La prière des pères

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » mer. 05 juin 2019, 13:24

La conquête dont je parle est celle du positionnement et du témoignage ; celle de celui qui prie fidèlement, et qui nourrit de sa relation à Dieu tous les aspects de sa vie, jusqu'à la manière dont il marche et respire. Mais j'y reviendrais. Pas moi exactement, qui ne vaut rien spirituellement, mais les citations des auteurs.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

pierrot2
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 481
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: La prière des pères

Message non lu par pierrot2 » ven. 07 juin 2019, 18:26

zelie a écrit :
mer. 05 juin 2019, 10:13
donner aux hommes un rôle de conquête
zelie a écrit :
mer. 05 juin 2019, 10:13
Abandonner l'orgueil, le machisme, le sexisme, la brutalité, la fanfaronnade, la timidité excessive, l'égocentrisme, le cynisme, son amour éffréné de sa propre puissance intellectuelle, toutes ces choses et tant d'autres.
Bonjour Zélie,
J' ai relu plus posément votre message.
Ce qui m' avait interrogé relève effectivement de ce que l' on met derrière le mot conquête, en terme de moyen et d'objet. La convoitise fait faire de mauvais choix dans ce domaine, l' objet n' étant pas nécessairement spirituel, et les moyens, du registre de cette liste que vous dressez des mauvais penchants à abandonner.

Quelquechose me chagrine: Un sentiment de cloisonnement entre hommes et femmes, dans les affectations des rôles.
zelie a écrit :
mer. 05 juin 2019, 10:13
Jésus a choisi, dans son infinie sagesse, de donner aux hommes un rôle de conquête, et aux femmes une mission centrée sur l'amour
.
Vous me trouverez mauvais élève, peut-être, qui comprend mal une répartition des rôles, mais comment se comprendront-ils, hommes et femmes, s'ils ont des aspirations différentes? Ne serait-ce pas là le terrain favorable à ce que les hommes entre eux se comprennent, et les femmes entre elles, de leur coté? Ce n' est pas du mauvais esprit, je vous assure, c' est juste que je déplore que nous ne nous comprenons déjà pas forcément si bien d' un sexe à l' autre.. Vous aurez probablement une réponse dans la prière des pères..

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » ven. 07 juin 2019, 19:54

mais comment se comprendront-ils, hommes et femmes, s'ils ont des aspirations différentes?
Je ne sais pas... Je ne peux pas vous expliquer ce qui m'échappe ni ce qui ne me pose pas problème, je ne peux que témoigner et partager, je n'essaie même pas de convaincre...

Après, dans mes commentaires, je ne peux dire que ce que je comprends de ce que je lis; on sort de la citation pour entrer dans un avis subjectif, le mien.

Que Jésus soit allé de l'avant dans son rôle missionnaire, et qu'il ait été protecteur avec sa mère et les femmes fidèles, c'est son choix et c'est ce que moi je comprends de son rôle et de son partage des tâches. Je m'explique que la prêtrise ne soit ouverte qu'aux hommes et pas aux femmes ainsi ; à l'homme la conquête des âmes, ardue, comme tout saint prêtre en témoignera, et aux femmes d'autres dons, comme l'accueil, le don de la vie et l'amour maternel, comme en témoignera leur grossesse et la proximité d'une maman avec son bébé. Ce qui ne veut pas dire que le papa n'est pas tissé d'amour, ni la maman incapable de la moindre détermination. Jésus, Marie et Joseph ont agi ainsi; l'homme a protégé sa famille, la femme et l'enfant, et le fils a protégé sa mère. La mère a soutenu et porté à bout de bras mari et fils.

Plus généralement, qu'homme et femme soient différents, ça me semble évident et pas contradictoire. C'est tellement évident que je l'accepte, et que l'égalité homme-femme, ou l'uniformisation homme-femme, ça me passe haut au-dessus de la tête, pour moi cela n'a pas grand sens. L'homme et la femme sont différents et complémentaires, et ce qui les réunit, c'est le respect de la différence et l'équité.
Aussi grandes que soient leurs différences, leurs aspirations, je fais confiance à Dieu pour y parer. Une différence n'a jamais été synonyme de non-rencontre si le désir de la rencontre est là. C'est de ne pas croire à une rencontre qui la fait capoter.
Je fais confiance à l'amour, qui les pousse l'un vers l'autre, ainsi qu'à la curiosité et au bonheur de plaire pour les faire se rencontrer de manière profonde et féconde. Et au dessus des hormones, si Dieu nous a créé homme et femme pour qu'on se complète, je ne me fais aucun souci, on se complètera, on se plaira, on se séduira, on se rencontrera. Je ne me suis jamais sentie cloisonnée à ne plussoir qu'aux femmes, et jamais abandonnée par les hommes à un rôle qu'ils ne comprennent pas.
Ca me semble évident aussi de faire confiance aux autres pour que je me sente accueillie, comprise, acceptée, supportée, et qu'en retour, je sois aussi capable de donner autant de bienveillance et de tendresse à mon entourage; ce que je veux dire, c'est que la confiance et le bonheur d'être ensemble, ou sociable, joue un rôle dans les relations humaines équilibrées.
Après, j'entends bien que, comme dans toute chose, une personne peu confiante trouvera toujours que tous les comportements cités ci-dessus ne sont pas quantifiables, cernables, que tant de choses peuvent nous échapper, et qu'on peut vite passer les uns à coté des autres. C'est sûr, c'est le risque de toute relation humaine. Je n'ai pas l'impression que tout est facile et agréable, mais si la difficulté s'invite, de vraies joies peuvent aussi naître de la rencontre avec l'autre.

Vu sous un angle purement pieux, si un homme et une femme vivent ensemble en plaçant leur couple sous le regard de Dieu, il est assez connu, conseillé et répété de prier ensemble, et de beaucoup communiquer, de bâtir une authentique relation d'amour et de confiance. Ce sont des valeurs importantes qui peuvent réunir aux pieds de Dieu deux êtres qui sinon se seraient bien moins écouté, et donc bien moins compris.

Je ne suis pas sûre d'avoir répondu précisément à votre interrogation profonde, aussi je m'en excuse et je reste à votre disposition.Si néanmoins il me passe par les mains des citations reprenant ce sujet, je peux aussi les publier sur le fil. On verra où mes lectures me mènent.
Je vous souhaite une excellente soirée.

Zélie
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

pierrot2
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 481
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: La prière des pères

Message non lu par pierrot2 » ven. 07 juin 2019, 20:18

zelie a écrit :
ven. 07 juin 2019, 19:54
Je ne suis pas sûre d'avoir répondu précisément à votre interrogation profonde, aussi je m'en excuse et je reste à votre disposition
Vous ne pouvez répondre à mes interrogations: Je m' en pose trop et suis insatiable!
Merci de votre patience, et pour votre disponibilité.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » mer. 12 juin 2019, 13:29

TRES SIGNALE :

du 05 au 07 juillet 2019, se tiendra le pèlerinage des pères de famille en compagnie des Pères bénédictins de la famille Saint Joseph de Mont-Rouge dans l'Hérault, avec procession de la statue de Saint Joseph, deux jours de marche au départ de Vailhan, petit village du centre de l'Hérault avec retour deux jours plus tard à l'abbaye Saint Joseph de Mont Rouge à Puimisson, petit village aussi de l'Hérault.
Avec inscription, donc lien :

https://fsj.fr/activites/pelerinage-peres-1907/

Les pères de famille qui s’engagent à aimer et à servir saint Joseph au sein de la confrérie se retrouvent régulièrement pour une matinée de prière, de partage et de formation à Saint-Joseph de Mont-Luzin (69) ou à Saint-Joseph de Mont-Rouge (34). Le point culminant de l’année est le pèlerinage des pères de famille vers Saint-Joseph de Mont-Rouge, début juillet.

Programme :
Pèlerinage des Pères de Famille vers Saint-Joseph de Mont-Rouge sous la présidence de Mgr Carré, Archevêque de Montpellier – En communion avec les pères qui marchent vers Cotignac

Pour la route Nord

Vendredi 5 juillet
– Rdv à 9h00 devant l’église de Vailhan : Collation + envoi du pèlerinage (départ possible de Mont-Rouge en car à 8h15)
– 18h00 : Arrivée au domaine Allegria

Samedi 6 juillet
– 8h00 : Départ du domaine Allegria
– 9h00 : Messe des pères présidée par Mgr Carré à Mougères
– 10h00 : Départ pour Saint-Joseph de Mont-Rouge (arrivée vers 17h30)

Pour tous,
Dimanche 7 juillet à 11h00 : Messe avec les familles au monastère St Joseph de Mont-Rouge, suivie d’un pique-nique.

https://fsj.fr/
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » ven. 14 juin 2019, 11:02

Je suis ici -réellement présent- (dans le Saint Tabernacle, note de moi) disponible pour toi à toute heure du jour ou de la nuit. Je t'attends. JE veux écouter les soucis et les préoccupations que tu portes comme un lourd fardeau. Donne-les-moi tous. Aie confiance en Moi et J'agirai. Je te l'ai déjà dit : il n'y a rien d'insignifiant à mes yeux. Aucun détail de ta vie est trop petit et aucun péché que tu as commis trop honteux pour que tu ne puisses les apporter et les abandonner à mes pieds. Oui, c'est ainsi qu'on agit mes saints. Ils avaient la certitude que toute difficulté confiée à Mon Coeur serait résolue de la meilleure des manières. Dis-moi que tu te confies à mon amour miséricordieux en te dessaisissant des choses qui te pèsent et t'oppressent. Je suis le Seigneur de toutes choses sur la terre comme au ciel, et rien ne M'est impossible.
de : In Sinu Jesu, p 138.

Car rien n'est impossible à Dieu (Luc 1 : 37)

Donne-moi la première place dans ton coeur et dans ta vie, et Je m'occuperai de toi en toutes circonstances. Je ne permettrai pas que vous manquiez de quoi que ce soit, toi et ceux avec qui tu partageras cette vie. Ma providence est à l'entière disposition de mon amour miséricordieux et tu verras les merveilles que j'accomplirais pour toi.
Beaucoup de temps et d'énergie sont gaspillés en de futiles préoccupations et d'interminables discussions sur ce qui est nécessaire et sur la manière de l'obtenir. Présente-moi simplement tes besoins avec un coeur confiant et Je te montrerai combien Je suis généreux avec ceux qui qui me laissent prendre en charge leurs nécessités. Le désir obstiné de contrôler toutes choses et d'obtenir par des moyens purement humains les choses nécessaires à mon oeuvre est un affront tant à mon amour miséricordieux qu'à mon infinie générosité.

de : In Sinu Jesu, p 138 aussi.

…49Nathanaël répondit et lui dit: Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d'Israël. 50Jésus lui répondit: Parce que je t'ai dit que je t'ai vu sous le figuier, tu crois; tu verras de plus grandes choses que celles-ci. 51Et il lui dit: En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme. (Jean 1: 49-51)
Dernière modification par zelie le ven. 12 juil. 2019, 12:54, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » ven. 14 juin 2019, 13:30

Passe moins de temps devant ton ordinateur et plus de temps en ma Présence. Je t'attends ici (devant le Saint Sacrement, note de moi). Je désire tant te voir devant moi. Je veux te donner tous les signes de mon amitié que mon Coeur a préparé pour toi et personne d'autre, mais pour cela tu dois venir à moi. Suis les inspirations de ma grâce.
de: In sinu Jesu, page 142.

Au sujet des églises fermées (...) elles ne sont fermés qu'aux yeux profanes. Si vous vous rendez spirituellement dans chaque église fermée et si vous honorez et adorez ma Sainte Présence d'une âme ardente, l'église n'est pas fermée.
(Ce propos s'étend dans un autre ouvrage à toute église fréquentée le jour, mais fermée la nuit, pas qu'aux églises fermées continuellement par manque de prêtres et de fidèles, pour que la nuit, le soir, le matin, tout le temps, il y ait une âme en adoration là où le prêtre ne le fait pas ou ne peut pas le faire).
Qu'un grand nombre d'âmes ferventes honorent ainsi ma Présence. (...) qu'il y ait quelques âmes bénies et mes églises seront ouvertes spirituellement. Quand l'heure viendra, elles le seront de nouveau physiquement.
Suscite, Monique-Marie, un Mouvement d'Amour Spirituel pour ma Très Sainte Présence. Réunissez-vous. Quelques âmes par ville, une ou deux par village. Déterminez les tabernacles que chacun visitera après la communion, dans son âme, sans se déplacer. Faites qu'aucune église soit oubliée. Se créera ainsi une chaîne invisible qui honorera mon Saint Nom et quand l'ennemi voudra détruire ces églises, les voyant et les croyant vides, elles seront occupées par votre amour pour Moi. (...)
Le temps presse, mes aimés.
Pense aux personnes âgées qui ne peuvent plus faire grand chose avec leur corps fatigué, mais cela, elles peuvent le faire : visiter spirituellement mes saints Tabernacles. Pense aussi aux handicapés physique qui peuvent ainsi agir pour le monde entier, faire l'oeuvre la plus utile, la plus sainte, la plus grande. Qu'ils choisissent des églises qu'ils connaissent et qui sont fermées et qu'ils les visitent avec leur âme. (...)

de: Premier Cahier d'Amour page 110

L'appel à la prière profonde et à l'adoration traverse beaucoup d'ouvrages; aussi, si une autre forme d'adoration est possible, comme certaines soirées ou journées organisées par des monastères, prêtres, groupes de prière, tout est bon à prendre, car de tout il faut savoir se servir pour entretenir une pratique profonde la plus renouvelée et la plus régulière possible.
Dernière modification par zelie le ven. 12 juil. 2019, 12:55, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » ven. 14 juin 2019, 20:36

De In sinu jesu, page 144 -145 :
Si peu d'âmes se souviennent de Me remercier après avoir reçu mon Corps et mon Sang. Cela est vrai même de mes prêtres... Les coeurs se sont refroidis et me traitent avec indifférence dans le Sacrement de Mon Amour (la sainte communion, note de moi). Pour beaucoup, me recevoir est devenu un acte routinier, dépourvu de foi et de manifestation d'adoration et d'amour.

Ailleurs, je me rappelle avoir lu que la génuflexion est un acte d'amour et de respect, un jaillissement d'amour qui se traduit par un abaissement respectueux, un peu à la manière de l'amoureux qui va à la rencontre de son amoureuse, et pas une humiliation ou un acte de pure forme imposé par la bienséance.

C'est dans ces quelques instants précieux après la sainte Communion que mon Coeur cherche à converser avec mes amis, mais il y en a tant qui se détournent de moi et s'occupent de tant de choses. A toi, mon ami, Je demande un peu plu. Demeure avec moi pendant ces quelques instants. Recherche le son de ma voix au fond de ton coeur. Sache que mon désir est de te parler et d'écouter tout ce que tu as à me dire. C'est à ce moment-là que Je suis le plus disposé à exaucer les demandes qui me sont faites avec foi.

Exactement les mêmes propos sont repris dans beaucoup d'autres bouquins, presque au mot près, particulièrement dans Un appel à l'amour, de Josefa Menendez, le Petit journal de Sainte Faustine, etc.

Pourquoi rentrer chez vous sans être venus vous abreuver de ma Présence? Toute la force est là, dans la Très Sainte Hostie. Venez chaque jour. Ne rentrez plus chez vous sans être passés Me voir. Vous dites que les églises sont vides. Remplissez-les de votre présence. Passez du temps avec Moi et sanctifiez toute votre vie.
A commencer par le Dimanche, le Saint Dimanche, Mon Jour. La messe ne suffit pas. Prolongez-la toute la journée. Parlez moins, méditez dans le silence ma Parole. Donnez l'exemple, vous qui m'aimez. Soyez dans le silence de ma Présence. Le dimanche m'est réservé.
Lisez en famille des livres pieux. Apprenez aux enfants les histoires des saints. Faites-les jouer des épisodes de ma vie. Que l'Evangile s'incarne dans leur coeur, leur corps. Que le dimanche devienne saint dans toutes les familles qui me connaissent. Saint et joyeux. Ces deux mots vont ensemble car c'est moi qui donne la joie.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » ven. 14 juin 2019, 21:45

suite :
fermez les télévisions. Soyez vous-mêmes acteurs, danseurs, chanteurs de ma Parole. Invitez d'autres enfants à venir voir vos spectacles familiaux. Ils feront des conversions très rapides.
Les enfants s'ennuient mortellement le dimanche, et c'est pourquoi ils regardent la télévision qui les blesse dans leur intimité la plus profonde. Il faut sauver les enfants de cet acharnement des médias contre eux.
Oh sanctifiez le dimanche,
Faites-en un jour de fête,
de joie,
de création,
de beauté. (...)

Ne soyez plus timides, timorés.
Louez-moi le dimanche,
faites le bénédicité, n'oubliez plus les Grâces,
que vos maisons deviennent sanctuaires, (...)
Qui croira, si vous ne manifestez pas ma Présence?

de : Premier Cahier D'amour, page 20.
Dernière modification par zelie le ven. 12 juil. 2019, 12:56, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 15 juin 2019, 17:02

Gen 17: 1-2 :
Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Eternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. 2J'établirai mon alliance entre moi et toi,

Tu es en vacances grâce à Dieu. Oui, rends-nous grâce. Prends beaucoup de temps pour Moi seul. Je suis ton sauveur, ton Unique.
Fais tout en Ma Présence, calmement, chaque chose, l'une après l'autre, en Ma Présence.
Tu es vite fatigué (e).
Regarde-moi,
repose-toi en moi,
glisse-toi dans mon coeur.

de : Premier Cahier d'Amour, page 22.

Ecris calmement. Détends-toi. Tiens-toi bien. Tout est œuvre, si tu en prends conscience. Tout est vie, si tu accueilles.
Prépares-toi ainsi à accueillir l’Amour, car lorsqu’Il arrivera, tu risques de ne pas Le reconnaître. L’Amour est tout petit, plus petit que l’herbe qu’on piétine. Apprends à ne plus juger. Laisse se reposer ta tête sur Mon Epaule.
La douceur de l’homme est entre Mes Mains. (…) Laisse Mes Mains te mouler sans heurt. Le monde ne t’appartient pas.
Va travailler toujours
CŒUR DANS MON CŒUR
Et reviens plus souvent
(prier, note de moi).
La solitude n’existe pas dans Mon Cœur. Va, travaille et reviens.

De : opus cité, page 24.

(je livre les passages tels qu’écrits, d’où majuscules, gras, soulignement éventuels, je ne fais rien par moi-même)
Bien plier un pull pour la gloire de Dieu. Non pas seulement le plier, mais BIEN le plier POUR la GLOIRE DE DIEU.
Cela change tout.
Beaucoup de croyants amoureux du Seigneur veulent travailler pour Sa Gloire, mais ils travaillent vite, en bâclant leurs actions et leurs gestes.
Travailler pour Ma Gloire en faisant de chaque acte un Nouveau Royaume où tous les anges peuvent venir.

Tu plies un pull-over. Comment ? Fais-le bien, le mieux possible.
Que ton geste même devienne beau, parce que tu plies de pull-over pour Ma Gloire.

Tu marches. Comment ? Observe. Pense à Ma Gloire qui traverse ton corps. Tu es pressé(e) ? Pourquoi ? Pense à Ma Paix qui doit transparaître par toi.

Vous oubliez, Mes enfants, surtout les croyants, de M’honorer partout et en tout.

Vous quittez l’église où vous m’avez reçu avec tendresse, en parlant, en pensant déjà à autre chose. Vous mangez ensuite sans même dire, chanter le bénédicité. Vous mangez vite, trop vite, vous avalez, vous oubliez que votre corps est le Temple de Ma Présence. Vous oubliez, Mes enfants, vous oubliez.

Dans un restaurant, à quoi distingue-t-on celui qui m’aime de celui qui ne Me connaît pas ? Celui qui vient de Me recevoir de celui qui ne sanctifie pas le dimanche ? On ne peut pas le distinguer ! C’est souvent le même bruit, les mêmes agitations, les mêmes gourmandises, les mêmes conversations.

Où suis-JE alors ?

Ne M’avez-vous pas reçu vivant corporellement il y a quelques minutes seulement ?

Soyez différent. Honorez-moi de votre silence, de vos gestes réfléchis, de votre sobriété joyeuse, de votre charité. Tenez-vous bien. Combien de Mes enfants sont assis n’importe comment, fatiguant leur corps, Temple de Ma Sainte Présence ?

Tenez aussi fortement et avec AUTORITE vos enfants. Qu’ils ne soient pas sous la tyrannie de leurs envies, de leur propre dictature. Imposez-leur de rester à table, de se tenir BIEN pour Ma Gloire. Soyez exigeant, à l’opposé de ce que vous voyez faire autour de vous. Sanctionnez sans remords, mais avec amour, leurs désobéissances. Exigez d’eux de ne pas interrompre sans cesse les adultes, mais donnez-leur aussi des temps précis de parole. L’enfant se sent aimé s’il est repris, guidé, informé, limité dans ses vouloirs.

N’ayez pas peur des les rendre ainsi,
Forts, volontaires,
Capables de sacrifices que vous ferez avec eux.

C’est lorsqu’il est tout jeune que l’enfant se fait à l’homme. Donnez-leur à lire la vie des saints. Apprenez-leur à faire bien tout ce qu’ils ont à faire et donnez-leur l’exemple. Tout est pour Ma Gloire.

Ecris bien,
tiens-toi bien,
range bien,
mange bien,
marche en te tenant bien,
assieds-toi bien,
joue bien, détends-toi bien,
Me sachant toujours là.
Ton corps manifeste Ma Présence.
Ô enfant, Je t’aime. Je te conduis.

De : op. cité, p 98 et suivantes.

Il faut revenir comme les petits enfants. Tu en as, à coté de toi : deux petites filles qui déplient un mouchoir. Elles le font avec tant de soin, d’attention, que pour elles, rien n’existe que ce mouchoir. L’instant est intense parce qu’elles agissent intensément.

L’adulte doit réapprendre cette attention pour guérir de très nombreuses maladies : faire chaque chose intensément. Ainsi, l’objet même qui M’est soumis, sa couleur, sa forme se donnent à l’homme, et sans qu’il s’en rende compte, le nourrissent. Tout est bonté pour qui accueille le présent dans son aspect aussi concret. La plupart du temps, les hommes agissent vite, tout en pensant à autre chose.

Souviens-toi de ces deux petites filles qui déplient un mouchoir. Le mouvement de leurs doigts, leur regard, le temps qu’elles ont mis. Tout était grâce et t’as reposée.
Fais comme elles. Ecris en te reposant, soignant les lettres parce qu’elles servent à Ma Gloire. Le royaume est simple. Tout mouvement peut devenir offrande et guérison, si tu y es attentive.

(…) Souviens-toi de moi, quand je suis venu sur la terre. J’ai guéri, guéri, guéri.
Rappelle-le aux hommes.
Mais Je ne peux guérir sans votre participation. Elle commence aujourd’hui, là, dans la simple attention à l’instant. Beaucoup de gens l’ignorent. Beaucoup de croyants de bonne volonté ne cessent d’aller et de courir, sans être présents à eux-mêmes et souffrent ainsi de nombreuses maladies qui ne sont plus liées à leurs maladies, car ils M’en ont demandé pardon en confession bien souvent, mais qui sont liées à de mauvaises habitudes contractées depuis longtemps.

On court, on parle vite, on range vite, on mange vite, on travaille vite, on est toujours dans la tension, dans l’après. Et l’instant qui est grâce échappe à l’âme de bonne volonté.

Regardez le petit enfant. Imitez-le dans ses gestes et comme lui, revenez à Mon Cœur de Mère, sans cesse, pour y puiser toute nourriture.
Jésus.

de : op. cité, p 142

Alors, non, je n’ai pas fait d’erreur, il y a bien écrit « Mon Cœur de Mère » juste avant la signature « Jésus ».
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2366
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: La prière des pères

Message non lu par Nanimo » sam. 15 juin 2019, 23:34

zelie a écrit :
sam. 15 juin 2019, 17:02
(…) Il faut revenir comme les petits enfants. Tu en as, à coté de toi : deux petites filles qui déplient un mouchoir. Elles le font avec tant de soin, d’attention, que pour elles, rien n’existe que ce mouchoir. L’instant est intense parce qu’elles agissent intensément.

L’adulte doit réapprendre cette attention pour guérir de très nombreuses maladies : faire chaque chose intensément. (…) La plupart du temps, les hommes agissent vite, tout en pensant à autre chose.

Souviens-toi de ces deux petites filles qui déplient un mouchoir. Le mouvement de leurs doigts, leur regard, le temps qu’elles ont mis. Tout était grâce et t’as reposée.
Fais comme elles. Ecris en te reposant, soignant les lettres parce qu’elles servent à Ma Gloire. Le royaume est simple. Tout mouvement peut devenir offrande et guérison, si tu y es attentive. (…)

On court, on parle vite, on range vite, on mange vite, on travaille vite, on est toujours dans la tension, dans l’après. Et l’instant qui est grâce échappe à l’âme de bonne volonté.

Regardez le petit enfant. Imitez-le dans ses gestes et comme lui, revenez à Mon Cœur de Mère, sans cesse, pour y puiser toute nourriture.
Puis il y a mention de "vivre dans l'instant". Tout ce texte est fabuleux, à méditer et à relire. Je découvre continuellement que nous n'inventons rien : ce texte est ce que nous nommons aujourd'hui "la pleine conscience", sauf que cet aspect de notre comportement - toujours être ailleurs - il y a des lustres qu'il a été repéré.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 16 juin 2019, 13:15

Merci Nanimo de votre contribution, ça fait toujours plaisir, parce que sur un tel fil, on ne sait jamais trop si ce que l'on recopie va être utilisable, alors que le but c'est le partage, que le plus grand nombre y trouve de quoi enrichir son chemin de foi.

Mais je dois éclaircir un point : la pleine conscience renvoie à soi-même. C'est déjà un pas, je ne le discrimine pas.
Mais là, dans le message ci-dessus, Jésus est clair ; il illustre le "marche en Ma Présence et sois parfait", c'est à dire sois fidèle et perméable à la Grâce dans chacun de tes actes, pensées, gestes, paroles. La Grâce agit dans l'harmonie, dans le moment où nous sommes unis à Dieu, parce que tout ce que nous faisons, nous le faisons sous son regard, volontairement ; ça veut dire que tout ce que nous faisons, nous le faisons pour l'offrir à Dieu, pour témoigner de Dieu, pour vivre avec et par Dieu; cela donne une dimension de lien, de transcendance à tout ce que nous faisons, qui devient union à Dieu, autrement dit prière.
Alors que dans la pleine conscience, très bel outil au demeurant, il peut manquer cette dimension de transcendance, de lien fort d'union à Dieu, pour un non-croyant, car on n'est pas tenu de la lui faire connaître. Personnellement, la pleine conscience m'amène à prier et à respirer en Dieu, alors je trouve cela un peu dommage, de mettre quelqu'un en état de lien, d'union, avec lui-même, son présent et son environnement, mais pas avec Dieu. Comme si encore une fois, dans nos sociétés, il fallait tout faire sans Dieu, Le rejeter loin hors de nos vies...
Pourtant, Jésus est clair : en faisant tout cela, manger bien, se tenir bien, etc en sa Présence, sa Grâce circule en nous ; parce que nous lui sommes unis. Si nous faisons pareil mais pas en Sa Présence, on ne fait que la moitié du chemin, et Sa Grâce ne circule pas en nous, puisque nous n'accueillons pas Jésus...
C'est vraiment, vraiment dommage.

Je crois que j'ai pas fait très clair, désolée.
Dernière modification par zelie le dim. 16 juin 2019, 23:40, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2366
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: La prière des pères

Message non lu par Nanimo » dim. 16 juin 2019, 14:42

Si, Zélie, c'est très clair. C'est mon message qui était incomplet, tant j'ai été surprise de voir ainsi décrit la pleine conscience, dans ce contexte de lien avec Dieu! Merci pour le complément.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 16 juin 2019, 15:16

de : Premier Cahier d'Amour, pages 143 et suivantes :

Respirez.
Les hommes ne respirent plus. Ils s'agitent. Ils se font mal. Respire, toi-même, ô
(votre prénom) , pour mieux M'entendre (...)

(...) Contemplez. Contemplez cet instrument
(notre corps, note de moi) que nulle médecine n'a pu encore comprendre totalement et que Je vous ais donnée par Amour et prenez-en soin, comme d'un Temple dans lequel on entre, en SILENCE, qu'on pare de fleurs et de prières de reconnaissance.
(...)
Ceux qui souffrent dans leurs corps malade, qu'ils offrent, car OFFRIR soulage, OFFRIR détache, OFFRIR est un fardeau de moins. Mettez vos souffrances sur Ma Croix. Dites, exprimez :

Ce mal de dos, ô Seigneur, je Te le donne,
Ce mal de reins, ô Seigneur, je Te le donne,
Cette maladie, ô Seigneur, je Te la donne,
(etc.)

Dites et redites ces phrases, car elles sont un VERITABLE SOULAGEMENT. Je suis venu soulager. Donnez, donnez vos maladies. La plupart du temps, vous les gardez, vous y êtes attachés comme à vous-mêmes.
Demandez-moi la grâce, chaque jour, du DETACHEMENT de VOUS-MEME, surtout toi, Ma Pauvre, si attachée encore à toi-même. Pour devenir Moi, laisse, abandonne, dépose sans arrêt ta vie, ton corps, ton psychisme à Mon Père, aux pieds de Ma Très Sainte Croix. Que vous disiez :

Ô Père si bon, si compatissant,
si beau, si tendre,
Je dépose aux pieds de la Très Sainte Croix
de ton Jésus bien-aimé,
par les mains de la Très Sainte Vierge Marie,
Tout mon corps,
mes mains, mes bras, mes épaules,
mon dos, mes reins, mon bassin.
Je te les rends;
que Tu en sois le Maître absolu.
Tous mes nerfs, chacun de mes nerfs t'appartient.
Je te les remets.
Mes yeux, mes oreilles, ma respiration
sont à Toi.
Toutes mes cellules T'appartiennent
Prends possession de toute ma chair.
Sanctifie-la, ô Doux Père,
qu'elle irradie de Ta Sainte Présence.
Et si je souffre,
que je ne cesse de me livrer!
Amen.


(on peut bien sûr dire d'autres parties du corps, note de moi).
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 16 juin 2019, 15:42

De : Premier Cahier d'Amour, pages 15 et suivantes :

Confie-moi ton corps, ta respiration, tes nerfs. Donne-les Moi chaque jour. Dis :

Ô mon bon Jésus,
je te confie mes nerfs épuisés;
Veuille les restaurer de Ta Main puissante,
leur redonner souplesse, élasticité,
enlever toute raideur de mon dos.
chasser les noeuds de ma colonne vertébrale,
chaque noeud de souffrance passée.
Je te livre tout mon corps.

(...)
Mon enfant chéri,
donne-Moi chaque douleur, car Je suis la santé, la force. Donne-les moi, chaque fois qu'elles t'assaillent.
Chaque épuisement, donne-le moi. Ne conserve rien qui te fasse mal, car tout M'appartient et seul Je sais ce qu'il y a lieu d'en faire.
Tu te plains, mais tu gardes, tu conserves, tu gémis.
Donne, donne. Prononce:

Ô mon Doux Seigneur,
qui avais sur terre une santé parfaite,
un corps parfait,
qui es Maître de la vie,
du corps, de l'âme, de l'esprit,
fais-moi Te donner chaque infirmité
afin d'en être soulagée
pour accomplir Ta Sainte Volonté,
Ici-bas, car Tu viens et tu purifies toute chose,
tout être.
Merci, ô mon Doux Jésus,
Tu es mon Tout,
ma Joie,
ma raison d'être,
toute consolation,
tout bonheur,
toute raison d'exister.

(...)
Tes colères, tes énervements, blottis-les toujours plus dans la blessure de Mon Coeur. De Mon Sang jaillit la vie, de la souffrance même.

Ne crains rien, mais vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Rentre dans la joie de l'éternité qui est déjà sur cette terre. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Aime ce que Je t'ai donné. J'y répandrai mes parfums.
Prie!


Sagesse, 3 :11 : Misérables, ceux qui tiennent pour rien la Sagesse et sa discipline de vie : vide est leur espérance, vaines leurs fatigues, inutiles leurs œuvres...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités