Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2018-2019)

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La perle fine et le trésor cachéé

Message non lu par etienne lorant » mer. 31 juil. 2019, 9:56

Lecture du livre de l’Exode
Lorsque Moïse descendit de la montagne du Sinaï, ayant en mains les deux tables du Témoignage, l ne savait pas que son visage rayonnait de lumière depuis qu’il avait parlé avec le Seigneur. Aaron et tous les fils d’Israël virent arriver Moïse : son visage rayonnait. Comme ils n’osaient pas s’approcher, Moïse les appela.Aaron et tous les chefs de la communauté vinrent alors vers lui,et il leur adressa la parole. Ensuite, tous les fils d’Israël s’approchèrent, et il leur transmit tous les ordres que le Seigneur lui avait donnés sur la montagne du Sinaï. Quand il eut fini de leur parler, il mit un voile sur son visage. Et lorsqu’il se présentait  présentait devant le Seigneur pour parler avec lui, il enlevait son voile jusqu’à ce qu’il soit sorti. Alors, il transmettait aux fils d’Israël les ordres qu’il avait reçus, et les fils d’Israël voyaient rayonner son visage. Puis il remettait le voile sur son visage jusqu’à ce qu’il rentre pour parler avec le Seigneur.

           
PSAUME
(Ps 98 -99), 5, 6, 7, 9)
R/ Tu es saint, Seigneur notre Dieu !
.
Exaltez le Seigneur notre Dieu,
prosternez-vous au pied de son trône,
car il est saint !
Moïse et le prêtre Aaron, Samuel, le Suppliant,
tous, ils suppliaient le Seigneur,
et lui leur répondait.
.
Dans la colonne de nuée, il parlait avec eux ;
ils ont gardé ses volontés,
les lois qu’il leur donna.
.
Exaltez le Seigneur notre Dieu,
prosternez-vous devant sa sainte montagne,
car il est saint, le Seigneur notre Dieu.
.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ; l'homme qui l'a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète ce champ.  Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable  à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète la perle. »
     
– Aelf,Paris


Qui n'a jamais songé de gagner le "Jack-Pot" à la loterie, à un gros étirage, ou tomber sur une toile de maître demeurée inconnue jusque-là ? Hé bien au cours de ma carrière de bouquiniste, je suis tombé un jour sur une collection d’ouvrages se connaissais la très grande valeur. J'ai donc passé tout mon temps pour vérifier mon intuition. Et très vite, j'ai découvert qu'une pièce comparable ... m'aurait permis non seulement de gagner le "Jack Pot", mais aussi de réaliser tous mes rêves de voyages... mais au prix d'un mensonge qui me poursuivrait - je le sentais, me poursuivrait longtemps !

Finalement, j'ai fait payer l'expertise et j'ai livré toutes les démarches à suivre afin d'organiser une vente aux enchères et publiques en vue d'attirer les grands collectionneurs. Mais, hélas,
cette dame ne suivit aucun de mes conseils - et fit la fortune d'un concurrent ! Et cependant quelques années plus tard, lorsque rapporté cet épisode, la plupart de mes de mes clients sont venus me saluer, mais aussi tels concurrents m'ont rendu un hommage publique.

Très souvent , nous avons l'occasion de manifester vérité et justice. N'en doutons pas: nos bonnes actions serviront un jour jour au tribunal de la miséricorde divine !

.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Royaume est tout proche - convertissons-nous

Message non lu par etienne lorant » jeu. 01 août 2019, 12:02

Lecture du livre de l’Exode
En ces jours-là,    Moïse exécuta tout ce que le Seigneur lui avait ordonné.  La demeure de Dieu fut érigée la deuxième année après la sortie d’Égypte, le premier jour du premier mois. Moïse érigea ainsi la Demeure : il en posa les bases, les poutres et les traverses, et il dressa les colonnes.     Au-dessus de la Demeure, il déploya la Tente et la recouvrit comme le Seigneur le lui avait ordonné.     Il prit le Témoignage et le déposa dans l’arche. Il mit à l’arche ses barres et la recouvrit de la plaque d’or appelée propitiatoire.  Il introduisit l’arche dans la Demeure, et posa le rideau pour voiler l’arche du Témoignage comme le Seigneur le lui avait ordonné.  La nuée couvrit la tente de la Rencontre, et la gloire du Seigneur remplit la Demeure.  Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente de la Rencontre, car la nuée y demeurait et la gloire du Seigneur remplissait la Demeure.   À chaque étape, lorsque la nuée s’élevait et quittait la Demeure, les fils d’Israël levaient le camp.  Si la nuée ne s’élevait pas, ils campaient jusqu’au jour où elle s’élevait.     Dans la journée, la nuée du Seigneur reposait sur la Demeure, et la nuit, un feu brillait dans la nuée aux yeux de tout Israël.  Et il en fut ainsi à toutes leurs étapes.

           
PSAUME
(Ps 83, 3, 4,)
R/ De quel amour sont aimées tes demeures,
Seigneur de l’univers ! (Ps 83, 2)
.
Mon âme s’épuise à désirer
les parvis du Seigneur ;
mon cœur et ma chair sont un cri
vers le Dieu vivant !
.
L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
tes autels, Seigneur de l’univers,
mon Roi et mon Dieu !
.
Heureux les habitants de ta maison :
ils pourront te chanter encore !
Heureux les hommes dont tu es la force :
des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

Oui, un jour dans tes parvis
en vaut plus que mille.
J’ai choisi de me tenir sur le seuil, .    dans la maison de mon Dieu,
plutôt que d’habiter parmi les infidèles.


Évangile selon saint Mathieu
En ce temps-là, Jésus disait aux foules :  « Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.  Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien.     Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes     et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »   « Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».  Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là
.


         
Cy Aelf, Paris

Nous aussi nous suivons un chemin qui nous conduira jusqu'au Royaume tout comme les Juifs sortis d’Égypte, se mirent à marcher guidé par la nuée. Et cette marche nous conduira sûrement vers la Jérusalem céleste. Oui, nous a dit le prêtre, nous marchons dans un désert qui est ce monde qui ne reconnaît pas l'oeuvre du Seigneur. Nous pouvons, aujourd'hui reconnaître que nous sommes en chemin selon ce que Dieu a voulu. Le désert, nous y sommes, nous qui progressons jour après jour dans un milieu sauvage où qui demeure sauvage et dangereux, , où la haine fait son ouvrage indéfiniment.

Et cependant en chaque génération, le Seigneur envoie pour nous, des hommes et des femmes qui par la sainteté, manifeste que la victoire est et demeure possible. Il suffit d'aimer écrit Cesbron. Pour changer de vie, il nous suffit d'apprendre à aimer et tout aimer. Lorsqu'un homme renonce à employer la force pour obtenir le droit, c'est déjà le Royaume qui s'instaure . Comment nous en rendre , aujourd'hui même ? C'est tout à fait simple ! En sortant de l'église ce matin, rendons un service quelconque a manifestement besoin d'un secours. Ou bien il faudrait considérer que ces jeunes - hommes et femmes - qui font la manche sous un soleil de plomb ... ne sont que fainéants et profiteurs ? ... Prenons garde de la manière dont nous regardons ! En effet, nous serons mesurés de la manière dont ou nous aurons mesuré !


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2018-2019)

Message non lu par Carolus » jeu. 01 août 2019, 14:00

etienne lorant a écrit :
jeu. 01 août 2019, 12:02
etienne lorant :

Nous aussi nous suivons un chemin qui nous conduira jusqu'au Royaume tout comme les Juifs sortis d’Égypte, se mirent à marcher guidé par la nuée.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est le chemin qui nous conduira jusqu’au Royaume, cher Étienne. :oui:
He 3, 16 Qui donc a défié Dieu après l’avoir entendu ? N’est-ce pas tous ceux que Moïse avait fait sortir d’Égypte ?
Malheureusement, « les Juifs sortis d’Égypte » ont défié Dieu après l’avoir entendu. :(
He 3, 19 Nous constatons [que les Juifs sortis d’Égypte] n’ont pas pu entrer à cause de leur manque de foi.
Pour entrer dans le Royaume, il faut faire confiance en notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
CEC 2732 Dans tous les cas, notre manque de foi révèle que nous ne sommes pas encore dans la disposition du cœur humble : " Hors de moi, vous ne pouvez rien faire " (Jn 15, 5).
Faisons confiance en notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ !

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Du secours de notre conscience

Message non lu par etienne lorant » sam. 03 août 2019, 10:20

Lecture du livre des Lévites
Le Seigneur parla à Moïse sur le mont Sinaï et dit : « Vous compterez sept semaines d’années, c’est-à-dire sept fois sept ans, soit quarante-neuf ans.    Le septième mois, le dix du mois, en la fête du Grand Pardon, vous sonnerez du cor pour l’ovation; ce jour-là, dans tout votre pays, vous sonnerez du cor. Vous ferez de la cinquantième année une année sainte, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays. Ce sera pour vous le jubilé: chacun de vous réintégrera sa propriété, chacun de vous retournera dans son clan. Cette cinquantième année sera pour vous une année jubilaire : vous ne ferez pas les semailles, vous ne moissonnerez pas le grain qui aura poussé tout seul, vous ne vendangerez pas la vigne non taillée. Le jubilé sera pour vous chose sainte, vous mangerez ce qui pousse dans les champs. En cette année jubilaire, chacun de vous réintégrera sa propriété. Si, dans l’intervalle, tu dois vendre ou acheter,n’exploite pas ton  patriote. Quand tu achèteras à ton compatriote, tu tiendras compte des années écoulées depuis le jubilé ; celui qui vend tiendra compte des années qui restent à courir. Plus il restera d’années, plus tu augmenteras le prix ; moins il en restera, plus tu réduiras le prix, car la vente ne concerne que le nombre des récoltes.     Tu n’exploiteras pas ton compatriote, tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur votre Dieu. »
           – Parole du Seigneur.
PSAUME
(Ps 66 -67)
R/ Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ;
qu’ils te rendent grâce tous ensemble
.
Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que son visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations.
.
Que les nations chantent leur joie,
car tu gouvernes le monde avec justice ;
tu gouvernes les peuples avec droiture,
sur la terre, tu conduis les nations.
.
La terre a donné son fruit ;
Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre entière l’adore !
.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, apprit la renommée de Jésus  et dit à ses serviteurs: « Celui-là, c’est Jean le Baptiste, il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. »   Car Hérode avait fait arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison.C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe.  En effet, Jean lui avait dit: « Tu n’as pas le droit de l’avoir pour femme.   » Hérode cherchait à le faire mourir, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète. Lorsque arriva l’anniversaire Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode.  Alors il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait. Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. »  Le roi fut contrarié ; mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner.   Il envoya décapiter Jean dans la prison.  La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère. Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, qu’ils ensevelirent ; puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.

           – Aelf, Paris

Excellente mais naïve idée que celle qui propose qu'au  bout d'un certain nombre d'années, chacun récupère son bien initial.  Mais, pratiquement, que est l'homme riche, sorti de rien par son labeur, voudra bien renoncer à la fortune gagnée par un labeur constamment  exercé , voudra retourner à sa situation précédente ?  Hérode peut-il reconnaître qu'il lui faut se rapprocher de son peuple plutôt que de satisfaire les conditions imposées par la puissance romaine ? Peut-il raisonnablement accepter les reproches du prophète qu'il au secret ?

Mais du point de vue de la conscience, l'homme et la femme ont tout intérêt de souvenir qu'ils ne sont pas éternel et qu'il existe certainement "un temps pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel".  Il est bon pour les hommes de tempérer dans leurs projets, leurs désirs, leurs plaisirs tout autant que leurs jugements.  "Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière.

Tempérer ses désirs, renoncer à ses manies, corriger nos objectifs et rechercher l'humilité, laquelle vertu consister à se reconnait tel qu'on n'est.  Grand saint est Jean qui fut pour son bourreau  comme une lumière de vérité au milieu d'un "cahos de la conscience !

.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Du secours de notre conscience

Message non lu par Carolus » dim. 04 août 2019, 0:51

etienne lorant a écrit :
sam. 03 août 2019, 10:20
etienne lorant :

Excellente mais naïve idée que celle qui propose qu'au  bout d'un certain nombre d'années, chacun récupère son bien initial.  Mais, pratiquement, que est l'homme riche, sorti de rien par son labeur, voudra bien renoncer à la fortune gagnée par un labeur constamment  exercé , voudra retourner à sa situation précédente ?
Merci de votre réflexion, cher Étienne.

Il s’agit de la la fête du Grand Pardon :!:
Lv 25, 10 Vous ferez de la cinquantième année une année sainte, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays.
Nous aussi, nous avons besoin d’être libérés, n’est-ce pas ? :oui:
CEC 1741 Libération et salut. Par sa Croix glorieuse, le Christ a obtenu le salut de tous les hommes. Il les a rachetés du péché qui les détenait en esclavage. " C’est pour la liberté que le Christ nous a libérés " (Ga 5, 1). […] Dès maintenant, nous nous glorifions de la " liberté des enfants de Dieu " (Rm 8, 21).
Remercions donc notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ de nous avoir rachetés du péché qui nous détenait en esclavage :!:

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Panem quotidanum da nobis nodie

Message non lu par etienne lorant » lun. 05 août 2019, 11:17

Lecture du livre des Nombres
En ces jours-là, dans le désert, les fils d’Israël se remirent à pleurer : « Ah ! qui donc nous donnera de la viande à manger ? Nous nous rappelons encore le poisson que nous mangions pour rien en Égypte et les concombres, les melons, les poireaux, les oignons et l’ail ! Maintenant notre gorge est desséchée; nous ne voyons jamais rien que de la manne !» La manne était comme des grains de coriandre, elle ressemblait à de l’ambre jaune. Le peuple se dispersait pour la recueillir; puis on la broyait sous la meule, ou on l’écrasait au pilon; enfin on la cuisait dans la marmite et on en faisait des galettes. Elle avait le goût d’une friandise à l’huile. Lorsque, pendant la nuit, la rosée descendait sur le camp, la manne descendait sur elle.  Moïse entendit pleurer le peuple, groupé par clans, chacun à l’entrée de sa tente. Le Seigneur s’enflamma d’une grande colère. Cela déplut à Moïse, et il dit au Seigneur : « Pourquoi traiter si mal ton serviteur ? Pourquoi n’ai-je pas trouvé grâce à tes yeux que tu m’aies imposé le fardeau de tout ce peuple ?   Est-ce moi qui ai conçu tout ce peuple, est-ce moi qui l’ai enfanté, pour que tu me dises : “Comme on porte un nourrisson, porte ce peuple dans tes bras jusqu’au pays que j’ai juré de donner à tes pères” ?  Où puis-je trouver de la viande pour en donner à tout ce peuple, quand ils viennent pleurer près de moi en disant : “Donne-nous de la viande à manger” ?  Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi. Si c’est ainsi que tu me traites, tue-moi donc ; oui, tue-moi, si j’ai trouvé grâce à tes yeux.
Que je ne voie pas mon malheur ! »


           
PSAUME
(Ps 80 -81)
R/ Criez de joie pour Dieu, notre force !
« Mon peuple n’a pas écouté ma voix,
Israël n’a pas voulu de moi.
Je l’ai livré à son cœur endurci :
qu’il aille et suive ses vues !
.
« Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
Israël, s’il allait sur mes chemins !
Aussitôt j’humilierais ses ennemis,
contre ses oppresseurs je tournerais ma main.
.
« Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ;
tel serait leur sort à jamais !
Je le nourrirais de la fleur du froment,
je le rassasierais avec le miel du
rocher ! »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.  Le soir venu,
les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! » Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. »  Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. »  Jésus dit : « Apportez-les moi. »  Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poisson s, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants
.


           – Aelf, Paris  

Le pain que le Seigneur nous donne pour parcourir notre chemin qui conduit à la vie éternelle, ce sera l'Eucharistie, un pain tout autant matériel que spirituel. Dans les tout premiers temps, le signe de la présence divine  reposait tout entier dans le pain partagé.  Pour ceux qui ne croyaient pas, ce pain demeurait une nourriture pour le corps. Mais pour  tous ceux qui se mettent à croire, c'est le signe de la présence réelle du Seigneur qui a donné sa vie pour le salut de tous.  Comme le pain est broyé sous les dents  pour être nourriture, de même , de même Jésus a été broyé d'abord par la flagellation et ensuite élevé sur la croix afin de devenir un signe pour la multitude des hommes. N'est-ce pas ce que le simple diacre Etienne a saisi pleinement lorsqu'il rendit lorsqu'il écrira: "Je vois les Cieux ouverts et le fils de Dieu de à la droite du Père "?

Pour cette fois,  encore, les lectures de ce jour se répondent  de manière lumineuse afin d'honorer le Seigneur sans crainte et de tout notre cœur ?


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Il fut transfiguré devant eux

Message non lu par etienne lorant » mar. 06 août 2019, 10:53

Lecture de la deuxième lettre de saint Pierre Apôtre
Bien-aimés, ce n’est pas en ayant recours à des récits imaginaires sophistiqués que nous vous avons fait connaître la puissance et la venue de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est pour avoir été les témoins oculaires de sa grandeur.  Car il a reçu de Dieu le Père l’honneur et la gloire quand, depuis la Gloire magnifique, lui parvint une voix qui disait : Celui-ci est mon Fils, mon bien-aimé ; en lui j’ai toute ma joie. Cette voix venant du ciel, nous l’avons nous-mêmes entendue quand nous étions avec lui sur la montagne sainte.  Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ; vous faites bien de fixer votre attention sur elle,
comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu’à ce que paraisse le jour
et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs.


PSAUME
(Ps 96, 1-2,)
R/ Le Seigneur est roi,
le Très-Haut sur toute la terre
.
Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l'entourent,
justice et droit sont l'appui de son trône.
.
Quand ses éclairs illuminèrent le monde,
la terre le vit et s'affola ;
les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.
.
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre,
tu domines de haut tous les dieux.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il ait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, et ant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul.  Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.[/color]


Cy Aelf,  Paris

Les guérisons miraculeuses sont nombreuses dans l’Évangile, mais la transfiguration n’apparaît qu'une seule fois. Il en est ainsi afin que l'homme demeure toujours dans l'attitude de la foi. Et voir n'est pas forcément croire ! C'est même entré dans le langage que l'homme s'exclame de son incrédulité latente lorsqu’il s’exclame: Je n'en crois pas mes yeux ! Nous sommes lents à croire et d'autant plus que nous ne comprenons pas exactement ce qui est réellement bon pour nous. On se souvient que Jésus s’exclame du manque de foi de ses disciples s'adressant à Thomas il s'exclame : "Esprits lents à croire !" Et c'est encore entré dans le langage de s’exclamer : "Je n'en crois pas mes yeux ! ". En réalité, c'est une source de grâce d'avancer sans laisser le doute s'insinuer dans notre comportement.


Heureux sont plus encore celles et ceux qui savent s'investir dans une attitude de confiance qui dépasse les circonstances que l'on doit vaincre un obstacle à notre démarche . Le scepticisme ne convient pas à l'attitude de la foi. Il en est ainsi chez les scientifiques qui recherchent une solution à un problème sans se lasser. Un scientifique déclarer: lorsque je ne trouve pas la solution d'un problème, je commence par faire comme un enfant curieux qui se met à contempler plus qu'à réfléchir. Puisse donc notre foi devenir un mouvement de renouvellement constant. "Tous les fleuves vont à la mer , mais la mer n'est pas remplie !



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2018-2019)

Message non lu par Carolus » mar. 06 août 2019, 17:13

etienne lorant a écrit :
mar. 06 août 2019, 10:53
etienne lorant :

Les guérisons miraculeuses sont nombreuses dans l’Évangile, mais la transfiguration n’apparaît qu'une seule fois.
Vous avez raison, cher Étienne. :)
etienne lorant a écrit :
mar. 06 août 2019, 10:53
etienne lorant :
Il en est ainsi afin que l'homme demeure toujours dans l'attitude de la foi.
La foi est cruciale, n’est-ce pas ?
Lc 9, 35 Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! »
Dans « l’attidude de la foi », écoutons donc notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ :!:

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

De l'eau et du sang

Message non lu par etienne lorant » jeu. 08 août 2019, 9:02

Lecture du livre des Nombres
En ces jours-là,  le premier mois de l’année, toute la communauté des fils d’Israël arriva dans le désert de Cine. Le peuple s’établit à Cadès. C’est là que Miryam mourut et qu’elle fut enterrée.    Comme il n’y avait pas d’eau pour la communauté, ils se rassemblèrent contre Moïse et Aaron.   Le peuple chercha querelle à Moïse, en disant : « Ah ! si seulement nous avions expiré, quand nos frères ont expiré devant le Seigneur !   Pourquoi avoir amené l’assemblée du Seigneur dans ce désert où nous allons mourir, nous et nos bêtes ?  Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte, et nous avoir amenés dans ce lieu de malheur où l’on ne peut rien semer, où il n’y a ni figuiers, ni vignes, ni grenadiers, et même pas d’eau à boire ! »  Moïse et Aaron quittèrent l’assemblée et se rendirent à l entrée de la tente de la Rencontre. Ils tombèrent face contre terre, et la gloire du Seigneur leur apparut.    Le Seigneur parla à Moïse. Il dit : " Prends ton bâton de chef et, avec ton frère Aaron, rassemble la communauté. Puis, sous leurs yeux, vous parlerez au rocher, et il donnera son eau. Pour eux tu feras jaillir l’eau du rocher, et tu feras boire la communauté et ses bêtes. »  Comme il en avait reçu l’ordre, Moïse prit le bâton qui était placé devant le Seigneur.   Moïse et Aaron réunirent l’assemblée en face du rocher, et Moïse leur dit : « Écoutez donc, rebelles. Est-ce que nous pouvons faire jaillir de l’eau pour vous de ce rocher ? »   Moïse leva la main et, de son bâton, il frappa le rocher par deux fois : l’eau jaillit en abondance, et la communauté put boire et abreuver ses bêtes. Le Seigneur dit alors à Moïse et à son frère Aaron : « Puisque vous n’avez pas eu assez de foi pour manifester ma sainteté devant les fils d’Israël, vous ne ferez pas entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne. »     Ce sont les eaux de Mériba (c’est-à-dire : les eaux du Défi) où les fils d’Israël ont défié le Seigneur, et où le Seigneur a manifesté parmi eux sa sainteté.

           – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 94 -95)
R/ Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la voix du Seigneur.
.
Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !
.
Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ;
nous sommes le peuple qu’il conduit,
.    le troupeau guidé par sa main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ?
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
où vos pères m’ont tenté et provoqué,    et pourtant ils avaient vu mon exploit. »


.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là,   Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de les’homme ? »  Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »  Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »  Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »   Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.  Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.  Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »   Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne que c’était lui le Christ.  À partir de ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour  ressuscite   Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

           – Aelf, Paris
'
Le sang est signe de vie par toute la terre et  l'eau est signe de pureté. Et le sang et l'eau travaillent de concert pour le salut de l'homme. Ces symboles sont partout jusque sur la croix du Christ. Et lors de la crucifixion du Seigneur, on lui perça le cœur d'où jaillit de l'eau et du sang. L'eau du baptême purifie l'homme; le sang l'anime en vue de la vie dans le Royaume. Pierre ne saisit pas la volonté de son Maître et retombe dans idées purement humaines.  

Nous aussi, tous autant que nous sommes, lorsque nous prions pour être heureux, nous nous éloignons souvent de l’essentiel  Cependant, par le sacrement de l'Eucharistie, il nous est donné de participer au mystère de la transfiguration l'institution de l'eucharistie. Notre adhésion à ces concepts, nous marchons sans crainte vers le Royaume, récompense pour tous ceux qui croient....


«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2018-2019)

Message non lu par Carolus » jeu. 08 août 2019, 13:50

etienne lorant a écrit :
jeu. 08 août 2019, 9:02
etienne lorant :
Nous aussi, tous autant que nous sommes, lorsque nous prions pour être heureux, nous nous éloignons souvent de l’essentiel.
Vous avez raison, cher Étienne. :oui:

Il ne faut pas céder aux tentations de ce monde qui nous éloignent du chemin resserré qui mène à la Vie , n’est-ce pas ?
CEC 1036 Les affirmations de la Sainte Écriture et les enseignements de l’Église au sujet de l’enfer sont un appel à la responsabilité avec laquelle l’homme doit user de sa liberté en vue de son destin éternel. Elles constituent en même temps un appel pressant à la conversion : " Entrez par la porte étroite. Car large et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui le prennent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent " (Mt 7, 13-14)
Que nous appartenions au petit groupe qui cherche la porte étroite et le chemin resserré ! 🙏

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Bienheureux ceux qui veillent !

Message non lu par etienne lorant » dim. 11 août 2019, 11:22

Lecture du livre de la Sagesse
La nuit de la délivrance pascale avait été connue d’avance par nos Pères ; assurés des promesses auxquelles ils avaient cru, ils étaient dans la joie. Et ton peuple accueillit à la fois le salut des justes et la ruine de leurs ennemis  En même temps que tu frappais nos adversaires, tu nous appelais à la gloire. Dans le secret de leurs maisons, les fidèles descendants des justes offraient un sacrifice, et ils consacrèrent d’un commun accord cette loi divine : que les saints partageraient aussi bien le meilleur que le pire ; et dé à ils entonnaient les chants de louange des Pères.

   
PSAUME
(Ps 32 -33)
R/ Heureux le peuple
dont le Seigneur est le Dieu. (Ps 32, 12a)
.
Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes !
Hommes droits, à vous la louange !
Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine !
.
Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.
.
Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

.
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Sois sans crainte, petit troupeau : votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume.  Vendez ce que vous possédez et donnez-le en aumône. Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, là où le voleur n’approche pas, où la mite ne détruit pas.
Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.   Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées.  Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces,
pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte.v    Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son  arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis: c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir. S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils ! Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.  Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.»  Pierre dit alors : « Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou bien pour tous ? »  Le Seigneur répondit : « Que dire de l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de son personnel pour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ? Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi   Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens. Mais si le serviteur se dit en lui-même : ‘Mon maître tarde à venir’,
et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, alors quand le maître viendra,le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups.   Mais celui qui ne la connaissait pas,
et qui a  mérité des coups pour sa conduite, celui-là n’en recevra qu’un petit nombre. À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié,


   – Aelf, Paris

Cette veille qu'il nous est demandé de pratiquer, c'est ce qu'il suffit de pratiquer afin d'entrer dans le Royaume. Est-ce chose difficile ?  Pour ceux qui ne connaissent pas Dieu, c'est chose difficile en apparence, cependant que, tous les jours de leur vie, ils auront l'occasion de pratiquer l’Évangile sans même avoir jamais lu un catéchisme.  Car le Seigneur nous a tous une conscience qui ne repose pas sur des catégorie de choses bonnes ou mauvaises, mais sur un mouvement intérieur de la conscience qui flétrit immédiatement les mauvaises actions. C'est bien avant adolescence que les enfants se mettent à pleurer leurs fautes.  Qu'ils voient leur mère peiner à cause de leur désobéissance, ils se mettent leur tour.

Mais plus tard, lorsque les mouvements de concurrence commencent à se faire jour, c'est ici que la conscience a besoin de points de repères. Il faut un catéchisme pour les enfants afin qu’ils 'ils parviennent à mieux discerner  les catégories de bien et de mal et leurs catégories de gravité... Notre prêtre a cité le cas de ces
athées qui, soudainement, par une manifestation de la conscience et du cœur, se retrouvent soudainement confrontés à l'état de leur âme :   tel fut le futur saint François,  tel fut Charles de Foucault, le couple des Maritain, la jeune philosophe Simone Weil qui mourut toute jeune dans un sanatorium en Angleterre.

Lire les biographie des convertis apporte à tous ceux qui s’interrogent sur la qualité de leur démarche...



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2018-2019)

Message non lu par Carolus » dim. 11 août 2019, 13:59

etienne lorant a écrit :
dim. 11 août 2019, 11:22
etienne lorant :
Cette veille qu'il nous est demandé de pratiquer, c'est ce qu'il suffit de pratiquer afin d'entrer dans le Royaume. Est-ce chose difficile ?
Vous mentionnez l’attitude de veille, cher Étienne.
CEC 672 Le temps présent est, selon le Seigneur, le temps de l’Esprit et du témoignage (cf. Ac 1, 8), mais c’est aussi un temps encore marqué par la " détresse " (1 Co 7, 26) et l’épreuve du mal (cf. Ep 5, 16) qui n’épargne pas l’Église (cf. 1 P 4, 17) et inaugure les combats des derniers jours (cf. 1 Jn 2, 18 ; 4, 3 ; 1 Tm 4, 1). C’est un temps d’attente et de veille (cf. Mt 25, 1. 13 ; Mc 13, 33-37).
Selon notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, le temps présent « inaugure les combats des derniers jours » (CEC 672).

En citant 1 Tm 4, 1, CEC 672 nous avertit :
1 Tm 4, 1-2 L’Esprit dit clairement qu’aux derniers temps certains abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits trompeurs, à des doctrines démoniaques ; ils seront égarés par le double jeu des menteurs dont la conscience est marquée au fer rouge
Veillons donc pour que nous ne soyons pas « égarés par le double jeu des menteurs dont la conscience est marquée au fer rouge » (1 Tm 4, 2).

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Nul ne peut servir deux maîtres

Message non lu par etienne lorant » lun. 12 août 2019, 11:06

Lecture du livre du Deutéronome
Moïse disait au peuple : « Maintenant, sais-tu, Israël, ce que le Seigneur ton Dieu te demande ? Craindre le Seigneur ton Dieu, suivre tous ses chemins, aimer le Seigneur ton Dieu, le servir de tout ton cœur et de toute ton âme, garder les commandements et les décrets du Seigneur que je te donne aujourd’hui pour ton bien.   C’est au Seigneur ton Dieu qu’appartiennent les cieux et les hauteurs des cieux, la terre et tout ce qu’elle renferme.  Et pourtant, c’est uniquement à tes pères que le Seigneur ton Dieu s’est attaché par amour. Après eux, entre tous les peuples, c’est leur descendance qu’il a choisie, ce qu’il fait encore aujourd’hui avec vous. Pratiquez la circoncision du cœur, n’ayez plus la nuque raide, car le Seigneur votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, vaillant et redoutable, qui est impartial et ne se laisse pas acheter.  C’est lui qui rend justice à l’orphelin et à la veuve, qui aime l’immigré,et qui lui donne nourriture et vêtement. Aimez donc l’immigré, car au pays d’Égypte vous étiez des immigrés.  Tu craindras le Seigneur ton Dieu, tu le serviras, c’est à lui que tu resteras attaché, c’est par son nom que tu prêteras serment. Il est ton Dieu, c’est lui que tu dois louer : il a fait pour toi ces choses grandes et redoutables que tu as vues de tes yeux.  Quand tes pères sont arrivés en Égypte, ils n’étaient que 70 ; mais à présent le Seigneur votre Dieu vous a rendus aussi nombreux que les étoiles du ciel. »

 
PSAUME
(Ps 147 (147b)
R/ Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
Glorifie le Seigneur, Jérusalem !
Célèbre ton Dieu, ô Sion !
Il a consolidé les barres de tes portes,
dans tes murs il a béni tes enfants.
.
Il fait régner la paix à tes frontières,
et d’un pain de froment te rassasie.
Il envoie sa parole sur la terre :
rapide, son verbe la parcourt.
.
Il révèle sa parole à Jacob,
ses volontés et ses lois à Israël.
Pas un peuple qu’il ait ainsi traité ;
nul autre n’a connu ses volontés
.

.
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
En ce temps-là, comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée, il leur dit : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés.  Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent la redevance ldeux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? » Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ? De leurs fils, ou des autres personnes ? »  Pierre lui répondit : « Des autres. » Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres. Mais, pour ne pas scandaliser les gens, va donc jusqu’à la mer, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

   – Aelf, Paris


Le Seigneur n'est pas venu pour instaurer de nouveaux modes de gouvernement.  Il n'est pas venu pour renverser les lois qui gouvernent la société. Il n'est pas venu, non plus, pour renverser le pouvoir financier,  mais lui-même n'a  pas cherché à instaurer  un nouveau pouvoir au sein de la société. Il n'est pas venu pour comme maître du monde mais pour sauver le monde. Lorsque Pierre lui pose la question, Jésus envoie pécher un poisson - ce qui signifie:  travaillez et payez ce qui est convenu.  Mais il déclarera malheureux ceux qui ceux qui préfèrent  servir l'argent plutôt  que l’amour de Dieu,  lequel permet de remédier à toutes sortes de pauvretés,  car la maladie est elle aussi un esclavage...

Nous les fidèles, nous ne sommes liés qu'à l'amour de Dieu,  lequel se manifeste le mieux dans l'amour du prochain.  C'est un défi pour chacune et chacun d'entre nous.  Jésus dit très clairement :  "Vous ne pouvez aimer Dieu et l'argent.  Car l'amour de l'argent aboutit à une forme de possession diabolique.  Un mauvais riche, c'est l'homme qui n'a pas su tempérer sa quête de fortune.   n'Il est vraiment possédé d'une soif sans objet véritable ...   Le milliardaire qui s'achète la présidence d'un pays,  n'a aucun souci  ni de Dieu, ni du prochain - il lui faut toujours plus jusqu'à la perte de son âme...


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Où le péché abonde, la foi surabonde

Message non lu par etienne lorant » mar. 13 août 2019, 7:31

Lecture du livre du Deutéronome
Moïse prononça ces paroles devant tout Israël :« Maintenant que j’ai cent vingt ans, je ne peux plus être votre chef. Le Seigneur m’a dit : “Ce Jourdain, tu ne le passeras pas !”  C’est le Seigneur votre Dieu qui passera devant vous ; il anéantira les nations que vous rencontrerez, et vous donnera leur territoire. Et c’est Josué qui passera le Jourdain à votre tête, comme l’a dit le Seigneur. Le Seigneur traitera les nations comme il a traité les rois des Amorites, Séhone et Og, et leur pays, tous ceux qu’il a exterminés.  Le Seigneur vous les livrera, et vous les traiterez exactement comme je vous l’ai ordonné.   Soyez forts et courageux, ne craignez pas, n’ayez pas peur devant eux : le Seigneur votre Dieu marche lui-même avec vous ; il ne vous lâchera pas, il ne vous abandonnera pas. »  Alors Moïse appela Josué, et lui dit en présence de tout Israël : « Sois fort et courageux : c’est toi qui vas entrer avec ce peuple dans le pays que le Seigneur a promis par serment à ses pères, c’est toi qui vas remettre au peuple son héritage.  C’est le Seigneur qui marchera devant toi, c’est lui qui sera avec toi ; il ne te lâchera pas, il ne t’abandonnera pas.
Ne crains pas, ne t’effraie pas !
»

CANTIQUE
(Dt 32, 3-4)
R/ Le lot du Seigneur, c’est son peuple.
C’est le nom du Seigneur que j’invoque ;
à notre Dieu, reportez la grandeur.

Il est le Rocher : son œuvre est parfaite ;
tous ses chemins ne sont que justice.
.
Rappelle-toi les jours de jadis,
pénètre le cours des âges.
Interroge ton père, il t’instruira ;
les anciens te le diront.
.
Quand le Très-Haut dota les nations,
quand il sépara les fils d’Adam,
il fixa les frontières des peuples
d’après le nombre des fils de Dieu.
.
Mais le lot du Seigneur, ce fut son peuple,
Jacob, sa part d’héritage.
Le Seigneur seul l’a conduit :
pas de dieu étranger auprès de lui.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »  Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,  et il déclara :v« Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.     Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.  Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les 99 autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?   Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les 99 qui ne se sont pas égarées.  Ainsi, votre Père qui est aux cieux  ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »


           – Aelf,Paris

Si notre foi est sincère, notre foi nous guidera tout au long de notre pèlerinage, nous serons infailliblement guidés par l'amour de Dieu sur nous.  Ainsi, chaque être humain qui a reconnu le Seigneur fait l'objet d'une veille attentive qui lui permettra de franchir tous les obstacles possibles à l'entrée dans le Royaume des Cieux.
Si notre cour demeure sincères,  quand bien même nous  nous serions écartés de notre foi, quand bien même nous aurions renié notre baptême, le Seigneur continuera de nous appeler, il cherchera sans cesse de nous rappeler que nous ne saurions demeurer toujours dans la voie du péché.  

Comme le Seigneur est attentif au pécheur ! C'est au point qu'il laissera les justes- qui pratiquent , régulièrement en église afin de partir à la recherche des âmes dissipées qui, plus que toutes les autres ont besoin d’être recherchées et soignées avec plus d'attention que les autres...   Bien évidemment, les fidèles qui pratiquent régulièrement - et qui non guère besoins de leçons, auront difficile de reconnaître la foi toute neuve d'un homme que le Seigneur revenir ! Souvenons-nous du fils prodigue :  comme il choque son frère d'oser revenir !   Eh bien, tant pis pour nous, si nous nous nous estimons meilleurs que tous les autres pécheurs.
Car là ou le péché abonde, la grâce  surabonde  !



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13242
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Seigneur parmi nous

Message non lu par etienne lorant » mer. 14 août 2019, 11:06

Lecture du livre du Deutéronome
En ces jours-là, Moïse monta des steppes de Moab au mont Nébo, sur un sommet qui est en face de Jéricho. Le Seigneur lui fit voir tout le pays: Galaad jusqu’à Dane, tout Nephtali, le pays d’Éphraïm et de Manassé, tout le pays de Juda jusqu’à la Méditerranée, le Néguev, la région du Jourdain, la vallée de Jéricho ville des Palmiers, jusqu’à Soar. Le Seigneur lui dit : « Ce pays que tu vois, j’ai juré à Abraham, à Isaac et à Jacob de le donner à leur descendance. Je te le fais voir, mais tu n’y entreras pas » moïse, le serviteur du Seigneur, mourut là, au pays de Moab, selon la parole du Seigneur. On l’enterra dans la vallée qui est en face de Beth-Péor, au pays de Moab. Mais aujourd’hui encore, personne ne sait où se trouve son tombeau.   Moïse avait cent vingt ans quand il mourut ; sa vue n’avait pas baissé, sa vitalité n’avait pas diminué.  Les fils d’Israël pleurèrent Moïse dans les steppes de Moab, pendant trente jours. C’est alors que s’achevèrent les jours du deuil de Moïse. Josué, fils de Noun, était rempli de l’esprit de sagesse, parce que Moïse lui avait imposé les mains. Les fils d’Israël lui obéirent, ils firent ce que le Seigneur avait prescrit à Moïse.  Il ne s’est plus levé en Israël un prophète comme Moïse, lui que le Seigneur rencontrait face à face.  Que de signes et de prodiges le Seigneur l’avait envoyé accomplir en Égypte, devant Pharaon, tous ses serviteurs et tout son pays ! Avec quelle main puissante, quel pouvoir redoutable, Moïse avait agi aux yeux de tout Israël !
 .      

PSAUME
(Ps 65 -66),
R/ Béni soit Dieu, car il rend la vie à notre âme.
Acclamez Dieu, toute la terre ;
fêtez la gloire de son nom,
glorifiez-le en célébrant sa louange.
Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! »
.
Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
ses exploits redoutables pour les fils des hommes.
Peuples, bénissez notre Dieu !
Faites retentir sa louange.
.
Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme ;
quand je poussai vers lui mon cri,
ma bouche faisait déjà son éloge.

.

Évangile selon saint Matthieux
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples:  «Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul.S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins.   S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain.  Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel. Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux. En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom,
je suis là, au milieu d’eux. »


           – Aelf, Paris


Le message que ces textes n'apparaît pas clairement à première lecture. C'est tout simplement que Jésus s'est manifesté  comme un second Moïse, qui par qui les prescriptions de la Loi seront parfaitement accomplies. Tout ce que le Christ accomplit parmi les hommes,  voici ce à que désormais les fidèles doivent tendre  durant leur temps de vie sur la terre. Et de nos jours encore, les Papes sont, comme Moïse, chargés manifester la présences du Seigneur parmi nous.
Et notre prêtre a voulu rapper comment  saint Jean Paul II, sur le point de rendre son âme à Dieu, a voulu saluer la foule d'un mouvement du bras.   Pourquoi ce signe d'au-revoir ? Tout simplement que la mort n'est qu'un moment et que tous les humains qui ont fait de leur mieux, rejoindront leurs proches dans le Royaume !


Mieux encore: quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux.



.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités