La prière, quand et comment

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
Lutin Grognon
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : dim. 02 avr. 2006, 19:35
Localisation : France

La prière, quand et comment

Message non lupar Lutin Grognon » mer. 05 avr. 2006, 20:28

Bonjour à vous,

Je souhaite savoir comment prier. Peut-on prier n'importe où et n'importe quand ? Dans quel état d'esprit doit-on être lorsque l'on prie ? Comment se préparer à la prière ? A quoi penser lors de la prière (à qui doit-on s'imaginer s'adresser ?) Veuillez pardonner mon ignorance.

Je vous remercie d'avance des réponses que vous pourrez me donner.
Lutin Grognon

laiglejo
Barbarus
Barbarus

Message non lupar laiglejo » mer. 05 avr. 2006, 21:30

Quelle chance, c'est encore moi qui te répond !

La prière est une relation avec Dieu. Personne ne prie de la même façon, c'est une question de sensibilité et de personnalité. Notre manière de prier évolue selon les états de la vie et change selon les situation

Les prières de bases :
- Le Notre Père
- Le je vous salue Marie qu'on peut allonger en chapelet si on est courageux et en rosaire si on est très courageux

Il existe sinon des tas de belles prières comme "la lithanie des saints" qu'on trouve sur les missels par exemple

Il y a aussi une prière qui plait beaucoup au Seigneur et qu'ont pratiqués de nombreux saints (comme sainte thérèse de l'enfant jésus, saint roger van, etc...), c'est ce que l'on appelle "la prière du coeur". Elle consiste à s'adresser à lui, lui parler comme on le ferait à un ami en lui confiant nos joie, nos peines, nos colères, nos regrets etc....Il ne faut surtout pas avoir peur de le déranger ; il ne demande que ça

- on peut lui adresser ce que l'on appelle "des élocutions jaculatoires" qui sont des flêches qui transpercent le ciel, par exemple "Jésus, je t'aime !", "Jésus, Marie, Joseph, aidez-moi...."

- on peut l'adorer devant le saint sacrement dans certaines église (c'est une ostie qu'on place dans un reposoir qui a souvent une forme de soleil, le tout déposé souvent sur un autel). On vient prier devant librement

On peut prier n'importe où : chez soi, dans son lit, sa cuisine, son bus...Peu importe où puisqu'il nous voit partout : il est dans notre âme

On peut prier à genoux, debout, prosternés (le visage contre terre)
Ah ! J'oubliais ! Cerains tutoient le Seigneur, d'autres le vouvoient ! :)

Comme vous le voyez, la prière, ce n'est pas compliqué !

Bon courage !

Avatar de l’utilisateur
DeLesdiguieres
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 29 nov. 2005, 1:13
Contact :

Message non lupar DeLesdiguieres » mer. 05 avr. 2006, 23:27

Je prie soit entre amis ou seul, je ne te cache pas ma préférence pour la solitude (sur une montagne des alpes seul surplombant la ville de barcelonette, assis sur un rocher). La prière du coeur est ma préférée.
Margaritas ante porcos

Pierre-Luc
Ædilis
Ædilis
Messages : 35
Inscription : ven. 17 févr. 2006, 18:22

Prier

Message non lupar Pierre-Luc » jeu. 06 avr. 2006, 11:25

Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (Evangile de Saint Matthieu Ch. 6 v. 6).
Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort. (St Jean 11.25).

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : mar. 04 avr. 2006, 15:22
Localisation : Arlon - Belgique

Re: Prier

Message non lupar Bernard » jeu. 06 avr. 2006, 15:53

Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (Evangile de Saint Matthieu Ch. 6 v. 6).
J'aime beaucoup ce passage de l'Evangile, car c'est ainsi, me semble-t-il qu'il est le plus facile de prier. Un élément essentiel pour une prière riche est le calme. C'est pourquoi il m'est plus facile de prier retiré dans ma chambre, le soir avant d'aller dormir par exemple ; ce moment est, par ailleurs, idéal pour faire le point avec Dieu.

Tout dépend évidemment de l'objet de la prière (personnel, concernant la communauté, etc..). Je ne prie pas de la même façon quand je vais à la messe et lorsque je suis seul dans ma chambre. Les sujets abordés ne sont pas les mêmes, et la manière diffère aussi. A l'Eglise, j'essaie de ne pas prier pour moi, de ne pas me mettre en avant, mais de prier en communion avec mes frère paroissiens et chrétiens. Ce sont des prières collectives ou communautaires. Alors que chez moi, c'est une relation personnalisée et privilégiée entre moi et Dieu (ou entre moi et la Vierge qui intercède). Je le prie soit pour moi-même, soit pour des personnes qui me sont chères. Je lui fait aussi part de mes joies et de mes peines, et lui demande de bien vouloir me pardonner mes écarts.

Fraternellement
Fluctuat nec mergitur

laiglejo
Barbarus
Barbarus

Message non lupar laiglejo » jeu. 06 avr. 2006, 16:06

Dans ma petite liste j'ai oublié d'indiquer à LUTIN GROGNON la prière de louange ! :oops:

La prière de luoange, c'est rendre grace au Seigneur pour ce qu'il fait pour nous ou l'Eglise avec nos mots à nous, avec de belles prières ou avec des chants. La Communauté de l'Emmanuel, la Communauté de Thésée (entre autres) éditent des cassettes qu'on trouve dans les boutiques spécialisées pour nous aider à prier...Voilà...voilà...! :)

Avatar de l’utilisateur
Lutin Grognon
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : dim. 02 avr. 2006, 19:35
Localisation : France

Prière

Message non lupar Lutin Grognon » dim. 09 avr. 2006, 12:32

J'avais posé la question qui suit dans mon message premier :
A quoi penser lors de la prière (à qui doit-on s'imaginer s'adresser ?) ?
J'aimerais approfondir là-dessus si vous aussi le voulez bien, alors je vais tenter de mieux m'exprimer. Lorsque j'étais petit la prière était simple : je m'adressais à un grand bonhomme barbu assis sur un nuage avec Jésus à sa droite ; mais maintenant, à qui dois-je m'adresser ?

Je vous remercie d'avance de vos réponses.
Lutin Grognon

laiglejo
Barbarus
Barbarus

Re: Prière

Message non lupar laiglejo » dim. 09 avr. 2006, 14:09

J'avais posé la question qui suit dans mon message premier :
A quoi penser lors de la prière (à qui doit-on s'imaginer s'adresser ?) ?
J'aimerais approfondir là-dessus si vous aussi le voulez bien, alors je vais tenter de mieux m'exprimer. Lorsque j'étais petit la prière était simple : je m'adressais à un grand bonhomme barbu assis sur un nuage avec Jésus à sa droite ; mais maintenant, à qui dois-je m'adresser ?

Je vous remercie d'avance de vos réponses.

Ben, oui, les enfants ont un ascenseur privé direct qui les conduisent :
au grand bonhomme barbu assis sur un nuage avec Jésus à sa droite
"Si vous ne devenez pas comme ces enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux"

Après, c'est la Charité et la Connaissance qui nous guident dans notre chemin de foi :
Plus on connait Dieu, plus on l'aime et plus on l'aime, plus on le connait. Cet Amour et cette connaissance, au fur et à mesure que grandit notre foi, donne au Seigneur de multiples visages : tantôt fère, tantôt ami, tantôt Père, tantôt mère......et quand on croit être sur le point de saisir son visage, il disparait nous laissant décontenancé et dans un désir agrandi de le saisir à nouveau. On appelle ça : "courrir à ses parfums" (ses vertus)

Tout ça pour vous dire que la foi est une lumière qui nous guide dans la nuit. Alors, difficile de voir avec nos yeux de chair un visage qui est dans la nuit !

Evidemment, ce que je dis doit vous paraitre déroutant. Quand la foi est débutante, sa lumière est vacillante et on a besoin de s'accrocher à quelquechose de concret.

Avez-vous un crucifix ? Si oui, pourquoi ne pas vous accrocher au visage de Jésus en croix ? Avez-vous une crèche ? Dans ce cas, Jésus dans "sa mangeoire" pourrait vous soutenir (comme l'a fait Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus)

A propos, un livre que je vous conseille si vous ne le connaissz pas encore "L'histoire d'une âme" de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

Deux autres livres qui vous aideront pour la prière :

- L'AMOUR ME CONNAIT (écrits spirituels de Marcel Van) de MARIE-MICHEL éditions Le Sarment FAYARD
- L'AMOUR NE PEUT MOURIR (vie de Marcel Van) de MARIE-MICHEL éditions Le Sarment FAYARD

Marcel VAN est un jeune vietnamien, mort prématurément (23 ans ?), cannonisé par Jean-Paul II. Ces trois livres vous guideront pour vous apprendre à prier.

Si ça vous intéresse, je peux vous en conseiller d'autres

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : mar. 04 avr. 2006, 15:22
Localisation : Arlon - Belgique

La prière est infinie

Message non lupar Bernard » dim. 09 avr. 2006, 15:09

Tous les sujets peuvent être appréhendés dans la prière. J'avoue avoir plus de facilités à prier sur certains sujets plus personnels en m'adressant à la Vierge. Il me semble plus facile qu'elle intercède pour moi auprès du Père, en tant que Mère.

Bien sûr, je ne manque pas de louer Dieu directement, de lui adresser également toutes sortes de prières, mais l'intercession de la Vierge et des Saints me semble plus adéquate sur certains sujets. Cette pratique de prières ciblées est très bénéfique, à partir du moment où l'on reste bien conscient que lorsque l'on prie les Saints, c'est pour intercéder auprès de Dieu, et qu'il ne s'agit pas là d'un culte des idoles qui serait une sorte de reliquat du polythéisme païen. Priez, par exemple, la Vierge pour qu'elle vous soutienne dans vos difficultés personnelles ou familiales, le Saint Patron de votre paroisse pour la bénédiction de votre communauté, etc.. La liste des possibilités est infinie et interchangeable selon les sensibilités.

Fraternellement
Fluctuat nec mergitur

johan
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : mar. 13 déc. 2005, 14:06
Localisation : cergy

Message non lupar johan » mar. 11 avr. 2006, 20:02

Comme lu précédemment la prière est une relation avec Dieu c'est un moment de communion.
Tout d'abord je ne pense qu'il faille se préparer car ce que Dieu souhaite de chacun c'est un coeur à coeur une relation intime avec chacun des etres humanis que nous sommes. Il ne faut pas oublier que Dieu est une personne il est quelqun et il nous comprend lorsque l'on s'adresse à lui mais comme le Seigneur l'a dit soyons simple comme les petits enfants car le royaume des cieux est à eux et à ceux qui leur ressemble, autrement dit ne vous embarrassez pas de rite de toutes sortes de chose mais adressez vous directement à Dieu par Jésus-christ et son oreille sera attentive a vos paroles car Jésus tout ce vous demanderez à mon père en mon nom il vous l'accordera. Que Dieu vous bénisse johan.

johan
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : mar. 13 déc. 2005, 14:06
Localisation : cergy

Message non lupar johan » mar. 11 avr. 2006, 20:14

Aussi lisez la parole de Dieu car elle engnedrera la foi car la foi vient de ce que l'on entend et ce que l'on entend vient de la parole de christ. Dieu veut qu'on l'adore en Esprit et en vérité car DIEU est esprit. Jésus est celui qui à fait connaitre Dieu aux hommes d'ailleurs il a dit celui qui m'a vu à vu mon père. Au travers de la Bible vous découvrez Jésus donc Dieu ainsi vous savez à qui vous vous adressez. Que Dieu vous bénisse.

laiglejo
Barbarus
Barbarus

Message non lupar laiglejo » mar. 11 avr. 2006, 20:38

JOHAN dit
Comme lu précédemment la prière est une relation avec Dieu c'est un moment de communion.
Tout-à-fait, c'est une comUNION !

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Comment prier ?

Message non lupar steph » jeu. 30 août 2007, 17:54

Bonjour à tous!

Laiglejo parle de noeuds dans le chapelet... Ca me fait penser aux chapelets des chrétiens des Eglises d'Orient. Lesquels associent au chapelet la prière du coeur et généralement une forme bien spéciale de celle-ci: la prière de Jésus (ou à Jésus).

On n'en parle pas toujours très souvent. Et elle n'a pas été vraiment développée en Occident comme elle l'est en Orient.
Je trouve qu’il est important de savoir qu’elle existe (et même d’en faire chacun sa prière^^). Brève présentation :
C'est la prière du "Pèlerin russe": Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, ayez/aie pitié de moi, pécheur.
Cette formule n’est pas figée, mais c’est la plus répandue.
Le principe de la Prière de Jésus est celui-ci : l’invocation continuelle du Nom de Jésus dans le but de la Communion réelle et totale avec Dieu, la déification.

Ce n'est pas une oraison jaculatoire, elle se rattache plutôt à ce que l’on appelle la prière « monologique » (« d’une parole, phrase ») et qui date au moins de St Jean Cassien (lequel parle, alors, de prier avec le « Dieu viens à mon aide, Seigneur à mon secours empresse-toi ! » (Ps. LXIX)). Prière monologique ou prière du cœur qui consiste en la répétition priante « jusqu’à plus soif » (comme dit Dom Louf) d’une phrase. Puis, avec la grâce, le « jusqu’à plus soif » se transforme en « toujours »
Elle veut répondre au précepte du Seigneur qui nous dit qu’il faut prier sans cesse.
Tout comme on l’a dit pour le rosaire, son usage remonte aux Apôtres. Cependant on peut douter que ceux-ci s’en soient servis de la même manière que les fidèles par la suite. Cependant, il est certain que le Nom de Jésus a une importance capitale dans la spiritualité apostolique du premier siècle ; on lira pour s’en convaincre, les Actes IV-X, St Paul (notamment aux Romains), la première épître de Jean aussi.
Il est étonnant de voir aussi combien les psaumes parlent de l’invocation du Nom divin. Et combien ils nous instruisent de la pratique de cette prière.
Dans son contenu, toute la foi est exprimée, les hérésies sont contredites.
Je pense que c’est une voie royale pour parvenir au but de notre vie chrétienne.
Certains considèrent que l’Ave peut être une forme de prière de Jésus puisque dans le texte Latin « Iesus » en est le centre (15 mots avant, 15 après)
Malgré l’emploi d’une « fromule(ation) » on n’en vit pas moins ce dialogue intérieur silencieux avec Dieu, Trinité consubstantielle et indivisible.
Si certains disent qu’il faut s’y préparer par la reconnaissance de la grandeur de Dieu et l’immensité de nos péchés, en un mot par une contrition sincère. D’autres disent que seule la foi est nécessaire et que la contrition viendra d’elle-même dans la prière.

Voilà j’espère que vous allez un peu creuser ça^^ Ca vaut le coup. J’ai fait, comme travail de fin d'étude (TPE), une petite synthèse sur l’importance de cette prière dans la spiritualité byzantine (disponible sur demande via MP) qui a reçu un bon accueil au monastère de Chevetogne (Belgique).Sinon, il y a plusieurs livres (des bibliothèques entières) qui en parlent dont: Les récits du pèlerin russe, "La prière de Jésus" par un moine de l'Eglise d'Orient (Lev Gilet), "Petite philocalie de la prière du coeur" J. Gouillard, etc...
La prière de luoange, c'est rendre grace au Seigneur pour ce qu'il fait pour nous ou l'Eglise avec nos mots à nous, avec de belles prières ou avec des chants.
Ben, en fait : prière de louange, c’est… louer.
Rendre grâce= prière… d’action de grâce ou de remerciement.

Ainsi : « La prière de louange, toute désintéressée, se porte vers Dieu ; elle le chante pour Lui, elle Lui rend gloire, au-delà de ce qu’il fait, parce qu’Il EST » (CEC. 2649)
Et : La louange est la forme de prière qui reconnaît le plus immédiatement que Dieu est Dieu. Elle est totalement désintéressée : elle chante Dieu pour lui-même et lui rend gloire parce qu’il est. (CCEC. 556)
Tandis que : « Toute joie et toute peine, tout événement et tout besoin peuvent être la matière de l’action de grâce qui, participant à celle du Christ, doit emplir toute la vie : " En toute condition, soyez dans l’action de grâce " (1 Th 5, 18). » (CEC. 2648)

Viens Esprit Saint, viens colombe de feu, descends et demeure en nous !

O Vierge Marie façonne-nous un cœur qui prie !
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Privas Van Taa
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : mer. 09 avr. 2008, 7:16

Comment prier

Message non lupar Privas Van Taa » jeu. 10 avr. 2008, 0:42

Prière la nuit
Bonjour, Bonsoir toutes et tous,
je tiens à vous demander de bien vouloir m'excuser si je me suis trompé de rubrique.
Je me permet d'intervenir d'une part par ce qu'il me semble que c'est important, d'autre part parce que cette question me tracasse depuis un moment.
J'ai lu dans l'AT que la nuit était le repère de ce qui est mauvais, ce qui m'a longtemps culpabilisé même quand j'était athhée et agnostique.
Puis mes lecture Chrétiennes et mes lectures sur la foi musulmane m'ont apportées des informations contradictoires. Un moine Chartreux dont j'ai lu l'interviou disait qu'il fallait prier la nuit car elle est propice au contact avec le créateur. Je crois aussi avoir lu que les musulmans considèrent également la nuit comme proprice à la prière.
En attendant de vous lire,
cordialement.
Privas. :)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Prière la nuit ? [Question]

Message non lupar Christophe » jeu. 10 avr. 2008, 7:53

Cher Privas, pourriez-vous nous citer le passage de l'AT auquel vous faîtes référence ?
Il me semble que l'on est plus dans l'ordre du symbolique : la nuit symbolise le monde des ténèbres. Ce qui ne veut pas dire que la nuit soit en fait mauvaise, comme vous l'on fait comprendre par ailleurs d'autres sources.

Il fut un temps où les noirs d'Afrique étaient complexés par la couleur de leur peau, qui était perçue comme une malédiction... L'idée était aussi entretenue pour justifier l'esclavage et se référait à un passage de la Bible (Gen. 9:20-27) Cette interprétation est bien évidemment fautive. C'est à mon avis dans le même ordre d'idée : la noirceur est, sous nos latitudes au moins, une couleur symbolique du mal. Mais cela ne veut pas dire que la couleur noire soit réellement mauvaise (ni les noirs maudits !).

En espérant avoir aidé...
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)


Revenir vers « Spiritualité »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités