Devenir moine sans affiliation à un ordre

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Templar
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 31 mars 2017, 0:29

Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Templar » ven. 31 mars 2017, 0:57

Bonsoir à toutes et tous,

Je me présente, Renaud, 35 ans, Paris.

Depuis quelque temps, je me pose des questions sur mon avenir, je retrouve le chemin (perdu - en grande partie - pendant 20 ans) de la Foi. Et je me sens bien... apaisé.

Ma grande question en ce moment : je me demande s'il est théoriquement possible de devenir moine, mais sans appartenir à un ordre ?

Un moine étant (par définition) une personne qui vit recluse et dans la prière, j'en déduis que n'importe qui peut être appelé "moine" dans ces conditions. Mais je me demande s'il n'y a pas non plus un aval à obtenir obligatoirement de la part d'un abbé pour avoir l'appellation officielle de frère/moine.

Ma vision, aujourd'hui en tout cas, serait "la vie monastique au sein de la vie active". 25% de prière, 25% de "temps libre" (apprentissages divers et développement personnel), 50% de travail (pour "soi" et les autres, ne souhaitant pas appartenir à un "ordre mendiant"). J'ai énormément d'admiration pour les moines contemplatifs, mais malgré un grand attrait pour cette spiritualité coupée de l'effervescence du monde moderne (notamment les Chartreux), je ne pense pas, malgré tout, que cela corresponde à ma sensibilité présente.

D'après mes maigres connaissances, seuls les Jésuites proposent "un peu" ce que je recherche, mais j'ai peur de ne pas être en adéquation avec certaines de leurs idées principales (mondialisme).

On m'a parlé aussi de l'Opus Dei, mais d'après mes recherches il n'y a aucun moine dans cet ordre.

Du coup je me retrouve "le bec dans l'eau", d'où ma question sur la possibilité de devenir moine (et prononcer les voeux) sans appartenir à un ordre.

Merci par avance pour vos suggestions et pistes de réflexion...

Bien amicalement,

Renaud / Templar

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9680
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Fée Violine » dim. 02 avr. 2017, 14:50

Bonjour Renaud,

il n'existe pas que les ordres contemplatifs, il y a aussi un certain nombre d'ordres dont les religieux vivent dans le monde. Je pense par exemple aux Fraternités Monastiques de Jérusalem qui vivent au coeur de Paris et donc certains membres travaillent à l'extérieur.
Il y a des quantités de congrégations non contemplatives, où vous pourriez peut-être trouver votre voie ?

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1632
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar archi » dim. 02 avr. 2017, 20:44

Il y a également les tiers-ordres et oblats, qui sont associés à un monastère ou un couvent religieux, participent à certaines activités, et s'associent généralement à leur prière, sans pour autant vivre la vie cloîtrée.

Sinon, pour les actifs, même sans appartenir à une oblature ou un tiers-ordre, il y a toujours cette solide base spirituelle qu'est la prière au moins partielle de l'Office divin (ou Liturgie des Heures) sous une de ses formes.

Par ailleurs, il faut rappeler que tout chrétien, moine comme laïc "dans le monde", est appelé au combat spirituel.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 245
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Marc Oh » lun. 03 avr. 2017, 17:27

Bonjour, de toute façon il est probablement urgent de ne pas vous précipiter. Vous avez une direction spirituelle (un accompagnateur, on peu appelez cela comme on veux)? C'est important d’avoir un prêtre qui vous suive, vous connaisse vous voie évoluer. Il faut parfois attendre longtemps avant d'en "trouver" un. Si vous êtes attirer par la vie monacale il est en effet fondamental de vous mettre à l'office divin (= liturgie des heures= Opus Dei) et de le chérir puisque c'est le fondement du monachisme. Si je puis me permettre faites la tournée des communautés pour trouvées les différents "positionnement" existant. C'est ce que font souvent les gents se sentant appelé. L'oblature est surement plus accessible et il est certainement plus prudent d'être "encadré" ce que propose l'oblature. Personnellement je ne comprend pas comment ont peu être moine sans obéir à un supérieur puisque c'est un des trois vœux du moine. Les ermites sont des moines particulièrement solide et expérimentés. Il ne faut pas préjugé de ses forces, nous ne sommes que faiblesses! Dans les main du Christ ce n'est pas la même chose...

bonne route!
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Altior
Senator
Senator
Messages : 782
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Altior » mar. 04 avr. 2017, 23:15

Ma vision, aujourd'hui en tout cas, serait "la vie monastique au sein de la vie active". 25% de prière, 25% de "temps libre" (apprentissages divers et développement personnel), 50% de travail (pour "soi" et les autres, ne souhaitant pas appartenir à un "ordre mendiant").
La question que je me pose et je vous pose est: qu'est-ce que vous empêche de suivre ce projet dans l'état actuel ?

Templar
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 31 mars 2017, 0:29

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Templar » mer. 12 avr. 2017, 9:53

Ma vision, aujourd'hui en tout cas, serait "la vie monastique au sein de la vie active". 25% de prière, 25% de "temps libre" (apprentissages divers et développement personnel), 50% de travail (pour "soi" et les autres, ne souhaitant pas appartenir à un "ordre mendiant").
La question que je me pose et je vous pose est: qu'est-ce que vous empêche de suivre ce projet dans l'état actuel ?
Très bonne question :) La réponse est que rien ne m'en empêche et que c'est d'ailleurs ce vers quoi je tends progressivement. Il n'y a en effet aucune obligation d'appartenir à un ordre ou de prononcer des voeux pour "découper ma vie" de cette manière. Ce sont deux choses séparées.

Mais je cherchais un ordre qui me permette de vivre cette vie, et non pas qui me l'interdise (exemple radical : les chartreux, même si, encore une fois, j'ai énormément d'admiration pour eux).

Templar
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 31 mars 2017, 0:29

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Templar » mer. 12 avr. 2017, 10:13

Bonjour à toutes et tous,

Pardonnez-moi pour mon retard de réponse. J'étais déçu de ne recevoir aucune réponse mais en fait je viens de me rendre compte qu'il s'agit probablement d'une mauvaise configuration de ma part, car je ne reçois pas les emails qui m'informent d'une réponse. D'où mon retard.

Je vous remercie pour vos réponses et le temps que vous avez pris pour moi.

@Fée Violine
Oui je citais l'exemple des Jésuites comme "non-contemplatifs" (i.e. "actifs"), mais leur vision ultra-mondialiste me fait douter que cela me corresponde. J'irai quand même en rencontrer quelques membres, car on a toujours beaucoup plus à apprendre que ce qu'on peut lire, même sur le site officiel des Jésuites. Pour les Fraternités Monastiques de Jérusalem, je ne manquerai pas non plus de me renseigner, merci pour l'information :)

@Archi
Merci pour les pistes sur le Tiers-Ordre et les Oblats. Je vais me renseigner à ce sujet. J'aimerais, à terme, et si c'est cette voie que Dieu choisit pour moi, prononcer des voeux perpétuels et devenir moine.

@Marc Oh
Merci pour vos conseils et vos questionnements. Ma démarche étant récente, je me renseigne, je pose des questions, je m'intéresse, j'apprends... Mais c'est encore très frais, vous vous en doutez. Je n'ai pas encore de racines solidement implantées dans le sol, je n'ai pas fait des années de théologie, et ne me suis remis à une vie chrétienne active que depuis quelques mois. Les choses prendront le temps qu'il faudra, je ne suis pas pressé. Pour vous répondre, j'ai effectivement un père que j'ai déjà vu plusieurs fois (et que je vais revoir ce matin d'ailleurs), et dont j'aimerais qu'il me suive régulièrement et me guide. Je compte le lui demander aujourd'hui. Je ne prétends pas un instant avoir l'expérience et la force d'être un "moine ermite", et il est possible que je ne l'aie jamais, mais je me questionne et me renseigne juste sur les différentes voies qui s'offrent à moi pour progresser dans cette direction. Je sais juste, qu'aujourd'hui, je ne me sens pas capable de vivre coupé de mon travail ou de ma (maigre) vie sociale, et c'est pourquoi je m'interrogeais sur la possibilité d'être moine sans être contemplatif, et rester dans la vie active.

Merci pour vos réponses, que je vais méditer et approfondir.

Amicalement,

Templar

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1459
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Christophe67 » lun. 17 avr. 2017, 11:25

Bonjour Templar,


Il existe d'autres options, certaines ayant déjà été citées, tels les tiers-ordres mais il existe aussi des ministères dans le monde du travail (je pense aux prêtres ouvriers par exemple) peut être existe t'il d'autres possibilités en dehors de la prêtrise.

Avez vous pensez au diaconat permanent ? Cette option me semble proche de ce que vous recherchez puisque celui-ci appelle à être serviteur dans les milieux de vie que nous fréquentons ( travail, associatif, syndical, paroissial ...). Le cheminement sur cette voie est long par contre ( 2 années de discernement + 3 années de formation dont des études théologiques).
Cependant il faut être appelé au diaconat permanent, et pour cela avoir une vie spirituelle et ecclésiale connue de votre curé ou de votre évêque, ou au minimum faire connaître cet appel.

Mais face à l'indécision il existe toujours la possibilité de faire une retraite de discernement, chez les Jésuites notamment grands spécialistes dans ce domaine. Il existe deux centres spirituels spécialisés pour cela un près de Lyon, un à Clamart près de Paris (il existe d'autres centres Ignatiens ou Jésuites, mais ces deux là sont spécialisés dans le discernement).

Si je puis me permettre un conseil, étant revenu à la foi récemment il doit y avoir une ardeur intense en vous, laissez la maturer, prenez le temps de discerner car nos envies ne sont pas forcément celles de Dieu. Avant de vouloir courir, il faut avoir le pas ferme.
N'hésitez pas à en parler avec le curé de votre paroisse, il saura vous diriger vers ce à quoi vous aspirez ou les personnes adéquates. Vous pouvez également écrire à votre évêque en ayant un peu de patience pour la réponse (l'Église prend le temps de la réflexion et du discernement).

Voici le lien vers le centre près de Lyon si cela peut vous être utile : http://www.chatelard-sj.org/.


Que l'Esprit Saint vous guide dans vos choix et sur le chemin que vous souhaitez arpenter.

Cordialement
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Templar
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 31 mars 2017, 0:29

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Templar » mar. 18 avr. 2017, 10:41

Bonjour Christophe67,

Merci pour votre long et complet message.

En vérité je ne pense pas être capable/digne de devenir prêtre ou diacre. C'est pour cela qu'être moine correspond clairement à ce que je "ressens" au fond de moi. Bien entendu, je n'en suis qu'aux balbutiements de mon cheminement, ne vous inquiétez pas, je n'ai aucune intention de précipiter les choses. Bien au contraire, je pense que plus je prends le temps d'écouter ce que me dit mon coeur et de poser ma réflexion, plus sûr sera le chemin que j'emprunterai.

Par contre, j'aimerais être un moine au service des autres (gens). Par opposition à un moine contemplatif. Le sens de ma vie, c'est aider les autres, voire même me sacrifier pour les autres. Et je ne pourrais pas le faire en étant contemplatif/cloîtré. Les aspects de la mise en pratique de cette voie restent encore à définir, à étudier, à peaufiner avec les mois, les années.

Pour le moment, je débute l'approfondissement de ma Foi, je débute mes recherches quant à un ordre qui correspondrait à ma voie, et rien ne presse. Si ça se trouve, dans 6 mois ou 1 an je découvrirai que ce n'était pas vraiment l'appel que j'avais ressenti au début. Ou bien, au contraire, je serai encore plus sûr de la vocation que je dois suivre. Le mûrissement de cette réflexion et de cette introspection est donc capital.

Le prêtre avec qui je discute régulièrement m'a dit qu'il était trop tôt pour une retraite, donc j'attends qu'il me juge prêt. Et en attendant, je compte bien l'assommer de questions !! :)

Merci encore pour votre message !

Amicalement,

Templar / Renaud

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1459
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Christophe67 » mar. 18 avr. 2017, 12:40

Bonjour Templar/Renaud,
Par contre, j'aimerais être un moine au service des autres (gens). Par opposition à un moine contemplatif. Le sens de ma vie, c'est aider les autres, voire même me sacrifier pour les autres. Et je ne pourrais pas le faire en étant contemplatif/cloîtré. Les aspects de la mise en pratique de cette voie restent encore à définir, à étudier, à peaufiner avec les mois, les années.
Certains ordres ne sont pas voués pour être de purs contemplatifs, il y certes la vie monacale mais certains sont appelés à la prêtrise par leur Abbé, et/ou à l'enseignement, à des missions diocésaines. Certains prêtres étant même mis à la disposition de l'évêque diocésain (le Père Abbé a statut d'évêque, d'où la précision) dans les paroisses qui en manquent cruellement.

Les dominicains sont très ouverts sur le monde, et présents dans le monde, car j'en croise souvent en "civil" (homme et femmes) pour des conférences, des formations, des colloques etc..., mais aussi à l'archevêché avec des responsabilités diocésaines (tribunal ecclésiastique, droit, médias, service des formations ...); à vrai dire cela aurait été l'ordre que j'aurais choisi pour moi-même.

Chez les franciscains également mais ceux que je connais sont surtout dans l'enseignement. Pour les autres ordres, je connais moins.

Je ne sais pas où vous habitez mais vous pouvez toujours contacter le maître des novices le plus proche de chez vous pour en parler.
Mais si vous bénéficiez d'un suivi spirituel alors mes conseils sont purement superflus, votre prêtre sera un bien meilleur conseiller que moi à mesure de vos échanges.

Quant à la prêtrise ou le diaconat permanent, je vous rassure, ce n'est pas une question de mérite ou de dignité, mais d'un appel qui ponctue une relation vivante avec Jésus le Christ.


Bon cheminement dans cet octave de Pâques et vers le dimanche de la Miséricorde.


Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9680
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Fée Violine » mar. 18 avr. 2017, 21:35

j'aimerais être un moine au service des autres (gens). Par opposition à un moine contemplatif. Le sens de ma vie, c'est aider les autres, voire même me sacrifier pour les autres. Et je ne pourrais pas le faire en étant contemplatif/cloîtré.
Il y a les Missionnaires de la Charité de Mère Teresa, branche masculine :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8r ... arit%C3%A9
Là si vous voulez vous dévouer, il y a de quoi faire ! Vous pouvez commencer par un temps de bénévolat, pour voir.
Soigner les lépreux est évidemment moins intellectuel que les dominicains que vous propose Christophe67, mais ça correspond peut-être mieux à ce que vous cherchez ?

Il y a les Camilliens (fondés par st Camille de Lellis), qui s'occupent aussi des malades :
http://www.camilliens.fr/index.php

et des quantités d'autres congrégations en tout genre.

Templar
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 31 mars 2017, 0:29

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Templar » mar. 18 avr. 2017, 22:10

Bonsoir à tous,

Merci encore à vous, Christophe67 et Fée Violine, pour vos réponses !

Pour clarifier un point, remonté par Christophe67 : j'habite pour le moment à Paris. Mais je ne suis pas opposé à bouger n'importe où. Idéalement je pensais (avant de m'engager dans cette réflexion) à l'Islande qui est magnifique, mais peut-être qu'en fin de compte pour aider, ce n'est pas le meilleur endroit...

J'ai des compétences en informatique (développement web), où je suis assez doué/passionné en vérité, et je suis plus ou moins fluent en anglais. Quant à savoir si ces compétences peuvent servir dans le cadre d'une vie de moine, je ne le sais pas. Mon Oncle m'a dit qu'à priori le "supérieur" (de l'ordre que je choisirai, ou qui me choisira d'ailleurs) voudrait m'empêcher de faire de l'informatique pour s'assurer que je ne cherche pas "une planque". Je trouverais cela dommage, car j'ai de réelles compétences à apporter.

Je suis ouvert à tout type d'aide : soutien moral de proximité, enseignement (de quoi, à voir...), soins/aides dans les pays défavorisés, développement web, etc. Tout ce que je veux, c'est aider les autres. Au "supérieur" de l'ordre de juger comment m'utiliser au mieux (ou à moi de trouver un ordre plus spécialisé dans tel ou tel type d'aide ?).

Fée Violine, dans votre article, ils disent que les Frères Missionnaires de la Charité sont une "congrégation laïque", et si j'ai bien compris, un "laïc" est une personne qui n'est ni moine ni diacre ni prêtre, c'est bien ça ? Par contre c'est "drôle" que l'article parle de Calcutta, mon ex est bénévole dans une association qui s'occupe de donner un foyer et des études aux orphelins abandonnés dans les gares (ou ailleurs) (Les Galopins de Calcutta). D'ailleurs je vais leur réaliser (de bon coeur, cela va sans dire) une application intranet pour les aider dans leur gestion. Bon, c'était juste pour le clin d'oeil :)

Merci encore pour vos pistes et pour votre aide, il me tarde d'en parler avec le père de mon église !

Amicalement,

Templar / Renaud

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9680
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Fée Violine » mer. 19 avr. 2017, 0:53

si j'ai bien compris, un "laïc" est une personne qui n'est ni moine ni diacre ni prêtre
En fait, les religieux non-prêtres et les religieuses sont des laïcs.
Mon Oncle m'a dit qu'à priori le "supérieur" (de l'ordre que je choisirai, ou qui me choisira d'ailleurs) voudrait m'empêcher de faire de l'informatique pour s'assurer que je ne cherche pas "une planque". Je trouverais cela dommage, car j'ai de réelles compétences à apporter.
Je ne vois pas pourquoi un supérieur voudrait vous faire faire un travail où vous n'avez pas de compétences ?!

Bref, il y a tellement de chemins possibles que vous aurez besoin de discernement pour choisir celui qui vous convient !

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1459
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Christophe67 » mer. 19 avr. 2017, 10:50

bonjour Templar/Renaud,


Il existe tout un tas de possibilités dans l'Eglise pour servir.
Je ne connaissais pas la branche masculine de Ste Téresa de calcutta mais cela m'a ouvert les yeux sur un exemple que j'ai pourtant au quotidien, mon curé.

Avant d'être appelé à la prêtrise, il était jésuite missionnaire en Afrique pendant 30 ans, ce qui m'a rappelé les Pères Blancs auprès de qui travaillent religieux et laïcs.

Il a été appelé après le noviciat à la formation d'infirmier (sa formation était génie mécanique) et a servi des années an Afrique subsaharienne, voilà donc une autre possibilité pour servir différemment que par l'enseignement ou des charges. Il est vrai que les Dominicains, comme les Jésuites, appellent à un parcours d'études assez poussé.

Pour revenir au côté Ecclésiologique, il y a le clergé régulier (moines et moniales, abbés) et le clergé séculier (diacres permanents, prêtres, évêques).
Les fidèles, tout comme les moines non prêtres, sont considérés comme laïcs; la différence est que les moines sont des religieux apostoliques. Mais il y a aussi des laïcs consacrés ( en Alsace par exemple nous avons les vierges consacrées et tout récemment les veuves consacrées). Tout comme le nom l'indique elles sont consacrées par l'évêque et sont missionnées par lui.
Il existe des charges/emplois pour laïcs, je pense notamment aux coopérateurs/coopératrices de la Pastorale qui sont des salarié(e)s du Diocèse.

Tout cela pour vous dire, que dans l'Eglise il existe un tas de possibilités et beaucoup que nous ne connaissons pas.

Pour en revenir à la vie monacale, il faut voir quel ordre vous conviendrait en étudiant par exemple leurs règles ( saint Benoit, saint François, saint Dominique, saint Ignace ...).

ordres religieux catholiques

Ensuite prendre contact avec eux, car au final c'est eux qui vous choisiront, et non l'inverse, après un temps de présence d'une bonne année (il faut donc prévoir une réserve financière afin d'être autonome pendant cette durée ou vous ne serez pas à la charge de la communauté) suivit par un éventuel noviciat. Les voeux temporaires et perpétuels ne seront prononcés que bien des années plus tard.

Quant aux tâches, selon le principe d'obéissance (un des trois engagements : pauvreté, chasteté, obéissance) au supérieur ou au père Abbé c'est lui qui définira selon vos compétences les tâches que vous devrez remplir. Il faut donc éviter de planifier un éventuel plan de carrière, vous pourrez être amené à vous effacer devant vos passions pour en découvrir d'autres dans le service du prochain par exemple. Vous pourriez tout autant être jardinier, cuisinier, accompagnant spirituel, responsable de la catéchèse, hôtelier, brasseur, voir prêtre si votre père abbé vous y appelle ...
Mais vous pouvez aussi, j'en reviens aux Dominicains, être envoyé régulièrement dans d'autres communautés du même Ordre, donc ne pas rester au même monastère et dans la même occupation. Tout ceci est à prendre en compte pour faire un premier choix.

Voilà, ce sont à peu près les seules connaissances que je puisse partager concernant la vie monacale.

Laissez faire, laissez vous guider, cela s'appelle la Confiance et elle est plus souvent éclairée par l'Esprit que nos choix forcés. Mais en lisant vos messages précédents, je vous y crois engagé.



Bon cheminement, quel que soit le chemin que vous empruntiez.
Dernière édition par Christophe67 le mer. 19 avr. 2017, 11:37, édité 1 fois.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Templar
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : ven. 31 mars 2017, 0:29

Re: Devenir moine sans affiliation à un ordre

Message non lupar Templar » mer. 19 avr. 2017, 11:35

Merci Fée Violine et Christophe67,

Effectivement, il existe bien des manières d'aider (ou de servir), et je ne reste absolument pas cantonné à mon savoir-faire informatique. Pour vous répondre Fée Violine, mon Oncle m'a dit que ce serait (si cela devait être le cas) pour s'assurer que je ne choisisse pas "une planque", mais à dire vrai j'ai du mal à comprendre cette façon de penser car si je m'engage sur cette voie, c'est pour aider les nécessiteux, c'est un chemin je pense difficile, au contraire de ce que je vis actuellement qui est pour le coup beaucoup plus "planqué".

Merci encore infiniment pour vos réponses et vos conseils ! Je vais en discuter avec deux pères, et je vais aussi me rendre à l'accueil des Frères Missionnaires de la Charité, car ils ne sont qu'à 200m de chez moi !! :)

Passez une excellente journée pleine de lumière,

Renaud / Templar


Revenir vers « Discernement de vocations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités