La prière des pères

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » lun. 17 juin 2019, 12:14

De : Premier Cahier d'Amour, page 32 :

Tout recommence à chaque instant, à chaque seconde.Tout recommence toujours.
Chaque seconde est une aventure. Reprends ta vie à chaque seconde : ton corps, ton coeur, ton âme, ton psychisme, donne-les Moi et Je les transforme. Tu ne le sens pas, mais J'agis.

(...) Viens toujours chercher le réconfort en Moi. Ne te compare avec personne, car tu es unique. Ce que tu as à faire est unique. Ne t'inquiète pas. Prie. Aime. Descends toujours plus profondément dans le Coeur de Ma Mère pour y puiser, en dons gratuits, toutes ses vertus.
Reviens souvent vers ces feuillets, ô Mon ami, car Je t'y attends sans cesse.





De : op. cité page 34 :

-Au fond, Seigneur, y a-t-il autre chose de plus utile que de te contempler?

-Non, mon enfant. Tout est là, et si le monde le comprenait, la terre deviendrait aussitôt de paradis terrestre d'avant la chute. Cette contemplation arracherait les âmes à tous les vices. Elle partagerait le pain. Elle ôterait toute maladie.
Oui, (...) contemple-moi sans cesse. Cours en ton âme vers Mes églises fermées, vers Mes sanctuaires profanés. Adore-Moi, car MON TRES PRECIEUX CORPS entend tes gémissements et s'en trouve consolé, ainsi que Ma Très Douce Mère crucifiée avec MOI de l'indifférence des hommes envers la Très Sainte Hostie.




De : op. cité page 103:

ô mon enfant, tu es fatigué! J'étais fatigué. Repose-toi sur MON COEUR. Le monde est si loin de MOI. Il M'a oublié. Tout ce qu'il fait sans MOI, n'est que peine et erreur.

Ecris ceci : Je viens. Par tous les pores de vos chairs JE VEUX ENTRER, car JE vous AIME, surtout vous qui souffrez tant, loin de MOI.
JE VIENS.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » lun. 17 juin 2019, 14:38

Fête du Sacré-Coeur de Jésus

De : quatrième cahier d'Amour, page 71 :

Fête de Mon Coeur Sacré!
Ô enfants, combien d'entre vous ne me fêteront pas aujourd'hui et ne sauront pas combien Je les aime et veux les guérir. Oh, combien d'entre vous travailleront trop aujourd'hui parce qu'ils ne savent pas que c'est Moi qui nourris l'être humain! Combien d'entre vous n'auront aujourd'hui aucune consolation de ce Coeur si aimant! Ô mon enfant, ma toute pauvre, prie beaucoup pour ceux qui ne connaissent pas mon Coeur adorable afin qu'un jour ils Le connaissent et s'en nourrissent ! Prie beaucoup, expie, demande pardon, afin que mon règne arrive!


Une neuvaine au Sacré-Coeur débute sur le site du sanctuaire du Sacré-Coeur de Paray le Monial : le lien permet de s'inscrire et de télécharger le PDF. http://www.sacrecoeur-paray.org/neuvaine-sacre-coeur/
Une autre neuvaine, en ligne, un peu plus prenante, mais que je trouve plus aboutie : https://hozana.org/communaute/8200-neuv ... gn=confirm

Le thème de lier le retour de Son Royaume (de Dieu), de Son Règne, à la Fête du Sacré-Coeur traverse aussi, et pas mal, le journal de Josefa Menendez, "un Appel à l'Amour". Une chose qui revient aussi beaucoup, c'est de préparer la Fête du Sacré-Coeur plusieurs jours avant, particulièrement en recourant à l'Adoration, et en consacrant le jour du Sacré-Coeur entier à la prière, où il est important de prier et de placer les âmes à sauver, pour lesquelles on prie, dans le Coeur de Jésus et pendant la Messe dans le Précieux-Sang de Jésus. Je recherche le passage dans "Un Appel à l'Amour" et je le mets, surement demain, aujourd'hui pas le temps.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 23 juin 2019, 21:06

Quelques extraits qui concernent tous les parents en souci de famille, tous ceux qui ont la charge de guider d'autres âmes et qui prient pour ces dernières, comme ses propres enfants par exemple :

de : In sinu jesu, pages 31 à 35

C’est Marie qui parle :

"Je suis avec toi. Je suis présente à tes côtés et j'entends les prières que tu m'adresses. J'ouvrirai mes mains, remplies de grâces et de bénédictions, sur les âmes que tu m'as recommandées. Je suis toujours disposée à venir rapidement au secours de mes pauvres enfants, je suis toujours prête à les aider, à les relever lorsqu'ils tombent, à panser leurs blessures, et même à intervenir de telle manière que soient réparés les effets de leurs mauvaises actions. " (mais il faut le demander avec un tout petit peu confiance, sincérité et courage, note de moi ; il faut se mettre en prière, pourquoi pas devant le Saint Tabernacle dans une église).
« Je ne suis pas distante. J’entends toute prière qui m’est adressée. Mon Cœur maternel est ému de pitié lorsque mes enfants (…) ont recours à moi dans leurs besoins. Je suis la Mère de Miséricorde. (…) Oui, je tourne mes yeux de Miséricorde vers vous, je suis toujours disposée à aider les pauvres pécheurs. Que les pécheurs viennent à moi ; je ne les rejetterais jamais. Qu’ils fassent appel à mon Cœur Douloureux et Immaculé ; ils ne seront jamais déçus.

"Je suis la Mère du Perpétuel Secours, et la Médiatrice de toutes grâces pour mes chers enfants. Mes yeux de miséricorde sont tournés vers toi. Mon cœur est ouvert pour toi. Mes mains sont toujours levées en prière pour toi, ou alors ouvertes pour déverser d’abondantes grâces sur toi et sur tous ceux pour qui tu pries.
Je suis heureuse que tu veuilles imiter mon fils Saint Jean
(que Jésus lui a confié à sa mort, note de moi) en faisant ta demeure en moi (= se consacrer à Marie, à son Cœur Immaculé, consécration à refaire souvent, note de moi), en m’ouvrant toutes les dimensions de ta vie. De cette manière, tu me permets d’agir en toi, mais aussi avec toi, et à travers toi. Ma présence et mon action se révèlent par la bonté, la douceur et la miséricorde. Je veux communiquer à toi (…) les vertus de mon Cœur. En te consacrant à moi, tu as rendu cela possible, et j’ai déjà commencé à te transformer. (…)

Je vais transformer, purifier et sanctifier le cœur de tout (enfant) consacré à moi. Il m’appartient de changer les âmes, de les laver, de les élever jusqu’aux demeures célestes (…) Pour cette raison, je suis appelée Porte du Ciel. (…)
Laisse-moi être pour toi la Porte du Ciel. Viens à moi en toutes occasions. PRIE MON ROSAIRE. Je te donnerai en partage tout ce que je porte dans mon cœur. Je te bénis maintenant et je bénis tous ceux pour qui tu m’as priée. Je bénis mes fils
(= mes enfants). Je les aime de tout mon Cœur et je suis dans leurs allées et venues. Lorsqu’ils tombent, je pleure sur eux, et je ne désire que les relever, les purifier, guérir leurs blessures, et les voir rétablis dans la grâce d’amitié avec mon Fils (Jésus).

Persévère dans la prière que tu m’adresses. Attache-toi à mon Rosaire et prends garde que les ruses de l’ennemi ne t’en éloignent. (par la lassitude, la procrastination, l’ennui, le manque de foi, le refroidissement spirituel, note de moi)
Mon Rosaire est ta protection et ton arme dans le combat contre les forces du mal. En même temps, c’est un remède pour toi, et une consolation. (…)
Je demande peu aux âmes et je donne beaucoup. Telle est ma manière de faire. Telle est aussi la manière de faire de mon Fils. Oui, nos Cœurs sont touchés même par les plus petites marques d’amour, et notre réponse dépasse tout ce que tu peux imaginer. Nous te bénissons, toi et tous ceux que tu as recommandés à nos Cœurs.



C’est maintenant Jésus qui parle :

Prie avec le Rosaire de ma Mère, même quand tu sens que ta prière est vide ou mécanique, ou lorsque tu es assailli de distractions. La décision de prier plaît à Mon Sacré-Cœur et au Cœur Immaculé de ma Mère.
Le temps que tu nous donnes, en priant comme tu l’as fait ce soir, devient précieux à nos yeux et profite immensément à ton âme et aux âmes pour qui tu pries - celles que tu as nommées et celles que tu n’as pas nommées- et Je bénis chacune d’entre elles comme maintenant Je te bénis, mon ami, mon frère bien-aimé. (…) Aie confiance en moi et que rien ne te détourne de la recherche de ma Face et de mon Cœur dans la prière. Je te bénis.

La foi en ma paternité sera le chemin de guérison pour beaucoup qui, comme toi, n’ont pas su croître sous le regard du Père. Je veux bannir la crainte de ta vie. Je veux que tu te sentes aimé, entouré de ma Présence de PERE, une présence qui te soutient, une présence qui ne t’empêches pas de devenir l’homme que j’ai toujours voulu que tu sois (…) Accueille les grâces et les énergies de ma paternité en ton âme.

A ceux qui viennent à Moi, je donnerai l’amour et la sainteté. (…) Et cela se fera par l’action intime de mon Esprit.

Je reste ton Ami, l’Ami de ton cœur. Je suis toujours présent à tes cotés et mes yeux sont sur toi à chaque instant.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 23 juin 2019, 21:18

La paroisse de La Garde, entre Toulon et Hyères dans le Var, organise une prière et une adoration autour de la paternité, la prière des pères, (même mouvement que celui cité dans le post inaugural de fil, mais cette fois dans le Sud-Est) :
Nos prières sont particulièrement tournées vers nos enfants et petits-enfants, ceux présents et à venir, ainsi que nos épouses. Il est essentiel que les hommes réaffirment leur identité. Que les hommes soient plus sûrs de leur identité et leur famille en sera plus solide. La participation à ce groupe n'implique pas d'être déjà père : le désir de vouloir le devenir est déjà suffisant.
Le groupe se réunit un mercredi sur deux à 20 h à la chapelle de l'Adoration.

Infos ici : https://paroisse-lagarde.fr/priere-peres-page-action/

Que nos prières vous accompagnent!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » mar. 25 juin 2019, 15:15

Prière quotidienne des pères du site officiel "La prière des pères" , http://www.prieredesperes.com/index.php ... -des-peres
Seigneur notre Dieu,
nous Te remercions pour le don de la paternité.

Nous Te demandons de nous aider,
lorsque nous avons des difficultés ou que nous n’arrivons pas à assumer nos responsabilités,
à aimer et à protéger nos familles.
Nous voulons nous détourner de tout ce qui nous sépare de Toi.

Nous Te demandons de guider nos vies
et de nous inspirer dans tout ce que nous faisons.

Seigneur,
donne-nous la force et la lumière dont nous avons besoin pour remplir notre rôle
et assumer notre place de pères dans la société
en suivant l’exemple de Joseph, l’époux de Marie.

Seigneur, nous Te prions d’étendre Ta protection
sur les femmes et les enfants que Tu nous as confiés;
garde-les de tout mal et de toute influence mauvaise.

Seigneur, envoie Ta bénédiction
sur la « Prière des Mères », la « Prière des Pères » et les «Enfants de la Foi »
pour qu’ensemble nous nous laissions guider par l’Esprit Saint.

Amen
et la dernière newsletter qui fait le point sur les nouveaux groupes de prières dans plus de villes :
http://www.prieredesperes.com/nl/Newsletter052019.pdf
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 30 juin 2019, 8:21

de : cahier d'amour tome 3 page 105 :
Les sacrifices

Mes doux enfants, vous ne savez plus faire de sacrifices et le mot même vous effraie. Ce qui était la joie des saints vous semble inabordable , leurs jeûnes, leurs pénitences, vous semblent d'un autre âge.
C'est que vous n'avez pas été éduqués comme eux! C'est que le goût et la beauté du sacrifice s'apprennent très tôt et ceux à qui l'ont a donné que le goût du plaisir ignorent les grâces sacrifice.
Cependant, à votre génération si malheureuse, si loin des Grâces célestes, Je veux offrir le goût des tout petits sacrifices. Tout petits. Mais qui raviront mon Coeur tout autant que les grands, car vous n'êtes plus capables aujourd'hui d'autre chose.

Chers enfants de mon Coeur,
Chers enfants blessés,
Voici les tout petits sacrifices que vous pouvez m'offrir : par exemple,

Vous êtes assis les jambes croisées, simplement vous les décroisez. Pour Ma Gloire et votre bonheur!
Vous voyez quelqu'un entrer dans une église. Au lieu de regarder qui il est, vous baissez les yeux. Pour Ma Gloire et votre bonheur!
Vous êtes mal assis. Vous vous tenez bien. Pour Ma Gloire et votre bonheur!
Vous mangez vite, vous avalez. Vous arrêtez, vous mâchez tranquillement. Pour Ma Gloire et votre bonheur!
Vous écrivez vite et mal. Vous vous reprenez et vous écrivez bien. Pour Ma Gloire et votre bonheur!
Vous avez deux chemins à prendre pour rentrer chez vous. Vous prenez celui que vous aimez le moins. Pour Ma Gloire et votre bonheur!
Vous avez chaud. Vous pouvez vous mettre à l'ombre. Vous restez un petit moment au soleil. (sauf en cas de canicule, note de moi).
Vous entendez quelqu'un parler de quelque chose qui vous intéresse. Vous ne cherchez pas à entendre.
Vous voulez être belle et mettre une crème raffinée sur votre visage. Vous choisissez une crème ordinaire.
Vous voulez être beau, mais vous choisissez un vêtement moins séduisant.
Vous êtes triste, vous M'offrez votre tristesse.
Vous aimez la musique dans votre voiture, vous commencez par dire un chapelet.
Vous avez envie d'un alcool en apéritif, vous choisissez un jus de fruit.
Vous avez l'habitude de claquer les portes. Vous les fermez doucement.
Vous rangez vos affaires vite et n'importe comment, vous les rangez bien et lentement.
Vous vous levez à la dernière minute, vous vous levez quelques minutes plus tôt.
Vous ruminez souvent les souffrances qu'on vous inflige, vite, vite, vous dites un "Je vous salue Marie" à ma Sainte Mère.

Oh! Ces tout petits sacrifices faits pour Mon Amour, Je les regarderai comme autant d'actes d'héroïsme, car ils sont cachés. Personne ne s'en apercevra, tandis qu'ils s'inscriront au Ciel en lettres d'or, qu'ils réjouiront les saints et toutes les âmes du Purgatoire. Et tandis que comme Sainte Thérèse de Lisieux, vous ramasserez dans la rue un papier qu'on y a jeté, toute la Sainte Trinité se penchera avec vous et le monde entier en sera soulagé. Car tout sacrifice en union avec Mes Souffrances aide à la conversion des âmes.

Et tout sacrifice vous élève aux Grâces de Mon Royaume.
Jésus


Pour cette citation uniquement, les passages en gras sont de mon fait. Habituellement, je ne fais que copier et respecter la mise en page.
Il va de soi qu'on peut apprendre cela à un enfant très tôt, c'est une excellente façon de lui apprendre à se sentir relié à Dieu dès petit. (tiens-toi bien, etc...)


Psaume 116: 8-9
8Oui, tu as délivré mon âme de la mort, Mes yeux des larmes, Mes pieds de la chute. 9Je marcherai devant l'Eternel, Sur la terre des vivants.

1 Rois 8: 25
Maintenant, Dieu d'Israël, observe la promesse que tu as faite à David, mon père, en disant: Tu ne manqueras jamais devant moi d'un successeur assis sur le trône d'Israël, pourvu que tes fils prennent garde à leur voie et qu'ils marchent en ma présence comme tu as marché en ma présence.

Psaume 56: 13
Car tu as délivré mon âme de la mort, Tu as garanti mes pieds de la chute, Afin que je marche devant Dieu, à la lumière des vivants.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » lun. 08 juil. 2019, 19:04

de : troisième cahier d'amour, p 62 et suivantes :

Pour les jeunes qui veulent se marier à l’Eglise Sainte, ô combien Sainte !


Enfants, enfants de Mon Cœur. Ecoutez votre Dieu amoureux vous parler.
Vous aimez ! Il vous a été donné de rencontrer celui ou celle qui a bouleversé votre vie au point de ne plus pouvoir vivre sans lui. Vous aimez ! Votre cœur souvent meurtri a vibré, a chanté, s’est fait entendre et a battu de joie !

Il est arrivé, elle est arrivée enfin, celui ou celle qui vous a compris, qui a senti en vous ce que personne ne sentait, qui vous a vu comme personne ne vous voit, celui ou celle devant lequel ou laquelle vous êtes enfin vous-même et qui vous aime pour cela !

Vous aimez !

Ne désirez-vous pas que ce sentiment partagé dure toujours ? Ne désirez-vous pas que personne, jamais, ne puisse vous séparer ? Ne désirez-vous pas qu’il ne meure pas, cet amour ?

Mais comment faire ? Tout autour de vous, les couples, les uns après les autres, se séparent dans la frustration ou l’indifférence, dans la douleur ou le ressentiment. (…)
Est-ce possible que ce que vous ressentez aujourd’hui ne soit qu’une illusion, et que vous fassiez à votre tour dans quelques années la triste expérience ?
Aujourd’hui vous dites : non ! Notre amour ne mourra pas ! Ce que nous éprouvons l’un pour l’autre est unique ! (…)

Et vous avez raison, cela ne doit pas mourir !

Et c’est sans doute en partie pour cela que vous avez choisi de sceller cette union dans une église et non pas seulement dans une mairie. Non pas que la mairie soit laide, elles sont quelquefois très belles, mais c’est que l’église donne à votre union une solennité que vous sentez nécessaire dans cet acte d’engagement, une grandeur qui a quelque chose à voir avec le sentiment que vous éprouvez l’un pour l’autre même si vous ne pratiquez plus depuis longtemps la Sainte Religion, ce choix vous montre que l’amour ne peut être banalisé.

Mais d’où vient-il, d’où vient-il donc ce sentiment unique et non reproductible ? Vous ne vous êtes pas posé la question ? Vous l’avez vécu dans son évidence et son exigence, souvent vous vous êtes donnés l’un à l’autre très vite, car le monde autour de vous vous y a incités et vous assuré que là se trouvait le bonheur. Vous avez partagé la vie commune sans préambule parce que votre sentiment était trop violent pour vivre l’un sans l’autre (…).

Vous avez choisi l’Eglise, le lieu où habite le Dieu Vivant pour sceller votre union, parce qu’inconsciemment vous espérez qu’ainsi l’amour ne mourra pas. Vous venez vers l’Eglise, et l’Eglise, lieu du Cœur de Dieu, vous demande :

Enfants, enfants, voulez-vous être heureux ?

Vous le voulez, alors elle vous dit encore ceci : vous le pouvez, vous pouvez éviter le divorce qui pointe à l’horizon aujourd’hui de la plupart des couples ! Vous pouvez vous aimer longtemps et plus, et jusqu’à la fin des temps. Vous le pouvez ! Mais elle vous dit encore comment vous le pouvez : (…)

Pour sceller une union devant Moi, il faut d’abord recevoir la grâce de comprendre que l’amour qui vous a attiré l’un vers l’autre vient de Moi.
C’est Moi qui suis à l’origine de tout amour, mais c’est Moi aussi et c’est Moi seul qui en suis le garant !

Ce qui veut dire que si vous vous mariez à l’église, mais sans véritablement recevoir votre amour de Moi, cet amour a de très fortes chances de ne pas résister aux assauts violents qui vont être perpétrés contre lui. Et si vous vous engagez sans faire auparavant ce que l’Eglise exige de vous, vous n’avez aucune chance que votre couple s’épanouisse !

Car le mariage est un sacrement ! Il ne peut être galvaudé et Je bénis davantage ceux qui refusent ce sacrement parce qu’ils n’y croient pas, plutôt que ceux qui viennent le recevoir sans y croire, pour satisfaire uniquement un désir de cérémonie !

Et même si vous ne recevez ce qu’hélas on permet : la bénédiction, sans faire ce qu’exige celle-ci, votre relation ne tiendra pas, votre amour mourra si vite que vous vous demanderez comment vous avez pu vous aimer… Et cependant, vous vous aimiez vraiment.

Alors que faut-il faire pour honorer votre amour ? Comment faut-il faire pour vous honorer vous –même et recevoir dans la dignité, la joie, l’espérance, la confiance ce sacrement de mariage ?

Il faut accepter que c’est MOI-même qui M’engage auprès de vous et qui vous promet d’une manière solennelle et définitive que Je préserverai votre amour et le rendrai immortel, mais à une condition : c’est que vous vous engagiez aussi définitivement à vivre de Mes Sacrements, de Mon Amour, de Mon Eglise, de Mon Pardon, de Mon Eucharistie, de Mes Grâces ! Cette condition n’est pas facultative ! Elle est indispensable et sans cela, vous aurez menti en vous donnant l’un l’autre le Sacrement du mariage et il n’aura aucun effet !

Il vous faut donc réfléchir avant de vous marier, et vous devez surtout apprendre qui Je Suis, Moi le Dieu Vivant, qui ne désire que vous combler.
Oui, Je ne désire que vous combler, et bien que vous ayez la plupart du temps déjà beaucoup souffert, il vous faut apprendre que Je n’ai pas désiré pour vous ces souffrances, mais que Je désire par contre de toute Ma Puissance vous apprendre à vivre autrement et à vivre dans la Joie.

Le Dieu qui existe vraiment et qui est le Seul, admirablement uni dans la Sainte Trinité, vous veut heureux !

C’est une réalité vraie, évidente, sûre, totale, mais que peu, très peu de gens peuvent énoncer, car on a presque totalement perdu la notion et surtout l’intimité avec Dieu ! On ne sait pas qu’Il a toujours désiré pour l’homme que le bonheur ! On ne sait plus qu’Il vous a créé à Son Image et Ressemblance pour jouir avec Lui pleinement de la Vie, et qu’Il vous a laissés libres d’accepter ou de refuser Ses Commandements d’Amour pour y arriver !

Il vous est donc indispensable de faire connaissance avec Moi, pour vous marier ! Car le mariage se fait à trois, vous et Moi. Il est donc nécessaire d’expérimenter par la prière régulière ensemble et dans l’Eglise, cet Amour pour vous, et ainsi, peu à peu, vous pourrez comprendre ce qu’est ce beau sacrement et vous le donner !



Mais il reste une condition indispensable qui sans cela vouera votre union à l’échec, c’est de vous laisser purifier avant de vous épouser !

Beaucoup d’entre vous se sont donnés l’un à l’autre avant de Me demander de bénir leur union. Vous avez brûlé des étapes, croyant ainsi vivre plus intensément votre amour, et faisant aussi comme tout le monde. Vos corps que vous auriez dû garder précieusement pour avoir le temps de vous connaître d’abord, de vous apprécier, d’être sûr l’un de l’autre, vos corps ont été plus vite dans le don que vos psychismes, vos pensées et votre âme.
Dans les temps qui précédaient d’ailleurs la rencontre avec celui ou celle que vous avez choisi d’épouser, ces dons trop rapides vous avaient fait beaucoup souffrir parce que vous vous étiez rendu compte, mais trop tard, que vous n’aviez pas vraiment de points communs avec le ou la partenaire, et l’un ou l’autre s’était vite lassé. Cette fois, il vous semble que vous ne vous êtes pas trompés et bien que vous ayez encore très vite partagés vos corps, vous pensez pouvoir construire quelque chose ensemble.

Cependant, ne voyez-vous pas, se sentez-vous pas que vos corps sont déjà marqués de toutes les expériences passées ? Et le corps de la jeune fille n’est-il pas marqué d’une manière dramatique et secrète par le fait qu’elle a dû sans cesse l’empêcher, durant ces années avec vous ou avant vous, de donner la vie, soit en prenant des contraceptifs, soit en se faisant avorter !
Oh, souffrance de Mes filles, oh, souffrance des Mes filles !


En réalité, ce sont des corps brisés et mutilés que vous vous êtes donnés, malgré toute votre bonne volonté et malgré toute la beauté de votre amour !
Vous n’êtes qu’en partie responsables, parce qu’on ne vous a guère donné d’autre modèle de vie, et surtout on ne vous a guère appris comment être heureux… Mais la réalité est là, poignante. Vos corps, ô enfants de Mon Cœur Blessé, vos corps sont si souffrants que vous êtes obligés de vous les cacher et que Moi Seul, votre Dieu, pleure en les voyant !

Et c’est ainsi que beaucoup de jeunes veulent aujourd’hui se marier, recevoir le Saint Sacrement du Mariage, ou la Bénédiction… Mais quelle folie, quel aveuglement !

Ô Mes enfants,
mes petits,
qui vous parlera en vérité ?
Je viens pour cela ! Vos corps blessés ne peuvent plus vivre l’amour ! Ce qu’ils vivent est une illusion, un attachement, parfois un esclavage ! Ils se lasseront très vite et votre amour ne durera pas ! A moins que vous ne décidiez de poser des actes pour les panser, les guérir et ainsi sauver votre amour.

Comment ?
En commençant par le commencement. La plupart d’entre vous, vous vivez ensemble depuis des mois et des années quand vous décidez de vous marier ! Rien ne sera donc neuf après avoir célébré le mariage. Tout sera comme avant et déjà prêt à ennuyer profondément votre âme. Vous aurez beau mettre une robe « blanche », signe de votre virginité ( !), et le plus beau costume de votre vie, la première nuit de noces sera la deux centième ou trois centième et n’aura rien qu’un goût fade et amer que vous cacherez vaillamment derrière les apparences neuves de voyage de noces et autres diversions. Mais en réalité cette nuit n’aura pas de saveur !

Alors que faire ? Que faire pour changer cette cérémonie artificielle et profondément triste en premier jour d’une vie nouvelle ?
Il y a quelque chose à faire, ô mes enfants que j’aime ! Il y a quelque chose de simple, de beau, de facile quand on aime. Il y a un sacrifice à faire pour changer toute cette comédie en acte de vie, en véritable réjouissance intérieure : oui, il y a quelque chose à faire, que vous pouvez faire, parce que vous êtes capables de beaucoup : c’est d’accepter ensemble, librement, de vivre un temps de chasteté complète, pour vous permettre de vous donner vraiment l’un à l’autre, d’une manière toute nouvelle, dans une offrande respective le jour de votre mariage.
Ô bienheureuse nuit de noces alors !
Ô bienheureux enfants qui se retrouveront et trouveront alors la joie !
Oui, vous prendrez un temps de chasteté de plusieurs mois pendant la préparation à votre mariage !

La chasteté !
Beaucoup pensent que le mot fera peur et en même temps fera rire les jeunes, mais Moi qui connaît vos cœurs et l’amour qui vous lie, Je sais que vous êtes prêts à beaucoup de sacrifices pour le garder ! Je sais que l’exigence ne vous rebute pas si elle vous conduit à l’Amour et si elle vient de l’Amour. Je sais que vos âmes sont encore près de Mon Cœur, même si vous ne me connaissez pas ! Alors vous accepterez cette aventure, parce que vous avez encore en vous cette soif d’infini, cette soif d’autre chose, que la société ne vous donne pas mais que Moi je vous donne !
Pendant ce temps béni, accepté, décidé ensemble, vous ne vivrez pas ensemble, ou si vous le pouvez (…) vous vivrez en frère et sœur pour soigner vos corps blessés, vos âmes blessées, afin de renforcer entre vous les liens d’amitié que vous n’avez pas pu créer en vous donnant trop vite l’un à l’autre. Vous vous découvrirez différents vous vous aimerez davantage.

Vous prendrez conscience que vos corps ne sont pas interchangeables, qu’ils sont uniques, qu’ils sont de véritables trésors, parce que c’est (…) en eux et par eux que se manifestent votre personnalité, vos dons, et votre Dieu Lui-même. Vous éprouverez ainsi pour eux à la fois plus de respect et plus d’amour. En ayant consenti ensemble à ce temps pour honorer voter future union, vous sentirez grandir en vous une joie que vous n’avez jamais connue ensemble auparavant.

Moi, votre Dieu, durant ce temps, Je vous bénirai davantage. Je panserai les blessures, oh, si nombreuses, des maternités refusées, des relations précédentes qui n’ont pas abouti, Je soignerai avec infiniment de délicatesse les plaies de vos cœurs et de vos corps. Je vous apprendrai à implorer toujours plus ma Sainte Mère pour que vous retrouviez en elle la féminité, la maternité et la paternité, si douloureuses aujourd’hui. Je vous préparerai ainsi à recevoir toutes les grâces du véritable mariage chrétien. Car combien de grâces y sont contenues ! (…) Combien de grâces que Mon Cœur ardent veut donner et qui ne trouve pas d’âmes pour s’en nourrir !



Vous aurez à cœur de venir Me trouver dans l’admirable Sacrement de la Confession qu’on appelle aussi Sacrement de la Réconciliation. Là, vous me demanderez pardon de n’avoir pas su vous aimer vous-mêmes. Vous avouerez la faute de la vie commune avant le mariage et les fautes liées à la prise de contraceptifs ou à l’avortement et Je vous comblerai des Mes Trésors. Je vous bercerai dans Mes Bras pour que vous ne puissiez plus en sortir, pour que vous ne puissiez plus vivre dans le malheur, l’ennui, l’habitude, le péché, le désordre. Je vous bercerai tant que Vous ne désirerez plus que Mon Amour !

Ô enfants de Mon Cœur,
enfants de Mon Cœur Supplicié quand Il vous voit si éloigné de Mes Tendresses, quand Il vous voit vous engager vers des amours sans soutien, des amours sans lendemain !

Ô enfants,
enfants de Mon Cœur,
Je veux vous purifier, vous consacrer à Mon Cœur, afin que votre amour vive, que vous croissiez en lui, dans la confiance et dans la joie.

Faites votre part, elle est petite. Mais elle donnera tous ses fruits !

Enfants, enfants, Je vous aime !

Le Seigneur Jésus-Christ, Fils unique du Père, plein de Grâce et de Vérité.





Catéchisme de l'Eglise Catholique (CDC) :

2337 La chasteté signifie l’intégration réussie de la sexualité dans la personne et par là l’unité intérieure de l’homme dans son être corporel et spirituel. La sexualité, en laquelle s’exprime l’appartenance de l’homme au monde corporel et biologique, devient personnelle et vraiment humaine lorsqu’elle est intégrée dans la relation de personne à personne, dans le don mutuel entier et temporellement illimité, de l’homme et de la femme.

La vertu de chasteté comporte donc l’intégrité de la personne et l’intégralité du don.

L’intégrité de la personne

2338 La personne chaste maintient l’intégrité des forces de vie et d’amour déposées en elle. Cette intégrité assure l’unité de la personne, elle s’oppose à tout comportement qui la blesserait. Elle ne tolère ni la double vie, ni le double langage (cf. Mt 5, 37).

2339 La chasteté comporte un apprentissage de la maîtrise de soi, qui est une pédagogie de la liberté humaine. L’alternative est claire : ou l’homme commande à ses passions et obtient la paix, ou il se laisse asservir par elles et devient malheureux (cf. Si 1, 22). " La dignité de l’homme exige de lui qu’il agisse selon un choix conscient et libre, mû et déterminé par une conviction personnelle et non sous le seul effet de poussées instinctives ou d’une contrainte extérieure. L’homme parvient à cette dignité lorsque, se délivrant de toute servitude des passions, par le choix libre du bien, il marche vers sa destinée et prend soin de s’en procurer réellement les moyens par son ingéniosité " (GS 17).


Livre de Ben Sira le sage (Si dans ma Bible)
Si 1 : 19-21
19La sagesse répand comme une ondée la science et la connaissance avisée, elle exalte la gloire de ceux qui la possèdent.

20 La sagesse s’enracine dans la crainte du Seigneur, et sa ramure est longue vie.

21 La crainte du Seigneur éloigne les péchés, et qui s’attache à elle détourne la fureur.


Marie à Josepha le 08 octobre 1920 : (dans, "un appel à l'Amour, voir fil "il te suffit de savoir que Je t'aime, toi, abandonne-toi")
"Ma fille, répète à mon Fils ces paroles auxquelles Son Coeur ne résistera pas :
Ô Mon Père, rendez-moi digne d'accomplir Vôtre Très Sainte Volonté, car je suis tout(e) vôtre. "
Dernière modification par zelie le ven. 12 juil. 2019, 12:58, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » mar. 09 juil. 2019, 19:19

un très beau diaporama sur les représentations de Saint Joseph dans l'art :
https://fr.aleteia.org/slideshow/en-ima ... ost=462049
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » mer. 10 juil. 2019, 9:40

Réfléchir et trier ce que l'on regarde à la télévision

Quand un homme regarde à la télévision un film où une femme se tient mal ou est habillée incorrectement (ou inversement, si c’est la femme qui regarde un homme incorrect), que croyez-vous qu’il se passe ? Apparemment rien, car le mal s’est tellement insinué dans vos vies, que vous ne le voyez plus. En réalité, voici ce qu’il se passe. L’épouse à coté de lui, (ou l’époux), sans s’en rendre compte et surtout sans se l’avouer souffre, car enfin, n’est-ce pas elle, son épouse, ne lui a-t-elle pas donné son corps ? Pourquoi a-t-il besoin de regarder d’autres corps, d’en jouir alors qu’elle est là, à coté de lui, qu’elle va dormir à coté de lui et se blottir dans ses bras ? Oh, elle ne dira rien et se gardera même d’oser regarder en elle cette souffrance, car n’est-elle pas une femme libérée, et son époux n’a-t-t-il pas le droit d’en regarder d’autres, et inversement ?

NON.

Il n’en n’a pas le droit et inversement. Car son épouse est l’unique qu’il doit connaître dans son intimité et c’est la seule que JE lui ai donné et inversement !
Ces spectacles télévisés au sein même des familles broient en silence le cœur et les sentiments sans qu’on ose en parler. Ils vulgarisent toute relation d’amour, en font un marchandage, un vil magasin de soldes, devant lequel l’amour se meurt, tremble, pleure et se tait. C’est pourquoi les couples ne peuvent plus s’aimer. Cela leur est devenu impossible !

Fermez, fermez ces instruments de torture qui tuent en vous ce qu’il y a de plus beau ! Priez plutôt, retrouvez-vous. Demandez la grâce de vous aimer de plus en plus, de vous découvrir, de vous sanctifier. Ou alors, choisissez des films dont vous êtes absolument sûrs et qui parlent de mon Amour. Car les temps sont trop courts aujourd’hui. Oh, réveillez-vous ! Quel temps perdu, pour vous, pour vos enfants, pour toutes vos familles !
Quel temps perdu pour vos âmes éperdues et douloureuses ! Que de souffrances ainsi qui deviendront des maladies qui vous accableront tous !

Aimez !

Est-ce aimer que regarder à la télévision des gestes impurs ou même simplement impudiques devant son mari ou son épouse ? Est-ce l’aimer ? N’est-ce pas plutôt le mépriser, le compter pour rien, lui faire commettre un péché, le salir, l’éloigner de ma grâce ? Oh, réveillez-vous, réveillez-vous !

Qui m’écoutera ? Qui se sauvera ?

Votre Seigneur


de : quatrième cahier d'amour, page 64


Si au moins, cela pouvait inciter les parents à parler à leurs ados pour les faire réfléchir à ce qu'ils construisent par chacun de leurs actes qui leur paraissent si anodins et si fun aujourd'hui...
Et combien de personnes j'ai reconnues dans cette souffrance, qui apparemment est bien plus pratiquée qu'il n'y paraît au premier abord! Ces personnes employaient les mêmes mots "je me suis senti(e) méprisé(e)", "comme si je comptais pour rien", etc... c'en est saisissant.


Par constraste, pour comprendre comment fonctionne Jésus, un extrait de "Un Appel à l'Amour" de Josepha Menendez :

L'unique chose que je demande, écrit-elle, c'est la fidélité et le courage, (...).
Jésus répond à sa prière :
-Moi aussi, Je ne te demande qu'une chose : amour et abandon.
(...)
-Je veux que tu sois comme un vase vide que Je me chargerai de remplir. Laisse ton créateur se charger de sa créature. Quant à l'Amour, ne garde pas de mesure.


Ps 32 : 8
Je t'instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j'aurai le regard sur toi.

Mat 11:29
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
Dernière modification par zelie le ven. 12 juil. 2019, 12:59, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » mer. 10 juil. 2019, 17:10

de : quatrième cahier d'amour, page 65 et suivantes :

Parle aussi du péché de la vie en concubinage. Et avant tout observez ce mot si laid : concubinage, alors que Mon Eglise propose le sacrement du mariage! Quelle différence!
Ne voyez-vous pas que le mot lui-même vous enlaidit et surtout méprise votre amour qui ne devrait être entouré que de beauté! Hommes et femmes aveugles, jeunes ignorants parce que sans berger! Je souffre de vous voir livrés aux loups qui ne vous aiment pas et c'est pourquoi Je viens encore, Je viens vous en parler, Je viens vous en consoler! Non, je ne vous ai pas créés pour que vous aimiez si mal, et pour que vos amours meurent les uns après les autres, dans la tristesse et le dégoût ! Non, Je vous ai créés pour que vous connaissiez et viviez le véritable amour qui vient de Moi. (...) Ecoutez-moi !
N'acceptez plus de vivre ensemble avant d'avoir pris le temps des fiançailles pour vous connaître en toute vérité et avant de vous être donné l'un à l'autre dans le sacrement du mariage. Prenez du temps et soyez prudents durant votre jeunesse, afin de ne pas être entraînés dans des relations qui n'aboutiraient pas et qui vous blesseraient! Ne méprisez pas vos corps en les partageant trop vite! Ils ne sont pas des objets. Ils sont le temple de Mon Esprit, le lieu où JE vis. Ils sont uniques. Quant à vos pensées, vos manières de voir, vos sensibilités, vos psychismes, ils sont tout aussi uniques. Ils sont de plus empreints de tout ce que vous avez reçu d'elles ou non reçu. Ils sont des trésors qu'il s'agit de découvrir progressivement avec respect et délicatesse.

C'est pourquoi il est nécessaire tout d'abord d'apprendre de Moi, avec Moi et Ma Sainte Mère, chaque jour, comment vous estimer, comment vous reconnaître Mes fils, comment vous aimer! Alors seulement vous ne vous livrerez plus au premier venu ou à le première venue! Et vous trouverez ce que vous espérez: le véritable amour.
Parle aussi des spectacles où le péché est en quelque sorte adulé! Par exemple tous les films où l'on exalte d'une manière ou d'une autre le meurtre, le vol, l'adultère, le mensonge, la haine, sont à proscrire. Ils entretiennent en vous une connivence avec tous ces péchés qui entraînent la mort de l'âme.

Vous vous éloignerez aussi de tous les films où l'on critique ma Sainte Eglise Catholique, où l'on met en scène des prêtres, où l'on ose même me représenter pour Me flageller de nouveau! Oh, honte, honte sur vous! Priez, priez, demandez pardon et en réparation offrez une messe ou des messes pour les réalisateurs et les acteurs de ces films abominables. Intercédez pour qu'ils soient sauvés!

Aveugles, aveugles, quand donc comprendrez-vous?
Il en restera donc (...) très peu de spectacles à aller voir et vous trouverez enfin du temps pour vous sauver et vous aimer vous-mêmes en nourrissant votre âme désemparée!

Enfants, enfants, viendrez-vous dans Mes Bras y trouver le repos? (...) Dans mon Coeur, être consolés?
Votre Doux Roi

(le même jour)

Rappelez-vous :
vous êtes responsables des mauvais films que l'on fait, en allant les voir ou en vous y intéressant de quelque façon! Imaginez que plus personne n'aille les voir, les réalisateurs ne commenceraient-ils pas à chercher d'autres projets pour vous ramener dans les salles? Réfléchissez donc aux conséquences de vos actes et aux péchés qu'ils entraînent. De l'âme de la fille qui se prostitue en offrant son corps en marchandise pour le plaisir des spectateurs, de celle du garçon qui en fait tout autant, de tous ceux et celles qui interviennent dans la prise de ces images moribondes, vous aurez à rendre compte, si vous leur donnez vos yeux pour regarder.
Amen, amen, que celui qui a des oreilles entende et qu'il se convertisse.

Votre Seigneur.


Habacuc 1 : 13 Tes yeux sont trop purs pour voir le mal, Et tu ne peux pas regarder l'iniquité.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » ven. 12 juil. 2019, 16:50

Les deux derniers posts m'ont fait penser au livre d'Alexandre Soljénitsyne, le déclin du courage (discours de Harvard, 1978) dont un forumeur a tiré une citation il y a quelques jours sur un autre fil, (merci à lui de nous l'avoir remis en mémoire, même si j'ai oublié de qui il s'agit!).
Je vous le conseille à tous comme lecture d'été : un bon résumé sur ce qu'on a perdu en croyant gagner mieux en deux siècles de capitalisme!

https://www.laprocure.com/declin-courag ... 00460.html

Et personnellement, j'ai trouvé que certaines pages devraient être lues par tous les parents, car ce qui manque aujourd'hui dans la société manque encore plus dans les familles : faire sens de sa vie, et pour cela faire sens du moindre de nos actes, de nos attitudes. Soljénitsyne livre une analyse incisive de quelques aspects, car ce n'est qu'un discours, mais déjà suffisants pour que leur mise en valeur nous soient propices (en terme de choses à changer).
Cela rejoint intimement la pensée de tous les Papes, qui ne cessent de nous engager à mettre "Dieu au centre", chose qu'encore nous ne savons pas bien faire. Parce que mettre Dieu au centre, c'est aussi une affaire d'affûter son esprit, d'énergie et de détermination, d'imagination dans l'initiative, etc... Toute cette énergie qui fait les peuples astucieux et de ce fait en mouvement vers une construction solide de leur futur...
Puisse ce fil et le fil sur une vie quotidienne centrée sur l'Amour de Dieu, (il te suffit de savoir que Je t'aime, toi, abandonne-toi...) nous y aider un tout petit peu, tous, chrétiens ou frères de tous horizons.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » lun. 15 juil. 2019, 9:22

Aujourd'hui petit tour par Cotignac, village du Var (haut-Var), l'un des plus beau de France, mais aussi et surtout lieu de pèlerinage auprès du Sanctuaire Notre-Dame-des-Grâces, lieu d'apparition de toute la Sainte Famille :
Le 10 août 1519, Jean de la Baume gravit le mont Verdaille pour y couper du bois. Pieux bûcheron, il commence sa journée de travail en priant. Lorsqu’il se relève, quelle n’est pas sa surprise de voir dans la nuée, la Vierge Marie tenant l’Enfant Jésus dans ses bras. A leurs côtés se tiennent l’Archange Saint Michel et Saint Bernard de Clairvaux.

La Dame délivre à Jean ce message : « Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux Consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre-Dame de Grâces et qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre. » Puis, la vision disparaît.

Jean pense qu’il s’agit d’une hallucination à cause de la chaleur estivale. Il garde donc pour lui le message. Le lendemain, il vient au même endroit pour finir de tailler l’arbre. De nouveau, la même apparition a lieu. Jean se précipite alors au village pour transmettre le message aux autorités de Cotignac.

Le 14 septembre, à peine 1 mois après les apparitions, la première pierre du Sanctuaire est posée. Tout le village vient sur le Mont Verdaille en procession avec clergé et syndics en tête.
Quelques 140 ans plus tard, c'est au tour de Joseph d'apparaître sur la colline d'en face :
Le 7 juin 1660, Gaspard Ricard, un jeune berger, est en train de mourir de soif sur le mont Bessillon. C’est alors que Saint Joseph apparaît et lui dit : « Je suis Joseph, soulève ce rocher et tu boiras. » Gaspard obéit et une source, qui coule encore aujourd’hui, se met à jaillir. Dès le 9 août, les habitants de Cotignac commencent à construire une chapelle sur le lieu de l’apparition.
Cotignac organise aussi un pèlerinage des Pères de familles (ou des hommes désirant devenir pères un jour) une fois par an, début juillet, comme les pèlerinages de Puimisson et Vézelay signalés plus haut dans ce fil. Désolée de ne l'avoir pas su avant, mais au moins le rendez-vous peut être retenu pour juillet 2020. L'histoire de ces pèlerinages : https://www.avecstjosephcotignacdesperes.com/historique
Notre Dame des Grâces reste un important site religieux dédié à Saint Joseph, outre la Sainte Famille.
dès le début ce pèlerinage est celui de pères de famille qui viennent confier à Marie et à Joseph leur souci de famille, de santé, de travail. Désir d’enfant, cancer, enfant en perdition, chômage qui dure, épouse partie, conflits familiaux, … la liste est longue de ce qu’ils portent et dont ils parlent en cours de route…”
A savoir; il existe en France une soixantaine de départs des différents pèlerinages des pères, tous à environ la même date, fin juin ou début juillet. Ce pèlerinage des pères est en pleine extension, car j'avais entendu parler de deux ou trois départs, puis d'une dizaine, puis de 22 et maintenant d'une soixantaine de départ par toute la France (et un en Belgique et un autre au Luxembourg): Deo Gratias! Je ne peux y voir que la Main Bénie de notre Père du Ciel, qui vient au secours des familles de France et surement du monde, familles qui sont tellement malmenées de nos jours dans leur cadre et leurs missions!
D'autant que cela cadre exactement avec tout ce qu'on peut lire qui ait été écrit par des saints au 20 ème siècle sur le thème de la paternité où il est annoncé un avènement d'une période où Saint Joseph sera très reconnu, très aimé, et qu'on pourrait résumer par : "Pères, levez-vous, car vos familles ont besoin de vous, de pères engagés et protecteurs" et "n'ayez pas peur, car le Père du Ciel et Saint Joseph vous accompagnent"!

Le lien de tous les départs (carte interactive) en France : https://montligeon.org/retour-sur-le-pe ... ontligeon/.

Ce qui est à remarquer, c'est que dans chacun de ces pèlerinages, la statue de saint Joseph est portée et honorée; ce qui signifie que Saint Joseph sillonne en personne toute la France au début de l'été, plus exactement au début des vacances, quand les hommes sont enfin disponibles, mais aussi quand l'été, la chaleur, les sorties et les excès risquent de drainer beaucoup de jeunes hommes hors des sentiers lumineux que Jésus souhaite pour eux... comme un signe de ne pas oublier la prière et la messe, la relation à Dieu l'été, mais au contraire, de faire de chacun de nos jours de repos une pluie de roses qui nous renouvelle dans l'Amour de Dieu, nous ressource dans une plus grande proximité avec Lui...


A Cotignac, différents pèlerinages sont organisés tout au long de l'été (pas que pour les papas!), pour les grands-parents, les familles en difficulté, les célibataires, les couples, etc. A noter aussi un pèlerinage pour la vie le jour de la fête de Saint Michel Archange, le 29 septembre prochain .
Voir ici : http://www.nd-de-graces.com/category/ev ... lerinages/

Cotignac traverse aussi une année jubilaire pour les 500 ans de la première apparition : http://www.nd-de-graces.com/parcours-du-jubile/


Que de beaux moments de prière et de grâces en perspective ! (dans un La Croix, un père au chômage témoignait avoir retrouvé rapidement du travail, etc...)
Que la Sainte Famille en soit bénie, et nous protège tous! :coeur: :coeur: :coeur:
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » mar. 16 juil. 2019, 10:02

Je reviens un instant sur la statue de Saint Joseph qui sillonne toute la France, et sur ce que j'ai dit : en faisant cela, cet acte de foi, porter cette statue sur une quanrantaine de kilomètres sous la chaleur, en priant, c'est Saint Joseph en personne qui se tient au milieu des pères et qui les guide spirituellement aussi fort qu'eux le porte physiquement...
J'en suis intimement persuadée...
Plus jeune, j'ai eu à assister à un baptême, mais dans mon milieu intello-gauchiste, un baptême, ça se faisait sous la pression de la mamie, pas vraiment par conviction; seule la mamie priait. Les autres, et particulièrement un tonton prof de philo, se signait à l'envers, rigolait pendant la cérémonie, et comme j'étais la seule croyante et repérée comme telle, et que toute réunion de famille était pour moi une humiliation publique, ce jour-là, ça n'a pas raté. Toute la cérémonie, il m'a collée en me disant que je m'agenouillais devant des statues de plâtre, que c'était un record de stupidité, bref, le genre de truc qui fait qu'on tient bon et dès rentré chez soi on s'effondre en larmes... A tel point, car je n'avais aucun prêtre, ni ami catholique pour contrebalancer un tel discours, que je me suis posée des questions... peut-être la foi, la vraie, devait se passer des statues de plâtre, de toute représentation, pour ne se concentrer sur Dieu seul, mais sans intermédiaire, ni physique, ni spirituel? Vous voyez le début de glissement... Et de là, les dogmes un jour?
En fait, il n'en a rien été, la riposte divine a été rapide; je lisais les quelques messages mariaux de Stella Maris, un journal trouvé au hasard avant d'en connaître d'autres, et c'était l'époque ou Saint Jean Paul II recommandait d'aller prier à Medjugorje entre autres, mais il y avait aussi des messages de Fatima, Garabandal, et d'autres que j'ai oublié . Donc j'ai lu, et bien sûr, tant de temps après, je ne peux pas citer mes sources, mais tout concordait. Jésus voyait le moindre de nos soupirs, et tout geste d'amour posé au pied d'une statue était posé à ses pieds, parce que partout où il était représenté, des multitudes d'anges étaient là car Lui en personne était présent, toujours. A travers mes lectures, Dieu nous a dit et répété cela des centaines de fois durant plus de vingt ans. Et les saints sont pour moi de précieux compagnons de route, Saint Joseph et Padre Pio en tête, après Marie et Jésus bien entendu. Ce n'est pas un hasard si nous sommes entourés de statues, de croix et de saints. Ce n'est pas sur une cause historique judéo-chrétienne; c'est parce que Dieu a un plan pour notre pays et l'a voulu ainsi; la moindre croix, la moindre statue sont issues de l'impulsion que Lui a donné pour qu'elle soit là où elle est. Tout vient de sa main, le hasard dans ce domaine est inexistant.

Aussi, devant une croix, une statue, où qu'elle soit, même vieille et en mauvais état, ne passez jamais devant sans la saluer, sans dire un mot d'amour jailli de votre coeur à Jésus, car lui, si la statue est bénie, ne retire jamais sa bénédiction. Et les anges entourent une telle statue ou croix.

Soyez bénis, heureux pères qui ont eu l'honneur de cheminer tout près de Saint Joseph en personne lors d'un de ces pèlerinages, et tous ceux qui l'an prochain courront se réfugier dans ses bras pour avancer plus sereinement dans leur vie d'homme et de père.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » ven. 19 juil. 2019, 15:15

Voilà un des exemples qui sont venus contrebalancer ceux qui m'ont poussé à abandonner ma dévotion : c'est l'histoire de l'icône de Marie Porte Du Ciel, du Mon Athos, chère à nos frères ermites orthodoxes :

Image

du site https://www.communionmarieporteduciel.f ... de-l-icone, où une vidéo détaille mieux l'histoire :
Au temps de l’hérésie iconoclaste, une pieuse veuve de Nicée jeta à la mer une merveilleuse Icône de la Mère de Dieu, afin qu’elle échappât à la destruction. Bien des années plus tard, au Xle siècle, les moines du Monastère d’Iviron virent pendant plusieurs jours une immense colonne de feu s’élever de la mer vers le ciel, au-dessus de la Sainte Icône qui flottait debout sur les flots. Mais chaque fois que l’un d’eux cherchait à s’en approcher, l’Icône s’éloignait.

A cette époque vivait à Iviron un Saint moine géorgien, nommé Gabriel, qui en période d’été allait vivre dans la montagne proche du Monastère. Il était vêtu d’une tunique de poil et ne se nourrissait que d’herbes, mais son aspect était celui d’un ange. La Mère de Dieu lui apparut et lui ordonna de se rendre sur le rivage pour y recueillir Son Icône. Tous les moines réunis virent alors avec stupéfaction Gabriel marcher avec assurance sur les flots, comme sur la terre ferme, recueillir l’Icône dans ses bras et la ramener sur la berge, où elle fut acueillie avec des hymnes d’actions de grâces et déposée ensuite dans le Catholicon du Monastère.

Le lendemain matin, au moment d’allumer les veilleuses pour l’office, le sacristain constata que l’Icône avait disparu. Après bien des recherches on la découvrit au-dessus de la porte d’entrée du Monastère. Ramenée dans le Sanctuaire, elle alla à plusieurs reprises se replacer d’elle-même au-dessus de la porte. Finalement la Mère de Dieu apparut à Gabriel et lui demanda de faire savoir aux frères qu’Elle ne désirait pas être gardée et protégée par eux, mais qu’Elle était venue, Elle, pour les préserver de tout danger, dans cette vie comme dans la vie future, conformément à la grâce qu’elle avait acquise de Son Fils quand Elle lui avait demandé que la Sainte Montagne lui soit accordée pour devenir Son « Jardin ».
et :
José Munoz, un iconographe ermite qui habitait dans un quartier pauvre de Montréal, a reçu le 2 juillet 1981 de la part d’un moine orthodoxe du Mont Athos, une icône de Marie, Porte du Ciel. Quelques mois plus tard, soit le 21 novembre, en la Fête de la Présentation de Marie, un fait insolite se produisit sur l’icône. De manière très précise, une huile soudaine et fort parfumée s’écoulait lentement de l’étoile, symbolisant l’Esprit-Saint, sur l’épaule droite de Marie, ainsi que des deux mains de la Vierge et de la main droite de l’Enfant Jésus. Depuis ce jour, l’Icône n’a jamais cessé d’exsuder cette huile parfumée. Quelques temps après cette manifestation extraordinaire, André Rostworowski, cinéaste de Montréal, a pris une vingtaine de photos de cette Icône qui suintait abondamment. Il la posa sur le balcon dehors, afin de ne pas utiliser le flash qui aurait pu donner des reflets. Sur l’une des photos au développement, nous avons aperçu la trace d’huile qui avait la forme d’un chapelet, que Marie tenait dans sa main droite. C’est donc cette photo qui a été reproduite en centaines de milliers d’exemplaires. Elle est maintenant connue dans le monde entier.
Des amis d'une grande piété ont eu l'occasion de prier devant cette icône et d'en sentir le parfum inimitable, le parfum du Saint-Esprit. L'époux a eu la grâce de sentir exactement la même odeur, une deuxième fois dans sa vie, à Medjugorje, à un moment de sa vie où il était assailli par le doute et les soucis, dans une église quasi-vide où il n'y avait rien qui brûlait.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1303
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 20 juil. 2019, 14:41

De : 6ème cahier d’amour, pages 44-45.
L’homme doit changer, l’homme doit se responsabiliser, l’homme doit demander pardon de son égoïsme particulièrement dans son comportement envers la femme. Combien de femmes, il y a cinquante ans, ont été montrées du doigt et rejetées parce qu’elles attendaient un enfant sans être mariées. Et pourquoi n’a-t-on pas montré du doigt tout autant l’homme avec lequel cet enfant avait été conçu ? N’est-il pour rien dans une conception et dans la séduction qu’il exerce sur une femme ? Il est tout autant responsable et il ne peut plus maintenant se cacher de ses péchés. S’il séduit une femme, il doit savoir qu’il lui en sera demandé compte au Ciel. Et s’il ne se soucie pas de savoir si leur relation peut ou non donner naissance à un enfant, ou s’il refuse l’enfant conçu et n’en assume pas la responsabilité, qu’il sache que sa faute est grave et endurcira son cœur jusqu’à ce qu’il devienne de pierre, jusqu’à l’éloigner complètement de Moi.

Egoïste ! Entends ce que J’ai à te dire pour te sauver !
La femme t’a été donnée pour que tu la protèges et non pour que tu la mettes en péril !
Elle t’a été donnée pour que tu l’aimes et non pour que tu en abuses !
La semence de vie que J’ai mise en toi ne t’a pas été donnée pour être gaspillée, mais pour aimer.
Homme égoïste, il est temps de te réveiller, de te convertir, de te responsabiliser.
Il est temps de te rendre à Mon Amour pour apprendre à aimer à ton tour.
Il est temps de te laisser guérir de ton orgueil et de ta solitude.
Il est temps de Me laisser soigner les plaies de ton cœur, afin que tu apprennes qui tu es.
Il est temps de te mettre à genoux pour que Je puisse poser Mes Mains sur ta tête orgueilleuse afin qu’elle redevienne humaine.
(commentaire : C’est ce qui se passe quand on s’agenouille à l’entrée de toute église, lors du confiteor en début de messe (quand on regrette nos péchés, même si le prêtre ne fait que nous faire répéter trois fois « Jésus prends pitié de nous », quelle que soit la formule courte), ou quand on s’agenouille lors de la Consécration, distribution de l’Hostie et quand on l’a reçue et qu’on se recueille en prière : tout cela doit se faire à genoux).
Il est temps de te laisser consoler des tes blessures si cachées que tu ne veux même pas les regarder.
Il est temps de revenir te soigner dans les allées de Mes églises où tu trouveras la médecine par excellence de ton cœur et de ton corps, celle de Mon Amour et de Ma Présence Réelle.

Homme, je t’appelle à vivre ! Je t’appelle à aimer. Viens chercher ton visage dans Mes Bras, viens chercher ton cœur dans le Mien, viens chercher ta joie dans Mes Plaies avant que ne vienne le temps de la vieillesse où tu ne pourras plus faire ce chemin. N’attends plus. Viens tout déposer dans Mon Cœur compatissant et victorieux et Je t’apprendrai tout.

Ecoute, oh, écoute et viens !

Ton Jésus


Puisse le Sacré-Coeur de Jésus nous toucher tous et toutes au milieu de l'été, des fêtes, des loisirs, des soifs d'aventure(s)... et des boites de nuit.

Il nous faut comprendre que l'homme a sa part dans les situations qui ont abouti à des lois pro-avortement, quel que soit le pays concerné, et que l'avortement aura de beaux jours devant lui tant que les femmes tomberont enceintes hors des clous protecteurs du mariage ou de la forme sociale équivalente ayant pour but la protection de la famille, des enfants à venir.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités