Developpement personnel et foi

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar Mac » lun. 14 déc. 2015, 18:04

Bonjour Philon :)
Ce qui me trouble est qu'au début ça se passait bien, je participais, on était accueilli.
J'ai retrouvé une pratique religieuse régulière
Ben voilà! Au début cela vous a été bénéfique parce que vous chantiez des louanges à Dieu. Il ne fallait pas animer. Après pour le psy comme Cinci, je ne vois pas bien ce qu'il vient faire dans le renouveau.

Petit verset pour votre méditation :

Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie.
http://www.aelf.org/bible-liturgie/Ph/L ... chapitre/4

Fraternellement. :coeur:

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7165
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar Cinci » lun. 14 déc. 2015, 20:18

Tiens, à propos du Renouveau charismatique :
«Les manifestations du Renouveau attirent un public en recherche spirituelle. Est-il vrai qu'il joue sur l'émotionnel au point d'introduire une relation ambigüe dans le religieux? L'interrogation n'est pas anodine, car elle met en cause tout une action pastorale [...]

Tout d'abord, l'émotionnel n'est pas à rejeter a priori, sauf s'il est l'objet d'une manipulation perverse. La prise en compte de l'affectif dans la relation religieuse est absolument nécessaire. De ce point de vue, il y a peut-être eu une erreur pastorale grave à ignorer l'affectivité, le monde complexe des sentiments, indispensables à une vie vraiment intérieure. L'insistance sur les passions que requiert l'engagement civique a par trop mis entre parenthèse le propre de la vie spirituelle. Le Renouveau a, en revanche, parfaitement répondu à une attente déçue, qu'il n'a pas fourvoyée. D'oû son succès, qui s'explique aussi par son profond enracinement dans la tradition mystique et la pratique sacramentelle.

Il est en effet remarquable que ce mouvement venu d'un univers confessionnel différent soit tout de suite entré en cohérence avec l'Église catholique, au point de raviver parfois ce qui était tombé en déshérence et de retrouver ainsi le catholicisme le plus vrai.

Significatif de cette démarche apparaît le cheminement du fondateur des Béatitudes - notamment frère Éphraïm, issu du protestantisme, et découvrant avec bonheur l'Eucharistie, qui lui devient indispensable après une première rencontre imprévue, la dévotion mariale,qui lui était inconnue mais qui s'impose chez lui, ainsi que le sens de la primauté de Pierre, qui lui révèle le secret de la continuité apostolique. De même, il convient d'apprécier la découverte émerveillée, par cette même communauté, de la spiritualité du Carmel.»

Source : G. Leclerc, Pourquoi veut-on tuer l'Église?, p. 230

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1619
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar axou » lun. 14 déc. 2015, 21:49

Ce qui me trouble est qu'au début ça se passait bien, je participais, on était accueilli.
J'ai retrouvé une pratique religieuse régulière et petit à petit accepté d'animer un petit groupe 1 fois le mois, c'était dans le sens de mes convictions.
Bon et parallèlement il y a eu cette psy recommandée par la femme de cet ami, l'éloignement de l'ami, son changement radical d'attitude avec moi, l'inimitié palpable de sa femme envers nous... comme si un "noyau" de plus "anciens" (sa femme, elle y est depuis l'enfance) profitait d'une sorte d'ascendant qu'ils ont sur les novices, ou "excluaient" certains novices. Le peu d'échange que j'ai eu avec elle, (très cassante), les séances chez "sa" psy (ça s'est mal passé) m'ont fait apparaitre un esprit très "développement personnel", voire un tantinet "new age", élitiste et méprisant. Là je me suis posé bien des questions car cette philosophie me semble incompatible avec le catholicisme sur bien des points.
Notamment le respect (apparemment mon ami lui dit tout ce qui concerne mes confidences à propos de mes souffrances familiales et de mes soucis de santé) et la charité envers les malheureux.
Donc ce que vous nous dîtes Philon, ce n'est pas que ce groupe de prière faisait également du développement personnel mais qu'il comportait les défauts potentiels de ce genre de groupe (joie forcée) ET que la femme de votre ami consultait une psy, indépendamment du groupe de prière mais qu'elle vous a poussé à consulter cette dame.
Cela pose la question du fait qu'elle a eu une certaine influence sur vous pour vous pousser à voir une psy, et la sienne en plus...A réfléchir.

Et c'est à cette femme de votre ami( et à cette psy ) que vous reprochez l'esprit New Age, lequel déteint sur le groupe de prière tout entier de par le "pouvoir" de cette dame, c'est bien cela ? effectivement, les questions de Cinci sont importantes, qui dirige ce groupe, est il vraiment inséré dans l'Eglise ? En fait, vous nous donnez l'impression que la femme de votre amie gouroute ce groupe de prière...
Ma petite caboche de Bretonne entêtée pense bêtement que c'est chrétien d'aider à adoucir les peines des malheureux sans juger (leurs causes ont souvent une autre origine que ce qu'on croyait)
et que la créature humaine est faillible : faire miroiter l'illusion d'une vie parfaitement maitrisable par notre volonté (le "devoir de bonheur" cher à l'Occident post-moderne) est .
Votre caboche de bretonne me paraît très sensée.

Cinci, c'est presque rigolo, vous citez la communauté des Béatitudes comme modèle de communauté charismatique sauf que le livre de gérard Leclerc a été écrit en 1996 !

dans les années qui ont suivi, la communauté a été impliquée dans d'épouvantables scandales à répétition : Frère Ephraim a couvert pendant 15 ans les agissements d'un frère pédophile (aujourd'hui sous les verroux), à lui même abusé de son prestige et de son autorité pour convaincre des dizaines (!) de femmes de la communauté dont des laiques consacrées et des religieuses de s'unir à lui (la communauté l'a plus tard officiellement reconnu et a demandé pardon).
l'Eglise lui a retiré sont titre de diacre et il ne fait plus partie de la communauté, laquelle a été refondée sous l'Egide du vatican qui a nommé un dominicain pour superviser l'affaire.

Pour le sujet qui nous intéresse, il se trouve que Frère Ephraim utilisait abondamment toute sorte d'outils de développement personnel, bons outils en soi mais qu'il maniait allègrement pour manipuler son monde. Entre autres, la communauté organisait des retraites psycho spirituelles ou le psy et le spirituel étaient mêlées de manière malsaine, retraites interdites aujourd'hui.
Je pense que c'est justement le mélange des genres (foi, spiritualité, psy, développement personnel...) et le fait qu'on le considérait comme un saint vivant incontestable et incontesté qui a perdu Frère Ephraim.
Le visage du New Age dans l'Eglise, a ce visage là, cette confusion là.

Bien à vous !

Axou

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7165
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar Cinci » mar. 15 déc. 2015, 0:49

Salut Axou,
pour Philon :
En fait, vous nous donnez l'impression que la femme de votre amie gouroute ce groupe de prière...
En effet.
Cinci, c'est presque rigolo, vous citez la communauté des Béatitudes comme modèle de communauté charismatique sauf que le livre de gérard Leclerc a été écrit en 1996 !
Oui, disons que c'est l'exemple que l'auteur proposait en 1996. Je voulais surtout illustrer ce fait que la dynamique du Renouveau en général va s'appuyer sur les moyens traditionnels de l'Église. Le détail est toujours vrai.
dans les années qui ont suivi, la communauté a été impliquée dans d'épouvantables scandales à répétition : Frère Ephraim a couvert pendant 15 ans les agissements d'un frère pédophile (aujourd'hui sous les verroux), à lui même abusé de son prestige et de son autorité pour convaincre des dizaines (!) de femmes de la communauté dont des laiques consacrées et des religieuses de s'unir à lui (la communauté l'a plus tard officiellement reconnu et a demandé pardon).
l'Eglise lui a retiré sont titre de diacre et il ne fait plus partie de la communauté, laquelle a été refondée sous l'Egide du vatican qui a nommé un dominicain pour superviser l'affaire.
D'accord.

Il faut dire, en même temps, que la «chute» se ramène à quelques individus. Le scandale de l'affaire n'invalide pas en soi les remarques de l'auteur et quant au fait que les gens de ce groupe (du Renouveau charismatique en général) pouvaient s'appuyer sur les pratiques de l'Église.
la communauté l'a plus tard officiellement reconnu [le scandale, tout] et a demandé pardon).
l'Eglise lui a retiré sont titre de diacre et il ne fait plus partie de la communauté, laquelle a été refondée sous l'Egide du vatican qui a nommé un dominicain pour superviser l'affaire.
Ce qui témoigne de l'importance du lien externe avec l'Église. Dans ce cas-ci, le problème ne tenait pas tant au mode de fonctionnement du Renouveau charismatique (première chose qui m'importe ici) comme au fait que le frère Ephraïm aura pu acquérir, lui, une sorte de «main-mise de gourou» sur une communauté délimitée. C'est alors le problème du petit groupe fonctionnant quasiment en vase clos.

[...]

En fait, il faudrait dire que l'exemple était encore mieux choisi que je l'aurais cru, si on pense au sujet de ce fil. On peut rigoler. Vous avez raison. Il y a de quoi! Nonobstant le scandale et puis le drame réel (c'est bien sûr) des femmes victimes du frère dans cette histoire.
il se trouve que Frère Ephraim utilisait abondamment toute sorte d'outils de développement personnel, bons outils en soi mais qu'il maniait allègrement pour manipuler son monde. Entre autres, la communauté organisait des retraites psycho spirituelles ou le psy et le spirituel étaient mêlées de manière malsaine, retraites interdites aujourd'hui.
Voilà!

Notre «bon» frère aura voulu se métamorphoser en expert de la «croissance personnelle», à l'aide d'outils, de trucs d'enchanteurs voire. On sort de la foi de l'Église ... Le frère a été tenté de se mettre «à la page» possiblement, avec des méthodes psy faisant un tabac dans le monde.

Quand une personne cherche à s'élever spirituellement ...

:siffle: :(

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1619
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar axou » mar. 15 déc. 2015, 18:59

Il faut dire, en même temps, que la «chute» se ramène à quelques individus. Le scandale de l'affaire n'invalide pas en soi les remarques de l'auteur et quant au fait que les gens de ce groupe (du Renouveau charismatique en général) pouvaient s'appuyer sur les pratiques de l'Église.
Non, la chute ne se ramène pas à quelques individus.
Il faut préciser que lorsque "l'individu" en question est le fondateur, ce n'est pas une ou quelques brebis galeuses qui sont dans les Ténèbres mais l'ensemble de la communauté qui est pollué par une mentalité désaxée et parfois très éloignée de la charité chrétienne. Frère Ephraim avait un pouvoir sur tous les autres, il chassait de la communauté ceux qui osaient le contester, il a ordonné de considérer comme "sataniques" et d'éviter les ...4 membres communautaires qui voulaient dénoncer le frère pédophile et des centaines de personnes ont lâchement obéi. Certains reconnaissent aujourd'hui qu'ils ont vécu dans une immaturité psychologique et spirituelle consternante sous l'ombre du "chef" tout puissant...

Concernant la présence de l'Eglise :
A noter que certains évêques n'ont pas été à la hauteur dans cette histoire, ont reçu pendant des années des lettres les avertissant de ce qui se passait sans prendre les chose en main. Lorsque le frère pédophile est enfin passé en procès, il s'est avéré que pendant 15 ans, il avait abusé d'une cinquantaine de petites victimes dont certaines se sont depuis suicidées.
Frère Ephraim avait un impact charismatique même sur certains prélats qui se laissaient avoir !

Oui l'Eglise a repris les choses en main mais elle mis le temps, et contrainte par la justice des hommes. Et restent les victimes meurtries, les femmes abusées qui tentent de se reconstruire et de se pardonner le fait de s'être laissées manipuler, et surtout les enfants devenus grands qui tentent de vivre avec ça, voir de survivre...
le problème ne tenait pas tant au mode de fonctionnement du Renouveau charismatique (première chose qui m'importe ici) comme au fait que le frère Ephraïm aura pu acquérir, lui, une sorte de «main-mise de gourou» sur une communauté délimitée. C'est alors le problème du petit groupe fonctionnant quasiment en vase clos.
(...)
En fait, il faudrait dire que l'exemple était encore mieux choisi que je l'aurais cru, si on pense au sujet de ce fil. On peut rigoler. Vous avez raison. Il y a de quoi!
C'est vrai, c'est bien choisi ! :)
Et en effet, tous les groupes du Renouveau ne tournent pas ainsi au vinaigre, au contraire !

Concernant les méthodes de développement personnel : elles ne sont pas en cause mais elles doivent être maniées avec une infinie précaution. Ce ne sont pas ces méthodes qui ont fait de lui un gourou, elles lui ont été utiles et il en a profité. Le déclic, j'en suis certaine, c'est qu'il a glissé, grâce à son charisme personnel, vers un statut d'icône vivante, de star de l'Eglise, de saint vivant qui a toujours raison et que les autres membres de la communauté regardent comme un être tout puissant et merveilleux, et toujours "inspiré par l'Esprit Saint" quoi qu'il dise et quoi qu'il fasse. Difficile de résister à l'admiration des foules ! cela fait déraper beaucoup de monde.

Et ce qui est source de dérapage également, c'est la confusion entre le psychologique et le spirituel, cela aussi est source de manipulation. Il est sain de faire une retraite, il est sain de participer à un groupe de thérapie, les 2 en même temps, c'est très hasardeux !

La notion d'esprit saint aussi peut être un outil de manipulation redoutable pour un candidat au métier de gourou. Celui qui me contredit est inspiré par Satan puisque je suis toujours inspiré par l'Esprit Saint !
c'est ainsi que les pires horreurs peuvent être couvertes par un très grand nombre de personnes...

Bien à vous,

Axou

Axou

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7165
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar Cinci » mer. 16 déc. 2015, 0:33

Bonjour Axou,
La notion d'esprit saint aussi peut être un outil de manipulation redoutable pour un candidat au métier de gourou. Celui qui me contredit est inspiré par Satan puisque je suis toujours inspiré par l'Esprit Saint !
c'est ainsi que les pires horreurs peuvent être couvertes par un très grand nombre de personnes...
Bien sûr.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7165
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar Cinci » mer. 16 déc. 2015, 19:39

Axou,
Concernant les méthodes de développement personnel : elles ne sont pas en cause mais elles doivent être maniées avec une infinie précaution. Ce ne sont pas ces méthodes qui ont fait de lui un gourou
Certes!

Pas plus le facteur développement personnel que le facteur charismatique ou que le facteur ecclésiale catholique.

Il y a l'abus, la manipulation, la malhonnêteté, la vulnérabilité de personnes confiantes au départ. C'est toujours la même histoire avec les escroqueries, les criminels, les prédateurs. C'est une même histoire et une même histoire tragique pour les personnes concernées. C'est toujours un péché extrêmement grave que d'abuser de la confiance des personnes de bonne foi, des personnes faibles, des innocents; encore pire quand l'abuseur voudrait opérer en s'étant couvert du nom de Dieu, de ses attributs (sainteté) ou de son pouvoir délégué (apôtre, ministre, diacre ou autre).

Y a-t-il quelque chose de pire que de se faire criminel tout en voulant compromettre le divin dans l'entreprise?

C'est pire parce que c'est vouloir attenter à l'espérance du monde. La grande masse des endormis n'attend que ça aussi, la révélation de quelque scandale bien croustillant, afin de penser pouvoir se dédouaner à si bon compte de leurs propres devoirs religieux et qu'ils auraient pourtant à rendre, eux aussi, envers le Créateur. «On peut pas faire confiance ...»; «Tout pourri!»; «Faut être naïf, inconscient et victime d'avance quand on voudrait reconnaître l'autorité religieuse de qui que ce soit», et blablabla.

ADM
Barbarus
Barbarus

Re: Developpement personnel et foi

Message non lupar ADM » dim. 17 sept. 2017, 20:22

Le développemnt personnel est justement "personnel" et peut cacher très souvent l’orgueil spirituel ou non, et pas "soumis à Dieu"...

Il y a un article assez complet ici : http://rencontre-chretiens-en-groupes. ... ompatible
qui explique mieux les différences entre certaines branches et la pensée dominante régnant dans le domaine du développement personnel et la religion chrétienne.


Revenir vers « Spiritualité »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités