La ville : une révolte contre le Créateur ?

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
SergeA
Senator
Senator
Messages : 605
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar SergeA » jeu. 11 juin 2015, 6:28

Si quelqu’un est en mesure de citer ne serait-ce qu’une chose qui soit belle dans la ville moderne, qu’il veuille bien se manifester.
Dans la ville il y a des gens, et ces gens, il m'arrive de les aimer tellement fort que je les trouve tous beau. Mais ce n'est pas spécifique à la ville. Ça m'est juste arrivé là.
Enfin pour finir, puisqu’on me dit que la nature est dangereuse et que l’on peut y mourir, je répondrais ceci : On peut tout aussi bien mourir en ville et tant qu’à faire, au moment de rendre l’âme, je préfère que ma tète repose sur des racines plutôt que sur une plaque d’égout. Je préfère qu’un oiseau indifférent me salue gaiment en chantant, plutôt que de devoir supporter la larme hypocrite de badauds, ravis d’avoir quelque chose à raconter sur Facebook. Je préfère quitter ce monde les narines emplies d’une odeur de sève, plutôt qu’asphyxié par les déjections canines. Enfin, je préfère savoir que mon sang sera bu par la terre, plutôt que d’être nettoyé par les brosses en plastique d’une balayeuse municipale.
:coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:
Kolia, je vais finir par devenir un fan ! Bah non, c'est déjà le cas. :-D
"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

"Le sens de la vie sur terre, c’est de se préparer à la vie dans l’éternité et aider les autres dans leur préparation. Je t’emporterai quand tu auras atteint la limite de tes possibilités et quand ton service sera accompli." Alice Lenczewska

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1231
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Christophe67 » jeu. 11 juin 2015, 9:45

Bonjour,


Il y a quand même une généralité qui n'a pas été évoquée.
Si nous parlons de la France, celle-ci est composée de plus de 36.000 communes,d'une population d'environ 66 millions d'habitants occupants la plus grande superficie des pays de l'UE.

Si je me souviens des chiffres, l'Angleterre, l'Allemagne étaient quant à elles composées d'environ 800 communes. Pour l'Allemagne dont la population est de plus de 80 millions d'habitants sur une superficie moindre, nous pouvons voir que la densité de la population est statistiquement plus importante.

Doit-on considérer dans ce cas, que les allemands s'opposent plus ardemment à la Création en ayant une densité urbaine plus importante ou qu'au contraire ils respectent plus la Création en évitant de bitumer 35.200 bureaux de poste, mairies, salle des fêtes, des infrastructures routières qui les relient, etc... de moins que les français ?

C'est juste une question qui m'a traversé l'esprit en lisant ce fil.


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... (2Timothée 4:3-4)

« Ce qui est bon n’est pas la cause de tout ; il est la cause des biens, il n’est pas la cause des maux » (Platon, II, 379b)

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1231
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Christophe67 » jeu. 11 juin 2015, 9:55

Enfin pour finir, puisqu’on me dit que la nature est dangereuse et que l’on peut y mourir, je répondrais ceci : On peut tout aussi bien mourir en ville et tant qu’à faire, au moment de rendre l’âme, je préfère que ma tète repose sur des racines plutôt que sur une plaque d’égout. Je préfère qu’un oiseau indifférent me salue gaiment en chantant, plutôt que de devoir supporter la larme hypocrite de badauds, ravis d’avoir quelque chose à raconter sur Facebook. Je préfère quitter ce monde les narines emplies d’une odeur de sève, plutôt qu’asphyxié par les déjections canines. Enfin, je préfère savoir que mon sang sera bu par la terre, plutôt que d’être nettoyé par les brosses en plastique d’une balayeuse municipale.
:coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:
Kolia, je vais finir par devenir un fan ! Bah non, c'est déjà le cas. :-D
Bonjour Kolia,

Je trouve cette vision particulièrement négative des gens et un attachement bien mondain à la matière.

Que savez-vous sur la larme hypocrite des gens ?
Que vous importe du sort de votre sang si votre âme va au ciel ?

Qui sait, peut être aurez vous l'occasion de partir d'une façon pas forcément sanglante, empli des effluves d'un rosier d'un parc public, avec un badaud chrétien versant une larme et priant pour que votre âme soit prête à rencontrer votre Créateur.

Et si, au contraire, vous vous blessiez gravement dans la nature, que votre tête repose sur des racines, que vos narines soient emplies de bonnes odeurs, que votre sang soit bu par la terre, mais que seul un oiseau indifférent entende vos appels ?

Je vous trouve bien sombre et prompt à juger.


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables... (2Timothée 4:3-4)

« Ce qui est bon n’est pas la cause de tout ; il est la cause des biens, il n’est pas la cause des maux » (Platon, II, 379b)

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 196
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Kolia Karamazov » jeu. 11 juin 2015, 11:57

Il y a les grands musées, certains complexes comme le Lincoln Center à New-York, certaines bibliothèques ... parfois c'est la mise en valeur d'un site patrimoniale quelconque ... il y a des murales de Diego de Rivera à l'université de Mexico et à quelques autres endroits publics
Bonjour Cinci,

Et si j’habite Amiens, est-ce que je peux voir quelque chose de beau sans avoir à me déplacer jusqu’à Mexico ou New-York ? Réponse : oui, je me rends dans la forêt voisine et j’admire les chênes et les oiseaux.

Concrètement l’existence du Lincoln Center ne change pas grand chose à l’existence quotidienne des dizaines de millions de citadins français. Leur quotidien ressemble plus à une succession d’abribus, de poubelles qui débordent, de chewing-gum collants et de graffitis vulgaires qu’à une succession de fresques murales et de Lincoln Center.
Il arrive aussi qu'une grande agglomération soit plus propre en 2015, bien plus respirable et plus facile à explorer agréablement qu'il y a cent, deux cents ou trois cent ans.
Je cite de mémoire les mots d’une catholique américaine de 20 ans qui a visité Paris lors de l’été 2013 : It is filthy and disgustingly multicultural.

C’est toujours intéressant d’avoir un avis extérieur.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 196
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Kolia Karamazov » jeu. 11 juin 2015, 11:59

Dans la ville il y a des gens, et ces gens, il m'arrive de les aimer tellement fort que je les trouve tous beau. Mais ce n'est pas spécifique à la ville. Ça m'est juste arrivé là.
Bonjour SergeA,

Oui, les gens. Voilà bien la seule chose, en ville, qui ait moins d’un siècle et qui mérite d’être sauvé.
Ça me fait souvent beaucoup de peine de voir des petits enfants en ville. Il y a un tel contraste entre leur innocence et la laideur de l’environnement dans lequel on les force à vivre. Cette laideur et cette innocence ne peuvent pas coexister longtemps et malheureusement, dans 99,9% des cas, c’est la laideur qui prend le dessus.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6183
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Cinci » jeu. 11 juin 2015, 14:34

Bonjour Kolia,

Vous demandiez juste un exemple, sans plus de précision, Je n'ai pas vu que vous demandiez un exemple valable seulement pour votre secteur de résidence.

Dans le cas où c'est la vue d'un chewing gum collé sur le trottoir qui vous affligerait tantôt, moi je vous répond que de me déplacer sur l'aire du Lincoln Center me réjouirait plutôt que de me déprimer. Un centre urbain peut offrir autre chose que des mocheté, de la saleté, du bruit déplaisant, des taudis abandonnés.

La ville offre le grand temple, la ziggourat, la pyramide, l'agora, le Parthénon, la grande place du marché : c'est pour cela que les ruraux quittent la campagne pour venir en ville à l'instar des Hébreux faisant leur pélerinage à Jérusalem., Dans le grand musée moderne de la ville moderne : on retrouve quelque chose des anciennes cathédrales gothiques, comme une sorte de célébration muette et contemplative (on chuchotte) de la grandeur de l'univers, la place de l'humanité au centre, l'Esprit qui flotte au-dessus des eaux, la réjouissance du coeur à la vue de trésors artistiques.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9569
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Fée Violine » jeu. 11 juin 2015, 14:40

Si quelqu’un est en mesure de citer ne serait-ce qu’une chose qui soit belle dans la ville moderne, qu’il veuille bien se manifester.
Il y a les grands musées, certains complexes comme le Lincoln Center à New-York, certaines bibliothèques ... parfois c'est la mise en valeur d'un site patrimoniale quelconque ... il y a des murales de Diego de Rivera à l'université de Mexico et à quelques autres endroits publics ... Il arrive aussi qu'une grande agglomération soit plus propre en 2015, bien plus respirable et plus facile à explorer agréablement qu'il y a cent, deux cents ou trois cent ans.
Et puis, les villes sont maintenant beaucoup moins polluées que les campagnes pleines de pesticides qui tuent les agriculteurs et les oiseaux. Les oiseaux se portent mieux dans les villes !
Je ne pourrais plus vivre dans une ville, à cause du bruit et du manque d'espace, mais pour y aller en passant, ça peut être magnifique. Les lumières la nuit, par exemple ! Et puis, tant de belles constructions en si peu d'espace ! Et puis, des flots de gens, de toutes les couleurs ! Quand je vais dans une grande ville, je suis épuisée car je regarde tout, comme dans un musée (j'habite en Lozère, sur le causse, où il y a environ 1 habitant au km2).

Après, la beauté est une question de goût.
Il y a quelques années, j'ai visité Prague en compagnie de ma fille. Prague a la réputation d'être une des plus belles villes du monde, et c'est bien mon avis. Mais ma fille a passé le séjour à bouder. Peu après, elle est allée à Chicago, et nous a écrit avec enthousiasme qu'elle n'avait jamais rien vu de si beau ! Franchement, je n'aurais jamais pensé que Chicago puisse être qualifié de "beau" !

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6183
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Cinci » jeu. 11 juin 2015, 14:43

Les archive de la télévision suisse romande

Conférence télévisée, Victor Hugo (2e partie, 19e minute)

«... Dieu c'est l'incompréhensible incontestable. Pourquoi incontestable ? Oh ! certainement pas à cause du spectacle de la nature ... Pascal disait que ce n'est pas par le cours des planètes, la lune ou la beauté du monde que l'on peut voir Dieu ... Hugo sait que le monde est beau, mais il y a des tas de textes où il nous parle aussi de l'atrocité de la nature, de ce côté mystérieux, ce côté funèbre, ce côté ronce, hostile ... Le spectacle de la nature à lui seul n'indique pas que Dieu existe. Mais il suffit à l'homme d'entrer en lui-même pour sentir au moins qu'il a au fond de lui, au centre de lui et de sa substance même, une présence, et que cette présence c'est ce que notre pauvre vocabulaire balbutiant appellera Dieu.»


http://www.rts.ch/archives/tv/culture/e ... go-2-.html

Avatar de l’utilisateur
Synge
Ædilis
Ædilis
Messages : 37
Inscription : jeu. 16 avr. 2015, 12:23
Conviction : Catholique

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Synge » jeu. 11 juin 2015, 18:43

Kolia ne voit partout que péché et laideur. Le lire me déprime. :burning:

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Quem quaeritis » jeu. 11 juin 2015, 18:59

Kolia ne voit partout que péché et laideur. Le lire me déprime.
Terrible lieu commun que ceci : il n'a que trop bien fonctionné jusqu'ici. Mais les temps changent et la ficelle apparaît bien usée.
Il faut au contraire scruter la laideur et la décrire, de la façon la plus nette qui soit.
C'est à cette condition que l'on reconnaîtra le Beau.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 196
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Kolia Karamazov » jeu. 11 juin 2015, 19:10

Synge,

Vous pensez, à la vue de mes descriptifs de la nature, que je vois de la laideur partout? Que je suis insensible à la beauté?

Je peux comprendre que me lire vous déprime et je préférerais qu'il n'en soit pas ainsi, mais je ne vois pas comment faire autrement. C'est comme le diagnostic d'une maladie, on préférerait y couper, mais il faut bien le faire si l'on veut trouver un remède et guérir.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 196
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Kolia Karamazov » ven. 12 juin 2015, 12:11

Au fond le fait que les sociétés humaines contemporaines soient extrêmement laides et profondément marquées par le péché, n'a rien d'étonnant.

Cela fait plus de deux siècles que nous avons apostasié collectivement et depuis lors, nous avons tous, les uns après les autres, apostasié individuellement.
Si après nous être détourné de Dieu de façon aussi radicale et durable, nous étions tels des sources d'eau vive d'où jaillissent la beauté, la bonté et la vérité, il y aurait de bonnes raisons d'être surpris.

Qu'après deux siècles d'apostasie nous soyons au fond du trou est un preuve de l'existence de Dieu et de la véracité du christianisme.
Si nous étions au sommet de la civilisation, ce serait la preuve que le christianisme ne valait pas grand chose et que nous avons eu raison de le bazarder.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 196
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Kolia Karamazov » ven. 12 juin 2015, 12:30

Je vous trouve bien sombre et prompt à juger.
Bonjour Christophe67,

Je ne m’interdis pas d’observer la réalité, de la regarder en face et de faire un raisonnement statistique, qui par définition ne tient pas compte des exceptions.
Cela m’amène à conclure que la réalité est sombre.

Quant à moi, je suis sombre lorsque je dois traverser la France en train et donc passer ma journée dans des gares bétonnées. Je ne le suis plus lorsque j’arrive à destination et que je fais le tour du jardin de ma grand-mère.

J’ai l’impression que certains catholiques, au prétexte de ne pas vouloir juger, s’interdisent d’avoir un regard réaliste sur le monde et les hommes qui les entourent.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 196
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Kolia Karamazov » ven. 12 juin 2015, 12:50

Et puis, des flots de gens, de toutes les couleurs ! Quand je vais dans une grande ville, je suis épuisée car je regarde tout, comme dans un musée (j'habite en Lozère, sur le causse, où il y a environ 1 habitant au km2).
Bonjour Fée Violine,

En gros, une descente en ville c'est pour vous comme une sortie au parc d'attraction, ou au zoo.

Souffrez alors qu'il y ait des gens pour n'apprécier que très peu de vivre quotidiennement au milieu des babouins et des bouses d'éléphants.

Ce qui est amusant pendant trois heures, peut facilement devenir un cauchemar quand ça dure 3 ans, ou 3 décennies.

[Restez courtois et respectez l'opinion d'autrui] Il y a des gens qui s'extasient devant l'odeur des épices et le son des tam-tams qui rythment la vie du XVIIIe arrondissement. Sauf que ces apologiste de la différence vivent dans des ghettos de blancs, où les seuls Africains autorisés à mettre les pieds, sont des femmes de ménage. Ils ne font un tour à Barbès que tous les deux mois et oublient un peu vite qu'il y a des gens qui supportent l'odeur des merguez et les prières de rues, tous les jours, depuis quinze ans.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 196
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: La ville : une révolte contre le Créateur ?

Message non lupar Kolia Karamazov » ven. 12 juin 2015, 14:09

Bonjour Cinci,
Vous demandiez juste un exemple, sans plus de précision, Je n'ai pas vu que vous demandiez un exemple valable seulement pour votre secteur de résidence.
En effet, mais je voulais souligner que vous n’aviez pas su donner un exemple générique.

Parmi les belles choses de la nature il y a les chênes. Un chêne c’est générique, il y en a partout en forêt. Idem pour les écureuils.

Vous évoquiez le Lincoln Center, ce n’est pas générique, il n’y en a qu’un. Un lampadaire ou un abribus c’est générique, mais c’est moche.

Le quotidien du citadin est bien d’avantage fait de lampadaires que de Lincoln Center. On ne fait donc pas en ville l’expérience quotidienne de la beauté.

L’inverse est vrai dans la nature. Tout y est beau sauf une fois de temps en temps.
La ville offre le grand temple, la ziggourat, la pyramide, l'agora, le Parthénon, la grande place du marché : c'est pour cela que les ruraux quittent la campagne pour venir en ville à l'instar des Hébreux faisant leur pélerinage à Jérusalem.
Les ruraux sont surtout venus en ville parce qu’il y avait du travail et qu’il n’y en avait plus à la campagne à cause de la mécanisation de l’agriculture. Ils ont été contraints et forcés à l’exil, pour le meilleur et surtout pour le pire.

L’attraction qu’exerce la ville a aussi beaucoup à voir avec les illusions matérialistes, la vanité, le culte de l’homme et du progrès, etc. Rien de très chrétien, en somme.
Dans le grand musée moderne de la ville moderne : on retrouve quelque chose des anciennes cathédrales gothiques, comme une sorte de célébration muette et contemplative (on chuchotte) de la grandeur de l'univers, la place de l'humanité au centre, l'Esprit qui flotte au-dessus des eaux, la réjouissance du coeur à la vue de trésors artistiques.
Parmi les trésors artistiques que l’on peut contempler dans les musées, y en a-t-il qui ont été produits par ce monde moderne que vous cherchez à tout prix à sauver ?

Je ne sais pas si les gens se tiennent bien dans les musées, mais je suis certain que les touristes mangent des hotdogs et parlent à voix haute, sans aucune gêne, dans les cathédrales (les vraies).
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.


Revenir vers « Doctrine sociale »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité