Le célibat assumé, un chemin de sainteté

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Quæstor
Quæstor
Messages : 228
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Strasbourg

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Kerygme » mer. 11 sept. 2019, 16:33

Bonjour Laudamuste,
LaudamusTe a écrit :
mer. 11 sept. 2019, 13:55
Je suppose que ce n'est pas impossible, car votre épouse était catholique, quand bien même de culture ! Beau chemin.
Je pense que dans la volonté de vouloir créer un hypothétique couple parfait, en se donnant le maximum de chance dès le départ, on reste dans une besoin de contrôler les choses, donc d'un manque de confiance en Dieu.

Nous ne savons jamais si la personne rencontrée sera LA personne, mais ce dont je suis persuadé c'est que quand nous décidons, dans cette liberté que Dieu nous laisse, de nous unir à quelqu'un alors Dieu s'inscrit dans ce choix. Il s'implique si on lui fait confiance et accompagnera tout couple afin que ces deux moitiés ne fassent qu'un, quelles que soient leurs différences. Mais nous savons lui faire obstacle en imposant nos choix, nos impatiences, nos lassitudes, nos abandons, nos volontés ... et pas forcément la sienne.

Si je cherche une allégorie je dirais qu'à chaque couple qui se sépare Dieu est cet enfant qui subit les échecs des parents.


Cordialement.
« Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme. » (St Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Levergero
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : dim. 08 sept. 2019, 15:00
Conviction : Catholique

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Levergero » mer. 11 sept. 2019, 17:28

"En revanche, je n'ai jamais vu une famille chrétienne proposer d'accueillir à sa table chez elle pour les fêtes de Noël ou de Pâques, tel paroissien ou telle paroissienne, notoirement seul." écrit Teano.

Effectivement, ce n'est pas sympa. Mais encore faudrait-il qu'il y ait un lien entre le couple et la personne seule, un lien ou un intermédiaire par la paroisse par exemple.

Par contre, il arrive que des couples invitent chez eux des personnes âgées vivant seules et qui ne sortant guère n'ont de rapports avec personne. Cela est bien.

Par contre, les célibataires jeunes peuvent se rencontrer à travers des clubs ou des associations religieuses ou non...

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2570
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Trinité » ven. 13 sept. 2019, 22:55

En revanche, je n'ai jamais vu une famille chrétienne proposer d'accueillir à sa table chez elle pour les fêtes de Noël ou de Pâques, tel paroissien ou telle paroissienne, notoirement seul.
Teano
Bonsoir Teano,

Pour les fêtes de Noël ou de Pâques non, mais il m'est arrivé d'avoir été invité une ou deux fois (je vis seul...) le dimanche pour déjeuner par des personnes de la chorale dont je fais partie!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités