Assimilation des roms

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Peccator » mar. 24 sept. 2013, 22:19

Bon, encore une fois, je ne suis pas favorable à la reconduction à la frontière.

Mais puisque vous pensez qu'il s'agit simplement de respecter la loi : pensez-vous que ces immigrants aient respecté la législation en matière d'immigration ?
(je ne cherche pas à discuter si cette législation est juste, je constate qu'elle existe).
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Gestionnaire
Barbarus
Barbarus

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Gestionnaire » jeu. 26 sept. 2013, 11:51

Altior a écrit : Pourquoi de pareils "solution collectives" ? Et les conduire vers quelles frontières ? Les nomades n'ont pas une patrie, par définition.
Il faut faire rien d'autre chose que d'appliquer la loi. Un n'est pas passé au delà de la loi ? Alors, il est libre d'habiter où il veut. Un autre fait quelque chose d'illégal ? Alors il doit habiter les prisons. Si simple que ça.
Aux frais de qui ?

Les chiffres ont été difficiles à obtenir, mais la prison, évidemment, a aussi un coût. Le comité d'organisation de la conférence de consensus a ainsi calculé qu'un détenu coûte en moyenne à la société 32 000 euros par an.
Le budget de l'administration pénitentiaire s'élève en 2012 à 2,39 milliards d'euros et représente désormais la moitié du budget du ministère de la justice - il est en progression de 6,7 % par rapport à 2011. 52 % des dépenses sont consacrées au personnel, 30 % au fonctionnement, 14 % en dépenses d'investissement, 4 % en dépenses d'intervention. La plupart des établissements sont en cessation de paiement dès l'été. La maison d'arrêt de Bois-d'Arcy (Yvelines) va débuter l'année 2013 avec 600 000 euros de dettes.
( Le Monde 2012 )

On peut toujours créer un impôt nouveau ... Qu 'en pensez-vous ?

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Peccator » lun. 30 sept. 2013, 12:07

Gyrovague, je vous accorde qu'il y a une grande hypocrisie dans tout ça, et que les roms ont clairement un rôle de bouc-émissaire.

Je ne partage pas pour autant tous vos propos, notamment quand vous suggérez de déchoir un français de sa nationalité. Et comparer Valls à Staline ou Hitler, vraiment ?
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Ludovic
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 29 août 2010, 23:25

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Ludovic » lun. 30 sept. 2013, 12:15

Altior a écrit :
Peccator a écrit : Je ne suis pas fan des reconduites à la frontière, mais comment faire avec une population immigrante si elle ne manifeste aucun désir de devenir française ?
Pourquoi de pareils "solution collectives" ?
Je me pose la même question que vous. Même s'il y a effectivement un problème dont la solution est loin d'être évidente, il ne faut cependant pas tomber dans la généralisation et le rejet d'une communauté dans son ensemble. Parce qu'il y a aussi des roms qui s'en sortent, et très bien. Ils sont rares, effectivement, mais le risque de ces solutions collectives est de mettre tout le monde dans le sac davantage en raison de leur origine ethnique que de leur non intégration. Par ailleurs, la vraie difficulté ne vient peut-être pas tant de l'origine ethnique que des conditions de vie misérables de ces populations, et on sait l'étroite corrélation entre misère et délinquance... Je dis peut-être parce que certains récits laissent voir un réel refus de s'intégrer, mais je m'interroge sur la nécessité et le risque de la généralisation.
Bien à vous.
"Toujours nous froisserons et déchirerons la fleur pour sentir mieux son parfum, et ensuite nous nous révolterons quand, au lieu du parfum, il ne restera plus qu'une fumée."
F. Dostoïevski, Les Annales de Pétersbourg

Si comprehendis non est Deus"
Saint Augustin, Sermon 52

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Peccator » lun. 30 sept. 2013, 13:12

le gyrovague a écrit : Et pourquoi pas ? Des personnes de nationalité étrangère qui obtiennent la nationalité française et qui nuisent à la France au point de commettre des actes criminels, actes donc condamnés par la loi française devraient, sans le moindre état d'âme, être déchues de la nationalité française puisqu'elles se sont montrées indignes.
Une fois de plus, je suis probablement trop simpliste dans mon raisonnement. Pour moi, soit on est français, soit on ne l'est pas. Je ne conçois pas de "demi-nationalité".

Que faites-vous des personnes qui ont acquis la nationalité française de part leur naissance, mais s'en montrent "indignes" ? Et que signifie être "indigne" de la nationalité française ?
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Peccator » lun. 30 sept. 2013, 14:41

le gyrovague a écrit :Si ces personnes ont obtenu la nationalité française par le droit du sol et qu'elles commettent des actes criminels, elles devraient être déchues de la nationalité française et se voir attribuer, en compensation, la nationalité de leurs parents.
Et dans le cas où les parents sont français ? Y aurait-il donc deux classes de nationalités, celles qui sont aliénables, et celles qui sont inaliénables ?

Par ailleurs, quelle est la légitimité de la République française pour attribuer la nationalité d'un autre Etat ?


Mais dans ce cas, allez au bout de votre raisonnement en dénonçant la possibilité qui est faite d'avoir une "double nationalité" car soit on est d'une nationalité, soit on est d'une autre nationalité mais pas de deux nationalités en même temps.
Mais qui vous dit que je ne considère pas la double nationalité comme un problème ?
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Peccator » lun. 30 sept. 2013, 16:30

le gyrovague a écrit :Comme tout homme doit avoir une nationalité, il est clair qu'un français né par le droit du sang ne peut pas être déchu de sa nationalité qui est aussi la nationalité de ses parents. Mais dans les autres cas (droit du sol, naturalisation, double nationalité), il serait tout à fait légitime, à mes yeux, de pouvoir, dans certains cas, déchoir une personne de la nationalité française.
Vous considérez donc bel et bien qu'il y a la nationalité inaliénable, celle du "droit du sang", et la nationalité révocable, celle des autres.


Je constate que le droit français partage partiellement votre point de vue :

- quelqu'un ayant été naturalisé français et condamné « pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme » ou « s'il s'est livré au profit d'un État étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciable aux intérêts de la France » peut être déchu de la nationalité française,

- seuls les titulaires de double nationalité peuvent perdre la nationalité française.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2557
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Assimilation des roms

Message non lu par Nanimo » lun. 30 sept. 2013, 20:08

Peccator a écrit :(...)Je constate que le droit français partage partiellement votre point de vue :

- quelqu'un ayant été naturalisé français et condamné « pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme » ou « s'il s'est livré au profit d'un État étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciable aux intérêts de la France » peut être déchu de la nationalité française (...)
Au Canada, les fausses déclarations pour obtenir la nationalité constituent un motif pour être déchu de la nationalité et renvoyé. C'est probablement le cas en France également. Le cas est malheureusement fréquent.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Assimilation des roms

Message non lu par salésienne05 » lun. 30 sept. 2013, 21:55

Des roms qui logeraient chez Mme Edith Cresson et auraient un salaire de 4000 € n'auraient plus l'outrecuidance culturelle d'aller déféquer chez autrui et voler des légumes et autres bibelots.

Fraternellement.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
alinemarie8861
Barbarus
Barbarus

Re: Assimilation des roms

Message non lu par alinemarie8861 » mar. 01 oct. 2013, 2:36

"La France était une terre d'asile, elle est devenu un asile de fous!": LÀ!, JE PLUSSOIE A FOND!. Merci pour ce courage que vous avez eu pour oser le dire tout haut!. respect.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Assimilation des roms

Message non lu par etienne lorant » mar. 01 oct. 2013, 14:12

De la polémique sur les Roms à l'ouverture des magasins le dimanche, François Hollande garde le silence. Hervé Karleskind, sous la plume de Madame de Sévigné, analyse cette absence de prise de décisions par la peur du conflit.

Depuis quelques jours, il danse d'un pied sur l'autre, hésitant comme à son habitude, à faire les choix qui pourtant s'imposent entre le comte Valls de Catalogne, et une sorte de quarteron de mousquetaires un peu félons composé de Madame de Taubira, de Monsieur de Montebourg, du petit vidame d'Hamon et de la mère Duflot, toujours si prompte à dénoncer.

Ainsi que vous le savez, c'est cette affaire de romanichels qui empoisonne la vie du roi. Le comte Valls, qui se sait très populaire et qui s'entend à faire son miel de sa petite gloire, a dit en substance qu'il serait de bon ton que ces romanichels quittent le royaume à des fins d'y rétablir la paix civile. Furieuse, mais tout à son ravissement de ficher une dague dans le dos de l'impétueux comte, la petite Mère Duflot l'a agoni de malédictions, pour le plus grand bonheur de ceux des sans culottes qui ne rêvent que de voir le comte cheminer la corde au cou vers le gibet.

Sa détestation des conflits est telle qu'il a préféré laisser s'installer la dispute

L'on s'attendait à ce que le roi tranchât. En vain. Sa détestation des conflits est telle qu'il a préféré laisser s'installer la dispute entre partisans et ennemis du ministre de la Sûreté, laissant ainsi se creuser un profond schisme que rien ne viendra désormais réduire. A la vérité, le roi est dans les affres.

Sacrifierait-il le comte qu'il se mettrait à dos tous les sujets, fort nombreux, qui affirment que le comte a raison de faire ainsi montre d'autorité. Ce même sacrifice ferait d'ailleurs, à n'en point douter, le délice des affidés de la Marinella qui n'attendent que cela pour s'arroger à nouveau le bénéfice des imprécations qu'ils lancent contre tous les étrangers au royaume.

Le sort de ces bohémiens est donc une plaie à vif que rien ne peut refermer. Au mieux peut-on croire qu'une solution condamnée à être timide, fera office de pansement sur une jambe de bois. Les sans culottes qui s'émeuvent du sort de ces parias sont eux-mêmes pris au piège de leur angélisme récurrent et du laxisme de leur doxa. Ce pauvre Flou va comme écartelé et ne parvient plus à fermer l'oeil. Les soucis défilent en rafale comme nid de guêpes en furie.

Hollande et le dilemme de l'ouverture dominicale

Vous avez encore su, ma bonne mie, qu'une petite jurande, plaisamment dénommée "Clic-P" à la façon d'un jouet mécanique, a obtenu des robins que l'on ferme certaines échoppes le dimanche, privant ainsi de travail celles et ceux qui veulent bien faire ce que d'autres ne feraient pas pour cent mille écus.

Partisans de l'ouverture dominicale et vespérale, qui n'hésitent pas à braver les interdits, comme adversaires, sont à présent déchaînés. Les badauds du dimanche n'y comprennent plus goutte. Se peut-il en effet que l'on punisse ceux qui ne demandent qu'à travailler en ces temps de désoeuvrement et de misère?

Aurait-on, là encore, franchi le Rubicond de l'absurde en fermant certains commerces pour laisser d'autres faire leurs affaires à moins d'une lieue de distance? Le roi se tient coi, pour le plus grand étonnement de tous, et surtout de la cour qui se rabat, faute de grives, sur les radoteries et les fagots les plus éventés.

Le vent de la fronde vient à se lever, soufflant les feuilles d'automnes comme les bonnes résolutions qui firent voici peu encore la fortune du roi. Songez encore, ma mie, que seize élus, et non des moindres, dont le marquis Collomb de Lyon, viennent ainsi de signer un libelle à des fins de soutenir le comte Valls, leur héraut. Un véritable camouflet à l'autorité royale!

Notre roi serait-il à présent frappé d'aboulie au point de laisser s'installer ce qui ressemble furieusement à un bazar, un cirque, où chacun se produit à sa guise, au gré de ses humeurs et de son avenir, sans même se soucier de savoir de qui il tient sa bonne fortune. Le diable serait-il heureux en notre royaume de France?


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/travai ... 5qL2fz1.99
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
alinemarie8861
Barbarus
Barbarus

Re: Assimilation des roms

Message non lu par alinemarie8861 » mer. 02 oct. 2013, 3:29

Or ça cher ami, je n'ai, vous lisant!, qu'un mot me venant à l'esprit: EXQUIS!.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Assimilation des roms

Message non lu par etienne lorant » jeu. 03 oct. 2013, 14:09

BOBIGNY, 16 jan 2013 (AFP) - Sept enfants roms ont été admis mardi dans une école primaire de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, malgré le refus de la mairie PS de les inscrire parce qu'elle juge la démarche "pas réglementaire", a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Leurs familles, qui vivent dans un bidonville, ne parvenaient pas à se faire domicilier par les services sociaux de la ville. La municipalité avait argué que, à défaut d'adresse, elle ne pouvait inscrire les enfants à l'école, selon le collectif de soutien aux familles roms de Noisy-le-Grand.

Les enfants "ont été accueillis (mardi matin) par la directrice de l'école et l'inspecteur de l'Education nationale. L'équipe enseignante s'est organisée pour les accueillir dans les classes et pour que leur intégration puisse bien se passer", a précisé le collectif dans un communiqué.

"Il suffisait de voir le regard enchanté de ces enfants, tous bien habillés et bardés de leurs cartables, pour mesurer la fierté que représente cette entrée à l'école", a rapporté le collectif.

"Nous sommes très surpris de cette initiative des représentants de l'Education nationale qui a été prise sans concertation avec la ville", a-t-on dit à l'AFP dans l'entourage du maire PS Michel Pajon.

Il s'agit d'une "initiative qui n'est pas réglementaire", a-t-on ajouté à la mairie, rappelant que seul le maire avait le droit d'inscrire des enfants dans les écoles de sa commune. Le préfet peut enjoindre à un maire de le faire, "mais dans le cas présent cette procédure n'a pas été suivie", a-t-on poursuivi.

La direction d'académie de Seine-Saint-Denis a dit à l'AFP avoir procédé à la scolarisation des enfants "en se référant à la circulaire du 12 septembre" sur "la scolarisation des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs" de la ministre déléguée chargée de la Réussite éducative, George Pau-Langevin.

"Le directeur académique est parfaitement conscient des difficultés que cela peut représenter pour une municipalité", a-t-on ajouté, précisant qu'il s'agissait "d'une scolarisation provisoire, dans une école dans laquelle il y a des places".

Le défenseur des droits Dominique Baudis, qui a rendu visite aux familles roms installées à Noisy-le-Grand, a écrit à deux reprises à M. Pajon pour lui demander pourquoi les enfants n'étaient pas inscrits par la mairie. Dans son dernier courrier, datant du 11 janvier, il met en demeure le maire de lui répondre sous dix jours.

http://tempsreel.nouvelobs.com/educatio ... maire.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités