Question sur l'évangile du jour

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 789
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Libremax » mar. 03 avr. 2018, 9:35

Il est bien dit ici que Jésus demande aux femmes d'annoncer aux disciples de se rendre en Galilée. On peut alors se demander pourquoi ils étaient à Jérusalem à la pentecôte. Sont-ils revenus entre temps en Galilée ? Et quand les disciples voient Jésus c'était avant ou après la pentecôte ? (la flemme de rechercher :D )
Bonjour antoine75,
selon toute logique, les apôtres partent en Galilée dès qu'ils sont convaincus de la résurrection du Maître, c'est à dire peu après le retour des disciples d'Emmaüs. La ëntecôte, c'est bien après, 50 jours après. Ce qui leur laisse largement le temps de faire l'aller et le retour.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4625
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar gerardh » mar. 03 avr. 2018, 9:51

______

Bonjour,
un prêtre de la paroisse disait à ce titre ce matin, qu'il lui semblait évident que le Christ serait apparu en premier lieu à sa mère, bien que cela ne soit mentionné dans aucun évangile!
Jésus est apparu en premier à Marie Madeleine (très peu de temps après sa résurrection)

S'il était apparu en premier à Marie sa mère, un fait aussi important aurait été rapporté par les évangiles.


_________

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 789
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Libremax » mar. 03 avr. 2018, 10:37

Très intéressant!
Cette information ne doit pas être connue de beaucoup de personnes et permettrait de crédibiliser la position de l'Eglise (si besoin était.) :)
Au demeurant, où peut-on trouver ces différentes informations?
Merci beaucoup!
Il y en a de plusieurs types : il existe plusieurs textes qui sont dits apocryphes, parce que se présentant un peu comme des récits religieux, mais qui n'ont jamais été retenus pour la liturgie universelle de l'Eglise. Ces textes sont appelés des "transitus" ; ils détaillent le récit de l'Assomption. Leur date de rédaction finale est jugée autour du Ve siècle.
Il y a aussi des textes de Pères de l'Eglise, qui traitent de la question, comme Saint Ephrem, saint Augustin, Epiphane de Salamine, Grégoire de Tours, Jean Damascène. C'est une foi partagée avec les chrétiens orthodoxes.

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 789
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Libremax » mar. 03 avr. 2018, 11:07

Jésus est apparu en premier à Marie Madeleine (très peu de temps après sa résurrection)

S'il était apparu en premier à Marie sa mère, un fait aussi important aurait été rapporté par les évangiles.
Bonjour Gerardh,
moi j'hésite à prendre cet argument. quand on voit tout ce que Jean raconte sur les évènements suivant la résurrection et qui sont absents des autres évangiles, en rajoutant qu'il en existe bien d'autres qui nécessiteraient plusieurs livres, on peut imaginer qu'il y a eu des évènements qui n'ont pas été racontés.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1913
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Trinité » mar. 03 avr. 2018, 14:02

Jésus est apparu en premier à Marie Madeleine (très peu de temps après sa résurrection)

S'il était apparu en premier à Marie sa mère, un fait aussi important aurait été rapporté par les évangiles.
Bonjour Gerardh,
moi j'hésite à prendre cet argument. quand on voit tout ce que Jean raconte sur les évènements suivant la résurrection et qui sont absents des autres évangiles, en rajoutant qu'il en existe bien d'autres qui nécessiteraient plusieurs livres, on peut imaginer qu'il y a eu des évènements qui n'ont pas été racontés.
Bonjour Libremax,

Merci pour vos infos,

Je me disais que du simple point de vu de la logique, il aurait été très étonnant que la mère du Christ ne se soit pas trouvée dans les alentours du tombeau après la mort de son divin Fils!
Quelle maman ne pourrait agir comme cela!

antoine75
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1007
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » mer. 04 avr. 2018, 8:26



Bonjour Gerardh,
moi j'hésite à prendre cet argument. quand on voit tout ce que Jean raconte sur les évènements suivant la résurrection et qui sont absents des autres évangiles, en rajoutant qu'il en existe bien d'autres qui nécessiteraient plusieurs livres, on peut imaginer qu'il y a eu des évènements qui n'ont pas été racontés.
Bonjour Libremax,

Merci pour vos infos,

Je me disais que du simple point de vu de la logique, il aurait été très étonnant que la mère du Christ ne se soit pas trouvée dans les alentours du tombeau après la mort de son divin Fils!
Quelle maman ne pourrait agir comme cela!
J'avais émis l'hypothèse qu'elle était dès le lendemain repartit pour la Galilée pour préparer son départ chez Jean, étant donné que c'était la volonté de son Fils, qu''elle respecte plus que tout (faites tout ce qu'il dira). Et Jésus serait parti pour la Galilée après sa résurrection pour faire le reste du chemin avec elle et lui révéler des choses, et même peut-être des élémehts retranscrits dans l'évangile de Jean voire de l'apocalypse ... Peut-être a-t-elle aidé Jean à écrire ces textes sur les révélations de son Fils à ce moment-là. Mais cette hypothèse ne ferait pas de Marie la première à avoir l'apparition du ressuscité, mais la plus longue, la plus importante (c'est peut être ce que voulait dire Jean-Paul 2)

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 789
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Libremax » mer. 04 avr. 2018, 11:50

Je me disais que du simple point de vu de la logique, il aurait été très étonnant que la mère du Christ ne se soit pas trouvée dans les alentours du tombeau après la mort de son divin Fils!
Quelle maman ne pourrait agir comme cela!
Marie n'avait pas besoin d'être aux alentours du tombeau.
A priori, l'ensemble des évangiles désignent un groupe de femmes, à des moments différents, mais qui sont relativement bien identifiées et qui sont les premières à voir Jésus pour transmettre l'information.
Si Marie a été témoin d'une apparition, il s'est vraisemblablement agi d'une apparition "privée", c'est à dire destinée à elle seule, notamment, bien sûr, à cause du lien entre Jésus et sa mère, mais aussi à cause de sa sainteté.
On sait que les murs et les distances n'ont plus les mêmes signification pour le Ressuscité. Il a pu rendre visite à sa mère et revenir au tombeau.
J'avais émis l'hypothèse qu'elle était dès le lendemain repartit pour la Galilée pour préparer son départ chez Jean, étant donné que c'était la volonté de son Fils, qu''elle respecte plus que tout (faites tout ce qu'il dira). Et Jésus serait parti pour la Galilée après sa résurrection pour faire le reste du chemin avec elle et lui révéler des choses, et même peut-être des élémehts retranscrits dans l'évangile de Jean voire de l'apocalypse ... Peut-être a-t-elle aidé Jean à écrire ces textes sur les révélations de son Fils à ce moment-là. Mais cette hypothèse ne ferait pas de Marie la première à avoir l'apparition du ressuscité, mais la plus longue, la plus importante (c'est peut être ce que voulait dire Jean-Paul 2)
Il est tout à fait possible que Marie ait pu aider Jean dans la rédaction de ses textes. Certains disent qu'elle n'est pas pour rien dans certains passages de Luc non plus. Mais il faut bien observer que "chez Jean" n'a plus vraiment été en Galilée. Dans les Actes, Jean est à Jérusalem, et la Tradition lui donne bien d'autres destinations par la suite que la Galilée (Ephèse, Patmos ...).

antoine75
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1007
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » mer. 04 avr. 2018, 12:05

Je suis d'accord, chez Jean n'est pas à prendre au pied de la lettre (ce n'est pas forcément en galilee) mais ça n empêche que Marie devait passer chez elle pour préparer son départ ...

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4625
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar gerardh » mer. 04 avr. 2018, 13:42

____

Bonjour,

Ne cherchons pas à forcer les choses. La Parole ne mentionne pas l'hypothèse que Marie ait été vue par Jésus en premier. Par contre Jésus est très vite apparu à Marie Madeleine et lui a confié des choses importantes.


______

antoine75
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1007
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » mer. 04 avr. 2018, 21:12

Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient ensemble de tout ce qui s'était passé. Or, tandis qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s'approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas.

Jésus leur dit: «De quoi causiez-vous donc, tout en marchant?». Alors, ils s'arrêtèrent, tout tristes. L'un des deux, nommé Cléophas, répondit: «Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours-ci». Il leur dit: «Quels événements?». Ils lui répondirent: «Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth: cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Les chefs des prêtres et nos dirigeants l'ont livré, ils l'ont fait condamner à mort et ils l'ont crucifié. Et nous qui espérions qu'il serait le libérateur d'Israël! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c'est arrivé. A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, et elles n'ont pas trouvé son corps; elles sont même venues nous dire qu'elles avaient eu une apparition: des anges, qui disaient qu'il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l'avaient dit; mais lui, ils ne l'ont pas vu». Il leur dit alors: «Vous n'avez donc pas compris ! Comme votre coeur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes! Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire?». Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l'Écriture, ce qui le concernait.

Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d'aller plus loin. Mais ils s'efforcèrent de le retenir: «Reste avec nous: le soir approche et déjà le jour baisse». Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Alors ils se dirent l'un à l'autre: «Notre coeur n'était-il pas brûlant en nous, tandis qu'il nous parlait sur la route, et qu'il nous faisait comprendre les Écritures?».

A l'instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent: «C'est vrai! le Seigneur est ressuscité: il est apparu à Simon-Pierre». A leur tour, ils racontaient ce qui s'était passé sur la route, et comment ils l'avaient reconnu quand il avait rompu le pain.
Il est dit qu'ils le reconnurent à la fraction du pain. De même que dans le miracle de la multiplication des pains, même si on peut se demander s'il n'a pas alors fractionné les quelques pains en miettes, il fait une chose banale. Et pourtant, ils le reconnurent. A quoi est-ce dû ?

Je pense que le pain est l'image du corps du christ, et qu'il veut nous faire comprendre qu'à la fin des temps, Jésus ne sera plus un seul corps mais une multiplication de corps représentant le Christ. A nous de savoir si nous les recevons ou non. Et je pense que notre mission est de devenir comme eux, ce peuple de Dieu. Pourtant, nous, nous sommes que des hommes tandis que le Christ, même s'il devient plusieurs personnes d'apparence différente par "fraction", il reste Dieu. Voila ma vision un peu étriqué de la fraction du pain ...

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 789
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Libremax » jeu. 05 avr. 2018, 0:02

Il est dit qu'ils le reconnurent à la fraction du pain. De même que dans le miracle de la multiplication des pains, même si on peut se demander s'il n'a pas alors fractionné les quelques pains en miettes, il fait une chose banale. Et pourtant, ils le reconnurent. A quoi est-ce dû ?
Je pense que le pain est l'image du corps du christ, et qu'il veut nous faire comprendre qu'à la fin des temps, Jésus ne sera plus un seul corps mais une multiplication de corps représentant le Christ. A nous de savoir si nous les recevons ou non. Et je pense que notre mission est de devenir comme eux, ce peuple de Dieu. Pourtant, nous, nous sommes que des hommes tandis que le Christ, même s'il devient plusieurs personnes d'apparence différente par "fraction", il reste Dieu. Voila ma vision un peu étriqué de la fraction du pain ...
Eh bien non, à la multiplication des pains, il ne fait pas vraiment quelque chose de banal. Il commence à destiner 5 pains et 2 poissons à 5000 personnes ... déjà, ce n'est pas très anecdotique. ensuite, ces pains nourrissent tout le monde, et il en reste 12 paniers, ce ne sont pas des miettes qui vont faire l'affaire.
La fraction du pain à Emmaüs est-elle banale ? des biblistes m'ont dit un jour que non, pas vraiment. En effet, dans le monde juif, quand on se met à table, l'invité prend d'abord du pain pour lui. Or, dans ce texte, il en donne tout de suite aux deux disciples, et ça, c'est anormal : dès lors, leur attention est captée, ils font peut-être le lien avec la multiplication des pains, avec l'Eucharistie, on ne saura pas ... mais ils le reconnaissent.

Je crois comprendre ce que vous voulez dire avec le pain. Je pense qu'on peut aller plus loin, et dire que le pain, c'est le corps du Christ via le sacrement de l'Eucharistie, et que nous sommes en effet tous appelés à devenir ce corps, à devenir pleinement, totalement, des "autres Christ" pour la fin des temps, et que c'est une pleine et entière communion avec Lui que nous sommes appelés à vivre.

antoine75
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1007
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » jeu. 05 avr. 2018, 0:40

Je crois comprendre ce que vous voulez dire avec le pain. Je pense qu'on peut aller plus loin, et dire que le pain, c'est le corps du Christ via le sacrement de l'Eucharistie, et que nous sommes en effet tous appelés à devenir ce corps, à devenir pleinement, totalement, des "autres Christ" pour la fin des temps, et que c'est une pleine et entière communion avec Lui que nous sommes appelés à vivre.
Sauf que nous ne serons jamais le Christ. Pour la fin des temps, pour vaincre les derniers assauts du diable, il faut nécessairement le retour du Christ, la Vierge Marie et la troupe céleste. Seuls, nous n'y arriverons pas. Simple réflexion un peu à côté du sujet...

antoine75
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1007
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » jeu. 05 avr. 2018, 10:56

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.
Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit.
Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ?
Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. »
Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds.
Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? »
Ils lui présentèrent une part de poisson grillé
qu’il prit et mangea devant eux.
Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. »
Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures.
Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour,
et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.
À vous d’en être les témoins. »
Jésus a accomplit les écritures une fois pour toute. Il y en a pas d'autres que lui. Il est du Ciel et si on avait pas d'intervention céleste, quelqu'un d'autre se serait revendiqué d'être le Messie des Juifs ... mais les fruits n'auraient pas été les mêmes. Il ne faudra pas avoir peur de sa venue de nouveau à la fin des temps. Il sera fait de chair et d'os, mangera comme tout le monde, on pourra le voir mais on ne saura pas ou il va et sous quelle forme il reviendra. Tout est une question de foi.

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 789
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Libremax » jeu. 05 avr. 2018, 11:14

Sauf que nous ne serons jamais le Christ. Pour la fin des temps, pour vaincre les derniers assauts du diable, il faut nécessairement le retour du Christ, la Vierge Marie et la troupe céleste. Seuls, nous n'y arriverons pas. Simple réflexion un peu à côté du sujet...
Et pourtant. Ce n'est pas parce que nous sommes ou serons le Christ, que nous serons seuls face aux derniers assauts du diable, bien au contraire. Il faut, je crois, prendre très au sérieux cette prière que le Fils fait au Père, et que nous pouvons donc prendre comme argent comptant :
Jn 17, 21 : Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
L'Eglise est le corps mystique du Christ, comme le dit par ailleurs St Paul. Ce qui signifie expressément que le Christ sera avec nous, en nous.

antoine75
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1007
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » ven. 06 avr. 2018, 10:53

En ce temps-là, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment.
Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples.
Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.
Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. »
Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau.
Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.
Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. »
Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.
Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.
C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.
Jésus, ici, fait apparaître une quantité de poissons par sa seule volonté. Ne pourrait-il pas en faire ainsi avec des hommes, des femmes, des enfants ? Car rien n'est impossible à Dieu.

Et autant il peut faire apparaître des poissons, autant il peut faire apparaître un canard ou un pigeon. Mais c'est un peu à côté du sujet ...


Revenir vers « Méditations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité