La prière des pères

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

La prière des pères

Message non lu par zelie » mar. 19 mars 2019, 9:49

Bonjour,
en ce jour de Saint Joseph, Aleteia publie un très bel article sur Saint Joseph, très intéressant en lui-même, et qui en plus fait le lien avec le groupe de prière des pères, groupe mondial de marche des pères en ce jour et de prière ensemble; ce groupe m'a semblé peu connu et surement très intéressant pour beaucoup de personnes ici. Il n'est pas nécessaire d'être déjà père pour participer à cette forme de prière, il suffit d'être un homme, croyant ou en recherche de foi, de se placer sous la protection de Saint Joseph et de faire la demande d'adhésion en personne.
Les liens de l'article et du groupe de prière :

https://fr.aleteia.org/2018/12/26/le-re ... s-fideles/

https://www.famillechretienne.fr/foi-ch ... ble-219473

http://www.prieredesperes.com/
http://www.prieredesperes.com/index.php ... -regionaux

Que Saint Joseph protège chaque famille du monde !
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 21 avr. 2019, 8:48

Je me permets de partager ce message et peut-être d'autres à venir; je pense qu'il s'inscrit dans ce fil et peut profiter aux hommes, si j'en juge par les questions et préoccupations dont ils témoignent ici ou ailleurs.
Extrait de "Troisième Cahier d'Amour", (éditions RAS) recueil de messages du Ciel par une âme, page 78 à 81.
Chaque message fut discerné par un prêtre, docteur en théologie (père Becqué de Namur, aujourd'hui décédé) et le recueil fut publié avec l'accord de l'évêque du lieu. Je ne sais rien de l'âme qui a accueilli cette grâce, on ne trouve rien sur youtube et idem, (sinon qu'elle s'appelle Monique). Le style est parlé, il semble s'agir d'un dialogue ou de réponses à des questions (?).

Pour les hommes : (C'est Jésus qui répond à l'âme privilégiée)
Qu’ils se redressent ! Leur modèle est Saint Joseph. C’est lui qui dans la nuit obscure de Bethléem a reçu du Ciel l’ordre d’emmener la Très Sainte Vierge Marie et l’Enfant loin d’Hérode. C’est à lui qu’à été confiée la tâche de les sauver ! Or, la Très Sainte Vierge était plus grande que Saint Joseph. Reine de la Terre et des Cieux, la préséance aurait voulu logiquement que le Ciel s’adresse d’abord à Elle. Or, il n’en fut rien. C’est Saint Joseph, le chaste époux, l’homme, qui fut réveillé dans la nuit pour cette mission de sauvegarde de la famille. Ce qui veut dire que c’est l’homme qui doit encore aujourd’hui sauver la famille.

C’est à l’homme que le Ciel s’adresse pour lui dire :
« Sauve ton épouse, sauve tes enfants du mal, sauve ta famille ! Eloigne tes enfants des lieux de perdition ! Choisis des lieux d’apprentissage dignes de leur état de Fils de Dieu. Apprends-leur à prier. Conduis-les dans l’Eglise. Fais-leur aimer la Sainte Religion Catholique. Enseigne-les, nourris-les du Ciel ! »

Quant à Marie, la Très-Sainte, elle obéit à Saint Joseph. C’est lui qui, dans la nuit obscure, sur des chemins inconnus, fut le guide de cette famille affligée. Ce qui signifie encore que la femme soit se soumettre à celui qu’elle a choisit comme époux devant Dieu et qu’elle doit lui faire confiance. Elle doit réapprendre à lui rendre la place qu’il lui revient. C’est en effet à l’homme que revient, après avoir prié et pris conseil de son épouse, la prise des grandes décisions. C’est à lui que le Ciel parle pour celles-ci. Non qu’il soit supérieur à la femme, mais parce que notre Sagesse Suprême en a décidé ainsi, pour le Bien de chacun.
Ce qui signifie aussi que la jeune fille et le jeune homme doivent réfléchir avant de choisir leur futur et unique conjoint en implorant l’aide du Saint-Esprit. Ils doivent aussi apprendre dès leur enfance à prier pour lui, afin qu’il soit prêt à accomplir avec lui ou elle cette grande mission de la famille, véritable église domestique.
La vie en Dieu dans le mariage se prépare (…).

A vous donc, jeunes hommes et hommes du monde entier, il vous est proposé de renverser ce qui est en train de se faire dans vos sociétés désaxées. Là où la femme devient soldat, policier, chauffeur de poids lourd, il vous est demandé de redevenir des hommes afin de reprendre votre place, afin qu’ainsi les femmes puissent reprendre la leur ! (…)

Reprenez votre place aussi par amour pour la femme.
Comment ?
Tout d’abord en PRIANT. C’est Ma Très Sainte Mère, aujourd’hui, la Très Sainte Vierge Marie, qui a les clefs du Ciel. Par la récitation humble du chapelet, vous serez en même temps avec votre modèle, saint Joseph, car il se tient toujours chastement auprès de la Vierge Sainte. Peu à peu, il vous fera son élève et vous comprendrez ce que vous ne comprenez plus aujourd’hui de la véritable nature masculine !
Priez ! Je vous donnerai la force et les vertus perdues. Vous sentirez dans votre esprit, dans votre âme, votre psychisme, votre corps, la joie d’être un homme et ce que J’ai déposé dans cet état particulier. Vous aurez en même temps de la compassion pour la femme qui s’égare dans des rôles qui ne sont pas les siens et peu à peu l’équilibre reviendra.

Rien de tout cela cependant ne se fera, si vous ne priez pas et si vous ne recevez pas les sacrements de la Sainte Eglise Catholique ! Ne cessez donc plus de venir Me recevoir dans la Sainte Eucharistie où Je vous donnerai toute force pour cette mission, essentielle aujourd’hui, de construire de nouvelles familles à l’imitation de celle de Nazareth.
Votre rôle est indispensable. Votre Dieu a besoin de vous.
La mission est difficile ; il s’agit de suivre Saint Joseph dans la nuit obscure du péché de vos sociétés, de fuir, poursuivis par la haine de ceux qui veulent faire mourir cette famille de Mon cœur où Je repose, de ne pas savoir au début où vous vous réfugierez, mais de le suivre malgré tout (…).

Jeunes hommes, priez, priez chaque jour pour votre future épouse, afin de ne pas être trompés par le malin qui déteste Ma famille et qui cherchera de toutes les manières à vous mettre en contact avec de jeunes filles charmantes qui ne seront pas celles qui vous sont destinées et qui vous attendent.

Soyez sur vos gardes !
Sortez peu.
Faites comme Saint Joseph qui vivait caché dans la prière. Bien qu’ayant dépassé l’âge habituel pour se marier, il ne cherchait nullement à droite ou à gauche une jeune femme ! Et c’est ainsi qui lui fut donné la plus belle jeune fille (…).

Vous aussi, vivez dans la prière, en Ma Présence. Ne cherchez pas celle qui restaurera avec vous la Sainte Famille. Elle vous sera donnée comme à Saint Joseph, car tel est Mon Amour !
Priez, priez Ma Sainte Mère.
de : https://www.asonimage.fr/A-917-troisiem ... marie.aspx

Puissent, Seigneur, mes frères comprendre quelle est leur nuit obscure familiale ou personnelle! (et agir dessus).
Que les Grâces de Pâques vous éclairent tous!
Et puisse ce si petit fil être lu!
Dernière modification par zelie le jeu. 02 mai 2019, 7:40, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 27 avr. 2019, 11:18

La suite du message page 82:
Et entendez, hommes, le cri de Ma Prière ! (…) Votre société va périr dans les plus atroces agonies si vous ne vous mettez pas au travail. Vous avez 10, 12, 16, 18, 20, 50 ans, commencez ! Sauvez, sauvez votre pays, d’abord la France et ensuite toute l’humanité !
J’ai mis en l’homme en tant que masculin, par Ma Sagesse Suprême, le soin de SAUVER, d’agir sur la matière par la force et le raisonnement. C’est à vous de redresser la barque qui coule. C’est à vous de vous retrouver vaillants, courageux, sécurisants pour la femme, et fidèles. C’est à vous d’imiter mon Saint Père adoptif ! Sans lui, Je n’aurais pas pu accomplir Ma Mission, Ma Passion, Je n’aurais pas pu sauver l’humanité, car j’aurais été tué aussitôt né !
J’ai besoin de vous, mes Joseph.
Priez !
Priez !
Je vous redresserai,
Je vous bénirai,
Je vous apprendrai à aimer,
Car, vous retrouvant vous-mêmes, vous pourrez enfin vous donner.
Jésus, votre Roi d’Amour, votre Frère,
votre Compagnon Valeureux,
votre Douloureux Ami sur la Croix.
Oui je sais c'est très indigeste.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 27 avr. 2019, 11:36

page 86 :
12 juillet 2007
(C’est toujours, tout au long du livre, Jésus qui parle à l’âme, note de moi) :

L’homme doit reprendre sa place. Qu’il prie beaucoup Saint Joseph qui l’aidera.
Et pour reprendre cette place, qu’il commence par s’agenouiller dans la Sainte Eglise devant le Tabernacle où Je l’attends.

Les temps sont tragiquement courts pour sauver votre pays et la nouvelle génération qui va à sa perte. Hommes, soyez courageux !
Mettez-vous à genoux pour M’honorer et M’implorer. Là, vous trouverez toute réponse à vos questions. Là, vous nourrirez vos âmes assoiffées. Là vous reprendrez des forces et vous vous trouverez vous-mêmes. Là, vous reprendrez vie !

Venez, venez. Vous n’avez plus beaucoup de temps. Vous voyez partout autour de vous grandir les maux. Vous ne vous en doutez pas que ces maux viennent de Satan, car il est le maître de la terre depuis que vous M’avez oublié ! Mais si vous revenez à Moi et à Ma Sainte Mère, la Très Sainte Vierge Marie, Satan sera vaincu.
Mais ne perdez plus de temps. Les temps sont courts, extrêmement courts, pour vous sauver !
Votre Seigneur Jésus, qui vous aime.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 27 avr. 2019, 11:58

pages 96 à 98:
20 juillet 2007

Saint Joseph doit être beaucoup plus honoré aujourd’hui et partout.

Rappelez-vous la fuite en Egypte, en cette nuit d’hiver où Hérode avait décidé la mort de tous les garçons de moins de deux ans. Alors que Saint Joseph emportait l’Enfant avec Marie sur des routes inconnues, il vit soudain le visage de l’Enfant.
(…) Le petit visage était si douloureux que Saint Joseph en fut presque terrifié. Le Saint Enfant semblait mort. Son visage si beau semblait souffrir à un point si extrême que Saint Joseph ne pouvait presque plus le regarder.
Il semblait que sur ce visage s’inscrivait toutes les détresses, tous les cris des femmes de Bethléem dont on égorgeait les enfants premiers-nés. Il semblait qu’Il mourut à chaque instant dans une souffrance atroce.
Car l’Enfant Divin vivait sous les yeux de Saint Joseph et sous ceux de sa Sainte Epouse tous les meurtres. (…) Son cœur, transpercé de chacun des poignards qui tueraient les corps des premiers-nés et les cœurs de leurs pères et mères, battait d’une douleur muette si insupportable, que Saint Joseph eut besoin du regard de la Bienheureuse Mère (…). Oh ! Comme chacun de ses gestes fut alors un supplice offert pour le Sauveur du monde qui semblait déjà mourir. (…) Comme chacun des gestes de Saint Joseph lui demanda un courage extrême (…).
Oh, que Saint Joseph silencieux fut sublime en ces heures où toute parole était définitivement vaine. Seule la souffrance pouvait aider à vivre.

Hommes, hommes d’aujourd’hui, aimez, vénérez Saint Joseph qui souffrira avec vous et vous sauvera des périls, comme il l’a fait pour l’Enfant et Sa Mère à Bethléem, quelles que soient les circonstances.

Jésus.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 27 avr. 2019, 12:26

Ce qui est assez remarquable dans ces livrets, c'est que Jésus s'attaque avec précision à tous les aspects de la vie d'aujourd'hui, d'un ton sans détour mais toujours empreint de miséricorde, -un peu comme ferais un médecin lors d'une éxérèse en fait-, ton que l'on retrouve dans les écrits de Maria Valtorta (éditions RAS), Domenico (Je suis votre Dieu, écoutez-moi), Mgr Ottavio Michelini (confidences de Jésus à ses prêtres) et tant d'autres bien plus connus. Déterminé sans excès ni brutalité, mais axé sur un tel degré de vérité que parfois c'est un peu cru.
Je souhaitais rendre cela clair, c'est fait, je continue donc sur tous les aspects qui concernent de près ou de loin la condition de l'homme (= masculin) et la condition des pères.
Juste une précision avant de continuer; au fil de la lecture, on se rend compte que l'âme qui a reçu en son temps ces messages est une fidèle assidue d'une église catholique de culte traditionnel, où le prêtre célèbre dos à ses fidèles. Je le précise ici car cela ressortira immanquablement au fil des extraits.

Pages 99-100 :
Sur les tout petits enfants

Ils sont si beaux et si purs qu’ils sont devenus des dieux ! Quand un tout-petit enfant est amené par sa mère quelque part, il devient le point de mire de tous, l’unique objet de tous les regards, de toutes les attentions, de tous les suffrages. On délaisse pour cet enfant l’enfant plus âgé, l’adulte et le vieillard.
Cette attitude, compréhensible parce que le tout-petit reflète le Royaume de Dieu, Mon Royaume, dont vous êtes douloureusement séparé, lui est néfaste. En effet, se sentant très vite l’unique objet des désirs, il devient vite exigeant et croit que tout et tous lui sont soumis.
Il faut rechercher Dieu là où Il est, c'est-à-dire en Moi, votre Doux Sauveur ! Alors vous aurez une attitude plus juste avec tous les petits enfants, qui les fera grandir en sagesse et en intelligence. Ils ont leur place, mais pas toutes les places. Ils ne se sentiront non pas les rois ni les idoles, mais frère et sœur d’une famille humaine.
Aimez-les vraiment, en ne leur donnant pas la grande illusion qu’ils sont au centre du monde. Car, à peine ont-ils grandi et qu’un nouveau-né arrive, qu’ils se rendent compte qu’ils ne sont plus grand-chose ! Cette expérience est extrêmement douloureuse et bien souvent ils ne s’en remettent pas et cherchent sans cesse à redevenir l’idole de la famille. Ils peuvent aussi éprouver une jalousie cachée et destructrice pour l’enfant qui a pris leur place. Ce sentiment, dont ils ne connaissent pas l’origine, les rend tristes et souvent exigeants, et mêmes adultes, ils cherchent à redevenir cet enfant adulé.
Soyez vigilants. Adorez le Vrai Dieu, Père, Fils -Moi-même-, et Saint-Esprit. N’adorez pas le tout-petit. Aimez-le en lui donnant l’affection ton il a besoin sans qu’elle soit excessive et au détriment des autres membres de la famille.
Jésus, votre Dieu aimant.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 27 avr. 2019, 15:19

Et je finis pour aujourd'hui avec la bonne attitude en entrant dans l'église, s'agenouiller :
L’église
Entrer dans une église est un acte qui mérite aujourd’hui d’être réexpliqué, car les hommes ne savent plus ce que cela signifie.
Entrer dans une église, est-ce pareil que d’entrer dans un temple protestant, une synagogue, une mosquée, un temple bouddhiste ?

NON.

Pourquoi ?

Le temple protestant ou évangélique ou pentecôtiste, la mosquée, les temples bouddhistes ou hindouistes sont des lieux de prière, des lieux de rassemblement pour la prière.

L’église est tout autre chose !

Elle est le lieu où Moi, Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme, J’habite et Je vis.
Le lieu où Je Me manifeste corporellement présent dans la Sainte Eucharistie, dans le Saint Tabernacle.
Je suis là.
L’église est le lieu où il y a Quelqu’un. Et ce Quelqu’un vous attend nuit et jour. Et ce Quelqu’un est Dieu !


Combien d’entre vous visitent Mes Maisons sans même Me saluer, Me manifester leur présence !
Je vous vois,
Je vois vos gestes,
J’attends votre signe, votre salutation.
Et vous passez sans Me voir, sans recevoir Mes Grâces.

Enfants,
enfants de Mon Cœur,
écoutez ce Cœur battre dans tous les tabernacles du monde. Recevez-en les Baumes Célestes, l’Amour Unique et nécessaire dont vous avez tant besoin.
Ne rentrez plus désormais dans une église sans M’adorer, sans M’y reconnaître, VIVANT, sans vous y agenouiller longuement afin que Je puisse vous bénir.
Entendez, entendez ce que Je vous dis.
Recevez, recevez Mes Grâces.
Jésus.
Jésus dans plusieurs messages insiste sur le fait de s'agenouiller dans l'église, mais aussi sur le fait de s'agenouiller dès qu'on entre dans une église, à la fois pour saluer, et pour recevoir les grâces spéciales qu'Il réserve à ceux qu'Il relève; je rechercherai ces messages si beaux et je les mettrais dès que j'y remets la main dessus.
En attendant, je mets le lien d'une autre révélation, tellement autorisée par son évêque qu'il en presse même la lecture, que l'on trouve gratuitement ici: http://www.notredamederimont.fr/wp-cont ... TALINA.pdf
et qui est de la même eau que ce que je note ici.

Et maintenant une petite anecdote personnelle sur l’agenouillement.

Sur le coup, quand j’ai lu le message copié ci-dessus, j’ai été un peu étonnée, car on ne m’avait jamais appris à m’agenouiller en entrant dans une église. Je n’ai jamais vu quelqu’un le faire quand j’étais petite, dans aucune paroisse de mes nombreux déménagements, ni même à Lourdes. Pourtant, dès que je sors de chez moi, je fréquente pas mal les églises. Ca m’a fait réaliser à quel point beaucoup de choses se sont perdues en cours de route dans le catholicisme, à quel point on est pressé même à l’église, bref…

Mais puisque Jésus le demande et le souhaite tant, ni une ni deux, je me mets à le faire. Déjà j’aimais, avant d’entrer dans une église, penser à mon arrivée et saluer l’ange de la paroisse, et une fois arrivée saluer Marie et Jésus, et puis tous les anges présents et les âmes présentes en prière. Mais tout ça, c’est invisible, ça ne coûte rien en matière d’orgueil, mais ça ne ramène rien non plus en matière de comportement à faire changer autour de soi.
Donc la fois suivante, à l’entrée de l’église, je m’agenouille… avec la grâce d’un bucheron fossilisé. Et je me relève… avec la grâce d’une baleine échouée. Heureusement que Jésus était au courant que j’avais arrêté le sport depuis des années ! J’étais confondue de honte :cry: ... mais tant pis, j’ai persisté.
Ca n’a pas raté, s’agenouiller comme une enclume soumise à G au carré et se relever en se cramponnant aux chaises et en les emportant avec soi, c’est devenu très visible :zut: pour toutes les personnes qui butaient sur moi ou qui se retournaient éberluées et le sourcil réprobateur. Mais tout est grâce dans la main de Dieu, même se rouler par terre comme un nem ensablé.

Petit à petit, (ça doit faire 5 mois que je le fais), j’ai remarqué trois choses :

-la première, c’est qu'en fait je ne suis pas la seule à m’agenouiller (toujours comme un pâté impérial ensablé en ce qui me concerne). Un homme très âgé, de largement plus de 80 ans, le fait aussi. Il arrive souvent à la messe en retard, avec son minuscule pas de parkinsonien, il fait comme il peut, mais il s’agenouille et se relève à chaque fois qu’il rentre dans une église. Il vient à pied de la maison de retraite voisine, à 300 mètres, mais entre le temps qu’il doit mettre pour se préparer, et le temps qu’il met pour marcher trois cent mètres, il se lève tous les dimanches très tôt et met des heures pour se préparer et être là, à la messe. Alors il a 3 ou 5 minutes de retard. Il n’est vieux que de l’extérieur, il a une âme jeune et ardente au-dedans. J’ai à chaque fois un élan de bonheur de voir Dieu à l’œuvre en cet homme si vieux, si maigre, si fatigué.
Je n’avais jamais vu cet homme avant de faire ma roulade d’agenouillement. Et pourtant il était là surement depuis des décennies. C’est grâce à Dieu que j’ai vu puis compris ce que vivait cet homme et ses semblables si âgés, car il se trouve qu’il en est question plus loin dans le livre cité ci-dessus.

-la seconde, c’est que mon agenouillement ne pouvant être ni rapide ni gracieux, j’ai appris à accepter qu’il ne soit qu’échouage et à n’avoir que cela, ce découronnement, à offrir à Dieu. Parce que ma lenteur m’a donné accès à l’homme décrit ci-dessus, et parce que ma lenteur, une fois acceptée, m’a donné l’idée d’inclure un temps de prière jaculatoire et à présenter à Dieu ma condition de pécheresse une fois à genoux. Désormais, quand je me relève et vais m’asseoir plus loin, je suis déjà en prière. Je me tais et je Lui parle, je ne parle pas aux autres…

-la troisième, c’est qu’un agenouillement qu’on est obligé de ralentir à l’extrême pour garder le peu de dignité qu’il nous reste, laisse le temps pour tous les autres d’être réellement visible.
Et avec le temps, ça commence à fonctionner… La dernière fois que je suis entrée dans l’église, une personne que je n’avais jamais vu s’agenouiller depuis 20 ans et semblait ignorer ce geste (comme moi il y a peu de temps), s’est arrêtée, retournée et agenouillée très près de moi, visiblement entraînée par mon geste… C’est là qu’on comprend que tout est grâce dans la main de Dieu : parce que mon geste est visible, -contrairement au geste d’une personne sportive et leste qui ferait ça en trois centième de seconde-, il a pu faire réfléchir des personnes dans une église aussi post-conciliaire que la mienne.

Deo gratias!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » jeu. 02 mai 2019, 7:59

pages 103-104 :
Beaucoup de mamans, en présence de leur époux, en parlant de leurs enfants disent : « mon fils » ou « ma fille ». Certes, vous leur avez donné beaucoup de votre temps, de votre vie, et tout petits entre vos bras, ils dépendaient entièrement de vous. Mais n’oubliez vous pas quelqu’un dans cette appellation affectueuse ? N’oubliez-vous pas celui que vous avez aimé, pour que cet enfant soit conçu ? N’oubliez vous pas l’homme et le père ?

En effet, dans ces possessifs apparemment anodins, se glisse journellement la mise de coté du père. Certes, il leur arrive aussi de dire « ma fille », « mon fils », mais le plus souvent c’est vous, chères mamans, qui sans intention malveillante et tout à fait inconsciemment, vous appropriez vos enfants.

Cependant, « ma fille » est en réalité « notre fille » et « mon fils », « notre fils ». Si vous pensez à y faire attention, ce nouveau possessif sera source de beaucoup de guérisons.
En effet, tout d’abord il vous rappellera l’un à l’autre votre amour, votre union pour la conception de cet enfant et il réactualisera ce don total entre vous. Il ravivera la flamme des époux.

Ensuite ce possessif pluriel rendra au père sa paternité, car elle est tragiquement absente du possessif singulier, « mon » ou « ma ». Le fait d’y être attentive, la délicatesse et la reconnaissance qui s’y liront, feront rapidement effet sur le cœur de l’homme qu’on isole ainsi et sur sa prise de responsabilité. Car le « nous » rassemble et responsabilise.

Ô femmes, aimez l’époux,
Ne le blessez plus,
Il deviendra davantage époux
Et davantage père.

Votre Dieu Aimant.
toujours issu de : https://www.asonimage.fr/A-917-troisiem ... marie.aspx
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » sam. 04 mai 2019, 16:02

L'abbaye Saint Joseph de Clairval, à Flavigny sur Ozerain (21150, entre Dijon et Auxerre) organise tout au long de l'année de nombreuses retraites (5 jours) calquées sur les exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola, à Flavigny, en Belgique et en Angleterre. Le but étant de proposer à chacun de découvrir la richesse de la vie contemplative. La page de présentation annonce clairement l'orientation des retraites :
L'appel à la sainteté ne peut être entendu et suivi que dans le silence de l'adoration devant la transcendance infinie de Dieu. Nous devons confesser que nous avons tous besoin de ce silence chargé de présence adorée (...) Tous, croyants et incroyants, ont besoin d'apprendre la valeur du silence qui permet à l'Autre (Dieu) de parler, (...) cela suppose une grande fidélité à la prière liturgique et personnelle, aux temps consacrés à l'oraison mentale et à la contemplation, à l'adoration eucharistique
Ces retraites sont destinées uniquement aux hommes. Les moines suivent la règle de Saint Benoît.

présentation : http://www.clairval.com/presentation.fr.html

agenda des retraites : http://www.clairval.com/retraites.fr.php


Le monastère, outre un artisanat qui lui est propre, édite gratuitement chaque mois une lettre (un feuillet 4 pages) qui narre en détail la vie d'un saint (souvent inconnu), incluant une méditation ou un lien vers la Bible ou l'enseignement religieux délivré par nos Papes récents (Benoit XVI, François, Jean-Paul II).
Pour recevoir gratuitement ce feuillet chaque mois : http://www.clairval.com/lettre.fr.html (on peut aussi faire un don).
Pour avoir un aperçu de cette lettre mensuelle : http://www.clairval.com/sample.fr.php

Bonne lecture et bonnes retraites à tous!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: La prière des pères

Message non lu par Hantouane » sam. 04 mai 2019, 19:55

Merci pour ces partages zélie. Les messages de Jésus concernant saint Joseph, la place et le rôle que doit prendre l homme, voire le comportement à adopter dans notre monde contemporain par exemple m'ont particulièrement touché. Mais je n ai pas bien compris l origine de ces messages. Est ce une femme d une paroisse catholique qui reçoit des paroles auditives et/ou des visions de Jésus ?

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » dim. 05 mai 2019, 10:46

Cher Hantouane,
je vais essayer de vous répondre le plus clairement possible.

Il s'agit d'une femme, catholique pratiquante, dont je ne sais rien, sinon qu'elle signe ses livres Monique-Marie, et qu'on apprend dans le livre qu'elle s'appelle Monique mais que Jésus lui a demandé de s'appeler désormais Monique-Marie, "pour que l'éternellement jeune Marie, pleine de grâce et d'énergie, aide Monique" qui apparemment serait quelqu'un qui a souffert dans sa vie. Je ne sais rien de plus. J'ai retourné internet, You T... et Dail ....M.. pour trouver une vidéo, voir si c'était une religieuse, ou juste voir sa tête, je n'ai rien trouvé. Voir si elle rameutait les foules et prétendait à des miracles comme le fêlé qui circule sur un autre site, bref, chercher si je devais me méfier, je n'ai rien trouvé.
J'ai trouvé cette révélation, (qui n'est qu'une révélation, voir ce que dit le Catéchisme de l'Eglise Catholique sur le sujet), sur le site Rassemblement à Son Image, que j'ai connu parce que je lisais le journal Famille Chrétienne. L'édition me paraissant sérieuse, j'ai acheté le premier livret, et j'ai tout de suite regardé le positionnement par rapport à l'Eglise Catholique. Il était valide, en ce sens qu'apparemment , (c'est ce qui est écrit) chaque message est soumis à un prêtre docteur en théologie, et que n'est publié que ce qu'il valide, avec l'acceptation de l'évêque sans pour autant que celui-ci ne se positionne officiellement.

Le peu que j'ai appris en lisant, c'est que cette femme est une chrétienne assidue, et que dans sa paroisse, la messe est fidèle à une certaine idée de l'Eglise, le prêtre célébrant dos aux fidèles, et que cela est source de grâces selon ce qui est dialogué dans les livrets. Tout cela dans le nord de la France, voire la Belgique. Est-elle française ou belge, je n'en sais rien.
Les livrets sont au nombre de 7, l'un d'entre eux est pour les jeunes, un autre pour les prisonniers, les autres plus généraux. Le ton des livrets est tantôt un enseignement, tantôt un dialogue, et se veut accessible même à des personnes qui n'ont jamais entendu parler de religion, très informes spirituellement. Tous les thèmes sont abordés, les académiques, comme le rôle des prêtres, la Miséricorde et l'homosexualité, les inattendus, comme le rôle des pères, des mères, des jeunes, de nos défunts, etc... Et (à ce qu'il me semble) tous les thèmes font aller de surprise en surprise.


Vu l'importance du rôle du père et de l'influence de Saint Joseph chez les hommes, qui (à mon sens) sont grandement malmenés, diabolisés, et non reconnus dans leur rôle pourtant majeur dans notre quotidien à tous, je pense que je partagerais aussi d'autres lectures, qui sont intéressantes aussi, -et pour certaines bien plus académiques-, et j'invite tout un chacun à s'approprier ce fil pour relever l'homme à ce que Jésus a pour but qu'il soit, plutôt que d'en rester à ce que la société voudrait qu'il soit.

Enfin, ce fil est né de la lecture d'un autre fil, je ne me rappelle plus lequel, ou un participant beuglait qu'il estimait que son épouse lui devait du plaisir et qu'il espérait bien qu'elle le comble, lui, lui, lui sans avoir le moindre mot pour elle. A mon sens, il ne faisait que témoigner de sa grande errance spirituelle...
Cela m'a interrogée sur le message clair à faire passer aux hommes qui valent des millions de fois mieux que ça, qui sont des êtres d'une beauté et d'une grandeur exceptionnelle, un cadeau de Dieu fait à l'humanité; des âmes magnifiques, comblés de qualités masculines, mais qu'"on" a malmené de trop de dérives sociales, etc. Puisque je ne pouvais dire cela par moi-même, j'ai eu l'idée de faire passer le message par Celui qui m'a appris à les voir ainsi, Jésus-Christ, qui est l'Homme par excellence, l'Homme que chaque homme a trop oublié de prendre pour modèle, ou qui ne le fait que superficiellement, asphyxiés comme nous le sommes par la certitude qu'un homme ne peut s'affranchir de sa chair (au sens général, pas que sexuel). Et pourtant si. En offrant au Christ, à travers soi, une humanité de surcroît.


Qu'en ce jour du Seigneur, votre coeur se laisse toucher par Sa Grâce,
Bonne journée à vous,
Zélie
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » lun. 06 mai 2019, 13:19

page 110 :
A propos des avortements, vous oubliez tragiquement d’y impliquer les hommes ! Ne sont-ils pour rien dans les décisions qui les provoquent ?
Ne sont-ils pour rien dans la présence même des enfants dans le sein de la mère ?
SI !
Il est donc nécessaire et urgent de leur en parler et de les faire participer à la grande entreprise de Mon Amour (la démarche de recevoir le sacrement de réconciliation aussi pour cet acte là, comme la mère, note de moi, voir pages précédentes à celles que je cite dans le livret). Eux aussi doivent être délivrés de la souffrance qu’elle engendre et eux aussi doivent réparer.
La souffrance cachée, non reconnue, s’imprime dans leur âme et marque leur psychisme et leur corps. Combien de maladies sont dues au fait que l’homme a désiré ou voulu, ou accepté l’avortement ou les avortements de sa ou ses compagnes !

Vouloir un avortement est aussi grave que de le commettre. Vouloir un avortement, c’est aussi accepter de voir votre semence de vie être broyée !
Cela retentit sur toute la suite de la vie.

Non, l’homme n’est pas du tout indemne de ce crime. Il doit M’en demander pardon en confession pour pouvoir survivre et revivre.
Demander pardon demande à l’homme de s’aimer lui-même. Car est-ce s’aimer soi-même que de se donner et de décider ensuite de tuer la manifestation de ce don ?

L’homme doit apprendre à se reconnaître comme porteur de la Vie et pour cela s’estimer, et prendre en considération cette grande mission.
C’est en l’homme en tant que masculin que J’ai mis le pouvoir de féconder l’épouse. Ce n’est pas le moindre don. Qu’est grand l’homme en qui J’ai mis cette force !
En reconnaissant que celle-ci vient de Moi, vous réapprendrez peu à peu à mesurer votre grandeur et prendrez conscience que le don de vie ne peut être galvaudé et offert sans discernement. C’est un trésor qui n’est pas fait pour être gaspillé ni tué !

Hommes, hommes de ma race, reprenez confiance en mon amour pour vous, qui veut vous élever à votre dignité.
C’est de cela que vous viendrez d’abord Me demander pardon, d’avoir méprisé Mes dons en vous et d’en avoir tué les fruits. Cette demande de pardon libèrera en vous Mon Amour et le respect pour vous-mêmes. Bientôt vous sentirez ce qu’est être vraiment un homme et l’enfant ou les enfants morts viendront à votre secours ! Vous leur demanderez pardon. Vous les nommerez, vous vivrez avec eux. Ils vous rendront ainsi à la paternité que vous ne pouvez plus vivre aujourd’hui. Vous prierez avec eux et pour eux. Vous réparez le mal commis, par l’amour et la prière. Vous appellerez sur eux sans cesse et sur vous Mon Sang Précieux qui guérit de tout mal.
Peu à peu, ces baumes célestes guériront vos blessures ainsi que celles de vos autres enfants qui souffrent en silence et souvent inconsciemment de ce ou ces avortements*.

Oh, reprenez vie, hommes, sous le regard de Votre Dieu qui vous guérit et vous restaure. Allez chercher en vous les plaies de ces avortements et offrez-les Moi. Je suis doux et humble de Cœur, riche en Miséricorde et en Grâces, pour celui qui m’appelle et qui m’implore.
Retrouvant votre virilité et votre paternité, votre vie affective s’équilibrera.

Croyez en l’Amour de Votre Dieu.
Qui sur la Croix a pris tous les péchés du monde.
Jésus
*Jésus tient exactement le même discours aux femmes, en expliquant qu’un enfant venant à la vie dans l’utérus d’une maman ayant avorté antérieurement est placé dans une tombe et qu’il le ressent, et que ceci explique en partie la recrudescence de certains troubles chez les enfants, dans les familles. Je vous laisse lire le livret pour ne pas aller dans le hors-sujet.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » lun. 06 mai 2019, 13:54

page 121 : il s'agit du message auquel j'ai fait allusion le 27 avril, je l'ai retrouvé, je le copie.
Tant que Mon peuple ne s’agenouillera pas devant Moi, il souffrira de plus en plus de maux de genoux et subira toutes sortes d’opérations.

Les genoux sont faits pour S'AGENOUILLER devant Votre Dieu. Qu’ils reviennent à leur fonction dès votre jeunesse et vous n’en souffrirez plus.

Quant à ceux qui, déjà âgés en souffrent, demandez pardon de ne pas vous être agenouillés devant ma Face. Je vous soulagerai. Reconnaissez ce péché en confession et Je vous soulagerai.
Dans les messages, je respecte les majuscules ou les soulignés, c'est le pourquoi du mot en majuscules.

Je continue au fil des pages avec la page 119 :
La purification (message de 2007)

Elle a commencé. Les intempéries (…) ont commencé à faire réfléchir (…) ceux qui les ont subies, ces intempéries ont vidé les plages devenues aujourd’hui des cloaques d’impureté. (…)

Louez, louez votre Dieu qui commence ainsi à purifier vos regards et a ainsi préservé ceux qui sans cela auraient été victimes de viols, d’agressions, de désirs brutaux et impurs ! Combien de couples se seraient brisés cette année, sur ces plages, à cause des tenues provocantes ! Combien d’illusions s’y seraient nouées !

Le corps de l’homme et de la femme sont sacrés. Ils doivent être protégés des regards concupiscents. Ils doivent retrouver leur dignité en moi, votre vrai Dieu. Ils ne sont pas faits pour être désirés, mais aimés ! Et ils sont réservés par Ma Grâce à l’époux(se) dans Mon Plan d’Amour.

Priez, priez beaucoup, ô jeunes gens et jeunes filles, pour comprendre ce que J’ai mis dans le CORPS HUMAIN. Alors vous serez émerveillés et ne pourrez plus en disposer qu’avec RESPECT et reconnaissance. Vous ne pourrez plus le donner comme un objet de plaisir futile, offert à tous. Oh non ! Vous l’aimerez ce corps et en ferez Mon Image !

Oh, plan de Grâce, Plan d’Amour du Père, Plan de toute beauté que Je veux rendre à l’humanité broyée, que Je veux rappeler à Mon Peuple.

(…) Les plages pluvieuses vous ont beaucoup préservés !
Remerciez m’en, louez Votre Dieu.

Jésus.
note de moi : ce thème du respect du corps est l'un des thèmes qui traverse tout la révélation privée, et les explications et les conséquences de ce nécessaires respect sont assez insoupçonnables. Juste pour ceux que ça intéresse.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: La prière des pères

Message non lu par Hantouane » lun. 06 mai 2019, 14:55

Par contre, je doute un peu de ces révélations après réflexion. Ça ressemble un peu à un discours moralisateur que je vois mal attribuer à Jésus (cf la femme adultère) mais bien à un détournement fait au profit d une morale "pharisienne"... Mais je me trompe peut-être.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1053
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La prière des pères

Message non lu par zelie » lun. 06 mai 2019, 19:01

Oui, OK, pas de souci. Ce n'est qu'une révélation privée. Je partage mais je ne cherche pas à convaincre, et ce qui me paraît intéressant peut grandement ne pas intéresser une autre personne.
Au plaisir de vous lire sur un autre fil !
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité