Les larmes sont-elles suffisantes ?

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par elenos » sam. 13 déc. 2014, 15:59

Les larmes sont-elles suffisantes pour être pardonné ?

Nous sommes tous pécheurs … et quelque fois nous sommes chargés de lourds péchés.... et d'aussi lourdes repentances mais nous n’avons jamais dit en le jurant : " Je ne connais pas cet homme … ce Jésus comme vous le désignez …"
Pierre avait quelques temps avant, répondu à la question de Jésus : "Et vous, qui dites-vous que je suis ?", en affirmant qu’il est le Christ (Marc 8,29). La confiance de Jésus est ouverte à la parole de foi de Pierre, qui reconnaît en lui l’envoyé de Dieu.
(par la suite...)
Jésus lui dit (à Pierre) pour la troisième fois : Simon fils de Jonas, m'aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit pour la troisième fois : m'aimes-tu? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais toutes ..choses, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit : pais mes brebis. ……

(suite)
Chacun des quatre Évangiles (j'ai pris celui de Marc) rapporte qu'après l'arrestation de Jésus, l'apôtre Pierre nia trois fois connaître celui-ci. Puis, lorsque le coq chanta, Pierre sorti et pleura amèrement, au souvenir de l'annonce que le Christ lui avait faite de cette lâcheté.
Et comme Pierre était en bas dans la cour, survient une des servantes du souverain sacrificateur ; 67. et voyant Pierre qui se chauffait, l'ayant considéré, elle lui dit : Toi aussi, tu étais avec le Nazarénien Jésus. 68. Mais il le nia, disant : Je ne sais ni ne comprends ce que tu dis. Et il sortit dehors dans le vestibule ; et le coq chanta. 69. Et la servante l'ayant vu de nouveau, se mit à dire à ceux qui étaient présents : Celui-ci est des leurs. 70. Mais il le niait de nouveau. Et un peu après, ceux qui étaient présents disaient de nouveau à Pierre : Vraiment, tu es des leurs, car aussi tu es Galiléen. 71. Mais il se mit à faire des imprécations et à jurer : Je ne connais point cet homme dont vous parlez. 72. Et aussitôt le coq chanta pour la seconde fois. Et Pierre se ressouvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois. Et en y pensant, il pleurait. 1. Et aussitôt, dès le matin, les principaux sacrificateurs, ayant tenu conseil avec les anciens et les scribes, et tout le sanhédrin, lièrent Jésus, l'emmenèrent et le livrèrent.

Ma question est toujours la même...
Où est la "limite de la repentance... et bien sûr ....du salut ?

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par axou » lun. 15 déc. 2014, 14:05

Cher Elenos,

la miséricorde de Dieu est plus grande que notre indignité. La repentance, c'est regarder en face notre péché, sans le dénier, le minimiser ni le grossir, et se laisser regarder par l'amour du Père, en Christ, par l'Esprit, là mêmes ou nous sommes pécheurs et blessés, et déposer au pieds de la croix et dans le coeur du Père notre péché, sans peur et dans la confiance de sa miséricorde. Se laisser pardonner, et puis aller de l'avant.
Certaines personnes continuent à se sentir coupables même après avoir vécu le sacrement de la réconciliation. C'est une forme subtile d'orgueil : elle accordent plus de prix à leur petite personne et à leur idéal de perfection qu'à l'amour de Dieu. Mettre Dieu à la première place, c'est nous mettre nous, à la juste place, c'est à dire à celle de créature infiniment aimée par notre créateur, blessée et en chemin, consentant à nous laisser relever par l'Amour qui nous est donné à chaque instant, quoiqu'il arrive.
Saint-Pierre, on le voit bien, ne s'est pas noyé dans les méandres de la culpabilité ! Quelques semaines après sa trahison, on le voit commencer hardiment sa carrière de pilier de la future Eglise, laquelle demeure debout et bien vivante 2000 ans plus tard...

Bien à vous !

Axou

puissancedamour
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : jeu. 18 déc. 2014, 12:47
Conviction : catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par puissancedamour » jeu. 18 déc. 2014, 12:53

Je ne pense pas personnellement que pleurer suffise à restaurer ce qui a été gâté; comme dans toute chose, la Sainte Trinité doit être présente/utilisée en cas de problème. Pleurer est un repentir, mais l'action de réparation doit être, et l'organisation du chemin doit être réactualisé. Parole, Action et Pensée.

Enseignements à:
http://www.librairie-puissance-divine.ci/index.php?menu=livredor

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par poche » ven. 19 déc. 2014, 8:53

Il n'est pas seulement les larmes qui apporte le pardon. Ce est la contrition qui vient avec les larmes qui apporte le pardon.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Belin » ven. 19 déc. 2014, 13:03

Les larmes fruits de la contrition parfaite, c'est à dire de la douleur que l'on ressens parce-qu'on aime Dieu et qu'on l'a offensé, effacent à la fois le péché, et les peines dues au péché. Si on a eu une vie plein de péchés non satisfaits ni confessés, à l'heure de notre mort, la seule chose qui peut nous faire aller directement au Ciel sans même passer par le purgatoire est la contrition parfaite.

Ainsi à l'heure de notre mort, c'est possible qu'il n'y ait pas un prêtre pour nous confesser, on n'aura pas le temps de faire pénitence pour satisfaire nos péchés car on meurt déjà. Seule la contrition parfaite peut nous être alors utile, et très utile.

La contrition parfaite est un don surnaturelle, rare sont les gens qui l'ont. le St curé d'Ars la compare à une douleur plus intense que la douleur causée par n'importe quel malheur que l'on puisse avoir. Ainsi vous souffrez dans votre coeur, à cause du tord que vous avez fait à Dieu parce-que vous l'aimez, et cette douleur doit dépasser de très loin la douleur que vous pourriez avoir si vous perdez tous vos enfants dans un accident, par exemple.

Miliana
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : ven. 19 déc. 2014, 22:08

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Miliana » ven. 19 déc. 2014, 22:12

La repentance jusqu'à quelle limite ? Il n'y a pas de limite. Il faut sincèrement regretter le mal que l'on a fait. S'il y avait une limite à la repentance, peu d'homme pourrait réellement être sauvés...

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Bénédictions » jeu. 22 janv. 2015, 21:23

Heureusement, d'après moi, tous les hommes sont sauvés grâce au Christ.

Quelle que soit leurs oeuvres et leurs convictions religieuses.

Vous ne pouvez rien faire pour votre salut, la Bible nous assure que nous sommes sauvés.

Repentez-vous pour avoir une vie heureuse, une vie bénie par Dieu.

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Bénédictions » jeu. 22 janv. 2015, 21:33

Dt 6:24 L'Eternel nous a commandé de mettre en pratique toutes ces lois, et de craindre l'Eternel, notre Dieu, afin que nous fussions toujours heureux.

Mangez sainement, soyez poli, courageux, dormez, faites de l'activité physique, aidez les malheureux (pas pour eux mais juste pour être la main de Dieu), pardonnez (c'est plus simple quand on est convaincu que Dieu pardonne tout le monde), pensez à la mort tous les jours en vous en réjouissant etc...

Dieu vous bénira tôt ou tard.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Héraclius » jeu. 22 janv. 2015, 21:59

Et la géhenne éternelle de la Bible ? Le Jugement ? La crainte de Dieu ? La Justice ?

On peut pas vraiment passer à côté en lisant la Bible.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Flocéti
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : mer. 21 janv. 2015, 11:11
Conviction : Catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Flocéti » ven. 23 janv. 2015, 9:54

Bonjour à tous.
Héraclius a écrit :Et la géhenne éternelle de la Bible ? Le Jugement ? La crainte de Dieu ? La Justice ?
Pour moi ce sont des cheminements dans le Salut et la Miséricorde. Il y a des étapes pour le pardon, mais tout homme qui sait regarder ses péchés en face, saura être reconnu auprès de Dieu et pourra être pardonné.
Les larmes sont, a mon sens, l’expression extérieure de ce qui se passe en nous a ce moment là.
On ne peut pas passer ignorer les étapes décrites, mais le Salut est forcément au bout, pour tout homme qui souhaite faire ce cheminement. Dieu est amour pour tous les hommes, et d'ailleurs (pardonnez moi, et corrigez moi si je me trompe) mais l'Eglise ne reconnait aucun homme qui ne soit officiellement pas pardonné (même les plus grands monstres de cette planète).

Enfin pour finir, je suis fan de ce paragraphe
axou a écrit :la miséricorde de Dieu est plus grande que notre indignité. La repentance, c'est regarder en face notre péché, sans le dénier, le minimiser ni le grossir, et se laisser regarder par l'amour du Père, en Christ, par l'Esprit, là mêmes ou nous sommes pécheurs et blessés, et déposer au pieds de la croix et dans le coeur du Père notre péché, sans peur et dans la confiance de sa miséricorde. Se laisser pardonner, et puis aller de l'avant.
Certaines personnes continuent à se sentir coupables même après avoir vécu le sacrement de la réconciliation. C'est une forme subtile d'orgueil : elle accordent plus de prix à leur petite personne et à leur idéal de perfection qu'à l'amour de Dieu. Mettre Dieu à la première place, c'est nous mettre nous, à la juste place, c'est à dire à celle de créature infiniment aimée par notre créateur, blessée et en chemin, consentant à nous laisser relever par l'Amour qui nous est donné à chaque instant, quoiqu'il arrive.
Cela résume assez bien, au final, ma manière de penser.

Soyez en paix.

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Olivier C » ven. 23 janv. 2015, 10:17

Héraclius a écrit :Et la géhenne éternelle de la Bible ? Le Jugement ? La crainte de Dieu ? La Justice ?
Flocéti a écrit :Pour moi ce sont des cheminements dans le Salut et la Miséricorde.
Je crois que l'on peut reconnaitre la puissance de la Miséricorde telle qu'elle a pu être décrite plus haut... sans minimiser pour autant les difficultés posés par les textes suggérés par Héraclius : malgré la Miséricorde divine nous pouvons faire obstacle au dessein bienveillant de Dieu sur nous.

Attention à ne pas plaquer nos idées sur les textes sacrés, aussi belles soit-elles. Qui sait ? Ces textes pourrons peut-être nous surprendre de manière plus belle encore... si on les laisse nous pénétrer de ce qu'ils ont à nous dire.
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Flocéti
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : mer. 21 janv. 2015, 11:11
Conviction : Catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Flocéti » ven. 23 janv. 2015, 10:42

Olivier C a écrit :malgré la Miséricorde divine nous pouvons faire obstacle au dessein bienveillant de Dieu sur nous
Il est évident qu'i faut être dans le cheminement, et le vouloir, au du moins pouvoir regarder ses fautes en face. Sans ca, je ne pense pas qu'il soit possible d'obtenir quoi que ce soit (ou alors au moment du Purgatoire ?)

Merci en tous cas, quand tu parles des textes sacrés. Nous pouvons avoir tout le recul nécessaire, il manque tout de même une inconnue dans l'histoire. Et ça, pour ma part, j'ai beaucoup de mal a l'assimiler.

Soyez en paix.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Belin » ven. 23 janv. 2015, 11:48

Avant de donner nos opinions ou de dire ce qui nous arrange, il est bien de rappeler ce que l'Eglise enseigne à propos, je fais ressortir particulièrement ces articles car personne ne l'a mentionné explicitement:
CEC a écrit :2091 Le premier commandement vise aussi les péchés contre l’espérance, qui sont le désespoir et la présomption :

Par le désespoir, l’homme cesse d’espérer de Dieu son salut personnel, les secours pour y parvenir ou le pardon de ses péchés. Il s’oppose à la Bonté de Dieu, à sa Justice – car le Seigneur est fidèle à ses promesses -, et à sa Miséricorde.

2092 Il y deux sortes de présomption. Ou bien, l’homme présume de ses capacités (espérant pouvoir se sauver sans l’aide d’en Haut), ou bien il présume de la toute-puissance ou de la miséricorde divines (espérant obtenir son pardon sans conversion et la gloire sans mérite).
Jésus a clairement dit cela dans les évangiles à travers plusieurs paraboles ( parabole des talents, du trésor dans un champ etc), et à travers des enseignements direct- la porte étroite, se faire violence pour entrer au ciel, vend tous tes biens etc.-
Donc il faut s'efforcer pour entrer au Ciel et le faire en comptant sur Dieu et non sur nos propres forces. C'est ce postulat de "s'efforcer" pour entrer au ciel qui est rejeté implicitement ou explicitement par beaucoup.

Et je rappelle que sur 33 000 personnes qui meurent environ 2 vont directement au Ciel, 3 au purgatoire ( le reste en Enfer ), et un autre témoignage parle même au moment de leur mort de 3 personnes sur 66 000 qui vont au purgatoire et le reste en Enfer!

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Héraclius » ven. 23 janv. 2015, 11:59

Pour moi ce sont des cheminements dans le Salut et la Miséricorde. Il y a des étapes pour le pardon, mais tout homme qui sait regarder ses pêchés en face, saura être reconnu auprès de Dieu et pourra être pardonné.

Sans doute. Mais tous ne sauront pas regarder leurs péchés en face. :(



Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Les larmes sont-elles suffisantes ?

Message non lu par Héraclius » ven. 23 janv. 2015, 12:02

Et je rappelle que sur 33 000 personnes qui meurent environ 2 vont directement au Ciel, 3 au purgatoire ( le reste en Enfer ), et un autre témoignage parle même au moment de leur mort de 3 personnes sur 66 000 qui vont au purgatoire et le reste en Enfer!
D'où tirez-vous ce chiffre peu crédible ?
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité