Jésus d'un point de vue médical

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
antoine75
Barbarus
Barbarus

Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par antoine75 » sam. 15 nov. 2014, 22:40

Bonsoir,

Jésus d'un point de vue médical (pour un non croyant) de quelle pathologie souffrait-il ?

Si l'on part du postulat que c'est simplement un homme, il avait manifestement de sérieux problèmes psychiatriques; il se coupait de la réalité en prenant la place du Messie décrit dans l'AT et en faisant tout pour correspondre à cette figure.

PSB : Les hôpitaux psychiatriques n'existaient pas à cette époque ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10614
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par Fée Violine » sam. 15 nov. 2014, 22:45

Si on lit bien les évangiles, Jésus apparaît au contraire comme un homme parfaitement équilibré, avec du bon sens, de l'humour, de la créativité, une totale attention aux autres, une totale adaptation au réel. Bref, pas le moindre atome de problème psy !

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par francismichel » jeu. 27 nov. 2014, 11:45

antoine75 a écrit :Bonsoir,

Jésus d'un point de vue médical (pour un non croyant) de quelle pathologie souffrait-il ?

Si l'on part du postulat que c'est simplement un homme, il avait manifestement de sérieux problèmes psychiatriques; il se coupait de la réalité en prenant la place du Messie décrit dans l'AT et en faisant tout pour correspondre à cette figure.

PSB : Les hôpitaux psychiatriques n'existaient pas à cette époque ?
Bonjour Antoine 75,

Je ne sais si vous vous faites volontairement "l'avocat du diable", pour susciter le dialogue, mais en effet d'un point de vue de la sagesse humaine, Jésus n'est qu'un homme, peut-être un prophète pour certains, et se disant "Dieu", il est tout à fait compréhensible qu'il apparaisse, pour beaucoup, comme un fou, un malade mental.

Mais si vous êtes bien chrétien, cette question ne se pose même pas ! Il est "Dieu fait Homme", deuxième Personne (divine) de la Trinité.

Dans Sa Personne divine, il est Homme parfait unie sans confusion et sans séparation à Sa Divinité (Dogme de Chalcédoine)

Que Dieu vous bénisse

En Christ

Francis
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

bng11
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : lun. 23 juil. 2012, 10:19

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par bng11 » ven. 28 nov. 2014, 12:05

Bonne question.

Saint François d'Assise a été jugé aussi par le monde païen comme bipolaire (cyclothimie). La vérité n'est pas toujours bonne à comprendre mais les non-croyants ont leurs repères et il faut les accepter plutôt que de revendiquer je ne sais quelle sagesse qui n'existe qu'en Dieu.

Jésus, si c'était à refaire dans ce monde en 2014, n'aurait pas pu bouger un cheveu (sans l'aide du Père, bien sûr). [On pourrait imaginer qu'il aurait été] tout de suite arrêté pour problème psychiatrique, qu'il aurait séjourné en hôpital et aurait fait la rue avant d'attaquer Jérusalem. Voilà pour sa condition d'homme.

Mais comme à Dieu rien n'est impossible, Jésus aurait été aimé du monde. Ses guérisons et ses prophéties auraient fait la part belle de tous les médias et les gens se l'arracheraient. Mon avis est que le monde n'est pas fait pour Jésus ("gardez-vous du monde" Jn) mais Jésus est fait pour le monde.

Merci pour votre question, antoine75. Elle est juste et d'actualité... car bientôt Il va revenir, car le Royaume est là tout proche qui nous attend.

Avatar de l’utilisateur
Tomate joviale
Ædilis
Ædilis
Messages : 26
Inscription : sam. 30 janv. 2010, 14:37

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par Tomate joviale » ven. 28 nov. 2014, 17:02

Jésus pleure lorsque l'un de ses proches meurt, se réjouit et boit du vin avec ses amis lors d'un mariage, appréhende l'avenir au moment de monter à Jérusalem, est saisi de compassion devant les handicapés et les mendiants... Il ressent les émotions de n'importe quelle personne équilibrée.

A mon sens, on ne peut le qualifier de "déséquilibré" au regard des autres hommes uniquement parce que sa nature divine lui confèrera une conscience bien plus aigüe des heurs et malheurs des gens, mais aussi de sa mission et du destin qui l'attendent. Et pour un homme chargé d'autant de responsabilités, il s'en sort plutôt bien !

Donc non, je ne vois pas le Christ souffrir d'une quelconque pathologie.
"De même que le soleil éclaire en même temps les cèdres et chaque petite fleur comme si elle était seule sur la terre, de même Notre-Seigneur s'occupe aussi particulièrement de chaque âme que si elle n'avait pas de semblables ; et comme dans la nature les saisons sont arrangées de manière à faire éclore au jour marqué la plus humble pâquerette, de même tout correspond au bien de chaque âme."
Sainte Thérèse de Lisieux

SergeA
Senator
Senator
Messages : 920
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par SergeA » ven. 28 nov. 2014, 19:07

En aparté :

Courteline aurait dit :
"La seule folie est de ne pas être fou de la folie dont tout le monde est fou"

Jiddu Krishnamurti :
"Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade"

La notion de pathologie est en somme assez relative.

Ainsi, ayant fréquenté le milieu des Asperger (http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27Asperger) et en étant un moi-même, ceux-ci qualifient les autres, ceux qui ne sont pas "Asperger", non pas de "normaux" mais d' "ordinaires" ce qui à leurs yeux fait une grande différence. En effet c'est toujours la majorité qui qualifie les minorités, les gens différents et qui, en s'autoproclamant normalité, inventent les pathologies.
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2427
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par Nanimo » ven. 05 déc. 2014, 18:40

Tomate joviale a écrit :(...) Donc non, je ne vois pas le Christ souffrir d'une quelconque pathologie.
Tout à fait de votre avis, Tomate joviale!
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par papounet » dim. 14 déc. 2014, 18:32

Non bien sûr. Mais on ne peut pas dire qu'il était particulièrement modeste en lisant les évangiles...Quoique, le lavement des pieds de ses disciples est quand même un signe d'humilité...

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7147
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par Anne » dim. 14 déc. 2014, 18:55

Démontrez donc, en citant les Évangiles, les instances où Il n'était pas particulièrement modeste...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par antoine75 » lun. 15 déc. 2014, 1:18

J'allais dire sans discernement qu'il a dit qu'il était Dieu par exemple, et qu'il pouvait toute chose, faire des miracles, guérir les possédés, guérir les handicapés, commander les éléments, etc ... sauf qu'il est vraiment Dieu et qu'il peut vraiment faire tout ça ! :D

Avatar de l’utilisateur
antoine75
Barbarus
Barbarus

Pourquoi ne l'ont-ils pas saisi ?

Message non lu par antoine75 » ven. 19 déc. 2014, 23:31

Bonsoir,
Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »
Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »
Image

Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer comment il se fait que Jésus ne se soit pas fait interner à ce moment là ?

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Pourquoi ne l'ont-ils pas saisi ?

Message non lu par Mac » sam. 20 déc. 2014, 0:04

antoine75 a écrit :Est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer comment il se fait que Jésus ne se soit pas fait interner à ce moment là ?
Bonjour antoine :)

Pourquoi voulez-vous qu'ils internent Jésus?
Il vient de chasser le diable sous leur yeux, Jésus n'est pas fou.
Votre question me semble suggerer que vous pensez que Jésus serait un fou?

Or comprenez bien le verset que vous lisez: ils affirment avec certitude que Jésus chasse les démons, pour eux cela ne fait pas l'ombre d'un doute.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par antoine75 » sam. 20 déc. 2014, 0:36

Alors Jésus revient à la maison, où de nouveau la foule se rassemble, si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »
Ce que je comprends de ce verset, c'est que les gens de chez lui, ou sa famille selon la traduction, veulent se saisir de lui parce qu'il a perdu la tête et trouvent une occasion favorable car il revient chez lui. En langage courant, sa famille veut l'interner car ils le prennent pour un fou. Si les mots ont un sens, évidemment.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par Mac » sam. 20 déc. 2014, 13:37

antoine75 a écrit :Ce que je comprends de ce verset, c'est que les gens de chez lui, ou sa famille selon la traduction, veulent se saisir de lui parce qu'il a perdu la tête et trouvent une occasion favorable car il revient chez lui. En langage courant, sa famille veut l'interner car ils le prennent pour un fou. Si les mots ont un sens, évidemment.
Bonjour, :)

Oui, les mots ont un sens et les "spécialistes religieux" en matière spirituel en loccurence les scribes qu'affirment-ils? Ils affirment "c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. " Donc pour eux aucun doute, Jésus n'est absolument pas fou il chasse bien les démons et c'est ce à quoi ils ont assistés. "Les gens de chez lui" c'est vague et sans doute pas apte à discerner et mais les "spécialistes religieux" eux sont obligés de l'admettre : Jésus chasse les démons et n'est pas fou.

Fraternellement. :coeur:
Dernière modification par Mac le sam. 20 déc. 2014, 15:57, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus d'un point de vue médical

Message non lu par antoine75 » sam. 20 déc. 2014, 13:59

31 Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler.
Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. »
Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? »
Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
Personnellement, je ne pense pas que ce soit parce que les scribes admettent que Jésus chasse les démons qu'il n'est pas saisi. Ils disent bien c'est par le chef des démons, donc une raison de plus pour le saisir. Sa famille voulant le saisir, quand ils veulent le trouver, Jésus détourne la conversation en disant que sa vrai famille c'est ses disciples, car eux ne veulent pas le saisir. Je pense donc avoir la réponse à ma question, à savoir ses disciples, parce qu'ils l'aimaient, n'ont pas laissé sa famille le saisir.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci et 3 invités