Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1802
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar cracboum » mer. 15 déc. 2010, 12:34

"Il faudrait créer des aumôneries, des groupes d'instruction, d'explication du christianisme", soulignes-tu encore. Sur ce point, je suis là aussi mitigé. Créer des institutions supplémentaires ne résoudra pas le problème. Tout est déjà en place : les Eglises sont là, les moyens de communications aussi. C'est à nous, croyants, modestes apôtres, de faire la démonstration autour de nous et au jour le jour de ce qu'est le pouvoir de la foi. Non en faisant du prosélytisme ouvert, mais en appliquant tout simplement ce que nous enseignent les Ecritures : vivre simplement, affronter la vie avec simplicité et confiance, avec ses hauts et ses bas, et par delà-même, irradier autour de nous l'amour que nous avons reçu en cadeau.

C'est ce que m'a enseigné mon accompagnateur spirituel : ne nous transformons pas en "porte-drapeaux" du Christ, car c'est totalement contre-productif. Faisons simplement la démonstration quotidiennement de ce que permet la foi ! C'est par ce moyen que j'ai moi-même rejoins le troupeau ! :)
Les limites de ce raisonnement est que le comportement des gens qui disent ne pas croire en Dieu ne le cède en rien à celui des croyants, à mon avis l'enjeu n'est pas moral mais métaphysique.
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Olivier
Quæstor
Quæstor
Messages : 204
Inscription : dim. 29 août 2004, 23:15
Localisation : Région marseillaise
Contact :

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Olivier » lun. 17 janv. 2011, 0:31

Pourquoi ne parle-t-on jamais de vocation au mariage ou au célibat? Il me semble que ce sont aussi des vocations légitimes reconnues par l'Eglise.

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1541
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Localisation : Seine-et-Marne

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Petit Matthieu » lun. 17 janv. 2011, 0:40

Pourquoi ne parle-t-on jamais de vocation au mariage ou au célibat? Il me semble que ce sont aussi des vocations légitimes reconnues par l'Eglise.
Tout à fait exact, on devrait préciser "sacerdotales". Chaque chrétien a une vocation.
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Théophane » lun. 17 janv. 2011, 11:51

Souvent, on a tendance à parler de vocations pour désigner l'appel à la vie religieuse ou au sacerdoce. C'est un abus de langage, parce que le mariage est aussi une vocation à part entière, ou encore parce qu'on peut être appelé à rester célibataire et laïc en même temps. Cela dénote sans doute un état d'esprit quelque peu conservateur.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8550
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar jean_droit » sam. 12 févr. 2011, 17:55

Excusez moi de recopier en entier ce texte tiré de ZENIT mais il y a beaucoup de bonnes choses.

Je crois que le Saint Père a tout a fait montré ce qui manquait en Europe pour susciter des vocations.

http://www.zenit.org/article-26935?l=french
LES VOCATIONS, FRUIT D’UNE PRIÈRE INSISTANTE : MESSAGE DE BENOÎT XVI

48e Journée mondiale de prière pour les vocations

ROME, Jeudi 10 février 2011 (ZENIT.org) - « Les vocations au ministère sacerdotal et à la vie consacrée sont avant tout le fruit d'un contact permanent avec le Dieu vivant et d'une prière insistante », fait observer Benoît XVI.
« Proposer les vocations dans l'Eglise locale », c'est le thème du message de Benoît XVI pour la 48e Journée mondiale de prière pour les vocations qui sera célébrée le dimanche 15 mai 2011, 4e dimanche de Pâques.
Le message est en date du 15 novembre et a été publié ce 10 février 2011 par la salle de presse du Saint-Siège en sept langues : français, allemand, italien, anglais, espagnol, portugais et polonais.
Ce message mentionne d'emblée le 70e anniversaire de l'institution, par Pie XII, de l'Œuvre pontificale pour les vocations sacerdotales.
« L'art de promouvoir et d'accompagner les vocations trouve un lumineux point de référence dans les pages de l'Évangile où Jésus appelle ses disciples à le suivre et les instruit avec amour et sollicitude », fait observer le pape.
Benoît XVI souligne notamment que le « premier geste » de Jésus a été de « prier » pour ses disciples : « avant de les appeler, Jésus a passé la nuit seul, en prière et à l'écoute de la volonté du Père (cf. Lc 6,12), en une ascèse intérieure qui prenait de la hauteur par rapport aux réalités du quotidien ».
C'est pourquoi Benoît XVI affirme que « la vocation des disciples naît précisément dans le dialogue intime de Jésus avec son Père ».
Et il ajoute : « Les vocations au ministère sacerdotal et à la vie consacrée sont avant tout le fruit d'un contact permanent avec le Dieu vivant et d'une prière insistante qui s'élève vers le «Maître de la moisson» tant dans les communautés paroissiales, que dans les familles chrétiennes ou dans les groupes vocationnels ».
Le pape dit la joie et l'exigence de l'appel du Christ : « La suite du Christ est exigeante ; elle signifie apprendre à fixer son regard sur Jésus, à le connaître intimement, à l'écouter dans la Parole et à le rencontrer dans les Sacrements ; elle signifie encore apprendre à conformer sa propre volonté à la Sienne. Il s'agit d'une véritable et réelle école de formation pour ceux qui se préparent au ministère sacerdotal et à la vie consacrée, sous la conduite des autorités ecclésiales compétentes ».
Puis le pape a souligné que le Christ appelle à tout âge : « Le Seigneur ne manque pas d'appeler, à tous les âges de la vie, à prendre part à sa mission et à servir l'Église par le ministère ordonné ou la vie consacrée ».
C'est pourquoi le pape insiste sur la responsabilité de l'Eglise d'accueillir les vocations : « Il est important d'encourager et de soutenir ceux qui montrent des signes clairs de l'appel à la vie sacerdotale et à la consécration religieuse, afin qu'ils sentent la proximité de toute la communauté au moment où ils disent ‘oui' à Dieu et à l'Église ».
Benoît XVI cite son message d'octobre dernier aux séminaristes en disant : « Moi-même je les encourage comme je l'ai fait pour ceux qui se sont décidés à entrer au séminaire. Je leur ai écrit : « Vous avez bien fait d'agir ainsi. Car les hommes auront toujours besoin de Dieu, même à l'époque de la domination technique du monde et de la mondialisation : de Dieu qui s'est rendu visible en Jésus Christ et qui nous rassemble dans l'Église universelle pour apprendre avec lui et par lui la vraie vie et pour tenir présents et rendre efficaces les critères de l'humanité véritable » (Lettre aux séminaristes, 18 octobre 2010).
Le pape insiste aussi sur l'accueil des vocations des adolescents : « Il faut que chaque Église locale se fasse toujours plus sensible et attentive à la pastorale des vocations, en amenant au niveau familial, paroissial et associatif - comme Jésus l'a fait pour ses disciples - surtout les adolescents, les adolescentes et les jeunes, à développer une amitié authentique et affectueuse avec le Seigneur, dans la prière personnelle et liturgique ; à apprendre l'écoute attentive et féconde de la Parole de Dieu, par une familiarité croissante avec la Sainte Écriture ».
Il répète qu'« entrer dans la volonté de Dieu n'annihile ni ne détruit la personne, mais permet de découvrir et de suivre la vérité la plus profonde sur soi ».
Il invite « à vivre la gratuité et la fraternité dans les relations avec les autres, car c'est seulement en s'ouvrant à l'amour de Dieu qu'on trouve la vraie joie et la pleine réalisation de ses aspirations ».
« 'Proposer les vocations dans l'Église locale', signifie avoir le courage d'indiquer, par une pastorale des vocations attentive et adaptée, ce chemin exigeant à la suite du Christ qui engage toute une vie, tellement il est riche de sens », insiste le pape, qui s'adresse ensuite spécialement aux évêques.
Puis Benoît XVI demande que ce soient tous les aspects de la vie de l'Eglise qui permette cette pastorale des vocations.
Il conclut sur le fait que « la capacité à cultiver les vocations est un signe caractéristique de la vitalité d'une Église locale ».

Avatar de l’utilisateur
Estel
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 449
Inscription : ven. 05 nov. 2010, 16:57
Localisation : France

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Estel » lun. 09 mai 2011, 18:04

Petit Matthieu a écrit:
Il faut que les évêques sortent de leur timidité, mais si faire de la publicité religieuse aux Etats-Unis est facile, en France c'est un parcours du combattant certainement.
Ayant 22 ans je sens quand même un changement de mentalité. Les personne ici plus âgées pourront m'en dire plus mais peut-être que la génération 1968 passe de mode. J'ai l'impression que la transition se fait maintenant, précisément.

La jeune génération actuelle, si elle conserve, pour une petite partie d'entre elle, quelques idéaux révolutionnaires, n'a plus d'animosité anti-cléricale comme auparavant. Les catholiques ne sont plus la figure de l'ennemi face à la jeunesse éprise de liberté. La figure catholique ne représente plus "l'ennemi".

C'est triste à dire mais ayant vécu toute ma scolarité dans des établissements publics, dont un lycée fortement influencé par la gauche, le catholicisme en est presque devenu un exotisme. Le mauvais côté c'est que les jeunes ne savent rien du christianisme et de la confession catholique et du coup les clichés abondent.
Le bon côté c'est qu'il n'y a pas non plus une réaction épidermique à en parler et j'en parle souvent avec des jeunes, et pour beaucoup d'entre eux je suis la seule personne avec laquelle ils parlent de cela.

Le véritable combat à mener et d'instruire la jeunesse sur le catholicisme, de lui expliquer. Elle est intéressée par cela, je le vois bien personnellement, car dans une fête quelconque, quand je viens à dire que je suis chrétien, j'ai beaucoup de personnes qui viennent autour de moi me poser des questions non pas pour s'opposer ou critiquer, mais par pur intérêt.

Il y a donc une grande foule qui s'intéresse à la religion et il faut l'instruire. Il faudrait créer des aumôneries, des groupes d'instruction, d'explication du christianisme à côté des groupes lycées ou étudiants qui sont déjà catholiques et veulent vivre des moments ensemble. C'est une véritable réévangélisation qu'il faut mener, et les fruits de ce travail seront visible dans la hausse des vocations plus tard !

J'ai confiance en l'avenir, il ne faut cesser d'en parler autour de nous, pour moi qui suis jeune et dans un milieu où je côtoie du monde, j'en parle souvent et plusieurs de mes amis lisent les évangiles et essayent de comprendre cette religion dont ils ne savent rien.... Je ne dis pas ça pour m'envoyer des fleurs mais pour témoigner qu'il y a du monde intéressé et que les évêques doivent en prendre conscience.


Bonjour Petit Mathieu !

J'aimerais être aussi optimiste que toi, mais je reste toutefois particulièrement mitigé quant à l'évolution du message de la foi dans la société.

En effet, voici le constat que je porte : pour autant que tout va mal - et c'est peu de le dire, le pire est à venir - rien ne bouge vraiment. Et nos églises restent désespérément vides qui plus est. Y a-t-il un renouveau de l'Eglise, du moins en France ? Non. Pourtant, ce n'est pas faute de communication du Saint-Siège. Mais les médias ne relaient pas ou de façon totalement erronée les messages ecclésiastiques. La preuve ? Les propos du Saint-Père sont systématiquement relayés hors-contexte et le sport national consiste à déformer ses messages en se concentrant sur une ou deux citations retirées de leur logique (mais Vatican n'est pas seule victime de cette pratique). Je connais particulièrement bien le sujet car, depuis ma conversion, et étant visé par ce sujet, j'ai découvert cette manipulation proprement scandaleuse concernant l'église et l'homosexualité. Selon les médias, l'Eglise est limite de dresser des bûchers à leur encontre. N'importe quoi...

"Le catholicisme en est presque devenu un exotisme", dis-tu. Et comment ! Et j'ajouterais que nous sommes perçus parfois comme des animaux de foire ! Je le découvre depuis ma conversion ! Car aussi, comment est-il possible, dans cette société rationnelle, cartésienne et surtout mercantile, de faire entendre la Bonne Nouvelle alors que la règle établie est de marcher sur son prochain, de vénérer le veau d'or, bref, de paraître. Et d'oublier l'être. Comme tu le dis si bien, les clichés qui nous collent sont légions. Lorsque j'ai annoncé ma conversion, j'ai eu l'occasion de constater les dégâts. Que retient-on de la religion ? Des bigots simplets, des curés pédophiles et dans le pire des cas, un pape assassin en dehors des réalités de ce monde... J'en suis atterré.

"Il faudrait créer des aumôneries, des groupes d'instruction, d'explication du christianisme", soulignes-tu encore. Sur ce point, je suis là aussi mitigé. Créer des institutions supplémentaires ne résoudra pas le problème. Tout est déjà en place : les Eglises sont là, les moyens de communications aussi. C'est à nous, croyants, modestes apôtres, de faire la démonstration autour de nous et au jour le jour de ce qu'est le pouvoir de la foi. Non en faisant du prosélytisme ouvert, mais en appliquant tout simplement ce que nous enseignent les Ecritures : vivre simplement, affronter la vie avec simplicité et confiance, avec ses hauts et ses bas, et par delà-même, irradier autour de nous l'amour que nous avons reçu en cadeau.

C'est ce que m'a enseigné mon accompagnateur spirituel : ne nous transformons pas en "porte-drapeaux" du Christ, car c'est totalement contre-productif. Faisons simplement la démonstration quotidiennement de ce que permet la foi ! C'est par ce moyen que j'ai moi-même rejoins le troupeau !
j'aurais bien aimé ne pas citer autant, mais en fait tout est important !!

@cracboum : ne soyez pas aussi pessimiste ! il vaut mieux etre minoritaires mais actifs et convaincus que d'appartenir a une religion d'Etat a laquelle tout le monde fait semblant d'adhérer.Cependant votre analyse de la situation est malheureusement très vraie :(
@petit matthieu: le combat est effectivement a mener au niveau des jeunes . Mais le niveau d'inculture fait peur !:mal: (que ce soit religieux, grammatical ou historique ...)

ps : je viens de tomber sur un post qui redonne espoir ...http://www.larebellution.com/2011/05/05/la-vision/
"Qui cherche trouve"
Luc 11,10

C.-J.
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 15:15
Localisation : Ardennes

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar C.-J. » ven. 13 mai 2011, 22:46

Pourquoi ne parle-t-on jamais de vocation au mariage ou au célibat? Il me semble que ce sont aussi des vocations légitimes reconnues par l'Eglise.
Très juste !


Esperanza
Barbarus
Barbarus

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Esperanza » sam. 14 mai 2011, 11:38

Pour redonner un peu d'espérance à travers tous les messages que je viens de lire sur ce sujet, je voudrais vous remettre en face d'autres réalités, qu'on peut vraiment voir et qui sont des grands signes d'espérance;

D'abord, n'oublions pas que l'Eglise au cours de son Histoire a traversé de nombreuses tempêtes et que le navire est toujours à flots...et que toute cette génération passée qui nous a fait en arriver là depuis 30-50 ans, cette génération disparait, et celle qui monte est infiniment belle et courageuse,bâtie surle ROC et c'est elle qui commence le printemps de l'Eglise ouvert par J.Paul II et qui se poursuit avec Benoit XVI.
La génération J.Paul II des prêtres ou des laiques qui en est issue, les nouveaux foyers chrétiens bâtis sur ces 30 dernières années, tout cela est porteur d'une immense espérance, car tous sont non seulement conscients du travail à fournir, mais infiniment mieux formés queleurs ainés et capables de se donner magnifiquement, et en nombre!!

certaines communautés ne cessent de voir affluer des jeunes, les carmels que je connais sont remplis, les séminaires de certaines régions accueillent des jeunes en nombre et doivent changer de maisons pour accueillir tout le monde..alors que , peut-être ailleurs, oui, c'est sûr, tout cela est comme fini...mais en réalité, ne l'est pas du tout...regardons là où il faut..et pas là où d'autres vous mettent le nez.

des paroisses entières revivent et ne désemplissent pas;
En30 ans , des lieux se sont fermés peut-être, mais d'autres se sont ouverts.
Qu'importe le nombre si ce qui reste est grandement fortifié, bien formé et capable de vivre de sa FOI dans ce monde qui est hostile?
ne vaut-il pas mieux de solides chrétiens dans ce monde où il est nécessaire de dire les choses, de connaitrre la Vérité pourla défendre que se dire chrétien et suivre comme des moutons sans oser braver les lois qui passent.
Je vous assure que ceux qui arrivent et sont déjà là sont extrêmement présents.Certes, on leur barre le chemin...et pas forcément ceux qu'on croit...mais ils feront ceux que leurs ainés n'ont pu ou su faire.

les baptisés augmentent (y compris parmi les musulmans , ce qui n'a jamais été à ce point..Il faut le dire!!)
mais ne faisons pas le jeu de ceux qui cachent la Vitalité de l'Eglise...
onn'a jamais vu autant de jeunes se donner dans des associations diverses,par Amour de Dieu, et pas autre chose, faire du théâtre pour mettre en valeur les Saints qui revivent ainsi pour fortifier les chrétiens...on déborde dans certaines paroisses de servants d'autel de 7 ans à 18 ans...
non franchement, ne jouons pas le jeu de ceux qui veulent faire croire que la crise est telle que c'est la fin...
C'est Faux..C'était bien pire dans les années 1970-80...juste avant l'arrivée de J.Paul II.
il a fait entrer l'Eglise dans un renouveau..Mais comme tout renouveau ,il faut du temps afin de voir les fruits..Mais ils commencent à poindre et dans de nombreux endroits on les voit déjà.

Dieu est grand! et ce qu'IL fait de beau, souvent il le cache à ses débuts...mais nous, nous devons , d'une part ne pas nous lamenter, et d'autres part, aller voir là où est la VIE...car elle se transmet aussi par la JOIE qu'on met à la trouver;;;

Le Ciel peut être pas loin et sous nos yeux, encore faut-il le voir..et pour le voir, il faut lever la tête;;
levez-la!! IL EST la!!
Amitiés à tous.

Esperanza
Barbarus
Barbarus

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Esperanza » sam. 14 mai 2011, 12:00

Pourquoi ne parle-t-on jamais de vocation au mariage ou au célibat? Il me semble que ce sont aussi des vocations légitimes reconnues par l'Eglise.
Avec tout ce que nos 2 derniers Papes ont écrit sur la vocation de l'Homme et le mariage, , je crois qu'on ne peut pas dire que le mariage n'est pas grandement mis en valeur; et explicité dans toute la beauté de cette vocation.

par contre, je suis d'accord avec vous, les infos ne sont pas bien relayées et on est encore trés en retard sur le sujet , parce que les Eglises locales a souvent bien du mal à relayer ce qui vient de Rome...
on est encore tributaire du Passé sans doute, où le mariage était plutôt vu comme une vocation "restante" pour ceux qui ne peuvent prétendre à plus...alors que maintenant, on se rend compte que c'est bien sur lui que repose toute la famille et que,si la société est aussi malade, c'est d'abord parce que la mariage est baffoué, pas reconnu...et peu soutenu ;
le pire, c'est queje pense que nous sommes responsables en partie dans notre eglise de n'avoir jamais ou si peu mis en relief la beauté de ce sacrement.Car si il y en avait capables de parler del'Amour ...ce sont bien les chrétiens!! et le mariage concernant la grande majorité des gens...on aurait eu là un super créneau...
N'étaient beaux et grands que le sacerdoce ou la vie religieuse.

je pense qu'on en paie le prix...
et qu'il faut maintenant dire enfin les choses telles que nos Papes les ont dites, mettant en lumière cette Beauté,et surtout lier la Sainteté au mariage.

Car à part les époux Martin reconnus saints, on ne peut pas dire que l'Eglise en a connu d'autres...alors que ...on peut le dire,les familles chrétiennes aujourd'hui sont
héroiques et beaucoup de parents en voie d'étre saints....Quand on voit ce qu'ils endurent ..POUR LE CHrist...!!
Peut-être un jour le dira-ton?...*
Cela dit, c'est souvent dans le Silence que se font les plus grandes choses...et les souffrrances dans le mariage y compris chrétien sont si peu connues que ceux et celles qui les endurent pourle Christ font sans doute partie de cette toile invisible qui sert au monde alors que ce dernier ne le sait pas.
C'est donc que c'est T grand!

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8550
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar jean_droit » sam. 14 mai 2011, 12:13

Le seul problème de votre intervention c'est qu'elle décrit une réalité qui n'existe que dans peu d'endroits.
Les baptisés augmentent ? Curieux alors même que les chiffres de l'Eglise de France disent le contraire et même que la situation empire.
Dans ma paroisse le nombre de baptisés diminue chaque année.
Les baptisés musulmans augmentent. Peut être et rien ne me réjouirait plus. Mais au total cette année il n'y a que 3.000 baptèmes d'adultes en France. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas la ruée.
Le nombre de vocations diminue dangereusement depuis quelques années, même Paris est touché.
La fréquentation des églises est en dimiution constante, le nombre de paroisses diminue ( ma paroisse regroupe 17 églises et la paroisse mitoyenne 51 églises ... chaque fois avec un seul prêtre ).
Et on nous annonce des paroisses sans prêtres.
Tant qu'à l'affirmation bien connue : "Qu'importe le nombre si ce qui reste est grandement fortifié". Je considère qu'elle est contraire au message du Christ. Point.
Il y a, et il y a toujours, des messages d'espérance :
Il y a des paroisses qui s'en sortent mieux que d'autres.
Il y a des évêques "missionnaires", à commencer par monseigneur Rey.
Il y a tout un ensemble de communautés "nouvelles" petites ou grandes qui font un travail remarquable.
Mais tout cela est nettement insufisant et trop dispersé.
Au total les chiffres parlent d'eux même : L'Eglise de France est dans un profond déclin.
A nous de relever le défi.
Travaillons pour susciter des vocations et travaillons pour évangéliser notre société.
Le chemin est très dur et pierreux mais Notre Seigneur nous avait prévenu.
C'est cela l'Espérance !

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar PriereUniverselle » sam. 14 mai 2011, 12:37

Oeuvrons , non dans le but de savoir ce que le monde a à nous offrir ! Mais s'interroger sur ce à quoi nous pouvons nous engager à lui apporter, pour le Servir dans l'amour du Christ.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8550
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar jean_droit » mer. 18 mai 2011, 16:39

Amusant :

http://www.zenit.org/article-27931?l=french
FRANCE : LE DIOCÈSE D’AIX RECRUTE...

ROME, Mardi 17 mai 2011 (ZENIT.org) - « Nombreux postes à pourvoir » : c'est une offre d'emploi alléchante que le diocèse d'Aix et d'Arles vient de poster sur son site Internet pour recruter des candidats destinés à travailler au sein d'une organisation reconnue comme un « leader mondial » à l'échelle planétaire.
Pour travailler au sein d'une filière départementale de cette multinationale, les profils recherchés sont des hommes célibataires - « et voulant le rester » - à qui il est demandé un « sens du contact et de l'écoute ».
« Attiré par un nouveau métier, rejoignez une structure dynamique et évolutive dans laquelle vous pourrez développer vos qualités relationnelles et votre tempérament entrepreneurial », invite l'annonce.
Si la rémunération est « inférieure au SMIC » et que la retraite n'est pas annoncée avant « 75 ans minimum (et encore) », il est toutefois à noter que les profils recherchés s'engagent dans une organisation « forte de 2000 ans d'expérience » qui « compte aujourd'hui plusieurs milliers de filiales locales réparties dans le monde entier, avec plus d'un milliard de membres ».
« Les 101 filiales françaises de notre organisation offrent à leurs collaborateurs des conditions salariales atypiques et des profils de carrière enrichissants », poursuit enfin l'annonce.

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2326
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Sapin » mar. 14 juin 2011, 3:39

Pourquoi ne parle-t-on jamais de vocation au mariage ou au célibat? Il me semble que ce sont aussi des vocations légitimes reconnues par l'Eglise.
Souvent, on a tendance à parler de vocations pour désigner l'appel à la vie religieuse ou au sacerdoce. C'est un abus de langage, parce que le mariage est aussi une vocation à part entière, ou encore parce qu'on peut être appelé à rester célibataire et laïc en même temps. Cela dénote sans doute un état d'esprit quelque peu conservateur.
Je ne comprends pas trop ces deux interventions. L'idée d'ouvrir un forum sur les vocations sacerdotales et religieuses est venue à la suite de plusieurs questions qui nous étaient posées à moi et/ou à d'autres de l'administration ou de la modération en MP, concernant la prêtrise ou la vie religieuse. Ceci ne veut pas dire que nous ignorons la vocation du mariage et même celle du célibat, bien au contraire. Et le besoin d'ouvrir un forum à cet effet ne s'est pas encore manifesté, tout simplement.

J'espère que la mise au point est maintenant un peu plus claire!

In Xto
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Skylior
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : jeu. 18 mars 2010, 15:08
Localisation : chaville

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Skylior » jeu. 10 nov. 2011, 1:27

[Insérer "avec tout le respect" devant un écrit irrespectueux ne le rend pas respectueux pour autant.]

Petit rappel de ce règlement du forum:

Vous veillerez donc à toujours respecter votre interlocuteur, plus spécialement encore s'il est clerc.
J'ai eu la vocation, et on m'a gentiment envoyé balader "parce que je n'entre pas dans le moule habituel".
J'aimerais tellement que l’Église ne soit qu'une seule voix d'amour et d'union...

Amicalement, skylior.
Dernière édition par Anne le jeu. 10 nov. 2011, 5:23, édité 4 fois.
Raison : Rappel d'un règlement du forum
"L'homme bon est celui qui aime son prochain.
L'homme juste est celui qui pratique la justice de son coeur au monde.
L'homme pure est celui qui se garde du péché et de la tentation.
L'homme pieux est tout cela.
" Skylior.

"imaginé un tableau d'une taille immense, faite un point au stylo au milieu de celui ci, et vous saurez la différence. Dieu voit le tableau, l'homme voit le point." Skylior.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Théophane » jeu. 10 nov. 2011, 18:59

Je ne comprends pas trop ces deux interventions. L'idée d'ouvrir un forum sur les vocations sacerdotales et religieuses est venue à la suite de plusieurs questions qui nous étaient posées à moi et/ou à d'autres de l'administration ou de la modération en MP, concernant la prêtrise ou la vie religieuse. Ceci ne veut pas dire que nous ignorons la vocation du mariage et même celle du célibat, bien au contraire. Et le besoin d'ouvrir un forum à cet effet ne s'est pas encore manifesté, tout simplement.

J'espère que la mise au point est maintenant un peu plus claire!
Oui bien sûr. Mon intervention n'avait nullement pour but de contester l'opportunité de cette décision. Simplement, il me semble important de souligner que, conformément à l'enseignement du Concile Vatican II, la vocation sacerdotale ou religieuse est une façon spécifique de servir Dieu et non un appel à une sainteté plus grande.
Bien entendu, le mariage pose en général beaucoup moins de questions de discernement.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)


Revenir vers « Discernement de vocations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Pathos et 2 invités