Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2326
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Sapin » sam. 13 sept. 2008, 14:17

Lors de son homélie sur l'esplanade des Invalides, samedi matin à Paris, le pape Benoît XVI lors de son homélie a lancé un vibrant appel aux jeunes pour les vocations sacerdotales et religieuses, reprenant la fameuse phrse de son prédécesseur Jean-Paul II lorsqu'il s'adressait aux jeunes «N'ayez pas peur!». Je place ici le paragraphe de son homélie où il fait cet appel aux jeunes, en espérant que l'appel du pape puisse rejoindre le coeur de plusieurs jeunes qui pensent à un projet de vocation dans les ordres ou dans la vie religieuse.

«Or, chers frères et soeurs, qui peut élever la coupe du salut et invoquer le nom du Seigneur au nom du peuple de Dieu tout entier, sinon le prêtre ordonné dans ce but par l'Évêque ? Ici, chers fidèles de Paris et de la région parisienne, mais aussi vous tous qui êtes venus de la France entière et d'autres pays limitrophes, permettez-moi de lancer un appel confiant en la foi et en la générosité des jeunes qui se posent la question de la vocation religieuse ou sacerdotale : n'ayez pas peur ! N'ayez pas peur de donner votre vie au Christ ! Rien ne remplacera jamais le ministère des prêtres au coeur de l'Église ! Rien ne remplacera jamais une Messe pour le Salut du monde ! Chers jeunes ou moins jeunes qui m'écoutez, ne laissez pas l'appel du Christ sans réponse. Saint Jean Chrysostome, dans son Traité sur le sacerdoce, a montré combien la réponse de l'homme pouvait être lente à venir, cependant il est l'exemple vivant de l'action de Dieu au coeur d'une liberté humaine qui se laisse façonner par sa grâce.»

Alors, à tous les jeunes et à tous ceux qui songez présentement à une vocation religieuse ou sacerdotale: «N'AYEZ PAS PEUR! N'AYEZ PAS PEUR DE DONNER VOTRE VIE AU CHRIST»

In Xto
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2580
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar AdoramusTe » sam. 13 sept. 2008, 22:26

Lors de son homélie sur l'esplanade des Invalides, samedi matin à Paris, le pape Benoît XVI lors de son homélie a lancé un vibrant appel aux jeunes pour les vocations sacerdotales et religieuses, reprenant la fameuse phrse de son prédécesseur Jean-Paul II lorsqu'il s'adressait aux jeunes «N'ayez pas peur!». Je place ici le paragraphe de son homélie où il fait cet appel aux jeunes, en espérant que l'appel du pape puisse rejoindre le coeur de plusieurs jeunes qui pensent à un projet de vocation dans les ordres ou dans la vie religieuse.
En effet, c'était très touchant. Puisse-t-il être entendu et exaucé.
J'ai eu la chance d'être quasiment aux premières loges, ce fut un moment bénit.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Benoit Douville
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : ven. 26 janv. 2007, 14:35

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Benoit Douville » lun. 15 sept. 2008, 1:59

Il faut prier pour les vocations, ici il y déjà un manque de prêtre, certaines paroisses vont jusqu'à chercher des prêtres en Colombie ou là, il n'y a pas de problème de vocations...

Salutations

Avatar de l’utilisateur
Besoindeconnaissance
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : sam. 27 déc. 2008, 11:38

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Besoindeconnaissance » sam. 27 déc. 2008, 13:07

Je trouve ça vraiment dommage que l'on doive en arriver là.
Dans les campagnes, les curés doivent faire 3 à 4 églises le même jour... :(

royer josepha
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : ven. 20 févr. 2009, 1:49

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar royer josepha » ven. 20 févr. 2009, 14:14

merci de nous rappeler ce que nous a dit le pape benoît XVI d'autant plus que j'étais à Lourdes a ce moment la et je ne savais pas ce qu'il avait dit à Paris. Effectivement cela est un bon encouragement à poursuivre le chemin vers la consécration.

Avatar de l’utilisateur
chuck09
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : lun. 08 juin 2009, 13:25
Localisation : Saint-Lys
Contact :

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar chuck09 » lun. 22 juin 2009, 18:34

Je pense qu'il faudrait essayer de prier plus ,dans nos prière rajouté,une prière pour les vocations,certaine église sont fermer,un prêtre pour 5 a 7 paroisses est oui c'est la réalité, et vus le manque de pratique,certaine églises deviennent un lieu de musique,prospectus d'invitation au concert,ils y a pas mal de monde, le jour du seigneur ,il y a personne.

C'est vraiment triste.

Astoria
Censor
Censor
Messages : 87
Inscription : mer. 21 janv. 2009, 22:49

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Astoria » sam. 01 août 2009, 15:40

Est-ce que ce problème de vocation est inhérent à la France, ou est-ce qu'il s'étend à toute l'Europe, voire aux USA?

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2326
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Sapin » sam. 01 août 2009, 21:05

Aux dernières nouvelles, soit en mai dernier, les États-Unis ont enregistrés une hausse significative des vocations sacerdotales, d'ailleurs, je crois que c'est le seul endroit en Occident où les vocations sont à la hausse, soit 16% de plus que l'an dernier. Il eut cette année, 465 ordinations aux USA contre 401 l'an dernier. Mais je comprends ce succès, habitants tout à côté de ce puissant pays, je suis témoin des grands efforts que font les évêques américains pour les vocations, et c'est remarquable!!!

De la publicité!!! Aidé largement par les Chevaliers de Colomb, il en manque pas!! Billets publicitaires, publicité à la télévision, radio, grands panneaux publicitaires sur les autoroutes, catalogue de plus de 100 pages faisant la nomenclature détaillée des prêtres diocésains et des différents ordres religieux etc, etc. On ne peut pas dire que les évêques américains ont froids aux yeux, ils en parlent et en parlent, et ces évêques mentionnent qu'ils ont besoin de prêtres, voilà toute la différence.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1544
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Petit Matthieu » lun. 17 août 2009, 15:30

Il faut que les évêques sortent de leur timidité, mais si faire de la publicité religieuse aux Etats-Unis est facile, en France c'est un parcours du combattant certainement.
Ayant 22 ans je sens quand même un changement de mentalité. Les personne ici plus âgées pourront m'en dire plus mais peut-être que la génération 1968 passe de mode. J'ai l'impression que la transition se fait maintenant, précisément.

La jeune génération actuelle, si elle conserve, pour une petite partie d'entre elle, quelques idéaux révolutionnaires, n'a plus d'animosité anti-cléricale comme auparavant. Les catholiques ne sont plus la figure de l'ennemi face à la jeunesse éprise de liberté. La figure catholique ne représente plus "l'ennemi".

C'est triste à dire mais ayant vécu toute ma scolarité dans des établissements publics, dont un lycée fortement influencé par la gauche, le catholicisme en est presque devenu un exotisme. Le mauvais côté c'est que les jeunes ne savent rien du christianisme et de la confession catholique et du coup les clichés abondent.
Le bon côté c'est qu'il n'y a pas non plus une réaction épidermique à en parler et j'en parle souvent avec des jeunes, et pour beaucoup d'entre eux je suis la seule personne avec laquelle ils parlent de cela.

Le véritable combat à mener et d'instruire la jeunesse sur le catholicisme, de lui expliquer. Elle est intéressée par cela, je le vois bien personnellement, car dans une fête quelconque, quand je viens à dire que je suis chrétien, j'ai beaucoup de personnes qui viennent autour de moi me poser des questions non pas pour s'opposer ou critiquer, mais par pur intérêt.

Il y a donc une grande foule qui s'intéresse à la religion et il faut l'instruire. Il faudrait créer des aumôneries, des groupes d'instruction, d'explication du christianisme à côté des groupes lycées ou étudiants qui sont déjà catholiques et veulent vivre des moments ensemble. C'est une véritable réévangélisation qu'il faut mener, et les fruits de ce travail seront visible dans la hausse des vocations plus tard !

J'ai confiance en l'avenir, il ne faut cesser d'en parler autour de nous, pour moi qui suis jeune et dans un milieu où je côtoie du monde, j'en parle souvent et plusieurs de mes amis lisent les évangiles et essayent de comprendre cette religion dont ils ne savent rien.... Je ne dis pas ça pour m'envoyer des fleurs mais pour témoigner qu'il y a du monde intéressé et que les évêques doivent en prendre conscience.
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

POQT
Barbarus
Barbarus

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar POQT » mar. 27 avr. 2010, 11:12

Je suis trés déçu de ne jamais voir de prêtres ou autres religieux là ou souffrent les hommes. Je suis déçu de ne jamais voir de prêtres ou religieux venir annoncer la bonne nouvelle au sein des familles ou dans les communautés.
Ou en est-on dans le travail d'évangélisation de notre Belgique. C'est simple il n'y a même plus de Parti politique chrétien. Le seul que nous ayons est désormais musulman voilé.
Est-ce la une façon de traiter l'héritage spirituel et temporel pour lequel nos parents et grands-parents ont tant suer?

Silvio1190
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : dim. 25 avr. 2010, 1:23

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Silvio1190 » mar. 27 avr. 2010, 16:27

Aujourd'hui j'ai mis ma Bible sur mon banc en classe et tout le monde m'a demandé : pourquoi t'as ça ?

Moi je serais intéressé mais j'ai un besoin d'avoir des enfants. Aussi, j'aimerais bien un fascicule qui explique bien la vie sacerdotale comme en a parlé monsieur le canadien (je pense.)
" Le chemin vers Dieu est long et sinueux. "

Avatar de l’utilisateur
mosted
Ædilis
Ædilis
Messages : 45
Inscription : lun. 16 août 2010, 9:08
Localisation : Givet

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar mosted » ven. 27 août 2010, 19:32

Personnellement je trouve qu'il faut être très impliqué et avoir beaucoup de foi pour être prêtre.

En plus de cela, on ne peux plus se marier une fois le pas franchit. Ou alors en quittant l'ordination.

A choisir, étant un jeune âgé de la vingtaine, je me dirigerais plus vers le rôle de pasteur,
plutôt que celui de prêtre.

[message amputé de ses éléments polémiques. Cette section n'est pas le lieu pour relancer une n-ième polémique stérile sur le célibat des prêtres. | Seb]
Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé. (Matthieu 23.12)
Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (Marc 2.17)

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar Théophane » ven. 27 août 2010, 20:42

Votre vision du sacerdoce et du don de soi à Dieu me semble assez réductrice. Il faut également préciser que les pasteurs mariés appartiennent au protestantisme. Malgré tout le respect que j'ai pour les chrétiens appartenant aux confessions issues de la Réforme, je doute fort que ce soit un choix judicieux. Changer de religion n'est pas un acte anodin, loin s'en faut.

Je parle d'un point de vue quelque peu extérieur, étant donné que Dieu ne m'a appelé ni au sacerdoce ni à la vie religieuse mais à une vocation exclusivement laïque. Néanmoins, je crois que lorsque nous considérons tous les bienfaits reçus de Lui, consacrer toute sa vie à la seule chose qui en vaut vraiment la peine et qui ne décevra jamais est une décision intelligente.

Bien entendu, je conçois très bien qu'à vingt ans on puisse avoir envie de voyager, de sortir, de s'amuser... Pourtant, je vous citerai l'exemple de sainte Thérèse de Lisieux. En dépit de son âge très jeune, elle était pressée de se retirer du monde afin de consacrer sa vie à la prière. Elle put le faire à l'âge de 15 ans. Le Pape Pie XI a dit d'elle qu'elle était la plus grande sainte des temps modernes.

Une précision s'impose aussi : on peut n'être appelé ni au mariage ni au sacerdoce mais à la vocation de se sanctifier comme laïc au milieu du monde et en vivant le célibat apostolique.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
willstein
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : lun. 13 déc. 2010, 10:12
Localisation : Saint-Etienne, France

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar willstein » mer. 15 déc. 2010, 12:08

Il faut que les évêques sortent de leur timidité, mais si faire de la publicité religieuse aux Etats-Unis est facile, en France c'est un parcours du combattant certainement.
Ayant 22 ans je sens quand même un changement de mentalité. Les personne ici plus âgées pourront m'en dire plus mais peut-être que la génération 1968 passe de mode. J'ai l'impression que la transition se fait maintenant, précisément.

La jeune génération actuelle, si elle conserve, pour une petite partie d'entre elle, quelques idéaux révolutionnaires, n'a plus d'animosité anti-cléricale comme auparavant. Les catholiques ne sont plus la figure de l'ennemi face à la jeunesse éprise de liberté. La figure catholique ne représente plus "l'ennemi".

C'est triste à dire mais ayant vécu toute ma scolarité dans des établissements publics, dont un lycée fortement influencé par la gauche, le catholicisme en est presque devenu un exotisme. Le mauvais côté c'est que les jeunes ne savent rien du christianisme et de la confession catholique et du coup les clichés abondent.
Le bon côté c'est qu'il n'y a pas non plus une réaction épidermique à en parler et j'en parle souvent avec des jeunes, et pour beaucoup d'entre eux je suis la seule personne avec laquelle ils parlent de cela.

Le véritable combat à mener et d'instruire la jeunesse sur le catholicisme, de lui expliquer. Elle est intéressée par cela, je le vois bien personnellement, car dans une fête quelconque, quand je viens à dire que je suis chrétien, j'ai beaucoup de personnes qui viennent autour de moi me poser des questions non pas pour s'opposer ou critiquer, mais par pur intérêt.

Il y a donc une grande foule qui s'intéresse à la religion et il faut l'instruire. Il faudrait créer des aumôneries, des groupes d'instruction, d'explication du christianisme à côté des groupes lycées ou étudiants qui sont déjà catholiques et veulent vivre des moments ensemble. C'est une véritable réévangélisation qu'il faut mener, et les fruits de ce travail seront visible dans la hausse des vocations plus tard !

J'ai confiance en l'avenir, il ne faut cesser d'en parler autour de nous, pour moi qui suis jeune et dans un milieu où je côtoie du monde, j'en parle souvent et plusieurs de mes amis lisent les évangiles et essayent de comprendre cette religion dont ils ne savent rien.... Je ne dis pas ça pour m'envoyer des fleurs mais pour témoigner qu'il y a du monde intéressé et que les évêques doivent en prendre conscience.
Bonjour Petit Mathieu !

J'aimerais être aussi optimiste que toi, mais je reste toutefois particulièrement mitigé quant à l'évolution du message de la foi dans la société.

En effet, voici le constat que je porte : pour autant que tout va mal - et c'est peu de le dire, le pire est à venir - rien ne bouge vraiment. Et nos églises restent désespérément vides qui plus est. Y a-t-il un renouveau de l'Eglise, du moins en France ? Non. Pourtant, ce n'est pas faute de communication du Saint-Siège. Mais les médias ne relaient pas ou de façon totalement erronée les messages ecclésiastiques. La preuve ? Les propos du Saint-Père sont systématiquement relayés hors-contexte et le sport national consiste à déformer ses messages en se concentrant sur une ou deux citations retirées de leur logique (mais Vatican n'est pas seule victime de cette pratique). Je connais particulièrement bien le sujet car, depuis ma conversion, et étant visé par ce sujet, j'ai découvert cette manipulation proprement scandaleuse concernant l'église et l'homosexualité. Selon les médias, l'Eglise est limite de dresser des bûchers à leur encontre. N'importe quoi...

"Le catholicisme en est presque devenu un exotisme", dis-tu. Et comment ! Et j'ajouterais que nous sommes perçus parfois comme des animaux de foire ! Je le découvre depuis ma conversion ! Car aussi, comment est-il possible, dans cette société rationnelle, cartésienne et surtout mercantile, de faire entendre la Bonne Nouvelle alors que la règle établie est de marcher sur son prochain, de vénérer le veau d'or, bref, de paraître. Et d'oublier l'être. Comme tu le dis si bien, les clichés qui nous collent sont légions. Lorsque j'ai annoncé ma conversion, j'ai eu l'occasion de constater les dégâts. Que retient-on de la religion ? Des bigots simplets, des curés pédophiles et dans le pire des cas, un pape assassin en dehors des réalités de ce monde... J'en suis atterré.

"Il faudrait créer des aumôneries, des groupes d'instruction, d'explication du christianisme", soulignes-tu encore. Sur ce point, je suis là aussi mitigé. Créer des institutions supplémentaires ne résoudra pas le problème. Tout est déjà en place : les Eglises sont là, les moyens de communications aussi. C'est à nous, croyants, modestes apôtres, de faire la démonstration autour de nous et au jour le jour de ce qu'est le pouvoir de la foi. Non en faisant du prosélytisme ouvert, mais en appliquant tout simplement ce que nous enseignent les Ecritures : vivre simplement, affronter la vie avec simplicité et confiance, avec ses hauts et ses bas, et par delà-même, irradier autour de nous l'amour que nous avons reçu en cadeau.

C'est ce que m'a enseigné mon accompagnateur spirituel : ne nous transformons pas en "porte-drapeaux" du Christ, car c'est totalement contre-productif. Faisons simplement la démonstration quotidiennement de ce que permet la foi ! C'est par ce moyen que j'ai moi-même rejoins le troupeau ! :)
Ma conscience ne me reproche rien, mais ce n'est pas pour cela que je suis juste : celui qui me juge, c'est le Seigneur.
Première lettre aux Corinthiens, 4 1-5

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1802
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Appel du pape Benoît XVI pour les vocations

Message non lupar cracboum » mer. 15 déc. 2010, 12:16

Il faut que les évêques sortent de leur timidité, mais si faire de la publicité religieuse aux Etats-Unis est facile, en France c'est un parcours du combattant certainement.
Ayant 22 ans je sens quand même un changement de mentalité. Les personne ici plus âgées pourront m'en dire plus mais peut-être que la génération 1968 passe de mode. J'ai l'impression que la transition se fait maintenant, précisément.

La jeune génération actuelle, si elle conserve, pour une petite partie d'entre elle, quelques idéaux révolutionnaires, n'a plus d'animosité anti-cléricale comme auparavant. Les catholiques ne sont plus la figure de l'ennemi face à la jeunesse éprise de liberté. La figure catholique ne représente plus "l'ennemi".

C'est triste à dire mais ayant vécu toute ma scolarité dans des établissements publics, dont un lycée fortement influencé par la gauche, le catholicisme en est presque devenu un exotisme. Le mauvais côté c'est que les jeunes ne savent rien du christianisme et de la confession catholique et du coup les clichés abondent.
Le bon côté c'est qu'il n'y a pas non plus une réaction épidermique à en parler et j'en parle souvent avec des jeunes, et pour beaucoup d'entre eux je suis la seule personne avec laquelle ils parlent de cela.

Le véritable combat à mener et d'instruire la jeunesse sur le catholicisme, de lui expliquer. Elle est intéressée par cela, je le vois bien personnellement, car dans une fête quelconque, quand je viens à dire que je suis chrétien, j'ai beaucoup de personnes qui viennent autour de moi me poser des questions non pas pour s'opposer ou critiquer, mais par pur intérêt.

Il y a donc une grande foule qui s'intéresse à la religion et il faut l'instruire. Il faudrait créer des aumôneries, des groupes d'instruction, d'explication du christianisme à côté des groupes lycées ou étudiants qui sont déjà catholiques et veulent vivre des moments ensemble. C'est une véritable réévangélisation qu'il faut mener, et les fruits de ce travail seront visible dans la hausse des vocations plus tard !

J'ai confiance en l'avenir, il ne faut cesser d'en parler autour de nous, pour moi qui suis jeune et dans un milieu où je côtoie du monde, j'en parle souvent et plusieurs de mes amis lisent les évangiles et essayent de comprendre cette religion dont ils ne savent rien.... Je ne dis pas ça pour m'envoyer des fleurs mais pour témoigner qu'il y a du monde intéressé et que les évêques doivent en prendre conscience.
:fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur: :fleur:
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds


Revenir vers « Discernement de vocations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités