Quand une fidèle parle un langage qu'elle ne peut connaître

« Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière afin que tous croient par lui. » (Jn 1.7)
Règles du forum
Forum d'édification des lecteurs par le partage de témoignages chrétiens de grâces obtenues (conversions, guérisons, etc.)
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12921
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Quand une fidèle parle un langage qu'elle ne peut connaître

Message non lupar etienne lorant » jeu. 31 oct. 2013, 17:30

J'ai reçu hier le témoignage de la part de S (Sylvie) qui fut membre de l'ancien forum MSN "Tchat catholique". Elle vit dans la région de Saguenay au Québec. Nous avons gardé le contact.

Sylvie est animée d'une grande foi, qui la soutient dans les difficultés qu'elle rencontre du fait du "Syndrome d'Asperger". (voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d'Asperger). Il y a quelques jours, lors d'une réunion à l'église, d'adoration du Saint-Sacrement, elle a remarqué qu'ayant préparé l'Ostensoir, le sacristain remontait la travée vers l'autel en le tenant d'une façon tout à fait irrespectueuse, sous son bras, comme un objet quelconque. Très choquée, elle s'est aussitôt levée et oubliant tout de son handicap, elle s'est mise à lui faire des reproches... avec une parfaite élocution et en citant pour arguments des textes qu'elle n'est pas supposée connaître. Médusé, le sacristain a aussitôt rectifié son attitude comme elle le lui indiquait, sous les yeux ébahis de l'assistance et du prêtre qui venait d'arriver.

Par la suite, elle ne s'est plus souvenue de ce qu'elle avait pu dire, mais seulement qu'une "force intérieure" l'avait poussée à se lever pour protester. Comme elle m'a posé la question de ce qui avait bien pu lui arriver, je lui ai dit que le Seigneur nous met parfois des mots dans la bouche auxquels nous n'aurions jamais songé. Cela m'est arrivé en deux ou trois occasions. J'ai dit aussi: Dieu a bien choisi Moïse pour parler à Pharaon. Moïse en fut tout surpris parce qu'il souffrait de son élocution au point de s'écrier : "Ah ! Seigneur, je ne suis pas un homme à la parole facile, et cela dès hier et dès avant-hier, et même encore depuis que vous parlez à votre serviteur, j'ai la bouche et la langue embarrassées."

http://bible.catholique.org/livre-de-l- ... chapitre-4

Saint Paul, de même, était un piètre orateur, si j'en crois Bossuet dans son Panégérique de saint Paul:

"A première vue, en effet, nous dit Bossuet, saint Paul est un bien piètre prédicateur : il présente mal, son élocution est rude, il ne sait construire ni ses phrases qui sont maladroites ni son discours qui est décousu. Il donne sans cesse l'impression d'une pénible improvisation. Sa prédication, pour ce qui est de la forme, se définit essentiellement, pour ne pas dire exclusivement, par le refus de l'éloquence, le rejet de tous « les artifices de la rhétorique », l'expression sans apprêts des « vérités » chrétiennes." Peut-être, mais quand il s'agit de s'exprimer par écrit, c'était tout autre chose !

Conclusion: le Seigneur connaît le meilleur usage que l'on peut faire du mauvais outil !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Revenir vers « Témoignages »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités