Pour un regard nouveau (ben voyons..) sur le péché - RCF

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Pour un regard nouveau (ben voyons..) sur le péché - RCF

Message non lupar Pathos » mer. 30 août 2017, 22:55

https://rcf.fr/spiritualite/fondamentau ... r-le-peche

A une amie paroissienne qui a trouvée l'émission "lumineuse" j'ai répondu rapidement ça :

Lumineux ? non ce n'est vraiment pas ce que j'en pense...

55 mm de discussion sur le péché sans nommer son chef d'orchestre ! énorme !
Restons dans le flou Il est très content de ne pas être cité le Prince de ce Monde... les auditeurs risqueraient de pas comprendre bien sur..

Reprenons brièvement le fil :

10' On est dans le relativisme gentil avec l'aide de la journaliste.
La prédominance du péché à fait fuir des croyants ? donc n'en parlons plus. C'est sur que les Eglises sont plus remplies maintenant que l'on n'en parle plus, que l'on ne confesse plus....

14' On continue dans le relativisme : On évoque la Genèse avec le fratricide de Cain contre Abel qui serait le premier pêché mais surtout pas la désobéissance à Dieu de leur parents (parce que le texte serait postérieur ? et alors ?).

21' La journaliste tend enfin une perche superbe : la racine du mal d'ou vient elle ?? mais non le père ne l'a saisie pas hélas et part dans des explications sur les peuples de Babylone...

24' Il faudrait être conscient de son pêché pour qu'il soit qualifié comme tel ??? Hitler et Staline étaient ils conscient de faire le mal ? pas sur... peut être plutôt le bien de leur point de vue...

26' Il relativise le péché selon les époques mais il se reprend une "certaine relativité" !! mais enfin Dieu ne change pas Lui ! ce qui valable en l'an 117 et valable en 1017 et en 2017 non ?? Soit le Jansénisme a été catastrophique pour culpabiliser je suis d'accord mais aujourd'hui on est tombé dans l'extrême inverse :

29' Le sommet ! la journaliste nous parle des normes des sociétés ! le concubinage et l'homosexualité c'est normal maintenant !!!!

31' Ahh enfin on parle de Miséricorde !!

Bref un esprit intelligent et sympathique mais trop dans le scientifique et donc dans le trouble et donc dans le relativisme.. en gros allons y gaiement tout est pardonnable

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1984
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Localisation : France

Re: Pour un regard nouveau (ben voyons..) sur le péché - RCF

Message non lupar Relief » jeu. 31 août 2017, 1:55

Très juste, Pathos !
Albert Camus a dit : "mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde".
Certains visiblement s'acharnent à vouloir vider les églises jusqu'à la dernière goutte.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2582
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Pour un regard nouveau (ben voyons..) sur le péché - RCF

Message non lupar Cgs » jeu. 31 août 2017, 10:46

Bonjour,

Cette réflexion, dans la façon dont elle est menée, semble contraire à la foi catholique sur plusieurs points :

:arrow: la définition du péché est relativisée. Au lieu d'être définie comme une coupure dans la relation à Dieu, comme une faute contre l'Amour, elle est centrée sur le sujet lui-même et donc définie par le sujet lui-même. En gros, ce que l'on een comprend, c'est qu'est péché ce que je perçois comme étant péché. Autant dire qu'avec une définition pareille, tout ou rien n'est péché...
En réalité, ceci conduit l'auteur à confondre la définition du péché, objective, avec la perception du péché, qui elle, est effectivement subjective. Cette distinction mise au point, la réflexion peut être intéressante, mais ici elle brouille tout.

A mon avis, l'enjeu de cette réflexion est ailleurs et est à reformuler comme suit : le péché est partout dans notre monde, mais l'homme aujourd'hui n'a plus conscience de pécher. Comment l'Eglise peut-elle amener l'homme pécheur à prendre conscience de son péché et à demander pardon à Dieu pour ses péchés ?

:arrow: la notion de péché et tous les thèmes afférents (pénitence, expiation, etc.) ne sont pas des notions pessimistes. La réparation du péché devrait être au contraire une grande joie, celle de revenir vers Dieu et de rejeter satan le tentateur. Si on lit bien le catéchisme, la joie est au centre de la foi et est un beau fruit du croyant, qui pourtant est pécheur.

Elle est également fausse sur le plan historique :
Le souci du péché préoccupe déjà les premières communautés chrétienne (dès les Actes des Apôtres si on lit bien) et les pères du désert. D'ailleurs, les premiers chrétiens ne mâchaient pas leurs mots quand ils annonçaient le Christ aux païens. Bref, l'histoire ne commence pas à la révolution française...
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.


Revenir vers « Spiritualité »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités