La misère humaine des sans-abri ici comme ailleurs

« Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière afin que tous croient par lui. » (Jn 1.7)
Règles du forum
Forum d'édification des lecteurs par le partage de témoignages chrétiens de grâces obtenues (conversions, guérisons, etc.)
Jeanne26a
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : dim. 08 nov. 2009, 21:08

La misère humaine des sans-abri ici comme ailleurs

Message non lupar Jeanne26a » dim. 08 nov. 2009, 21:54

Bonsoir tout le monde,

Je suis nouvelle sur ce site et je souhaite vous soumettre un cas de conscience qui me tracasse et même me pèse moralement.
Je vis en Belgique dans une grande ville et depuis bien 3 mois, un sans-abri dort près de chez moi dans la rue.
Cette situation m'interpelle et me fout le cafard bien que je ne connaisse pas cette personne car ne lui ai jamais parlé.
Afin d'agir, j'ai contacté une association qui s'occupe des sdf dans ma ville par téléphone et ces derniers m'ont répondu que le sans-abri en question refusait la solution de passer les nuits en centre d'hébergement et qu'ils leur étaient impossible de contraindre quelqu'un d'y aller malgré tout sans son accord préalable.
Je ressens donc en plus de la tristesse de voir cette situation un grand sentiment d'impuissance car la situation ne pourra évoluer si ce sans-abri refuse de passer les nuits en centre d'hébergement.
Ma question qui s'adresse à vous dès lors: "Y a t'il un moyen d'intervenir positivement malgré tout et autrement qu'en donnant une pièce de temps en temps à cette personne ?".

Merci d'avance à toutes et tous pour vos réponses.

Jeanne

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar Harfang » dim. 08 nov. 2009, 22:14

Bonjour, peut-être pourriez-vous établir un contact avec cette personne, en lui offrant autre chose qu'une pièces ou deux. Une boisson chaude, une couverture... ce que vous voudrez et peut-être qu'en le connaissant mieux vous pourriez le persuader de rejoindre un centre d'accueil, même si ses raisons de ne pas y aller sont légitimes.
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

papillon
Barbarus
Barbarus

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar papillon » dim. 08 nov. 2009, 22:31

Je suis d'accord avec Harfang. Ce dont il aura vraiment besoin cet hiver, plus que de quelques pièces, c'est de chaleur dans tous les sens du terme. Des vêtements chauds, des couvertures, une soupe-repas etc et de l'attention, le sentiment de ne pas être complètement abandonné. Vous savez que vous êtes limitée dans vos moyens d'intervention, alors peut-être pourriez-vous impliquer d'autres gens autour de vous, des voisins que vous connaissez par exemple. Il y a aussi des commerçants qui parfois coopèrent dans ces cas.

Jeanne26a
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : dim. 08 nov. 2009, 21:08

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar Jeanne26a » dim. 08 nov. 2009, 23:31

Je vous remercie toutes et tous déja pour ces quelques réactions et conseils.
En vérité c'est vrai que dans l'idéal, il serait humainement plus approprié d'aller lui parler mais j'ai en toute franchise une certaine appréhension à le faire et je n'ai jamais osé jusqu'à présent.
Sans doute mon caractère réservé (bien que je ne sois pas timide) je dirais et puis aussi surtout que j'ignore tout de cette personne.
Je ne pense pas être quelqu'un qui cultive des préjugés mais ce n'est selon moi pas simple comme situation.
Je vais essayer cependant de prendre mon courage à deux mains pour essayer de parler avec lui quelques minutes dans les jours qui viennent afin d'en savoir plus sur lui et son parcours et aussi son refus d'aller en centre d'hébergement (enfin je vais essayer du moins).
Pour le reste, il n'y a pas de commercants sur qui je puisse compter et en ce qui concerne mes voisins je ne les connais pas hyper bien (c'est tjrs le problème des grandes villes).

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar coeurderoy » lun. 09 nov. 2009, 11:51

Bonjour Jeanne,
comme Harfang et Papillon je vous conseille d'établir aussi (et prioritairement) un contact HUMAIN avec une personne "sur le carreau". Par expérience je peux vous dire qu'une boisson chaude, un pain au chocolat, quelques mots d'amitié sont ressentis par quiconque comme preuve de solidarité, d'attention, de soutien. En conversant (même si c'est douloureux, pénible pour notre sensibilité) on est parfois bien étonné et remis en cause. Les structures officielles font ce qu'elles peuvent mais un geste, un mot, un regard humains et fraternels sont irremplaçables : par vous cette personne peut être amenée à comprendre qu'elle est précieuse et compte aux yeux de Dieu...
Fraternellement !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Jeanne26a
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : dim. 08 nov. 2009, 21:08

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar Jeanne26a » lun. 16 nov. 2009, 23:02

Bonjour,

Merci à toutes et tous de m'avoir prodigué ces quelques conseils qui m'ont été bien utiles.
J'ai pu finalement surmonter mes appréhensions et établir un premier contact respectueux avec cette personne en lui apportant une boisson chaude et à manger.
Bien que ce contact soit fragile car nouveau, je fais l'effort d'aller voir ce sans-abri régulièrement et j'ai déja pu en apprendre un peu plus sur lui et son parcours.
Il est évident que je me pose encore beaucoup de questions sur le fait de savoir s'il serait opportun ou non de l'inviter chez moi une fois en journée boire un café bien au chaud plutôt que dehors vu que je ne le connais pas encore très bien.
Peut-être que certains ou certaines d'entre vous avez déja été confronté à ce type de situation ?

Bonne soirée,

Jeanne

Jeanne26a
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : dim. 08 nov. 2009, 21:08

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar Jeanne26a » lun. 21 déc. 2009, 0:34

Bonsoir à tout le monde,

Vu les températures particulièrement froides des derniers jours et les conditions climatiques précaires, j'en appelle à nouveau à la solidarité avec les personnes sans-abris.
Vous pouvez toujours donner ne fut-ce qu'une boisson chaude, une couverture ou des vêtements propres que vous n'utilisez pas si vous en croisez.
Il vous est loisible aussi de le faire via les associations d'aide aux sdf.
N'hésitez pas non plus à signaler à ces associations toute personne se trouvant isolée dans la rue et devant dormir la nuit dehors par ces températures !
Il en va bien souvent de leur survie !
Merci d'avance à toutes et tous pour votre aide !

Jeanne

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar coeurderoy » lun. 21 déc. 2009, 1:26

Merci Jeanne de nous rappeler ces réflexes les plus élémentaires de vie en société, de solidarité, d'amour du prochain tout simplement puisque nous crevons tous (à d'autres degrés...) de l'indifférence et de la froideur d'une société trop souvent sans coeur et sans âme : une "chose", un agrégat où les machines et les idées sont plus chouchoutées et admirées que la vie humaine. Hélas, des hommes, relativement jeunes encore, sont déjà décédés dans la solitude et le froid près d'Arras, à Villeneuve-St-Georges, et ailleurs...N'ayons pas peur d'ouvrir nos yeux, notre coeur, nos portes, et les espaces infinis de la prière pour aider le Christ souffrant dans ses membres à croire encore...en nous !

In Christo !
Dernière édition par coeurderoy le lun. 21 déc. 2009, 8:17, édité 1 fois.
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar Harfang » lun. 21 déc. 2009, 3:55

J'irai même jusqu'à dire que la société est beaucoup plus inhumaine sur certains aspects de nos jours que par les siècles passés.
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Michel_paix
Censor
Censor
Messages : 131
Inscription : sam. 24 janv. 2009, 0:32

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar Michel_paix » mar. 22 déc. 2009, 8:08

Simple avis...

Tu as une belle qualité, ne pas être indiférente a la souffrance d'autrui, par conte si tu espères quelque chose de tes efforts, tu pourais perdre ses qualités, mon simple conseil, va le coeur sans attente, aide sans rien espèrer en retour, comme les oiseaux qui volent sont libre...

avec amitié, michel

papillon
Barbarus
Barbarus

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar papillon » mar. 29 déc. 2009, 5:30

Il est évident que je me pose encore beaucoup de questions sur le fait de savoir s'il serait opportun ou non de l'inviter chez moi une fois en journée boire un café bien au chaud plutôt que dehors vu que je ne le connais pas encore très bien.
Peut-être que certains ou certaines d'entre vous avez déja été confronté à ce type de situation ?
Bonjour Jeanne,

cette question que vous avez posée (recevoir ou non un SDF chez vous), elle date de la mi-novembre et personne n'y a répondu. Peut-être a-t-elle causé un certain malaise. Moi-même je l'avais lue et j'ai hésité à vous répondre, ne sachant trop que dire et comment le dire.
En fait, il y a une certaine gêne à conseiller à quelqu'un de faire ça quand on n'est pas sûr qu'on le ferait soi-même (question d'un minimum d'honnêteté). Et il peut être gênant aussi de le reconnaître. Voilà sans doute pourquoi on ne s'est pas bousculé au portillon pour vous répondre...

Je sais cependant, maintenant, que quelqu'un parmi nous (les forumeurs) l'a fait.
Coeurderoy a reçu et hébergé David, un SDF, à Noël. (en voilà un qui va au bout de ce qu'il prêche).
Et à ce qu'il en a dit, ce fut un grand bonheur pour lui d'héberger cet homme.

Je vais quand même vous dire ce que j'étais tentée de vous dire en novembre. Vous êtes une femme et vous semblez vivre seule. Alors soyez très prudente. Faites-vous accompagner par un parent, un ami, un voisin.
N'invitez jamais chez vous quelqu'un que vous connaissez peu ou pas, si vous êtes seule. Et cela peu importe que ce soit ou non un SDF, la question n'est pas là. C'est une question de prudence élémentaire.
On pourrait me dire que j'ai les élans du coeur bien frileux, mais mon point est qu'une femme prudente peut être bien plus utile à son prochain qu'une femme morte.
Il y a bien d'autres moyens d'aider sans mettre votre sécurité en péril.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar coeurderoy » mar. 29 déc. 2009, 8:09

Bonjour,
oui, je pense que Papillon donne là des conseils de vrai bon sens...L'expérience vécue cette année (de façon toute simple et alors même que je ne cherchais pas à poser un acte "vertueux") a été riche d'enseignements :
lorsque David, rencontré dans une église (un jour de grand froid) m'a demandé de l'héberger, je lui ai d'abord dit que, vivant avec deux enfants dans un F3, cela ne serait pas possible...Assis devant le Saint-Sacrement je réfléchissais... puis lui ai proposé de dormir une nuit à la maison (nous pouvions caser nos deux fils dans la même chambre et libérer la chambre du plus grand).

Le soir même j'avais une répétition de chorale (où je me suis rendu seul) ; devant la demande d'explication du chef de choeur (absence de mon épouse) je lui ai dit discrètement qu'elle ne pouvait venir suite à un invité surprise : cela se faisait à mi-voix mais deux bonnes dames ayant surpris la conversation ont roulé de gros yeux : imprudence ! vous le connaissiez ?! etc... (ma répèt en a été plombée). Une soeur franciscaine est intervenue : "par trop de prudence on évite aussi la charité..." Merci ma soeur !

En rentrant chez moi (perturbé) j'ai constaté que mon épouse n'avait pas été violentée ni mon appartement vidé ...La sainte patronne de ma femme, Elisabeth de Hongrie allait jusqu'à coucher les sans-logis dans le lit conjugal...si j'avais dit cela aux dames donneuses de leçon...

Le lendemain j'ai essayé de trouver une solution d'hébergement pour David (qui avait des projets vraiment très contradictoires : compagnon d'Emmaüs "en rupture", arrivé de Belgique via les Ardennes, il parlait de se rendre tantôt à Nancy, tantôt à Toulouse... Après coups de fil à différents centres d'hébergement (tous bondés) j'ai téléphoné à St-Cyr-sur-Morin, connaissant depuis peu de temps un père Trinitaire qui y vit en maisonnée avec des personnes fragilisées.
David avait l'air partant : on lui proposait de "se poser" un mois et de mettre un projet en route. Nous partons donc pour ce village situé près de Jouarre dans l'après-midi. Pendant le trajet il commence à me demander si "c'est près d'une grande ville? " Puis, à peine arrivé là-bas "je repars, j'reste pas là ce soir, j'veux pas de foyer, moi je suis compagnon d'Emmaüs".

Autour d'un café le Père Loïc lui propose de rester au moins pour une nuit. Il appelle le centre Emmaüs proche de Soissons : David se montre exigeant : " Non, le 02 ça ne me dit rien" , et pour la maisonnée de St Cyr "des chambrées à 4 ! à Emmaüs on a une chambre particulière...".

En fait nous remarquons qu'il est assez contradictoire (apparemment "en rupture" avec Emmaüs et se retrouvant dans la rue par grand froid, il cherche sa solution et a du mal à comprendre qu'autrui cherche à l'aider avec des moyens pragmatiques, réalistes...

Comme je revenais sur Compiègne (et qu'il parle désormais de Clermont-de-l'Oise) nous quittons le Père Loïc (un peu désolé, comme moi-même). David passe donc une nouvelle nuit chez nous et, au matin du 24, je le mets à la sortie de Compiègne sur la bonne route...

J'ai eu un coup de fil le jour de Noël (il m'a remercié et m'a parlé de son projet "Toulouse".)

Or avant-hier, en fin d'après-midi, autre coup de fil : revenait d'Abbeville (baie de Somme) et, dans le train pour Paris, me demande de l'héberger à nouveau. J'ai été très calme mais ferme (d'autant que ma femme était souffrante et que mon fils aîné, majeur, était en droit de refuser de prêter sa chambre à nouveau). Je lui avais laissé toutes les coordonnées de St Cyr-sur-Morin, lui ai rappellé que le Père Loïc se proposait de "le garder au chaud" au moins un mois, et lui ai dit ne pas pouvoir en faire plus à son égard (ce qui était vrai).
Pas de nouvelles depuis. David est un être qui marche, marche pour oublier. Père qui le battait, alcoolisme plusieurs années, il se disait désormais "compagnon d'Emmaüs" mais avait semble-t-il écumé pas mal de maisons...Précisons qu'il avait été hooligan dans sa jeunesse (et gardait une jolie cicatrice à la lèvre supérieure). Avec nous : sourire, drôlerie, gentillesse...
Cette expérience (et ce qu'il m'a raconté de sa vie) m'a aussi permis de comprendre que pas mal de gens font ce qu'il peuvent (proposant un repas, un hébergement) mais qu'une personne blessée peut s'avérer contradictoire, déroutante et très exigeante...
En tout cas je ne regrette pas d'avoir ouvert ma porte : l'expérience m'a appris pas mal de choses, notamment qu'il n'est pas si facile d'aider ni de comprendre son prochain et cela m'a rapproché un peu plus de la famille Trinitaire et de son apostolat...

Cordialement !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

antioche
Barbarus
Barbarus

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar antioche » mar. 29 déc. 2009, 8:33

Cher Coeurderoy,

Ce que vous avez fait là vous accompagnera au Ciel. Bravo!

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: La question des sans-abri et l'hiver

Message non lupar coeurderoy » jeu. 31 déc. 2009, 21:53

Coup de fil de David, il y a cinq minutes : réveillonnera au chaud, à...Rouen : semblait content et entouré de compagnons. Prions pour que la fraternité chrétienne réjouisse les coeurs et nous garde dans l'espérance !
Bonne année 2010 à tous !
Bien cordialement !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2305
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

La misère humaine des sans-abri ici comme ailleurs

Message non lupar poche » jeu. 25 déc. 2014, 12:06

Un sans-abri et 100$
Cette vidéo prouve que l'intégrité d'une personne va bien au-delà de ce qui saute aux yeux.

Dans une vidéo en ligne sur YouTube, un farceur, Josh Paler Lin, donne 100 $ à un sans-abri et le suit discrètement pour savoir comment l'argent sera dépensé.

Le sans-abri, visible sur l'appareil photo, achète de la nourriture et la donne à des étrangers dans un parc. Ceci change la perception de Lin sur l'itinérance. Lin se dit «abasourdi» et admet qu'il pensait que l'homme pourrait acheter de l'alcool. "Vous avez juste touché mon cœur», lui a dit Lin. Ce geste a secoué le farceur qui a décidé de faire un autre don de 100 $.

Le sans-abri a dit à Lin : "Il ya beaucoup de gens qui sont tout simplement victimes des circonstances; ils ne sont pas à la rue parce qu'ils sont paresseux ... Ce peut être un divorce et une chose en entraîne une autre. Un homme vend son bateau, sa maison et tout d'un coup, il découvre qu'il n'a plus d'argent. Beaucoup de bonnes personnes sont sans-abri. "
http://www.huffingtonpost.com/2014/12/2 ... 78022.html


Revenir vers « Témoignages »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit