Une vraie vocation ?

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Adeodatus
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mar. 03 avr. 2018, 23:41

Une vraie vocation ?

Message non lupar Adeodatus » mar. 03 avr. 2018, 23:57

Bonjour à tous,

Agé de 22 ans, je ressens depuis mes dix-douze ans la volonté de servir Dieu, malgré des parents plaçant une certaine ambition en moi. J'ai eu une véritable conversion à l'âge de 17 ans, mais je voulais me convaincre que je servirai le Christ à travers une vie classique de laïque, mais depuis 1 an environ, plus j'avance, plus je me rends compte que je veux en faire ma vie. Je souhaite servir l'Eglise, je sens que l'Eglise à besoin de moi, qu'un ministère est à ma portée. J'ai parfois des expériences légèrement mystiques, je me sens proche des missionnaires ayant perdu leurs vie et leur dignité pour le Christ. De plus je passe mon temps à écouter de la musique sacré, à lire les pères de l'Eglise, à lire le NT. Je ressens ce besoin de me tourner vers la prêtrise tous les jours. Je vis depuis 3 ans une relation sérieuse avec ma compagne, ce qui me tourmente et tiraille mon âme jour et nuit. Je compte me tourner vers un prêtre pour lui parler de mon histoire, si l'un d'entre vous souhaite me partager son expérience ou un conseil pour avancer, je le remercie d'avance pour son message.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3228
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Une vraie vocation ?

Message non lupar Héraclius » mer. 04 avr. 2018, 0:50

Cher Adeotatus,


Vous êtes dans mes prières.


En vous lisant, je sens le besoin tout particulier de vous dire ceci : trouvez-vous un directeur spirituel. Un prêtre que vous puissiez voir au moins une fois par mois et à qui, avec ou sans confession, vous communiquiez régulièrement les vagues de votre vie intérieure. De toute facon si vous devez entrer au séminaire, ou dans un ordre, on vous demandera si vous en avez un et l'on placera une grande importance à son témoignage pour vous évaluer.


Moi-même, à 20 ans, je viens de quitter une jeune fille avec qui j'ai eu une relation de 5 mois parce que l'appel du sacerdoce était trop fort pour que je fasse comme si la vocation du mariage était toujours aussi ouverte. 5 mois ce n'est pas 3 ans, évidemment. Mais je vois un reflet en moi de votre trouble intérieur.


Priez la prière du Christ à Gethsémani : ''Que ta volonté soit faite et non la mienne''. Mariage ou sacerdoce, Dieu vous montrera la voie mieux que quiconque. J'en suis certain. :)


Dieu vous bénisse !


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3835
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Une vraie vocation ?

Message non lupar Kerniou » mer. 04 avr. 2018, 20:01

Cher Adeodatus,
Je vous conseillerais, comme l'a fait Héraclius, de rencontrer régulièrement un prêtre pour réfléchir à votre vocation et faire le point. Il est important de le faire pour vous mais, aussi, pour la jeune femme qui est attachée à vous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Une vraie vocation ?

Message non lupar Suliko » jeu. 05 avr. 2018, 9:40

Bonjour Adeodatus,

Je n'ai guère de conseils à vous donner, mais un petit détail me turlupine dans votre présentation : vous parlez de votre compagne. Or, en langage courant, ce terme désigne une personne avec laquelle on vit maritalement (généralement en cohabitation, mais pas forcément) sans être marié... Mais peut-être que vous vouliez simplement parler de votre fiancée, et si c'est bien cela, veuillez m'excuser de ma méprise ! (Si je me permets de soulever la question, c'est que l'ignorance et le dédain de la Loi divine sur le mariage et les fiançailles sont tellement répandus parmi les catholiques que j'avais un peu peur que vous vous soyez forgé de fausses idées sur le sujet.)

Que Dieu vous guide dans votre choix,

Suliko
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."


Revenir vers « Discernement de vocations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités