Yvonne-Aimée de Malestroit

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
Valtortiste91
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : lun. 27 avr. 2009, 18:59
Conviction : Catholique romain
Localisation : Essonne (France)
Contact :

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Valtortiste91 » sam. 21 mars 2015, 18:46

vive jesus ! a écrit :... lorsque je vous parle de Justin Popovic, je me sens à des kilomètres (années lumières) de tout ce qui tourne autour de Medjugorje et qui je le pense s’inscrit comme un montage autour des divisions communautaires...

...Il n'y a pas eu de moteur particulier, sinon une lente réflexion sur plusieurs années et une remontée d'une quasi apostasie vers la confession de la foi d'abord catholique et ensuite orthodoxe...
Il est sûr que les conflits qui ont ravagé la Yougoslavie ont laissé des blessures violentes, douloureuses et profondes.
Elles se respectent comme l'itinéraire spirituel que vous décrivez. Et si parfois un peu d'acrimonie ou de ressentiment pointe ici ou là, ce n'est qu'expression d'une sensibilité blessée, comme je le ressens et l'exprime moi-même dans les sujets qui me touchent.

Mais votre itinéraire rejoint le commentaire que je n'ai pas eu le temps de faire de votre post sur les vidéos.
Je ne connais pas Justin Popovic car je n'ai pas eu le temps d'écouter les vidéos postées.

Mais votre post commentait la diversité des chemins.
En effet, la montagne de Dieu n'a qu'un seul sommet et plusieurs versants qui y mènent : tous les chemins ne se valent pas, mais tous y conduisent.
Chacun, au pied de la montagne, peut légitimement proclamer : elle est comme je la vois et le meilleur chemin pour parvenir au sommet et celui-ci.
Ce n'est qu'en gravissant la montagne que les distances se raccourcissent, que les cordées s’entraperçoivent, peuvent se parler et se comprendre.
Cela est possible au plus près du sommet, non au pied.

L'autre, le différent, est difficile à apprendre : pour moi l'autre est musulman, bouddhiste, athée, évangélistes, ...
Souvent, ils sont agression pour ma foi et il m'a fallu beaucoup de temps pour passer de ce qui m'en sépare à ce qui m'en unit.

Trois règles qui régissent ces quartiers m'y aident. Elle se déclinent avec le même mot : respect.
- Respect de sa propre conviction.
- Respect de celle de l'autre.
- Capacité à se faire respecter.

Vous avez osé votre conviction, sans cela nous n'aurions pu partager.
Vous m'avez aussi dit ce qui la blesse, je vous en remercie.

Ce que vous n'avez pas confié, mais il n'y a aucune obligation à le faire, est pourquoi votre avatar est la photo de Yvonne-Aimée de Malestroit (si c'est elle). Son nom est associé à ce prélat dont je vous parlais et qui a défendu sa cause.

Avatar de l’utilisateur
Valtortiste91
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : lun. 27 avr. 2009, 18:59
Conviction : Catholique romain
Localisation : Essonne (France)
Contact :

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Valtortiste91 » sam. 21 mars 2015, 22:48

vive jesus ! a écrit :Pour Yvonne Aimée de Malestroit, le parcours de cette religieuse me touche. Son parcours est parsemé de surnaturel et cela ne me gêne en aucune façon.
...Les orthodoxes ont aussi des phénomènes...
Effectivement, Dieu se manifeste aussi dans l'Eglise orthodoxe et heureusement, car "Dieu ne fait pas de différences entre les hommes" (Romains 2, 11).
Mais que de belles choses vous me faites découvrir et quels regrets me viennent au cœur !
Votre intervention sur Yvonne Aimée était trop lapidaire (mais la foi a ses intimités que je respecte). J'ai donc cherché plus de renseignements sur son cas et en quoi il vous inspirait.
Je l'ai fait avec honte et regret, car pour avoir travaillé chaque semaine avec le postulateur de sa cause de béatification, et pendant des années, je n'en savais rien (cela s'explique cependant). Je me suis demandé si je n'avais pas fait l'erreur de n'en pas parler dans le dernier livre que nous avons écrit, ne connaissant pas ses prédictions. D'autant plus que beaucoup de points recoupent la vie et la vocation de Maria Valtorta, sans la rendre similaire toutefois. Ce qui me rassure, c'est que si l'oubli avait été grave, le prélat me l'aurait mentionné.
J'ai donc écouté les deux vidéos suivantes (elles s’enchaînent) :
[+] Texte masqué
La synthèse est très bien faite. Le manque de reconnaissance du surnaturel par l'Eglise catholique, auquel vous faites allusion intervient à la 5ème minute de la vidéo 2. Il s'agit d'une période pré-conciliaire (années 59/60) durant lesquelles le cardinal Ottaviani (Préfet du Saint-Office) tirait à vue sur tout ce qui venait du Ciel. C'est pourquoi la censure fut supprimée complètement dans l'Eglise catholique quelques années plus tard, à la demande des pères conciliaires : Padre Pio fut inquiété (il fut canonisé plus tard), les écrits de soeur Faustine condamnés (elle fut aussi canonisée plus tard) comme ceux de Maria Valtorta qui fut une "âme-victime" comme soeur Aimée de Malestroit.
Je préfère cette référence historique à l'avis de notre cher P. Brune pour qui la notion de surnaturel m'inquiète : je m'excuse d'être relapse.
.

Avatar de l’utilisateur
Valtortiste91
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : lun. 27 avr. 2009, 18:59
Conviction : Catholique romain
Localisation : Essonne (France)
Contact :

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Valtortiste91 » dim. 22 mars 2015, 8:42

vive jesus ! a écrit :Merci pour la vidéo. Je l'avais déjà visionnée.
L'année dernière, je suis allé me recueillir sur sa tombe à Malestroit étant de passage dans le secteur...
Elle qui a eu les visions et connu les affres de la guerre, je crois que chacun peut la prier pour celle(s) qui s'annonce(nt) et pour ceux qui sont entrain d'ourdir toutes formes de machinations contre les peuples.
Merci, la résonance est plus claire dans la pudeur de son expression.
En évoquant l'histoire proche de l'humanité, nous arrivons à un indicible mutuel.
Je n'ai pas les cicatrices que vous portez et je ne peux dire ce que je sais sans vous blesser.
Me voilà donc arrivé à un palier, riche de notre échange.
- Riche des souvenirs endormis, vieux de 20 ans, où nous priions pour la paix conjointement, main dans la main, avec le couple serbe de notre quartier et où nous portions les médicaments récoltés par la paroisse à St Saba de Paris.
- Riche des découvertes que vous m'avez fait faire et de leur inoubliable beauté.
- Riche de votre âme partagée.
- Riche du regard de mon esprit élargi à une portion supplémentaire de l'humanité.
- Riche du voeu pascal que vous avez formulé.
- Riche d'une douleur à venir : celle de mon maître qui apparaît dans la dernière vidéo, lui qui m'a formé au long des longues heures de ces longues années et qui doit me quitter, peut être bientôt, en me laissant le souvenir de son âme si lumineuse et si pleine de joie et de paix.
Je vous remercie donc de tout cela, en parole et en pensée.
Nous aurons peut-être l'occasion de poursuivre, Dieu seul le sait, mais ces instants furent lumineux. Merci.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7147
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Anne » dim. 22 mars 2015, 20:54

P.S. : pour mère Yvonne Aimée, je ne doute pas que l’Église catholique ressorte le dossier quand elle décidera que c'est le bon moment... voyez ce que je veux dire... ! ;)
C'est pas certain.

Qu'est-ce que vous voulez dire ? :/
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Valtortiste91
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : lun. 27 avr. 2009, 18:59
Conviction : Catholique romain
Localisation : Essonne (France)
Contact :

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Valtortiste91 » dim. 22 mars 2015, 22:12

vive jesus ! a écrit :Pour mère Yvonne Aimée, je ne me fie qu'à mon intuition. Je pense qu'il arrivera un temps où l’Église considérera son heure venue, mais dans mon esprit c'est lié à de grandes tribulations... Cette réflexion m'est toute personnelle.
En passant, nul n'est tenu de lire le certificat de sainteté pour prier tel ou telle, heureusement. Et lui accorder une puissante intercession. Je vais mettre l'URL source pour le texte concernant saint Alexis d'Ugine.
Effectivement, je partage cette intuition en m'appuyant sur "la Vierge des derniers temps".
Eglise, voulant dire ici, hiérarchie ecclésiale ou Curie romaine, car saint Jean XXIII a, semble-t-il, prêté plus d'attention à Yvonne-Aimée que le cardinal Ottaviani puisqu'il a étendu à l'Eglise universelle un culte prôné par elle. Ainsi elle rejoint ces mystiques, telle sainte Marguerite-Marie Alacoque ou sainte Faustine, combattues voire condamnées avant d'être canonisées.
Au pied du bûcher de sainte Jeanne d'Arc, il y avait aussi un ecclésiastique qui adjurait la sainte de renier ses voix et son hérésie.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7147
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Anne » lun. 23 mars 2015, 1:38

Valtortiste91 a écrit :Au pied du bûcher de sainte Jeanne d'Arc, il y avait aussi un ecclésiastique qui adjurait la sainte de renier ses voix et son hérésie.
La comparaison me semble quelque peu bancale, les faits et les contextes étant on ne peut plus différents...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Valtortiste91
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : lun. 27 avr. 2009, 18:59
Conviction : Catholique romain
Localisation : Essonne (France)
Contact :

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Valtortiste91 » lun. 23 mars 2015, 10:54

Anne a écrit :
Valtortiste91 a écrit :Au pied du bûcher de sainte Jeanne d'Arc, il y avait aussi un ecclésiastique qui adjurait la sainte de renier ses voix et son hérésie.
La comparaison me semble quelque peu bancale, les faits et les contextes étant on ne peut plus différents...
Elle me semble, au contraire, pertinente.
Ce qui change, d'une époque à une autre, d'un pays à un autre, c'est la forme de la brutalité, non la brutalité qui meurtrit les épaules des saints.
L'Inquisition espagnole inquiétant sainte Thérèse d'Avila, saint Jean de la Croix ou la Vénérable Marie d'Agréda, amenait avec elle l'ombre des bûchers. Pourtant tout est une affaire d'Eglise.
Notre époque réserve une brutalité plus policée, mais tout aussi redoutable en faisant peser sur nombre de révélations l'opprobre ou l'anathème.
Le 6 mars 1959, le Saint-Office publie le décret suivant : Qu’il soit rendu public que la Congrégation du Saint-Office, après avoir examiné les prétendues visions et révélations de Sœur Faustine Kowalska, de l’institut de Notre-Dame de la Miséricorde, décédée en 1938 près de Cracovie, a décidé ce qui suit : Il faut interdire la diffusion des images et des écrits qui présentent la dévotion à la Divine Miséricorde dans la forme proposée par ladite Sœur Faustine...
Soeur Faustine est maintenant une sainte : Elle n'a pas subit elle-même le bûcher inquisitorial (le Saint-Office succède à la Sainte-Inquisition) mais la brutalité s'exerce sur tous les croyants qui répondaient à un appel du Ciel, désormais reconnu par l'Eglise. Ce sont les croyants, non le Saint-Office, qui a eu raison. C'est le futur Pape Jean-Paul II, non la Curie, qui a eu raison.
Ce sont les mêmes "coupeurs de grâce" qui ont inquiété Padre Pio, désormais saint, qui ont poursuivi Yvonne-Aimée de Malestroit ou Maria Valtorta qui ont trouvé consolation au plus haut niveau et au plus bas.
Car les Papes et la suite de l'histoire de l'Eglise réparent ces errements humains, mais est-il digne que les souffrances imposées aux saints, bienheureux et vénérables viennent du cœur de l'Eglise ? Y-a-t-il un sadisme qui serait saint ?
Les Pères conciliaires ont répondu à ma place : ils ont brisés "le fouet des chefs de corvée" (Isaïe 9, 3, en abolissant, entre autres, la censure de l'Index.

Avatar de l’utilisateur
Valtortiste91
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : lun. 27 avr. 2009, 18:59
Conviction : Catholique romain
Localisation : Essonne (France)
Contact :

Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Valtortiste91 » mar. 24 mars 2015, 11:41

vive jesus ! a écrit :...Ce matin, je lisais une information concernant la conversion au catholicisme de Véronique Levy, sœur de BHL...(http://www.lefigaro.fr/livres/2015/03/1 ... -croix.php) et je me disais, au vu des quelques éléments donnés quant à son parcours, qu'elle comprendrait parfaitement cette théologie qui traverse les quelques pages de ce post ; je parle ici de la kénose et de la descente, la plupart du temps incompréhensible, des êtres humains dans la souffrance. Qui pourrait prétendre y échapper ?
...
Passionnant à lire : l'article sur la conversion de Véronique Lévy ne laisse pas indifférent, c'est le moins qu'on puisse dire !!!
S'il fallait mettre des étoiles, ce serait une constellation.
Il éclaire aussi ce que l'on devine de votre essentiel, de ce qui fut votre ombre et ce qui est votre lumière.

isabelle48
Censor
Censor
Messages : 81
Inscription : lun. 26 août 2013, 17:47

Re: Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par isabelle48 » mer. 08 avr. 2015, 0:38

Je suis en train de lire le témoignage de Véronique Levy: "Montre moi ton visage" (Cerf).
C'est un récit puissant et très beau par la sincérité et la force de l'amour qui s'y lit à chaque page.
Amour du Christ pour Véronique qui la cherche et se "manifeste" à elle à plusieurs reprises avant qu'elle ne le comprenne, l'accepte pleinement, elle qui est éloignée de toute pratique religieuse mais issue d'une famille juive non pratiquante.
Mais la révélation se fait et la jeune femme s'y abandonne totalement avec la plus grande humilité. Et c'est un feu dévorant qui l'embrase.
Des épisodes autobiographiques, des versets de l'Ecriture, entrecoupent ce récit de conversion brûlant comme celui des plus grandes mystiques.

Isabella
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : mer. 05 août 2015, 19:19
Conviction : catholique tradi

Re: Yvonne-Aimée de Malestroit

Message non lu par Isabella » mer. 05 août 2015, 20:07

Bonjour,
J'ai lu le gros livre du RP Paul Labutte et été impressionnée par Mère Yvonne-Aimée.
On en parle assez rarement, et pourtant "O Jésus Roi d'Amour j'ai confiance en votre miséricordieuse bonté"
Je "cale" un peu, par contre, sur le Petit Journal de Sr Faustyna Kowalska... mais j'y trouve des propos de toute pertinence.
Toujours cette notion de confiance "Jezus, ufam Tobie"
Merci !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités