La prière : source et sommet de la vie en Christ

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

La prière : source et sommet de la vie en Christ

Message non lu par Peccator » mer. 15 janv. 2014, 13:14

Lectures de la messe le mercredi 15 janvier 2014, 1e semaine du temps ordinaire.
[+] Texte masqué
1ère lecture : La vocation prophétique de Samuel
1S 3, 1-10.19-21; 4, 1a

Le jeune Samuel accomplissait le service divin sous la direction du prêtre Éli. Les oracles du Seigneur étaient rares à cette époque, et les visions, peu fréquentes. Un jour, Éli dormait dans sa chambre (sa vue baissait et il ne pouvait plus bien voir). La lampe de Dieu n'était pas encore éteinte. Samuel couchait dans le temple du Seigneur, où se trouvait l'arche de Dieu.
Le Seigneur appela Samuel, qui répondit : « Me voici ! »
Il courut vers le prêtre Éli, et il dit : « Tu m'as appelé, me voici. »
Éli répondit : « Je ne t'ai pas appelé. Retourne te coucher. »
L'enfant alla se coucher.
De nouveau, le Seigneur appela Samuel.
Et Samuel se leva. Il alla auprès d'Éli, et il dit : « Tu m'as appelé, me voici. »
Éli répondit : « Je ne t'ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher. »
Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur,
et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.

Une troisième fois, le Seigneur appela Samuel.
Celui-ci se leva. Il alla auprès d'Éli, et il dit : « Tu m'as appelé, me voici. »
Alors Éli comprit que c'était le Seigneur qui appelait l'enfant, et il lui dit : « Retourne te coucher, et si l'on t'appelle, tu diras : 'Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.' »
Samuel retourna se coucher.
Le Seigneur vint se placer près de lui et il appela comme les autres fois : « Samuel ! Samuel ! »
et Samuel répondit : « Parle, ton serviteur écoute. »

Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui, et aucune de ses paroles ne demeura sans effet. Tout Israël, depuis Dane jusqu'à Bershéba, reconnut que Samuel était vraiment un prophète du Seigneur. Le Seigneur continua de se manifester dans le temple de Silo ; c'est là que le Seigneur s'était révélé par sa parole à Samuel.
Et la parole de Samuel était adressée à tout Israël.



Psaume
Ps 39, 2abc.5ab, 7-8a, 8b-9, 10


R/ Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté.

D'un grand espoir j'espérais le Seigneur :
il s'est penché vers moi.
Heureux est l'homme
qui met sa foi dans le Seigneur.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j'ai dit : « Voici, je viens.

« Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j'aime :
ta loi me tient aux entrailles. »

J'annonce la justice
dans la grande assemblée ;
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.



Evangile : Jésus guérit les malades, se retire pour prier et poursuit sa mission
(Mc 1, 29-39)

En quittant la synagogue, Jésus, accompagné de Jacques et de Jean, alla chez Simon et André. Or, la belle-mère de Simon était au lit avec de la fièvre. Sans plus attendre, on parle à Jésus de la malade. Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et il la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.

Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades, et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était.

Le lendemain, bien avant l'aube, Jésus se leva. Il sortit et alla dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ses compagnons se mirent à sa recherche. Quand ils l'ont trouvé, ils lui disent : « Tout le monde te cherche. »
Mais Jésus leur répond : « Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti. »

Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais

Dans l'Evangile du jour, St Marc nous rapporte ce qu'on a coutume d'appeler "la première journée missionnaire du Christ". Cette journée se passe à Capharnaüm, en Galilée. Jésus l'a commencé par un prêche à la synagogue, dont les circonstances ont été lues à la messe d'hier. Elle se termine au milieu de la nuit, et Jésus s'est retiré dans un "endroit désert" pour prier le Père.
C'est ainsi, au cours de cette seule journée, que l'on voit par ses actes mêmes Jésus nous enseigner la manière de vivre en chrétien, de vivre en Christ : tout commence et tout finit par la prière.

On voit d'ailleurs qu'il en est de même pour Samuel, qui dort dans le Temple de Dieu, en sa divine Présence.

La coïncidence de ces deux textes au lectionnaire est source de sens : l'exemple de Samuel nous enseigne ce qu'est la prière. Quand Jésus se retire dans le désert, mais aussi quand il va à la synagogue prier avec l'Assemblée, il va se mettre en présence du Père. C'est là la prière : une démarche active de notre part pour être en présence de Dieu, pour Lui réserver un espace (le Temple est un espace mis à part pour Dieu) et un temps où nous ne faisons rien d'autre qu'être en Sa présence.

Mais cette première journée missionnaire de Jésus nous montre aussi que la prière ne reste pas sans fruits : elle doit donner du fruit, elle doit se matérialiser en actes, selon là où Dieu nous envoie. Jésus agit en ce monde, il ne fait pas que se mettre à l'écart pour prier le Père. Il guérit les malades, il chasse les esprits mauvais.

"Ce que tu veux que je fasse, voilà ce que j'aime", dit le psalmiste. La Parole de Dieu nous incite à faire, à agir nous aussi, selon la manière que Dieu nous indique.

Qu'est-ce donc que Dieu veut que nous fassions ? Les détails prendront des formes variées, parfois même paradoxales, comme Ste Thérèse de l'Enfant Jésus qui était missionnaire sans quitter le cloître de son carmel normand. Mais les textes du jour en font un bon résumé :
"la parole de Samuel était adressée à tout Israël".
"J'annonce la justice dans la grande assemblée ; vois, je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur, tu le sais."
"Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais."
Aller par toute la terre annoncer la Bonne Nouvelle, par notre parole, mais aussi par nos actes et notre manière de vivre, voilà ce que Dieu désire que nous fassions.

Comment concrètement savoir comment procéder ? Par la prière, prière où nous disons notre amour à Dieu, prière où nous Lui répétons notre désir de ne faire que Sa volonté, prière où nous écoutons ce qu'Il a à nous dire, où Il nous avise concernant notre manière d'agir. Et prière où nous Lui rendons grâce pour ce qu'Il fait pour nous, ce pour ce qu'Il nous a permis d'accomplir pour sa seule gloire.

Oui, vraiment, la prière est source et sommet de la vie en Christ.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités