L'engagement des catholiques dans la vie politique

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Re: L'engagement des catholiques dans la vie politique

Message non lu par FMD » dim. 22 juin 2008, 10:53

Bonjour Christelle,
christelle a écrit :A part bruler les maisons des gynécologues qui pratiquent l'IVG dans les pouilles que fait l'Eglise contre la mafia ? wallouuu
Vos accusations sont tout bonnement infondées. De nombreux prêtres italiens, à l'image du Père Puglisi, furent assassinés du fait de leur combat contre les différentes mafias. Que dire également de l'engagement du défunt archevêque de Palerme, Mgr Pappalardo, ou encore de l'action de simples prêtres, tels le Père Ciotti, à l'encontre des mafias? Je doute par ailleurs qu'il soit possible de brûler les maisons de gynécologues coupables d'avortements dans les Pouilles dans la mesure où il ne doit quasiment plus en rester un seul du fait de la hausse constante du nombre de médecins objecteurs de conscience en Italie. De manière générale, prenez garde à ne pas confondre critique et diffamation. Vous venez tout de même d'accuser l'Église de commettre de véritables crimes au regard de la loi italienne.

En Christ,
Franck

christelle
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : lun. 09 juin 2008, 15:08

Re: L'engagement des catholiques dans la vie politique

Message non lu par christelle » lun. 23 juin 2008, 3:17

Pour vous répondre Franck
L'Eglise ne peut pas faire grand chose pour la mafia, en revanche des illuminés brulent des maisons de gynécologues.
Meme si l'Eglise ne le dit pas... le discours provoque chez certains zélés des actes excessifs, on ne le dit pas mais des gynécologues ne pratiquent plus par peur de représailles. Meme si l'Eglise dénonce la barbarie, la haine, la mafia etc... elle est actuellement pour de vrai dépassée. Parceque dernièrement la mafia en Italie a pris un certain poids et est beaucoup plus violente que dans un passé récent.
Si je dis cela, c'est qu'en fait c'est autour meme du Vatican.
Cela dit on essaye surement de s'activer, puisque l'Eglise n'a plus le controle de certains territoires, dans le sens ou des pretres ne peuvent plus faire leurs offices librement.
Que des pretres luttent contre la mafia le banditisme etc ça oui... sur le terrain c'est plus compliqué, pas mal désertent.
Question de vie ou de mort parfois. Certains sont prets à sacrifier leur vie, d'autres ont d'autres types de défense. Il y a meme de la démission. Des pretres qui ont été assassiné en pleine messe y en a.
En fait il y a un drole de paradoxe, grand retour au niveau des moeurs d'un esprit chrétien, mais de l'autre coté on fait face aussi à un retrait de la vie politique locale de l'Eglise en Italie. Donc l'Eglise perd de l'ascendance, et pas forcément pour le mieux.

Pour la première question,
Je parle moi surtout des catholiques, et il y a une multitude de catholiques.
La question est est ce que les catholiques doivent se mettre activement à la vie politique ?
j'en vois se barricader derrière le dogme l'éthique et la morale dictée (du moins parfois c'est un peu sous leur propre dictée). Donc ils s'excluent eux meme de la vie politique de la cité.
Concretement quand on veut lorgner sur ces gens pour leur vote, en générale c'est principalement les question sur l'avortement, le mariage, l'homosexualité, l'immigration (avec evantail islam), et ça vote pour ça.
Des chrétiens de gauche, des chrétiens de droite laics progressiste aussi j'en connais, mais sociologiquement les catholiques ont des tendances plus marquées que d'autres. Je pense que ça a été assez prouvé pour le moment.
Et là je parle bien sociologie, et non pas le catholique l'individu qui y croit, ou tout les catholiques, ou toutes les tendances...

Bref moi je crois franchement qu'ils se sont exclus eux meme de la vie politique, derrière leurs propres défenses. C'est pas plus mal si on nous ramène que du conservatisme complètement axé sur la famille, donc replis, ça ne fonctionnera pas.
Un peu en ce moment, retour des religions oblige...

Quand le vote est uniquement orienté sur les lois pour la famille... y a des choses à dire.


Quant aux chrétiens démocrates en Europe, là c'est une autre histoire.

En tout les cas en France il n'y a pas de partis catholique, parceque notre histoire avec la laicité, finalement nous sommes assez frileux pour ce genre de retour.
Et les catholiques sont bien retranchés dans leur cité.
Parceque les gens ne veulent plus une ascendance religieuse sur la morale et la loi, et pour les décisions politiques.

Avatar de l’utilisateur
Balade
Barbarus
Barbarus

Re:

Message non lu par Balade » ven. 27 juin 2008, 10:08

wanderer a écrit :

Moralité: nous avons BESOIN d'un parti chrétien.
Un parti chrétien, c'est malheureusement une utopie dans la France actuelle.
Avec le nombre toujours décroissant de Chrétiens et plus particulièrement de Catholiques, qui donc, dans 20 ans, quand les babybomers qui constituent actuellement la majorité des paroissiens actuellement auront passé de vie à trépas, voudrait d'un parti chrétien? Soyons réalistes même si la réalité est laide.

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 900
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: L'engagement des catholiques dans la vie politique

Message non lu par Arzur » ven. 27 juin 2008, 16:54

Je suis d'accord avec notre invité, la création d'un parti chrétien ne me parait pas très réaliste, surtout dans l'état actuel du christianisme en France...

Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités