Dire son chapelet

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7540
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Dire son chapelet

Message non lupar Cinci » mer. 29 nov. 2017, 21:23

Encore :

Le coeur de la prière est la prise de conscience de l'amour de Dieu pour moi et ma réponse dans l'abandon total à son amour. Cette action personnelle et réciproque entre Dieu et l'homme, c'est l'adoration. C'est l'acte suprême de l'homme. Quand une personne est devenue toute adoration, elle a atteint cet accomplissement parfait que nous appelons le ciel. On ne peut, par conséquent, jamais utiliser l'adoration comme un moyen en vue d'une fin. Elle est par sa nature même désintéressée. Elle n'est pas efficace et n'accomplit rien. C'est pourquoi elle est si difficile.

Nos vies sont expressément prévues pour une fin et destinées à produire des résultats. Même nos moments de détente doivent servir à quelque chose! La prière est la seule, la grande exception. C'est le point fixe, l'axe autour duquel tournent toutes les autres activités. Quand cet axe manque, notre vie n'a plus de signification. Mais l'axe lui-même ne sert à rien d'utile, au sens strict du terme. Tant que je cherche à atteindre "quelque chose" dans ma prière, je suis sûr d'être déçu. C'est une des difficultés majeures de la prière.

Bien des sermons ont essayé de nous convaincre de l'utilité de la prière :

- Dieu entend nos prières de demande
- La prière donne une sagesse et un discernement qu'on ne trouve pas ailleurs
- La prière donne une paix profonde que le monde ne peut donner ni ôter
- La prière est une source de force qui nous tire de toutes les difficultés de la vie

Tous ces motifs sont valides, mais ils n'en touchent pas la profondeur ultime. Ils sont accessoires au "pourquoi" de la prière. On ne peut mesurer la prière en terme d'utilité. On ne peut la comprendre qu'en terme d'abandon total, sans chercher à en tirer quelque chose.

P. Van Breemen, p.40


Revenir vers « Spiritualité »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités