Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2012-2013)

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Liturgie du jour avec Etienne Lorant (2012-2013)

Message non lupar etienne lorant » dim. 02 déc. 2012, 16:38

Entrée dans l'Avent
Premier dimanche de l'Avent

Livre de Jérémie 33,14-16.
Parole du Seigneur : Voici venir des jours où j'accomplirai la promesse de bonheur que j'ai adressée à la maison d'Israël et à la maison de Juda :
En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai naître chez David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice.
En ces jours-là, Juda sera délivré, Jérusalem habitera en sécurité, et voici le nom qu'on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice ».


Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 3,12-13.4,1-2.
Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l'égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous.
Et qu'ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père, pour le jour où notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints.
Pour le reste, vous avez appris de nous comment il faut vous conduire pour plaire à Dieu ; et c'est ainsi que vous vous conduisez déjà. Faites donc de nouveaux progrès, nous vous en prions, frères, nous vous le demandons dans le Seigneur Jésus.
D'ailleurs, vous savez bien quelles instructions nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,25-28.34-36.
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête.
Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées.
Alors, on verra le Fils de l'homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire.
Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »
Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l'improviste.
Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre.
Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l'homme. »



Ce qui m'a frappé le plus, dans l’Évangile, c'est cette profonde connaissance qu'à Jésus des moindres mouvements dans le coeur des hommes. Lorsqu'il place sur le même pieds les soucis de la vie, l'ivrognerie et la débauche, il ne fait que décrire ce qui arrive couramment aux hommes qui s'ennuient. Combien de fois, dans ma vie passée, à cause d'une journée sans clientèle, n'ai-je pas bu quelques bières, histoire de passer le temps. Et combien d'hommes solitaires, lorsqu'ils rentrent chez eux, d'autant plus s'ils sont sans espérance, ne finissent-ils pas leur soirée par un film grivois ou carrément pornographique ? J'y ai échappé, non parce que je suis fort, mais parce que je n'ai plus renouvelé mon abonnement télé lorsque le câble a subi une panne. J'ai saisi l'occasion.

Le jour du fils de l'homme s'abattra comme un filet... Ils me font bien rire ceux qui croient pouvoir s'abriter sous un abri atomique ! Il peuvent toujours creuser, car si Dieu a tout crée par sa Parole, qui peut prétendre échapper à Dieu ? Le Psaume 139 l'exprime parfaitement aux verset 11 et 12 :
"Et je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, et la nuit sera la seule lumière qui m'entoure!..
Les ténèbres mêmes n'ont pas pour toi d'obscurité; pour toi la nuit brille comme le jour, et les ténèbres comme la lumière.
"

Ce qui nous sauvera, c'est un amour de plus en plus intense et débordant, ainsi que dit saint Paul. Puisse donc le Seigneur nous établir fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père.

Voici ce que je prie pour cet Avent. Durant le carême, nous montons avec Jésus vers Jérusalem, et nous attendons la Résurrection. Durant l'avent, c'est vers le Royaume de Dieu que portent nos regards, car c'est déjà "Ici et maintenant".

Bon premier dimanche de l'Avent !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Confiance et détachement

Message non lupar etienne lorant » lun. 03 déc. 2012, 10:29

Le lundi de la 1e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 2,1-5.
Le prophète Isaïe a reçu cette révélation au sujet de Juda et de Jérusalem :
Il arrivera dans l'avenir que la montagne du temple du Seigneur sera placée à la tête des montagnes et dominera les collines. Toutes les nations afflueront vers elle,des peuples nombreux se mettront en marche, et ils diront : « Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers. Car c'est de Sion que vient la Loi, de Jérusalem la parole du Seigneur. » Il sera le juge des nations, l'arbitre de la multitude des peuples. De leurs épées ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances, des faucilles. On ne lèvera plus l'épée nation contre nation, on ne s'entraînera plus pour la guerre.Venez, famille de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,5-11.
Jésus était entré à Capharnaüm ; un centurion de l'armée romaine vint à lui et le supplia :
« Seigneur, mon serviteur est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terriblement. »
Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. »
Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri.
Ainsi, moi qui suis soumis à une autorité, j'ai des soldats sous mes ordres ; je dis à l'un : 'Va', et il va, à un autre : 'Viens', et il vient, et à mon esclave : 'Fais ceci', et il le fait. »
A ces mots, Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n'ai trouvé une telle foi.
Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l'orient et de l'occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux


Nous avons fêté ce matin saint François-Xavier qui partit le premier évangéliser la Chine. Ce fut une fois de plus l'occasion pour notre prêtre d'établir une distinction très nette entre l'évangélisation pure et l'apport d'éléments de culture, d'idéologie, de philosophie. Il y a risque de confusion dès que l'on s'éloigne de la Parole à semer parmi les peuple. La Parole n'a nul besoin que l'on cherche à harmoniser les modes de vie et raisonnements. Pour cette homélie, il s'appuyait sur d'autres textes, dont une épître de saint Paul où l'apôtre donnait un exemple de ce qu'à pu vivre le saint fêté ce jour: "Je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver à tout prix quelques-uns".

Ce matin, je suis parti dans un grand froid, pluie et neige mêlée. J'avais appris hier que ma soeur cadette, ma petite soeur que j'avais beaucoup couvé dans ses jeunes années, va subir un isolement thérapeutique sévère durant trois semaines. Elle serait dans la capitale. Et déjà plus de réponses à mes coups de fil. Je dois encore attendre pour joindre l'aînée qui garde pour elle les informations.

Le lien avec l'Evangile de ce jour, c'est pour moi, que ma propre famille m'est étrangère - en partie à cause de ma foi, certes. Il faudra que je supporte quelques griffes avant d'être rejeté. Mais que personne ne s'y trompe: je suis entré sombre et glacé à la chapelle et j'en suis sorti heureux comme au printemps, remplie de la joie sereine et tranquille des "Cieux ouverts". Je veille fidèlement ma cadette d'une façon que nul ne peut empêcher et ma joie m'en donne la certitude: les petits complots d'arrière-cuisine ne peuvent rien contre la confiance en Jésus.

J'ai bien supporté le froid ce matin et mon esprit se tourne de plus en plus vers le Québec !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

L'apparent de l'homme et et le réel de Dieu

Message non lupar etienne lorant » mar. 04 déc. 2012, 12:03

Le mardi de la 1e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 11,1-10.
Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines.
Sur lui reposera l'esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas d'après les apparences, il ne tranchera pas d'après ce qu'il entend dire.
Il jugera les petits avec justice, il tranchera avec droiture en faveur des pauvres du pays. Comme un bâton, sa parole frappera le pays, le souffle de ses lèvres fera mourir le méchant. Justice est la ceinture de ses hanches ; fidélité, le baudrier de ses reins.
Le loup habitera avec l'agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l'ourse auront même pâturage, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage. Le nourrisson s'amusera sur le nid du cobra, sur le trou de la vipère l'enfant étendra la main.
Il ne se fera plus rien de mauvais ni de corrompu sur ma montagne sainte ; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer.
Ce jour-là, la racine de Jessé, père de David, sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,21-24.
Jésus, exultant de joie sous l'action de l'Esprit Saint, dit : " Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. »



Cette prophétie d'Isaïe dit l'impossible ! Impossible à notre intelligence d'homme, d'imaginer qu'un cobra puisse, sans mordre aussitôt, côtoyer un nourrisson qui s'amuse avec lui ! Et le loup qui se promène avec l'agneau ? Cependant, Jésus n'a-t-il pas ordonné à un figuier de se dessécher ? Tout ce que prophétise Isaïe a bien sûr un caractère symbolique, car un homme peut très bien être comme un loup pour un enfant, mais cependant : si nous croyons que de l'eau fut changée en vin à Cana, alors nous ne pouvons qu'affirmer notre foi et dire : "Rien n'est impossible à Dieu".

Mais ce paradis, l'homme doit y travailler par sa foi. Et justement, ce ne sont pas les sages et les intelligents qui peuvent lire et admettre ce qu'un simple converti comme moi peut affirmer. Mais au fait, que Jésus reproche-t-il aux sages et aux intelligents ? Tout simplement de ne pas y voir clair du fait de leur sagesse et de leur intelligence. La sagesse de l'homme, soumise à son intelligence, pose des bornes à ce qui est possible - et elle réduit l'amour, autant que la foi, à des mouvements intérieurs à l'homme, imprévus, subtils et somme toute, peu fiables.

Cela me cause un vif plaisir qu'il en soit ainsi. Je l'ai d'ailleurs vécu ainsi, moi qui fus si sombre et sévère, obnubilé dans mon adolescence par la nécessité de me réussir moi-même par l'usage de l'intelligence, de la force, de la ruse, de la discipline mentale ! Ah, que de fardeaux portés en vain !

Dans le monde, je vois que les hommes et les femmes n'ont pas beaucoup changé de ce que je fus moi-même. Ils sont ambitieux, ils font des tris entre les personnes, ils détournent leur regard des pauvres, ils cachent leurs faiblesses au point de ne pas les reconnaître, ils se gavent de ce qui les rendra malades, ils jurent en choeur qu'ils possèdent la normalité, mais ils ne savent plus se réjouir du bien ni s'écarter du mal.
Heureux donc tous ceux et toutes celles qui ont franchi le grand pas pour l'humanité de devenir croyants, de cesser de tourner en rond dans la cage de l'incrédulité...

Heureux vous, femmes et hommes libres, car vous ne l'êtes qu'en Dieu par la grâce du Seigneur Jésus !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: L'apparent de l'homme et et le réel de Dieu

Message non lupar etienne lorant » mar. 04 déc. 2012, 15:35

Le mardi de la 1e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 11,1-10.
le léopard se couchera près du chevreau

Pour tous ceux qui diraient : c'est impossible.


«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2113
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: L'apparent de l'homme et et le réel de Dieu

Message non lupar Géraldine » mar. 04 déc. 2012, 19:05

La-foi-pour-s-en-remettre-a-plus-grand-que-soi_folder-solo-right.jpg
La-foi-pour-s-en-remettre-a-plus-grand-que-soi_folder-solo-right.jpg (20.02 Kio) Consulté 869 fois
A quoi bon se targuer d' intelligence, de savoir, alors que nous ne sommes rien par rapport à Sa Miséricorde?
Le Seigneur met en nous des richesses bien plus grandes:l' or de la charité, la parure de la compassion, le manteau de l' humilité.....Lui qui a revêtu notre humanité......
Suivre l' 'Etoile discrète de sa,conscience et surtout ne jamais, au grand jamais que quoiqu'il nous arrive, nous vivions en confiance au Christ et que rien ni personne ne nous éloigne de Lui.
Puisque nous sommes tous Ses enfants, nous sommes tous frères et soeurs, absolument tous......
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: L'apparent de l'homme et et le réel de Dieu

Message non lupar etienne lorant » mar. 04 déc. 2012, 20:01

Merci à toi.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

L'attitude de confiance absolue

Message non lupar etienne lorant » jeu. 06 déc. 2012, 12:16

Le jeudi de la 1e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 26,1-6.
Tu construis solidement la paix, Seigneur, pour ceux qui ont confiance en toi.
Mettez toujours votre confiance dans le Seigneur, car le Seigneur est le Rocher pour toujours.


Psaume 118(117),1.8.19-20.21.25.26.
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ;


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,21.24-27.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Il ne suffit pas de me dire : 'Seigneur, Seigneur !', pour entrer dans le Royaume des cieux ; mais il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux. Tout homme qui écoute ce que je vous dis là et le met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a bâti sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, la tempête a soufflé et s'est abattue sur cette maison ; la maison ne s'est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et tout homme qui écoute ce que je vous dis là sans le mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, la tempête a soufflé, elle a secoué cette maison ; la maison s'est écroulée, et son écroulement a été complet. »



Il y a, dans les textes d'aujourd'hui, comme une célébration de la Miséricorde divine. Dieu est sainteté, Dieu est justice, mais d'abord Dieu est Amour miséricordieux. Ainsi s'articulent les trois premiers attributs de la divinité: Dieu est sainteté et la Sainteté ne supporte pas la moindre impureté; pour y remédier sa Justice est à l'oeuvre; mais celle-ci est constamment freinée par la Miséricorde. Combien de fois, par exemple dans l'épisode de Jonas à Ninive, les signes de repentir de la part de l'homme n'ont-ils pas obtenu que Dieu renonce à faire justice ? C'est par la théologie de la Miséricorde divine, qui a été décrite par Jésus à sainte Faustine (et notée par elle dans un volumineux 'Petit Journal'), que j'ai eu accès à une forme de vie en Eglise. J'en avais rêvé depuis le jour ma conversion, mais Il m'aura fallu attendre quinze années depuis ma conversion pour découvrir cette Congrégation - des Apôtres de la Miséricorde divine . Soeur Faustine n'a été canonisée que le 30 avril 2000 - et c'est depuis lors seulement que le temps de la Miséricorde est annoncé au monde.

J'ai résumé très brièvement, mais l'essentiel y est : l'attitude de confiance en Dieu est l'essence même de la vie des membres de la congrégation. Il ne s'agit pas de dire seulement : "J'ai foi en Toi, Seigneur", mais il faut encore s'y abandonner dans une confiance généreuse qui tend à la perfection dans l'abandon. C'est ainsi que le petit chapelet de la miséricorde s'achève par un acte de confiance ("Jésus, j'ai confiance en Toi !") ... auquel l'âme résiste parfois: en effet, il est plus facile à l'homme de dire : "Je crois" que de dire "J'ai confiance"... car la vraie confiance suppose un abandon de sa volonté propre, individuelle.

Je retrouve cette attitude fondamentale dans mes premiers verset su Psaume lu aujourd'hui.

Quant à l'Evangile, il propose l'image de la maison qui est fondée non sur un calcul humain, mais sur la mise en oeuvre de la volonté divine. L'homme y construit sa vie et sa destinée en abandonnant d'abord sa volonté au profit de celle de Dieu. Pour beaucoup de candidats, c'est l'exigence de cette foi d'abandon - du fait de la crainte, j'imagine... qui posera problème. Mais pour ceux et celles qui franchissent ce pas, l'existence devient découverte joyeuse au coeur du quotidien... parfois le plus banal qui soit. Quiconque a entrevu la joie intérieure d'un religieux ou d'une religieuse en habits sait de quoi je parle.

Je conclus par une anecdote. En ce temps de crise généralisée, j'ai parfois craint pour mon revenu, en me demandant comment j'arriverais au bout de ma carrière. Mais une neuvaine commencée à cette intention m'a aussitôt rappelé ce mot de Jésus à soeur Faustine - qui m'était forcément adressé aussi : "„Ma fille, je t’assure un revenu permanent dont tu vivras. Ton devoir est d’avoir une complète confiance en Ma bonté, et Mon devoir est de te donner tout ce dont tu as besoin. Je me rends Moi-même dépendant de ta confiance ; si ta confiance en Moi est grande, Ma largesse n’aura pas de mesure” (P. J. 548).


«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Tous les yeux s'ouvriront !

Message non lupar etienne lorant » ven. 07 déc. 2012, 12:13

Le vendredi de la 1e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 29,17-24.
Encore un peu de temps, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une grande forêt. En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l'obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront.
Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les pauvres gens exulteront à cause du Dieu Saint d'Israël. Car ce sera la fin des tyrans, ceux qui se moquent de Dieu disparaîtront, et tous les gens empressés à mal faire seront exterminés, ceux qui font condamner quelqu'un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et font tomber l'innocent par leur mensonge.
C'est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, Dieu de la maison de Jacob, lui qui a racheté Abraham : Désormais Jacob n'aura plus de honte et son visage ne pâlira plus ;car, en voyant ce que j'ai fait au milieu d'eux, ils proclameront la sainteté de mon nom, ils proclameront la sainteté du Dieu Saint de Jacob, ils trembleront devant le Dieu d'Israël.
Les esprits égarés découvriront l'intelligence, et les récalcitrants accepteront qu'on les instruise.


Psaume 27(26),1.4abcd.13.14.
Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

J'ai demandé une chose au Seigneur,
la seule que je cherche :
habiter la maison du Seigneur
tous les jours de ma vie.

Je le crois, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,27-31.
Jésus était en route ; deux aveugles le suivirent, en criant : « Aie pitié de nous, fils de David ! » Quand il fut dans la maison, les aveugles l'abordèrent, et Jésus leur dit : « Croyez-vous que je peux faire cela ? » Ils répondirent : « Oui, Seigneur. » Alors il leur toucha les yeux, en disant : « Que tout se fasse pour vous selon votre foi ! » Leurs yeux s'ouvrirent, et Jésus leur dit sévèrement : « Attention ! que personne ne le sache ! » Mais, à peine sortis, ils parlèrent de lui dans toute la région.


"Que tout se fasse pour vous selon votre foi..." C'est cette parole qui est ressortie pour moi de toutes les lectures. Si ma foi est grande, les évènements du monde ne peuvent me nuire, mais ils seront l'occasion de parler et d'agir selon la foi que le Seigneur m'inspire. N'est-ce pas de moi aussi que parle le prophète Isaïe ?
Car j'étais un esprit égaré et j'ai découvert l'intelligence - et je l'ai découverte car j'ai accepté d'être instruit.

J'ai remarqué aussi la désobéissance des deux aveugles. Jésus ne les a pas guéris en public, mais à l'intérieur de leur maison - et quand il les renvoie, il leur dit "sévèrement" de ne pas en parler à quiconque. Or, aussitôt guéris, ces hommes vont proclamer ce qui leur est advenu dans toute la région. Pourquoi cette désobéissance ? Parce qu'il est impossible à l'homme, touché par la grâce divine et miraculé, de faire comme s'il ne s'était rien passé ! Et puis, en admettant même qu'ils n'en disent rien, tous ceux qui connaissent les deux aveugles - à moins qu'ils fassent semblant d'être toujours aveugles (ce qui est impossible aussi, mettez-vous à leur place !), ne manqueront pas de les interroger !

Ce que j'en déduis, c'est d'une part l'extrême humilité de Jésus qui ne fait qu'accomplir les oeuvres du Père et d'autre part, la priorité qu'il donne à l'annonce du Royaume.

Enfin, ce matin, le psaume m'a rappelé le nombre de fois que j'ai prononcé, dans un soupir, que c'est la seule chose que je cherche: habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie. Qui sait comment ce désir se traduira pour moi. J'avais pensé que je finirai ma vie dans un monastère, mais ce désir peut signifier une sorte de "demeure intérieure"... je ne sais pas, mais j'espère !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
taliesin
Censor
Censor
Messages : 72
Inscription : lun. 12 nov. 2012, 22:39
Localisation : Belgique

Re: Tous les yeux s'ouvriront !

Message non lupar taliesin » ven. 07 déc. 2012, 13:24

Merci pour cette "homélie" ;)
Je viens justement de prier la messe de ce jour - et je pense, comme je viens de le dire sur un autre topic, que je commence à psalmodier correctement...
Encore merci pour cette méditation et, pour moi, ce pas supplémentaire vers les demeures du Seigneur...
Je suis le Chemin, la Vérité, et la Vie.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

L'Avent : un chemin de conversion

Message non lupar etienne lorant » dim. 09 déc. 2012, 16:10

Deuxième Dimanche de l'Avent
Livre de Baruch 5,1-9.
Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours,
enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu, mets sur ta tête le diadème de la gloire de l'Éternel.
Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel, car Dieu pour toujours te donnera ces noms : « Paix-de-la-justice » et « Gloire-de-la-piété-envers-Dieu ». Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l'orient : vois tes enfants rassemblés du levant au couchant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. Tu les avais vus partir à pied, emmenés par les ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal. Car Dieu a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles seraient abaissées, et que les vallées seraient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu'Israël chemine en sécurité dans la gloire de Dieu. Sur l'ordre de Dieu, les forêts et leurs arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ;
car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, lui donnant comme escorte sa miséricorde et sa justice.


Psaume 126(125),1-2ab.2cd-3.4-5.6.
Qui sème dans les larmes
moissonne dans la joie.
Il s'en va, il s'en va en pleurant,
il jette la semence ;
il s'en vient, il s'en vient dans la joie,
il rapporte les gerbes
.


Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 1,4-6.8-11.
Et, dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance qui vous feront discerner ce qui est plus important. Ainsi, dans la droiture, vous marcherez sans trébucher vers le jour du Christ ; et vous aurez en plénitude la justice obtenue grâce à Jésus Christ, pour la gloire et la louange de Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,1-6.
L'an quinze du règne de l'empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode, prince de Galilée, son frère Philippe, prince du pays d'Iturée et de Traconitide, Lysanias, prince d'Abilène, les grands prêtres étant Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, fils de Zacharie. Il parcourut toute la région du Jourdain ; il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés, comme il est écrit dans le livre du prophète Isaïe : A travers le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les routes déformées seront aplanies ; et tout homme verra le salut de Dieu.

Les textes de ce dimanche annoncent tous qu'un grand évènement, le plus grand qui puisse survenir dans toute l'histoire de l'humanité, est sur le point de se produire. Cet évènement, c'est la venue du Seigneur, qui vient pour libérer le peuple d'Israël et l'établir en paix et en sécurité à Jérusalem. C'est la bonne nouvelle attendue par tous.

Cependant, cet évènement nécessite la collaboration active de tous. Il faut se tenir debout, progresser dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance, afin de discerner ce qui est le plus important. Et Jean le Baptiste enseigne le peuple en prêchant un baptême de conversion. Il reprend la prophétie du prophète Baruch, mais en invitant chacun à travailler à la préparation et "l'aplanissement" du chemin du Seigneur. L'image n'est-elle pas superbe ? Chez chacun d'entre nous, il y a des ravins (d'ignorance ou de préjugés) à combler, des montagnes d'orgueil et des collines d'égoïsme à abaisser; il y a des pensées tortueuses à rendre droites et des déformations à corriger: alors tout homme verra le salut de Dieu.

Le chemin du Seigneur se trace dans le coeur du peuple, pas seulement dans la forme, mais au coeur de chaque fidèle. L'invitation à ce travail sur soi, à cette veille, je la retrouve encore dans l'épître qui dit clairement : "Progressez de plus en plus dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance".

Ainsi, du plus petit au plus grand parmi nous, tous ont un effort à faire pour la venue du Seigneur. Même les mages venus d'Orient auront une étoile à suivre ! Je me souviens que, dans une vision de la bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, saint Jean-Baptiste lui-même, à certains endroits, de manière symbolique mais physiquement, s'est appliqué à redresser un chemin au bord du Jourdain: il enlevait les pierres, il comblait les trous, il balisait un chemin... tout cela pour bien montrer que le travail de conversion est un réel labeur.

Je prie en ce dimanche spécialement pour les âmes et les coeurs qui étaient blessés et qui ont eu recours à la seule psychologie ou la psychiatrie : je connais au moins quatre personnes de ce temps qui, ayant tenté de se recentrer sur leur ego, suivant les conseils de leur analyste, sont ensuite retombés beaucoup plus bas. Je ne doute pas que soit utile une meilleure connaissance de soi, par contre je doute fort qu'une "reconstruction" de l'ego selon l'ego soit le chemin de la guérison. La guérison est au-delà de l'ego: il n'y a qu'autrui qui puisse l'apporter. Le vrai chemin va toujours de l'intérieur vers l'extérieur.

Bonne route à tous et à toutes !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Patience de Dieu

Message non lupar etienne lorant » mar. 11 déc. 2012, 11:28

Livre d'Isaïe 40,1-11.
Comme un berger, il conduit son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, et il prend soin des brebis qui allaitent leurs petits.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 18,12-14.
Jésus disait à ses disciples : " Que pensez-vous de ceci? Si un homme possède cent brebis et que l'une d'entre elles s'égare, ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée? Et, s'il parvient à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu.


Ne serait-il pas plus prudent pour l'homme qui possède cent brebis d'accepter la perte d'une seule pour mieux surveiller toutes celles qui lui restent ? Voici donc un berger qui n'est pas comme les autres - et d'ailleurs, dans sa parabole, Jésus parle d'un homme et pas d'un berger. En réalité, Jésus se désigne lui-même. C'est lui qui est capable de laisser quatre-vingt-dix-neuf fidèles aux bons soins de l'Eglise, afin de partir à la recherche de celle qui a estimé que l'herbe est plus fraîche ailleurs - du moins en apparence, car elle peut paraître plus fraîche tout en étant empoisonnée.

C'est ainsi que le Seigneur agit lorsqu'il se lance à recherche d'une âme qui s'estime capable par elle-même de s'élever sans rencontrer d'obstacles ni d'ennemis. Cet évangile me rappelle toujours le chemin de ma conversion - et spécialement ce moment où je me suis rendu compte que mon propre "programme" avait négligé certaines notions difficilement quantifiables - et que les autres appelaient : satisfaction, bonheur, joie, contentement. Certes, je réussissais, mais cet air bon, réjoui, généreux que je voyais sur certains visages, remettaient en question ma réussite elle-même. Je fus donc perdu et aussi retrouvé. Et désormais, je ressens avec parfois beaucoup de peine l'assurance de certaines personnes qui se confient à moi... c'est qu'en les écoutant, je me revois moi-même tel que je fus autrefois.

Cet Évangile explique également pourquoi le Seigneur prend patience. Son amour de miséricorde s'oppose à sa justice et nombreux ceux qui s'étonnent que les méchants ne soient pas plus promptement retranchés des vivants. Cependant, plus proches nous serons du coeur de notre Seigneur, et avec plus de douceur notre propre coeur manifestera sa patience.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Patience de Dieu

Message non lupar etienne lorant » mar. 11 déc. 2012, 15:11

Sur un autre forum, un pseudo nommé "Titi" a répondu de quelques mots qui m'ont réjoui et que je veux partager:

"il est dans votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, et que la nation entière ne périsse pas." Jean 11,50.
Cette phrase de Caïphe pour justifier la condamnation à mort de Jésus montre bien que nous résonnons totalement à l'inverse de Dieu, qui Lui laisse le reste de Son troupeau pour sauver une de Ses brebis.

Nous, nous en perdons un pour ne pas sacrifier la multitude. Lui sacrifie la majorité pour qu'AUCUN ne se perde.
Nous fuyons ceux que nous estimons mauvais pour côtoyer ceux que nous estimons bons. Lui se sépare des Bons pour ramener les mauvais.

Extraordinaire ! :clap:
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Un resplendissement d'éternité tranquille

Message non lupar etienne lorant » mer. 12 déc. 2012, 11:05

Le mercredi de la 2e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 40,25-31.
A qui donc pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? dit le Dieu Saint.
Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l'armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance qu'il n'en manque pas une.
Pourquoi parles-tu ainsi, Jacob ? Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché à mon Dieu, le Seigneur néglige mon bon droit » ?
Tu ne le sais donc pas, tu ne l'as pas appris ? Le Seigneur est le Dieu éternel, c'est lui qui crée la terre entière, il ne faiblit pas, il ne se lasse pas. Son intelligence est insondable.
Il rend des forces à l'homme épuisé, il développe la vigueur de celui qui est faible.
Les jeunes gens se fatiguent, se lassent, et les athlètes s'effondrent,
mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils prennent leur essor comme des aigles, ils courent sans se lasser, ils avancent sans se fatiguer.


Psaume 103(102),1-2.3-4.8.10.
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d'amour et de tendresse ;

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d'amour ;
il n'agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,28-30.
En ce temps-là, Jésus prit la parole : " Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »


Un des grands problèmes que nous pose l'existence provient de notre manque de foi - et ce manque de foi est nourrit lui-même de la multitude de prétentions - à tout comprendre et à juger de tout - que nous propose le monde. Si, comme moi, vous vivez en ville, posez-vous la question: depuis combien d'années n'avez-vous plus contemplé un ciel étoilé ? En ce qui me concerne, cela remonte si loin que je n'en ai plus le souvenir ! Et de la sorte, je suis poussé à dire que le prophète Isaïe parle avec des images d'un autre temps, qu'aujourd'hui nous en savons beaucoup plus qu'autrefois; que c'est exagéré de déduire que la simple contemplation du firmament devrait nous conduire à songer que toutes nos actions, et mêmes nos intentions, sont connues de Dieu.

Et pourtant, c'est la science elle-même qui le reconnaît : plus elle progresse, plus elle constate qu'il lui reste à découvrir. Je ris encore en songeant à la très sérieuse publication d'un magazine scientifique qu'un ami agnostique était venu me proposer de lire; un article déclarait en effet: "Avant le big-bang, il n'y avait qu'un vide rempli d'énergie"... Si ce souvenir me revient en mémoire du fait que j'ai recraché mon coca à force d'en rire ! L'homme en était quelque peu offusqué, mais lorsque j'ai pu m'exprimer de nouveau, je lui ai dit : "Voyons, comment ce journaliste "scientifique" peut-il simplement parler d'un vide qui est rempli !!!

L'exagération des prétentions de l'humain, de son jugement, de ses calculs, de ses idéologies qui finissent par pousser les hommes à s’entre-tuer régulièrement dans l'histoire, m'a largement convaincu qu'en effet, Dieu est proche, Dieu voit, Dieu sait. Et à tout comparer, le joug que me propose Jésus (c'est à dire : sa guidance) est forcément moins compliquée que les législations en vigueur; à tout comparer encore, son fardeau ne peut qu'être beaucoup plus léger que la masse de connaissances - les vraies et les fausses ! - à assimiler afin de diriger sa barque vers un bonheur dont la date de péremption est brève...

Ce souvenir me revient: il y a trois ans, j'ai dû m'hospitaliser moi-même. J'y suis parti, à pieds, sans ordonnance. C'était tout à fait irrégulier, mais j'ai trouvé les mots et j'ai été admis. J'avais emporté mon chapelet car cette clinique, qui avait un jour contenu une chapelle et s'appelait "Notre-Dame" avait, au nom de la laïcité, été débaptisée en une abréviation barbare et la chapelle avait été désacralisée. Parvenue dans la chambre, j'ai posé mon petit bagage et c'est seulement lorsque je me suis étendu que j'ai aperçu : un crucifix sur le mur - le seul sur plus de quatre cents qui avait été oublié ! A cette vue, mon coeur s'est réjoui, et j'ai su dès ce moment que je n'étais pas gravement malade comme je l'avais craint. Depuis, j'ai fait une chute en sortant d'une réunion l'hiver dernier, ce qui fut pour moi l'occasion de découvrir la "médecine douce". Ma vie est vraiment simple et mes fardeaux me donnent l'occasion de déployer la force et la joie que le Seigneur me communique à chaque Eucharistie...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le Royaume n'est pas pour les violents

Message non lupar etienne lorant » jeu. 13 déc. 2012, 10:46

Le jeudi de la 2e semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 41,13-20.
Je suis le Seigneur ton Dieu. Je te prends la main droite, et je te dis : « Ne crains pas, je viens à ton secours. » Ne crains pas, Jacob, faible vermisseau, Israël, misérable mortel. Je viens à ton secours, déclare le Seigneur ; ton rédempteur, c'est le Dieu Saint d'Israël. J'ai fait de toi une herse à broyer la paille, toute neuve, hérissée de pointes : tu vas briser les montagnes, les broyer, et réduire les collines en menue paille; tu les passeras au crible, le vent les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur, ta fierté dans le Dieu Saint d'Israël. Les petits et les pauvres cherchent de l'eau, et il n'y en a pas; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d'Israël, je ne les abandonnerai pas. Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources dans les ravins. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines. Je mettrai dans le désert le cèdre et l'acacia, le myrte et l'olivier ; je mettrai dans les terres incultes le cyprès, le pin et le mélèze, afin que tous regardent et reconnaissent, afin que tous considèrent et découvrent que la main du Seigneur a fait tout cela, que le Dieu Saint d'Israël en est le créateur.[/i]

Psaume 145(144),1.9.10-11.12-13ab.
Je t'exalterai, mon Dieu, mon Roi,
je bénirai ton nom toujours et à jamais !
la bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,11-15.
Jésus déclarait aux foules : " Amen, je vous le dis : Parmi les hommes, il n'en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste; et cependant le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu'à présent, le Royaume des cieux subit la violence, et des violents cherchent à s'en emparer. Tous les Prophètes, ainsi que la Loi, ont parlé jusqu'à Jean. Et, si vous voulez bien comprendre, le prophète Élie qui doit venir, c'est lui. Celui qui a des oreilles, qu'il entende !


Dans sa prophétie, Isaïe ne parle pas du Dieu d'Israël comme les juifs ont pris l'habitude de le considérer. Depuis toujours, ces derniers prient en estimant que Dieu se doit d'agir comme étant la puissance ultime qui conduira Israël de victoires en conquêtes, puisqu'il est le peuple choisi parmi tous les peuples de la terre, le peuple élu. Certes, semble dire Isaïe, Dieu est la puissance parmi toutes, mais son dessein n'est pas la violence, la guerre, la domination d'un peuple sur tous les autres. Lorsqu'on lit attentivement les Juges et le livre des Rois, on se rend compte que Dieu ne se soumet pas aux projets guerriers de son peuple: Il leur a promis la terre sainte, mais Il n'approuve pas les massacres. C'est ainsi qu'Israël, en prétendant anéantir les Philistins au nom de Dieu, sont battus par deux fois et perdent des milliers de guerriers - et même leur trésor, l'Arche d'Alliance, tombe entre les mains de l'ennemi. Mais au moment choisi par Dieu, le petit roi roux, David, un simple berger, viendra à bout de Goliath le géant d'une seule pierre lancée par sa fronde. Toute la puissance que Dieu déploie effectivement n'est pas destinée à la violence, mais au salut "de Jacob, faible vermisseau, Israël, misérable mortel." En Isaïe paraît déjà le Dieu de miséricorde, que l'on aime, que l'on prie et qui exauce.

Et dans l’Évangile, Jésus reprend la même pédagogie. Le retour du prophète Elie avait été annoncé pour préparer la venue du Messie. Et survient donc Jean le Baptiste qui, tout en prêchant un baptême de conversion, annonce comme ses prédécesseurs la venue d'un nouveau Roi - qu'il se représente bien sûr comme un nouveau roi conquérant ! Mais il n'en sera pas ainsi, dit Jésus, et c'est pourquoi "le plus petit dans le Royaume des Cieux" - le Royaume de l'amour de Dieu, sera plus grand que Jean. C'est ainsi que la première Alliance arrive à sa fin, tandis que s'ouvre le temps de la nouvelle Alliance - qui dure encore aujourd'hui.

Jésus a-t-il jamais prêché une religion des violents et des forts ? Non pas, mais au contraire, on se souvient des enfants présentés à bénédiction du Seigneur: "On présenta des enfants à Jésus pour qu’il leur impose les mains en priant. Mais les disciples les écartaient vivement. Jésus leur dit : « Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent. »
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12592
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le Royaume n'est pas pour les violents

Message non lupar etienne lorant » jeu. 13 déc. 2012, 15:53

C'est ainsi qu'Israël, en prétendant anéantir les Philistins au nom de Dieu, sont battus par deux fois et perdent des milliers de guerriers - et même leur trésor, l'Arche d'Alliance, tombe entre les mains de l'ennemi.
Au chapitre 8 du Premier livre de Samuel, on trouve la demande faite par les juifs pour obtenir de Samuel un roi. Mais le Seigneur essaie, par la bouche de son prophète, de les dissuader d'un tel choix. Je trouve très touchante la manière paternelle qu'a Dieu de vouloir expliquer à son peuple les désavantages d'une royauté: tout ce qu'il leur en coûtera. En agissant ainsi, non seulement Il passe outre le fait que le peuple élu vient une nouvelle fois de l'offenser: "C'est moi qu'ils rejettent, dit Dieu, pour que je ne règne plus sur eux". Mais il est vraiment le Dieu qui prend soin du bonheur de ses enfants et il les prévient:

6 Ce langage déplut à Samuel parce qu'ils disaient: «Donne-nous un roi pour nous juger;» et Samuel pria Yahweh.
7 Yahweh dit à Samuel: «Ecoute la voix du peuple dans tout ce qu'il te dira; car ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi qu'ils rejettent, pour que je ne règne plus sur eux.
8 Comme ils ont toujours agi à mon égard depuis le jour où je les ai fait monter d'Egypte jusqu'à présent, me délaissant pour servir d'autres dieux, ainsi ils agissent envers toi.

9 Et maintenant, écoute leur voix; mais dépose témoignage contre eux, et fais-leur connaître le droit du roi qui règnera sur eux.»
10 Samuel rapporta toutes les paroles de Yahweh au peuple qui lui demandait un roi.
11 Il dit: «Voici quel sera le droit du roi qui règnera sur vous: Il prendra vos fils, et il les mettra sur son char et parmi ses cavaliers, et ils courront devant son char.
12 Il s'en fera des chefs de mille et des chefs de cinquante; il leur fera labourer ses champs, récolter ses moissons, fabriquer ses armes de guerre et l'attirail de ses chars.
13 Il prendra vos filles pour parfumeuses, pour cuisinières et pour boulangères.
14 Vos champs, vos vignes et vos oliviers les meilleurs, il les prendra et les donnera à ses serviteurs.
15 Il prendra la dîme de vos moissons et de vos vignes, et la donnera à ses courtisans et à ses serviteurs.
16 Il prendra vos serviteurs et vos servantes, vos meilleurs boeufs et vos ânes, et les emploiera à ses ouvrages.
17 Il prendra la dîme de vos troupeaux, et vous-mêmes serez ses esclaves.
18 Vous crierez en ce jour-là à cause de votre roi que vous vous serez choisi, mais Yahweh ne vous exaucera pas.»

19 Le peuple refusa d'écouter la voix de Samuel; ils dirent: «Non, mais il y aura un roi sur nous,
20 et nous serons, nous aussi, comme toutes les nations; notre roi nous jugera, il marchera à notre tête et conduira nos guerres.»
21 Après avoir entendu toutes les paroles du peuple, Samuel les redit aux oreilles de Yahweh.
22 Et Yahweh dit à Samuel: «Ecoute leur voix et établis un roi sur eux.» Alors Samuel dit aux hommes d'Israël: «Que chacun de vous s'en aille à sa ville.»


C'est bien la lecture de l'Ancien Testament qui nous montre comment les juifs n'étaient pas disposés à reconnaître Jésus comme le "roi des rois" !
Spoiler!
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )


Revenir vers « Méditations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités