L'Appel du Christ à la vocation religieuse et ou monastique

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

L'Appel du Christ à la vocation religieuse et ou monastique

Message non lupar monachorum » ven. 21 oct. 2005, 13:16

Comme je ne sais trop ou mettre ce sujet, je l'écris dans cette section qui est somme toute intrinséquement lié à la vie de l'Eglise.

Je souhaiterai savoir s'il y a des inscrits sur ce forum qui ont ressentis l'appel à suivre le Christ à travers la vie Religieuse. Si tel est le cas j'aimerai connaître leur sentiment et les peurs que cette Vocation fait naître chez ceux qui se sont ou qui se sentent appelés à tout quitter.

Une phrase d'un tres ancien Cardinal de Paris qui avait dit en son temps "l'Eglise embauche !". C'est bein vrai que notre Eglise embauche, qu'elle est en recherche de jeunes gens ou de moins jeunes qui veulent donner leur vie à cette Eglise qui manque cruellement de prêtres par exemple.

Je vie dans une grande ville quand à moi. Les Eglises sont ouvertes, les Messes dîtes régulièrement, mais la campagne souffre des Eglises fermées, des Saintes Messes absentes, de l'obligation pour les croyants de faire parfois beaucoup de kilomètres pour assister aux Offices.

Pour conclure, l'appel du Christ Sauveur à ceci de déchirant et de fantastique qu'il conjuge la peur de tout quitter (les biens matériels, les petites satisfactions de la vie auquels on est si attaché) et la joie de trouver quelque chose de merveilleux en ne se consacrant qu'uniquement à Dieu.

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1563
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Message non lupar FMD » mer. 26 oct. 2005, 20:48

[align=justify]Bonsoir Monachorum,

Durant la quête de ma personnalité et de mon devenir je me suis effectivement demandé si cette voie n'était pas la mienne mais j'ai finalement compris que si une voix m'appelait, elle m'engageait à prendre un tout autre chemin à travers l'engagement laïc et, je l'espère bien, la vocation du mariage. Je me permets enfin de conseiller à tout ceux qui seraient dans une situation de doute quant à une éventuelle vocation d'aller consulter l'excellent site Vocation tenu par les légionnaires du Christ.

PaX
Franck[/align]

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Aider nos prêtres

Message non lupar jean_droit » mar. 13 déc. 2005, 9:38

Je pense que c'est ouvrir une porte ouverte que de dire que nous manquons cruellement de prêtres.
Sauf erreur de ma part Monseigneur Vingt Trois avait été douloureusement surpris que dans son ancien évêché il n'y avait eu aucune vocation durant son séjour.
Nous, laïcs, devons, avec l'Eglise, voir comment nous pouvons susciter des vocations.
Le 7 décembre à Notre Dame de Paris le prêtre n'avait pas fêté la Vigile de l'Immaculée Conception mais la Saint Amboise pour bien montrer l'importance de la vocation.
Lors du sermon il a fustigé les familles qui déconseillent à leurs enfants la prêtrise.
.....................................
Le sujet est immense, bien sûr ....
Les actions peuvent être multiples.
.....................................
Par exemple :
J'ai été alerté il a 3 semaines par un appel à l'aide financière pour les prêtres âgés.
En plus de l'aspect "fric" on peut essayer de voir si nous ne pourrions pas aider personnellement des prêtes à la "retraite".
......................................
Je ne suis pas très convaincu par la "mise à la retraite" des prêtres. D’abord parce qu’ils peuvent rendre des services bien au delà de l’âge « légal », les messes, par exemple. Ensuite parce qu’ils font partie du clergé jusqu’à leur mort et que nous devons leur donner la parole comme aux gens moins âgés.
Heureusement que, pour nous et pour eux, l’âge de la « mise à l’écart » recule et que de nombreux prêtres préfèrent vivre « dans le monde ». C’est le cas dans ma campagne où le curé s’est installé dans la maison de retraite du bourg assurant toujours ses fonctions. Sans lui plus de curé et plus de messes.
.......................................
Bonne journée de l'avent à tous !

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

La Communauté Saint Martin

Message non lupar jean_droit » mar. 13 déc. 2005, 9:42

Ce dimache je suis allé à la messe, à Paris, à Notre Dame de La Salette où il y avait une récollection de la Communauté de Saint Martin ( cf communautesaintmartin.org ).
Son bur principal est de susciter des vocations et de former des prêtres.
Petite communauté très sympathique.
Mon voisin était tout contenyt de voir le nombre de vocations augmrenter chaque année.
Ad majorem Dei gloriam !

Avatar de l’utilisateur
DeLesdiguieres
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 29 nov. 2005, 1:13
Contact :

Message non lupar DeLesdiguieres » mar. 13 déc. 2005, 13:41

Pour ma part, je me suis senti appeler par la vocation de prêtre , fut un temps, par sentiment de perfection envers moi et les autres. Malheuresement ayant un caractère trop "impatient", je deviendrai trop facilement "agressif" en voyant mes oies se vautrer dans le pêché (moi aussi compris!!!).
Le célibat n'était pas un problème, vu que j'ai toujours vu les relation sexuelles comme une finalité et un aboutissement .

Sinon il est vrai que globalement les familles qui ont des enfants avec une vocation, leur déconseillent plus que vivement !!!
Margaritas ante porcos

Larmorencourt
Quæstor
Quæstor
Messages : 205
Inscription : dim. 09 oct. 2005, 23:59

Message non lupar Larmorencourt » mer. 14 déc. 2005, 17:05

Dans ce contexte, que signifie la phrase de l'évangile, "beaucoup sont appelés, mais peu sont élus"? Que pensez vous des exercices de Saint-Ignace, permettent-ils de discerner sa vocation?

Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

Message non lupar monachorum » jeu. 15 déc. 2005, 14:42

Sinon il est vrai que globalement les familles qui ont des enfants avec une vocation, leur déconseillent plus que vivement !!!


Cela dépends des familles, mais il est vrai que c'est souvent difficile à vivre pour les familles et surtout pour la mère. Tout dépend également à quelle vocation on a affaire. Si devenir prêtre ne représente guère de difficulté puisqu'étant au coeur du monde, je peux arriver à comprendre que l'Appel à la vie Monastique chez les Chartreux peut être une véritable déchirure. Une mère qui ne verra son fils que pendant 3 jours par an et pas non plus 96 heures de suite. Une Vocation cher les bénédictins est un peu différent, un moine "noir" ne sort certes quasiment jamais de son monastère mais ne vit pas en reclus au fond de sa cellule. Il peut rencontrer sa famille régulièrement (si ceux ci viennent au monastère) et c'est peut être plus facile pour cette famille. Il est vrai aussi qu'une Vocation de Carmélite ne doit pas non plus être facile pour la famille. Mais tout cela sont des raisonnements bien humain. Tout depends du degré de foi de la famille, de l'acceptation d'offrir son enfant à Dieu et des parcours de chacun.

Pour ma part, ma mère prends cela relativement tranquillement. Elle aurait préféré que je me marie mais sent bien que cela ne correspond pas à mon appel. Le reste de ma famille est plongé entre la franche hostilité voir l'agressivité (tu vas gacher ta vie, ils sont tous des ......., bref insultes) ou l'indifférence quasi totale.

Il est très difficile et je m'en rends compte d'accepter un tel Appel. Après avoir dialoguer avec des personnes dans cette situation ils ont presques les mêmes doutes et les mêmes inquiétudes que moi. La difficulté de relever le "défi de Dieu", la peur de se tromper, l'inquiétude de la lassitude et de l'habitude des journées rythmées comme du papier à lettre etc



En Christ,

"Monachorum"

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lupar jean_droit » jeu. 15 déc. 2005, 18:55

Je m'excuse d'un message aussi bref.
Je veux simplement dire à Monachorum que ses interventions sont très intéressantes.
Non que je sois en situation de devenir clerc mais le manque de prêtres est un sujet qui me semble tout aussi primordial que l'évangélisation.
Connaitre les problèmes, en dehors des modes, permet de mieux apréhender ce que les laïcs peuvent faire pour aider les vocations et les prêtres.
Merci Monachorum !
Que Dieu nous bénisse !
Accompagnons Marie, mère de Dieu, vers Jérusalem !

Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

Message non lupar monachorum » ven. 16 déc. 2005, 14:13

Merci beaucoup Jean_droit, mais mon "cas" n'a qu'une importance que très relative. Ce qui est primordial c'est la préoccupation du manque de prêtres, de religieux et de religieuses. Les hommes et les femmes appelés à servir Dieu sont d'une grande importance. Pour nous Chrétiens reconnaissant l'importance de la prière, prier pour des vocations contemplatives et apostoliques revêt quelque chose de capital pour l'Eglise du Christ.


En Christ Sauveur,

"Monachorum"

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8547
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lupar jean_droit » mer. 21 déc. 2005, 11:58

Bonjour Monachorum,
Merci pour ta réponse.
Ton témoinage me semble très intéressant car il a ouvert, pour moi, un espace de réflexions que je ne soupçonnais pas.
Je suis très intéressé par le problème du manque de prêtres et plus que d'en chercher à l'infini le causes j'aimerais voir ce que nous laïcs nous pouvons faire pour aider aux vocations et aider nos prêtres.
Et d'une façon plus générale parler des vocations féminines, des diacres etc ....
Bonne fête de Noël à tous !

barnabe
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : ven. 06 janv. 2006, 22:09

Message non lupar barnabe » mer. 11 janv. 2006, 15:30

J'ai moi-même le sentiment d'être appelé à la vocation, me dirigeant peut-être plus vers les dominicains que vers la prêtrise à proprement parler. Mais plutôt que de m'étaller en long et en large sur un sentiment somme toute assez flou, j'aimerais rebondir sur le problème du manque de prêtres.
Je viens du diocèse de Bruxelles (cardinal Danneels), et ici la problème du manque de curés à été réglé assez facilement en "important" des prêtres polonais (excusez mon inculture, je sais qu'il existe un terme plus approprié mais je ne m'en souviens plus...). Vous me direz que c'est une chose plus facile à effectuer en Belgique qu'en France puisque les curés belges sont payés par la commune (bien que celà reste assez misérable). Toujours est-il que, mis à part quelques problèmes de langue au début et d'accent, nos églises ne se vident pas trop, ni d'un côté ni de l'autre de l'autel.

De plus, pour mon cas personnel je suis plutôt bien servi : je suis sur le site de la ville-université de Louvain-la-Neuve autour de laquelle gravitent un petit séminaire, un grand séminaire, une paroisse étudiante de 300 jeunes par semaine, 6 "commu" d'étudiants chrétiens, des bénédictines, des jésuites et bien sûr une faculté de théologie.

Et c'est extrèmement motivant, des groupes de jeunes organisent des veillées d'adoration, des prières "Taizé", des messes des étudiants et des voyages et pélérinages. Dès lors je me demande s'il ne serait pas plus intéressant de faire de même dans tous les diocèses : plutôt que d'éparpiller les maigres effectifs, les rassembler en un lieu où ils créeront une émulation à la prière et pourquoi pas aux vocations.

Vous pourriez m'objecter qu'alors certains chrétiens n'auront plus accès à l'Eucharistie. Je vous répondrais que la situation étant ce qu'elle est on ne peut rien y changer tant que l'Eglise n'aura pas "embauché" une relève suffisante.
J'ajoute que l'idée de concentrer l'activité plus spécifiquement sur certains points clef n'est pas incompatible avec un maintient d'un service de pastorale dans le reste du diocèse, il sera juste allégé. L'allègement aura lieu qu'on le veuille ou non, autant lutter contre lui sur le long-terme, non?
barnabe

Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

Message non lupar monachorum » mer. 11 janv. 2006, 15:48

Bonjour,

Vous avez raison de dire que l'Eglise embauche. Il ne faut pas hésiter à le dire.

En Christ,

"Monachorum"

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 757
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar wanderer » mer. 11 janv. 2006, 17:54

Et bien soyez tous les deux bénis et grâce soit rendue à notre Seigneur Jésus Christ s'Il choisissait de faire appel à vous. Soyez de bons serviteurs, offrez le saint sacrifice de la messe dignement, apportez l'Evangile, étudiez beaucoup pour connaître la foi, soyez fidèles au Christ et à l'Eglise. Mon Dieu, je pourrais continuer longtemps en recommendations. Quelle grande, belle et noble mission vous semblez avoir reçue! :roll:

Ca ne vous aidera peut-être pas à être de bons prêtres, mais je peux vous dire ce que j'aime chez un prêtre. Qu'il soit sûr sur le plan doctrinal, qu'il soit doux et qu'il prenne son temps pour dire la messe, qu'il cite beaucoup l'enseignement des saints pendant l'homélie, qu'il lise ce qui est écrit dans le missel et pas ce qu'il a inventé lui-même, qu'il dise le confiteor doucement, qu'il prenne le temps de prier avant chacun des moments importants de la messe, qu'il tienne son rôle et qu'il ne se laisse pas confisquer par les laïcs ce qui lui revient à lui seul, qu'il fasse des enseignements philosophiques et religieux en dehors des messes, qu'il sache parler avec des mots simples à ceux qui ont besoin de mots simples, qu'ils sachent être pointu avec ceux qui en ont besoin, qu'il ait une bonne hygienne de vie...

ca peut paraître beaucoup, mais je pense que tout cela se résume à une chose, servir le Christ comme lui-même s'est fait serviteur pour ses amis en leur lavant les pieds. De plus, le sacrement aide beaucoup à mon avis et les prêtres bénéficient de beaucoup de prières pour les soutenir. J'essaie de bien prier pour tous les prêtres chaque jours ainsi que pour les vocations. Qu'Il vous bénisse tous et vous garde pour cette merveilleuse mission!

La prière du forum vous soutient. Soyez vraiment bénis et tenez nous au courant!

wanderer

:)


Revenir vers « Discernement de vocations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 6 invités