juste. En disant que cela lui fut accordé, l’Écriture ne s’intéresse pas seulement à lui,    mais aussi à nous, car cela nous sera  accordé puisque nous croyons en Celui qui a ressuscité d’entre les morts Jésus notre Seigneur,     livré pour nos fautes
et ressuscité pour notre justification.


         
CANTIQUE
(Lc 1, 69-70,
R/ Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
car il a visité son peuple.
Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,
comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :
.
salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,
amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,
.
serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,
afin que, délivrés de la main des ennemis,
nous le servions dans la justice et la sainteté,
   en sa présence, tout au long de nos jours
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Jésus lui répondit: « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? » Puis, s’adressant à tous : «Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance,
ne dépend pas de ce qu’il possède.» Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté. Il se demandait :“Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.” Puis il se dit: Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens. Alors je me dirai à moi-même: Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.”   Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?” Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même,
au lieu d’être riche en vue de Dieu. »


           – Aelf, Paris

Ne devenons pas présomptueux du fait d'avoir bien réussi dans nos occupations professionnelles. De notre temps, nous avons vu un président de couleur devenu  président des Etats-Unis et réélu.  Et le signe le plus "probant" est d'avoir instauré une forme de mutualité accessible aussi bien par les afro-américains, ainsi que pour les Blancs las plus démunis. Et certains d'entre nous se souviendrons du feuilleton dans lequel apparaît un médecin atypique qui, de temps à autre, fait entrer à l’hôpital tel malade dont on ne connait pas bien la pathologie. Qui d'entre nous ne se souviens pas de ce personnage truculent mais aussi acharné de trouver tout ce qui a pu survenir pour devenir apparemment,incurable.

Chacun de nous se réjouira dans son travail, de sa profession, afin d'apporter sa petite touche personnelle à l'édifice de la société humaine ? Or, après Obama et venu "Trump", que certains ont rebaptisé "Trump-la- Trompette"!  Posons-nous la question : qui des deux laissera un souvenir dans la mémoire des citoyens ?

Mais il nous faut, nous aussi, rechercher d'apporter notre propre petite pierre à l’édifice du Royaume. Ce n'est pas une recherche d'argent et de pouvoir, mais c'est une disposition à faire le bien, en commençant par une simple salutation, un bon mot, un sourire, un encouragement.   A défaut de pouvoir apporter concrètement une pierre à l'édifice du Royaume, il y a toujours: la prière d'intercession..


«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La grâce surabonde

Message non lu par etienne lorant » mar. 22 oct. 2019, 11:13

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frères, nous savons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché. Si la mort a frappé la multitude par la faute d’un seul,combien plus la grâce de Dieu s’est-elle répandue en abondance sur la multitude, cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus Christ. Si,en effet, à cause d’un seul homme, par la faute d’un seul  la mort a établi son règne, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie,,ceux qui reçoivent en abondance le don de la grâce qui les rend justes. Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation,de même l’accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie.En effet, de même que par la désobéissance d’un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse, de même par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle rendue juste.Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé. Ainsi donc, de même que le péché a établi son règne de mort, de même la grâce dot établir son règne en rendant juste pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.

           
PSAUME
(Ps 39 -40)
R/ Me voici, Seigneur :
je viens faire ta volonté.
Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens.
.
« Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
ta loi me tient aux entrailles. »

J’annonce la justice
dans la grande assemblée ;
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.
.

Tu seras l’allégresse et la joie
de tous ceux qui te cherchent ;
toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! »
ceux qui aiment ton salut.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples: « Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées.  Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte. Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autour des reins, es fera prendre place à table et passera pour les servir. S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils ! »

           – Aelf,  Paris


Pour tous les humains, de toutes les religions, le projet du salut est annoncé.  Par le don intégral que fit Jésus sur la croix, la porte du Royaume  est désormais ouverte pour quiconque en a ressenti le besoin.  La religion n'est pas une théorie ni une philosophie, elle   n'est pas une constitution. La religion est d'abord la reconnaissance de oeuvre du Salut.
Par notre baptême, nos parents nous ont confiés à l'oeuvre de la grâce.  En tout temps, , nous sommes veillés; en tout temps nous choisirons le bien en rejetant le mal. On ne le dit plus souvent  -  et c'est regrettable - que notre baptême est également exorcisme par lequel notre conscience se fait fine et aiguisée, capable de discerner la volonté du Père.

Parmi nous, il y a des hommes et des femmes qui, ayant découvert le sublime don de Dieu dans la venue du Christ, ont définitivement choisi de vire de la grâce. ... Pour conclure son homélie, notre prêtre évoqué la courte vie de Simone Weyl  -  philosophe convertie au cours d'une d'une eucharistie.   Elle est de celles et ceux qui, ayant recherché la vérité concernant l'homme et son destins bénéficièrent d'une conversion instantané née lors d'une unique présence au cours d'une messe.  Philosophe athée instantanément convertie.  Quiconque cherche la vérité la trouvera toujours !  

Post-Scriptorium : Rien de commun avec Simone Veil   -  évidemment !



[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=wo9oXqGalFM[/youtube]
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Tous au travail dans le Royayle

Message non lu par etienne lorant » mer. 23 oct. 2019, 10:37

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frères, il ne faut pas que le péché règne dans votre corps mortel et vous fasse obéir à ses désirs. Ne présentez pas au péché les membres de votre corps comme des armes au service de l’injustice;au contraire, présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts, présentez à Dieu vos membres comme des armes au service de la justice. Car le péché n’aura plus de pouvoir sur vous : en effet, vous n’êtes plus sujets de la Loi, vous êtes sujets de la grâce de Dieu. Alors ? Puisque nous ne sommes pas soumis à la Loi mais à la grâce, allons-nous commettre le péché ? Pas du tout. Ne le savez-vous pas ? Celui à qui vous vous présentez comme esclaves pour lui obéir, c’est de celui-là, à qui vous obéissez,que vous êtes sclaves : soit du péché, qui mène à la mort, soit de l’obéissance à Dieu, qui mène à la justice. Mais rendons grâce à Dieu :vous qui étiez esclaves du péché, vous avez maintenant obéi de tout votre cœur au modèle présenté par l’enseignement qui vous a été transmis.    Libérés du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.

         

PSAUME
(Ps 123 (124),
R/ Notre secours est dans le nom du Seigneur.
Sans le Seigneur qui était pour nous
– qu’Israël le redise –
sans le Seigneur qui était pour nous
quand des hommes nous assaillirent,
alors ils nous avalaient tout vivants,
dans le feu de leur colère.
.
Alors le flot passait sur nous,
le torrent nous submergeait ;
alors nous étions submergés
par les flots en furie.
Béni soit le Seigneur
qui n’a pas fait de nous la proie de leurs dents !
.
Comme un oiseau, nous avons échappé
au filet du chasseur ;
le filet s’est rompu :
nous avons échappé.
Notre secours est dans le nom du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.




Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :     « Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.    Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.» Pierre dit alors :« Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou bien pour tous ? » Le Seigneur répondit : « Que dire de l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de son personnel pour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ?    Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi ! Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens.   Mais si le serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer,  alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n’en recevra qu’un petit nombre. À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »


           – Aelf, Paris

Chacun d'entre nous est appelé pour témoigner de la grâce qui nous est faite.  Par le baptême qui est autant bénédiction qu'exorcisme, nous avons reçu un talent personnel pour apporter aux hommes une consolation, une grâce et un talent unique et tout particulier. Et ce talent, cette particularité de notre profond doit servir à rendre meilleur toute l'humanité.   Le témoignage prend toutes sortes de formes qui correspondent à leur  talent personnel - et unique en songe.  

C'est une merveille de se représenter l'humanité comme une pâte autrefois informe , mais qui , et se lève pour apporte aux hommes un surcroît  d'humanité.  Que l'on soit balayeur, poinçonneur  de tickets, étudiant ou balayeur,  cuisinier ou vigneron, écrivain ou lecteur: chacun de nous est appelé à servir  en vue du Royaume.  Au regard du Seigneur, l’oeuvre d'un tout petit est tout autant récompensée que celle d'un balayeur.

Mais malheur aux paresseux qui recherchent seulement la jouissance sous toutes les formes que le diable, notre adversaire, suggère comme étant le bonheur :  l'argent pour l'argent, les plaisirs pour les plaisirs, le pouvoir pour le pouvoir. Et Jésus de conclure :  Celui qui veut être le plus grand parmi vous, qu'il soit votre esclave !



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Dieu ou la richesse ?

Message non lu par etienne lorant » ven. 25 oct. 2019, 11:48

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frères, je sais que le bien n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans l’être de chair que je suis. En effet, ce qui est à ma portée, c’est de vouloir le bien, mais pas de l’accomplir. Je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je ne voudrais pas.  Si je fais le mal que je ne voudrais pas, alors ce n’est plus moi qui agis ainsi, mais c’est le péché, lui qui habite en moi. Moi qui voudrais faire le bien  je constate donc, en moi, cette loi: ce qui est à ma portée, c’est le mal. Au plus profond de moi-même, je prends plaisir à la loi de Dieu. Mais, dans les membres de mon corps, je découvre une autre loi, qui combat contre la loi que suit ma raison et me rend prisonnier de la loi du péché présente dans mon corps. Malheureux homme que je suis!  Qui donc me délivrera  ce corps qui m’entraîne à la mort ?   Mais grâce soit rendue à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur !            

PSAUME
(Ps 118 19)
R/ Seigneur, apprends-moi tes commandements.
Apprends-moi à bien saisir, à bien juger :
je me fie à tes volontés.
Toi, tu es bon, tu fais du bien :
apprends-moi tes commandements.
.
Que j’aie pour consolation ton amour
selon tes promesses à ton serviteur !
Que vienne à moi ta tendresse, et je vivrai :
ta loi fait mon plaisir.
.
Jamais je n’oublierai tes préceptes :
par eux tu me fais vivre.
Je suis à toi : sauve-moi,
car je cherche tes préceptes.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là,  Jésus disait aux foules : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu’il va pleuvoir, et c’est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu’il fera une chaleur torride, et cela arrive. Hypocrites ! Vous savez interpréter l’aspect de la terre et du ciel ; mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l’interpréter ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ?  Ainsi, quand  tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin mets tout en œuvre pour t’arranger avec lui, afin d’éviter qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l’huissier, et que l’huissier ne te jette en prison.  Tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier centime.»


           – Aelf, Paris

Ce matin, notre prêtre fera fait un contradicteur  qui s'est fait remarquer en haussant les épaules.  Du coup,  l'homélie a été changée tout en restant très concrète. Le péché tout comme la grâce procèdent de la conscience. Mais comment, sans faute grave, ne pas lutter contre nos mauvaises habitudes ?  Et l'entrepreneur qui construit une maison en faussant, ici et là, le cahier des charges ou bien en utilisant des matériaux mis au rebut - est-ce encore un péché véniel ?

Prenons gare à notre tour et agissions en vue de compenser nos fautes par des actions de secours  envers les malades, les pauvres. De nous jours, à la sortie des supermarchés, ce ne sont plus seulement des hommes qui mendient  - mais aussi :  des femmes et des vieillards.

Conclusion de cette homélie inédite :    "Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde !


«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Loge de la générosité

Message non lu par etienne lorant » dim. 27 oct. 2019, 11:57

Lecture du livre de Ben Sira le Sage
Le Seigneur est un juge qui se montre impartial envers les personnes. Il ne défavorise pas le pauvre, il écoute la prière de l’opprimé. Il ne méprise pas la supplication de l’orphelin, ni la plainte répétée de la veuve. Celui dont le service est agréable à Dieu sera bien sa supplication parviendra jusqu’au ciel. La prière du pauvre traverse les nuées ;tant qu’elle n’a pas atteint son but, il demeure inconsolable. Il persévère tant que le Très-Haut n’a pas jeté les yeux sur lui, ni prononcé la sentence en faveur des justes et rendu justice.

 
PSAUME
(Ps 33 -34)
R/ Un pauvre crie ;Le Seigneur entend.
Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m’entendent et soient en fête !
.
Le Seigneur regarde les justes,
il écoute, attentif à leurs cris.
Le Seigneur entend ceux qui l’appellent :
de toutes leurs angoisses, il les délivre.
.
Il est proche du cœur brisé,
il sauve l’esprit abattu.
Le Seigneur rachètera ses serviteurs :
pas de châtiment pour qui trouve en lui son refuge.





Lecture de saint Paul apôtre à Timothée
Je suis déjà offert en sacrifice, le moment de mon départ est venu. J’ai mené le bon combat, j'ai achevé ma course v j’ai gardé la foi.  Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse.  La première fois que j’ai présenté ma défense, personne ne m’a soutenu: tous m’ont abandonné. Que cela ne soit pas retenu contre eux. Le Seigneur, lui, m’a assisté. Il m’a rempli de force pour que, par moi,la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent.J’ai été arraché à la gueule du lion;   le Seigneur m’arrachera encore à tout ce qu’on fait pour me nuire. Il me sauvera et me fera entrer dans son Royaume céleste.À lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici :  « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : ‘Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.’ Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant: ‘Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !’ Je vous le déclare quand ce dernier redescendit dans sa maison,
c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Lui s’élève sera abaissé ;
qui s’abaisse sera élevé. »
color][/i]
   – Aelf, Paris[/i]

Cet éloge de la générosité dans le quotidien de nos vies a-telle besoin de faire l'objet d'une analysée ?    

Voici donc :  "Enferme ton aumône dans le cœur du pauvre : elle y priera en ta faveur.."



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Eloge de la générosité

Message non lu par Carolus » dim. 27 oct. 2019, 14:01

etienne lorant a écrit :
dim. 27 oct. 2019, 11:57
etienne lorant :

Cet éloge de la générosité dans le quotidien de nos vies a-telle besoin de faire l'objet d'une analysée ?    

Voici donc :  "Enferme ton aumône dans le cœur du pauvre : elle y priera en ta faveur.."
Merci de votre réflexion, cher Étienne. :)
CEC 678 Jésus dira au dernier jour : " Tout ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait " (Mt 25, 40).
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous dit : Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra (Mt 6, 3-4).

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Avec le secours de l'Esprit Saint

Message non lu par etienne lorant » mar. 29 oct. 2019, 10:55

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frères, j’estime qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire qui va être révélée pour nous. En effet, la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise au pouvoir du néant, non pas de son plein gré, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l’espérance  d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu. Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore.  Et elle n’est pas seule. Nous aussi, en nous-mêmes, nous gémissons; nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps.Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance; voir ce qu’on espère, ce n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment peut-on l’espérer encore ?   Mais nous, qui espérons ce que nous ne voyons pas,
nous l’attendons avec persévérance.

         
PSAUME
(Ps 125 --126)
R/ Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous ! (Ps 125, 3a)
Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,
nous étions comme en rêve !
Alors notre bouche était pleine de rires,
nous poussions des cris de joie.
.
Alors on disait parmi les nations :
« Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! »
Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
nous étions en grande fête !
.
Ramène, Seigneur, nos captifs,
comme les torrents au désert.
Qui sème dans les larmes
moissonne dans la joie.
.
Il s’en va, il s’en va en pleurant,
il jette la semence ;
il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
il rapporte les gerbes
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait : « À quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer ? Il est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. » Il dit encore : « À quoi pourrai-je comparer le règne de Dieu ?  Il est comparable au levain qu’une femme a pris et enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »


   – Aelf, Paris

Et vous,  fidèles, à quoi reconnaissez-vous que le Royaume des Cieux est parmi nous ?  C'est très simple pour celles et ceux qui viennent à l'Eucharistie et qui, à la sortie de l'église, se mettent à bavarder en se saluant et échangeant échangeant des nouvelles avec joie.  Une joie légère, comme il en survient lorsque l'esprit est dégagé des soucis. Cela n'a rien d’extraordinaire , mais si l'on pose sa question, la réponse  est légère et joyeuse. Ou bien encore: comme un souci pesant qui s'efface; on était venu en le  et voici que survient la solution.

La marche et la démarche des fidèles  consiste simplement à remettre les soucis et leurs solutions. "Nombreux les fidèles - comme leurs prêtres, ressortent de l'Eucharistie avec  des solutions pour un problème qui les inquiétait. En effet, l'Esprit Saint est toujours à prompt à soulager le poids des problème et des appréhensions inutiles. C'est une grâce encore de pouvoir reconnaître ces moments de lucidité bien heureuse !


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Avec le secours de l'Esprit Saint

Message non lu par Carolus » mar. 29 oct. 2019, 13:56

etienne lorant a écrit :
mar. 29 oct. 2019, 10:55
etienne lorant :

En effet, l'Esprit Saint est toujours à prompt à soulager le poids des problème et des appréhensions inutiles. C'est une grâce encore de pouvoir reconnaître ces moments de lucidité bien heureuse !
Merci de votre réflexion, cher Étienne. :)
CEC 2615 Plus encore, ce que le Père nous donne lorsque notre prière est unie à celle de Jésus, c’est " l’autre Paraclet, pour être avec vous à jamais, l’Esprit de Vérité " (Jn 14, 16-17).
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a promis que l’Esprit de Vérité sera pour toujours avec nous.

Que notre prière soit toujours unie à celle de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Qui dît vous que je suis ? je suis ? tes

Message non lu par etienne lorant » jeu. 31 oct. 2019, 11:45

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains
Frères, si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?  Il n’a pas épargné son propre Fils, mais il l’a livré pour nous tous :  comment pourrait-il, avec lui, ne pas nous donner tout ? Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? Dieu est celui qui rend juste :    alors, qui pourra condamner ? Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous : alors, qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ? la détresse ? l’angoisse ? la persécution ? la faim ? le dénuement ? le danger ? le glaive ? En effet, il est écrit : C’est pour toi qu’on nous massacre sans arrêt, qu’on nous traite en brebis d’abattoir.  Mais, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés.  J’en ai la certitude :ni la mort ni la vie, ni les anges ni les Principautés célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances, ni les hauteurs, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur.

     

PSAUME
(Ps 108 109)
R/ Aide-moi, Seigneur mon Dieu :
sauve-moi par ton amour !
Seigneur Dieu, agis pour moi à cause de ton nom.
Ton amour est fidèle : délivre-moi.
Vois, je suis pauvre et malheureux ;
au fond de moi, mon cœur est blessé.
.
Aide-moi, Seigneur mon Dieu :
sauve-moi par ton amour !
Ils connaîtront que là est ta main,
que toi, Seigneur, tu agis.
.
À pleine voix, je rendrai grâce au Seigneur,
je le louerai parmi la multitude,
car il se tient à la droite du pauvre
pour le sauver de ceux qui le condamnent.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce jour-là, quelques pharisiens s’approchèrent de Jésus pour lui dire « Pars, va-t’en d’ici :Hérode veut te tuer. »  Il leur répliqua:« Allez dire à ce renard: voici que j’expulse les démons et je fais des guérisons aujourd’hui et demain, et, le troisième jour, j’arrive au terme. Mais il me faut continuer ma route  aujourd’hui, demain et le jour suivant,car il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem.  Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu ! Voici que votre temple est abandonné à vous-mêmes. Je vous le déclare :vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vienne le jour où vous direz : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »


           – Aelf paris


Le Seigneur est au milieu de nous. Le Seigneur est un homme donné. Il comme le phare grâce auquel les hommes peuvent se diriger. Infatigablement. Il est la lumière qui brille dans les ténèbres.Il est le chemin, la vérité et la vie - ce qui qui se lit encore:  "Le chemin qui conduit à la vérité - et la vérité qui est vie efface la mort.

Quiconque se laisse emporter dans de telles méditations,finira par vivre la vie éternelle avant même de connaître la mort. Tout cela fut déjà annoncé tout au long de la première Alliance en Abraham.  Mais il y a ceux qui voudront pas croire - et en pleine connaissance. Ces âmes malheureuses contempleront toute loeuvre du Salut - mais sans y avoir - et cela, c'est l’enfer...

«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Normandt et 2 invités